PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Retournement -05

Depuis quelques jours, j'ai un chat à la maison. Un beau matou non castré, fin poil brun chocolat là où il en faut, yeux bruns, petite bite de choc, grand et mince.

En fouillant un peu sur le net, j'ai trouvé le mot juste : c'est un bel éphèbe. Une pièce de collection, une rareté.

Malgré tout, il est de seconde main, un peu usagé. Il est arrivé chez moi blessé, comme une pauvre petite chose qui se serait fait renverser le long du chemin. On change encore des pansements et on panse des blessures, mais c'est un battant et il retombera vite sur ses pattes.

En tout cas, moi j'ai hâte qu'il se mette à quatre pattes devant moi !

Si vous avez suivi l'histoire, je vous parle de Benjamin, mon collègue, rescapé des camps de débauche du vieux vilain Gérard. Mais ça, c'est une autre histoire.

Depuis qu'il habite chez moi, j'ai l'impression d'avoir changé de vie. J'ai de la compagnie pour manger, pour dormir, pour baiser. Je rigole même parfois. J'avais fini par oublier que j'étais venu au monde avec l'option « sens de l'humour ». Au boulot, les gens me regardent de travers. Je crois qu'ils ont fini par savoir que j'hébergeais Benjamin et, connaissant le loustic, ils se font plein d'idées. Qui doivent être bien fades en comparaison avec la réalité ! Grand bien leur fasse. Avant on me plaignait pour ma solitude et mon austérité, maintenant on s'effraye que je sois devenu gay.

Est-ce que je le suis devenu ? Est-ce que je l'ai toujours été ? Va savoir. L'important c'est que maintenant, toute la tension qui me faisait froncer les sourcils a migré au sud. La tension est dans mon slip. Je bande et j'ai la banane.

Vous non plus, vous ne sauriez pas résister à beau jeune mec qui se promène le cul à l'air dans votre appart pour laisser respirer ses fesses au vif.

Il fait pas la gueule le matin, mais il n'est pas très causant. Ca me va très bien. Un café, une pipe, je pars au boulot de bonne humeur.

Un matin, j'ai reçu un mail avec une vidéo attachée. L'objet du message : « Je m'ennuie » et en texte : n'ouvre la vidéo que si tu es seul... ou coupe le son ! . Il s'est filmé dans la salle de bain en train de se branler dans mon slip. Touchant non ?

Un des premiers jours, quand il a fallu changer ses bandages, il s'est installé calmement sur le tapis de la salle de bain et il m'a dit qu'il me laissait faire. Je me suis installé près de lui et quand j'ai descendu son jogging, il avait mis une culotte de femme en dentelle rose. J'étais presque choqué. Mais en même temps, en voyant sa belle bite toute douce dans la dentelle, j'ai eu une trique d'enfer. Il a fallu un bout de temps avant qu'on arrive à changer le pansement pour de bon.

Un soir, il n'était pas encore en forme pour sortir et il m'a proposé qu'on s'amuse un peu. J'allais sortir la console quand il m'a entraîné dans la salle de bain. Il m'a dit qu'il avait envie de me raser en me caressant le crâne. D'habitude, je passe un coup rapide de tondeuse sur tout mon crâne après la douche, mais j'ai dit ok. Il m'a savonné la tête, m'a fait un long massage, nuque comprise, puis a passé le rasoir à main. C'est plus sensuel que la tondeuse électrique. Puis il a dit : c'est mon tour. Il a baissé son slip et il s'est mis à se savonner le pubis. Et il m'a passé le rasoir. Vous dire le feu qu'il y avait dans ses yeux quand il a soulevé sa bite pour que je rase en dessous. J'avais jamais fait ça, mais en s'appliquant, on arrive à tout. On a fini sur le lit en 69, lui les couilles toutes roses et moi, les couilles poilues comme d'habitude. Tout le monde était content.

Puis un soir, on a invité Jimmy a venir prendre une bière après le boulot. Jimmy s'inquiétais pour Benjamin, et ce dernier voulait lui montrer que tout allait bien et qu'il avait trouvé une bonne maison ! On a discuté à l'aise un moment, Benjamin a proposé que Jimmy appelle son mec pour qu'il nous retrouve, on a allumé un pétard, commandé des pizzas et on a mangé à quatre avec l'appétit que donne l'herbe. Ensuite, j'ai compris la délicatesse de Benjamin. Il avait peur que je m'ennuie avec lui tout seul. Alors, il nous avait trouvé du public. Ca faisait un bout de temps qu'il n'avait pas joué avec mes tendances à l'exhib. Voyant que tout le monde était à l'aise, Benjamin est venu s'installer sur mes genoux. Il a pris une de mes mains et l'a glissé sous son t-shirt. Et bien sûr, j'ai commencé à lui caresser les tétons. J'essayais d'être discret, mais Benjamin s'est mis à soupirer et c'est devenu chaud. Jimmy et son copain Steve se sont mis à se coller sur le fauteuil en face et se sont installés comme au cinéma.

Benjamin a sorti ma queue de mon pantalon et s'est mis à me sucer. Et en me suçant, il m'a enlevé complètement mon pantalon. Il y mettait de l'ardeur, me caressant les cuisses, les mollets, les fesses. Ca m'excitais à fond de me montrer nu devant les deux autres mecs. Et ça m'excitais encore plus de voir que ça leur faisait de l'effet. Ils se caressaient ouvertement. On a tous fini à poil en faisant presque le concours de ceux qui feraient le truc le plus cochon. J'ai eu la honte de ma vie, et aussi mon plus gros kiff (c'est comme affronter les sommets de l'Himmalaya, tu penses que t'es arrivé en haut, mais y'a encore d'autres sommets plus hauts à atteindre), quand Benjamin m'a ouvert les fesses à deux mains et s'est mis à me sucer la rondelle de façon démonstrative. C'était dingue. Les deux autres ont bien embarqués dans la game. Mais chaque équipe est restée de son côté du salon. J'étais pas prêt, et j'avais sincèrement pas envie d'en toucher un autre que Benjamin.

A un moment, j'ai attrapé Benjamin façon princesse pour le ramener dans ma chambre, j'ai fermé une des rares portes du loft et en disant : « Bonne nuit les gars » à Jimmy et Steve. Bons potes, ils ont fini leur baise tranquille, ramassé les cartons et les bouteilles, remis les coussins en place et sont partis sans faire chier. Une super soirée !

Avec Benjamin, on a trouvé un rythme de croisière. On prend soin l'un de l'autre sans que ce soit pesant, sans quémander, sans rien attendre non plus. Les jours passent et on ne parle jamais du fait que Benjamin devrait aller s'installer ailleurs. Ca ne sert à rien d'en parler. On a récupéré ses affaires chez Gérard et elles ont fini par sortir des sacs et des cartons pour se répandre au travers des miennes.

On s'amuse bien je dirais. Mais ça fait gamin.

Pour le dire plus sincèrement, j'ai l'impression que chaque jour est une fête.

Sunny

sunnyalaplage@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Mon Beau Français - Retournement

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)