PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Moule à bites -02

Je ne sais pas combien de temps ça fait que je suis ici. Je suis vraiment mal en point. J'ai envie de vomir, je fais une crise d'hypoglycémie et je souffre de déshydratation. S'ils ne me laissent pas boire, je ne vais pas faire long feu. Je n'arrive même pas à pleurer. Les larmes ne coulent plus. Je suis nu, attaché, rasé, humilié. Je veux mourir. Je me suis résigné, les flics ne viendront pas.

La porte s'ouvre. Un homme entre. Je n'arrive pas à discerner quoi que ce soit. Je n'en ai même pas la force. Il s'approche.

– T'as soif ?
– O… Oui. Parviens-je à murmurer.

Il me détache, je m'écrase au sol. Ma tête me fait mal, mais je n'ai pas la force de me relever. Il me met à genoux, et sort sa bite.

– Bois mon sperme, il est plein de protéines ! Dit-il en se marrant.

Je n'arrive même pas à ouvrir la bouche pour avaler ce pénis encore mou. Il perd patience et vient m'enfoncer son membre dans ma gorge. Il initie les mouvements de va-et-viens. J'ai mal de partout. Je replie mes lèvres sur mes dents pour ne pas lui faire mal, mais je ne fais rien d'autre. Je suis son objet, incapable de faire le moindre mouvement. Sa bite devient de plus en plus dure, et il me fait des gorges profondes. Il n'est pas très endurant, et il finit par venir dans ma bouche. Il me force à avaler tout le sperme. Je ne suis pas sûr que ça allonge beaucoup mon espérance de vie. Je m'effondre dès qu'il me lâche. J'espère que cette baise de piètre qualité avec un partenaire aussi peu excitant ne sera pas la dernière de ma vie…

Il ne juge pas utile de me rattacher. De toute façon je suis incapable de tenir sur mes jambes, alors penser à m'échapper… Je reste étendu sur le sol, attendant la libération. Mais elle tarde à venir. Je finis par avoir la force d'ironiser en me demandant ce qui arrivera le plus tôt : La police ou la mort. Dans un cas comme de l'autre, ce sera salvateur.

La porte s'ouvre à nouveau. Je ne regarde pas qui c'est. Je ne ferai même pas l'effort d'ouvrir la bouche ou de tenir à genoux. Ils devront me baiser dans cette position. Mais l'homme qui s'approche de moi n'a aucune intention de me baiser. Il me rejoint doucement, s'agenouille auprès de moi, et tente de me relever. Il se met en tailleur et pose ma tête contre lui.

– Il faut que tu manges.

Je n'arrive pas à lui répondre. À côté de lui, je vois un plateau avec de la nourriture et un pichet d'eau. Il me les tend pour que je me rassasie et m'abreuve.

– Dans quel état t'ont-ils mis ? Dès que j'ai su qu'il y en avait un nouveau, j'ai demandé à Lahcen de venir t'apporter à manger. Il a hésité, mais il a finalement plié quand il a appris que tu n'avais même pas été capable de faire une pipe convenable à Mehdi.

Je mange en silence en l'écoutant parler. C'est un jeune homme comme moi. Il ne doit pas dépasser les dix-neuf ans. Il a des cheveux blonds, des yeux verts-noisette un air angélique. Mais quelque chose me fait tiquer. En plus de cette tunique hyper moulante et quasi transparente qu'on l'oblige à porter, il a un collier autour du cou. Mais pas n'importe quel collier. Celui-là est électrique, pour donner des décharges.

– Toi aussi tu es leur prisonnier ? Parvins-je à articuler quand j'ai enfin repris des forces.
– Oui, depuis deux ans. Mais Lahcen s'est montré gentil et protecteur envers moi. Je ne suis resté que deux jours dans la cave, et seulement quelques clients me sont passés dessus, après je suis passé à son service. Il est le seul à pouvoir me baiser, et je suis là pour le service. Ce collier, c'est pour me rappeler que je lui appartiens, et être sûr que je fais tout ce qu'il me demande. Comment t'es arrivé là ?
– Ils m'ont enlevé alors que je me rendais chez ma sœur.
– Tiens, c'est étrange, ils ne l'ont jamais fait. C'est trop risqué. Ta famille risquerait d'appeler les flics. Tu les connaissais d'avant ?
– Non. Et toi ? Comment t'es arrivé là ?
– Mes parents m'ont mis à la porte dès qu'ils m'ont découvert au lit avec un homme. J'étais pommé. J'errais. Ils m'ont trouvé alors que je faisais le tapin pour me faire du fric. Ils m'ont proposé de me nourrir et de me loger. J'avais pas vraiment le choix. J'ai accepté. Avec eux, j'ai gagné en condition de vie. Je peux me doucher quand je veux, je ne couche pas avec n'importe qui, juste avec Lahcen.

Mon regard a dû se faire un peu noir parce qu'il s'est repris.

– Excuse-moi. J'aurais pas dû te dire ça, mais tu sais, je ne pense pas que tu restes comme ça longtemps. Lahcen a l'air de bien t'aimer. Tu es un peu spécial. Dans pas longtemps, tu auras des meilleures conditions de vie.
– À condition que je sois pas mort de faim d'ici là.
– Je ferais en sorte que non.

Il me sourit et se lève.

– Il faut que j'y ailles.
– Déjà ?
– Si tu veux que je revienne souvent, il ne faut pas qu'on passe des heurs ensemble à chaque fois, le maître ne verrait pas ça d'un bon œil. À demain.
– À demain.

Ce bel éphèbe me fait vraiment craquer. Il est mignon, et il me rappelle mon ex. Avant qu'il ne referme la porte je l'interpelle.

– Attends !
– Qu'est-ce qu'il y a ?
– Comment tu t'appelles ?

Il me fait un sourire.

– Ici, c'est ''suceuse de zob''.

Il s'en va. Je me retrouve à nouveau seul, dans le noir. Je me recroqueville. Je vais mieux. J'ai pu manger, et j'ai l'impression que j'ai trouvé un allié avec mon nouvel ami. Peut-être me permettra-t-il d'être promu plus rapidement.

Quelques heures plus tard, je vois Lahcen entrer dans la cave.

– Salut moule à bite. Comment trouves-tu ton nouveau chez toi ? C'est spacieux !

Je ne juge pas utile de répondre à ce genre de pique. Erreur ! Je me prends une baffe magistrale. Lahcen s'approche lentement de mon oreille, et dans un souffle, me lance :

– Quand ton maître te parle tu lui réponds sale merde !
– Oui maître.
– C'est bien, tu comprends vite. Je vois que Yanis et Adel ont fait du bon bouleau. T'es aussi doux qu'une pute.

Il ne s'embête pas, et me caresse de partout comme si j'étais une marchandise.

– Ils ne se sont pas plaint de toi, apparemment t'es une bonne pute. C'est bon pour les affaires ça. Avant de te mettre sur le marché, il faut que je te teste, je suis sûr que tu comprends. Une dernière formalité avant que tu ne soit promu. Tu auras ta chambre rien qu'à toi !
– Merci maître.
– À genoux !

Je m'exécute. Je sais que j'ai intérêt à faire tout ce qu'il me dit. Il enlève son t-shirt et me révèle sa magnifique musculature. Il prend soin de lui et c'est magnifique à voir. Il doit avoir une petite vingtaine d'années, mais il est tellement viril ! Une longue lignée de poil part de son nombril pour aller se cacher dans son caleçon. Je n'en peux plus d'attendre, et je me jette sur ce pantalon pour le faire tomber. J'enlève également son sous-vêtement, ce qui fait jaillir sa bite. Elle est magnifique. Suffisamment épaisse, assez longue, circoncise, totalement droite, et elle n'attend que ma bouche pour la satisfaire. J'approche ma langue de ce méat, et me met à le lécher, de la base jusqu'au gland, avant de saisir ses couilles et de lécher ses poils. Sa réaction ne se fait pas attendre, il lâche des rauques. J'adore l'odeur de mâle que dégagent ses couilles. J'approche ma bouche, et enfonce son braquemart en fond de gorge. Il gémit encore. Je commence alors les va-et-viens qui lui procurent un certain effet. Je continue ma pipe, sur cet objet de désir. Il saisit ma tête et vient m'imprimer le rythme de la fellation. J'adore ça, je suis sa chose, je lui appartiens. Je lui plaît. Il va de plus en plus vite et de plus en plus fort. Quand il se retire, c'est un véritable déchirement pour moi. Il crée un manque dans ma bouche. Mais il veut profiter entièrement de moi. Il approche de mes fesses. Nous nous positionnons en levrette. Il est derrière moi, et il a tout contrôle sur mon corps. Je le sens écarter mes lobes pour cracher sur mon trou déjà humide. Sans plus de préparation, il enfonce sa bite d'un seul coup en moi. Sous le coup de la surprise, et de la douleur, je hurle. Ça a l'air de lui plaire, puisque non seulement il ne me frappe pas, mais en plus ça l'encourage à aller de plus en plus vite et de plus en plus fort. C'est tellement bon. Le plaisir remplace vite la douleur. Je le veux, j'aime qu'il me remplisse. Sa bite trouve une place naturelle dans mon cul. Il a été taillé pour elle. À chaque fois qu'il se colle à mon cul, je sens ses épais poils me chatouiller. J'adore cette sensation. Je le sens transpirer, nous sommes moites, et la chaleur ambiant de la pièce n'arrange rien. Il se couche  sur moi, et continue sa pénétration. J'aime tellement ça. Mais je sens qu'il ne va bientôt plus tenir. Cette baise animale a finalement eu raison de sa virilité. Il se retire, et approche sa bite de ma bouche. Je le suce de nouveau, et il me suffit de quelques va-et-viens pour sentir des jets abondants de sperme venir s'écraser contre les parois de ma gorge. J'avale tout. C'est tellement bon. Il me fait nettoyer son pénis, et me lance un sourire.

– Félicitations, tu as passé le test.

Il me relève, et m'accompagne jusqu'à ma chambre, qui sera ma prochaine demeure…

Alkasya

alkasya@outlook.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Hakim et Medhi - Un pari fou  - L'essence de ma vie - Échange de qualité

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

11/03 : 21 Nouvelles

Mariage pour tous Yan
Après L’entrainement Thibo34
L'homme qui m'a rendu heureux Marco
Aire de repos Gandhiilesage
Informaticado Jako
Une histoire de clés Choupiné
Mes deux potes Apptlt
Le beau rebeu du bus Adogaybite
Rolland Glaudoun
Un petit tour très chaud Histofun
Le jeune black et la mariée Femelle
L'inconnu du train Pititgayy
Toi Carolito
Avoir 18 ans dans les vestiaires Libero
Camionnette de pute Adonf
Premier Glory ... Imbra
Valentin Valentin
Jolasuce Jolasuce
Conducteur intéressé Nico
Le rebeu de la cage d’escalier Mecparis75019
Il jouit dans ma bouche Jolie

La suite... 11 épisodes

Frenchies -09 Pititgayy
Troisième jour Curiosity
Kader -08 Cédric T
Kader -09 Cédric T
Mon demi-frère hétéro -04 Oldyano
Mariage pour tous -02 Yan
Mariage pour tous -03 Yan
Mariage pour tous -04 Yan
Frenchies -08 Pititgayy
Julien en famille -13 Marco10e
Dans les vestiaires -3 Libero

Février 2019

Nouvelles

Deux Premiers Jours Curiosity
Mon père Lemout
Sexy Tanguy Valensaint
Un professeur très chaud Rayhan20056
Massage… pas sage Jako
Un mec incroyable Fangsi
En cours Houne66
Cloitrer Étalon
Plan à 3 Passif-Lille
Déclaration de dépendance Yan
Dany Nocte
Mon dermatologue bien chaud Pablo_le_beau
Mon 1er beur Fanbeur
Ma rencontre avec mon Maitre Allan
Pudique violé Belmonde
La sorcière aux dents vertes Jako
Mâle alpha Chopassif
Dressage d’une lope Olive
Il y a 4 ans Nico76500
Une pute dans une cité de rebeu Nico76500
Les Garçons... P'titGayPassif
De nouveaux amis... Raphaël
Les bains Lille Passif-lille
Vendredi voiture Ya-se
Enfermé 30 Heures... James
Mon collègue hétéro Elliot
Vendredi trop arrosé Hombre50
Fantasme d’un couple Couplehom
Fantasme d’un couple -02 Couplehom
Le faux patient D.kine.75
Rendez-vous particulier Pititgayy
Plan snap Noprise2tete
Plan snap -02 Noprise2tete
Piste de danse jouissive Sasha
Fellation improvisée Lemarnais
Visite médicale Tanatos
Un mec grindr, ou plus Gayboyquebec
Mon modèle Houne66
Voisin antillais Hairylegs94
Surprise Virilsalope
Éric Clemsex
Mon meilleur ami et moi Le-sanguin
Grand romantique Celestin
Premier plan à 3 Matt
Sodomie improvisée Lemarnais
Recherche du Travail Jeanmarc
Une détente bien méritée Stéphane
Voyage en train Pierrot
Ma première fois avec un homme Fred 02600
Défoncé par 2 beurs Adonf
La queue de Rachid Chopassif
À la terrasse d’un café Houne66
Folle soirée au sauna Maasquelour
Stage BTS à la ferme Stephane

La suite...

Fantasme d’un couple -03 Couplehom
Fantasme d’un couple -04 Couplehom
Souvenir d’internat -02 BenVart
Avoir 18 ans -2 Libero
Kader -05 Cédric T
Kader -06 Cédric T
Kader -07 Cédric T
Julien en famille -12 Marco10e
Dans la clairière -2 Frank
Chaudes vacances -03 Petit cul 57
Mon pote, l'intello -2 Étalon
Théo et mon père -02 Stephane276
Domination par Stéphane -67 Pattlg
Domination par Stéphane -68 Pattlg
Domination par Stéphane -69 Pattlg
Domination par Stéphane -70 Pattlg
Domination par Stéphane -71 Pattlg
Domination par Stéphane -72 Pattlg
Domination par Stéphane -73 Pattlg
Domination par Stéphane -74 Pattlg
Soumission & Domination -520 Jardinier
Soumission & Domination -521 Jardinier
Soumission & Domination -522 Jardinier
Début avec mon maître -04 Jd18
Début avec mon maître -05 Jd18
Ma vie de lope exhib -06 Lopexhib
Frenchies -05 Pititgayy
Frenchies -06 Pititgayy
Frenchies 07 Pititgayy
Stage BTS à la ferme -02 Stephane
Stage BTS à la ferme -03 Stephane
Stage BTS à la ferme -04 Stéphane
Stage BTS à la ferme -05 Stéphane
Stage BTS à la ferme -06 Stéphane
Stage BTS à la ferme -07 Stéphane
Stage BTS à la ferme -08 Stephane
Chaude soirée -04 Red
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)