Page précédente

autostop

Ma voiture tombe encore en rade d'essence, au bord de la départementale qui relie mon bureau et ma maison, aucune autre solution, je fais de l'autostop.

C'etait la première fois que je le faisais, cela parait si simple dans les films mais en réalité c'est frustrant, on se demande sur qui on va tomber, étant un minimum muscler, je ne me fais jamais de suci en sortant seul mais il y a des choses imprévu de temps en temps.

Au bout de quelques minutes d'autostop toujours rien, des voitures qui ralentissent puis réaccelèrent.

Puis soudain, une camionnette utilitaire ralentit puis s'arrete un peu plus loin, orais-je enfin trouver?

Je m'approche de la vitre et un homme, visiblement électricien, me demande ou je vais. Au village prochain lui dis-je, ne voulant pas lui donner d'adresse.

Je monte et il redémarre. J'habitais le prochain village certe mais je ne m'etais pas rendu comptes qu'il était si loin, environ 20km.

L'electricien tente d'engager la conversation sur des choses banales, le temps... Puis d'un coup il bifurque et vas dans une route de campagne qui semble faire impasse, je suis affolé car je ne comprend pas. je tente de lui dire:mais... ce n'est pas..

Chut! t'inquiète pas!

il s'arrete a l'orée d'un bois et me dis: -l'essence c'est cher!

-je n'ai pas d'argent sur moi lui dis-je

-pas besoin d'argent, tu peux me regler en nature!

-comment? jamais! et là il sort un cutter de sa poche, je suis pétrifié

il prend ma main avec la sienne et l'engouffre dans son calecon et me demande de lui donner du plaisir.

Je suis obligé d'optempérer, je glisse donc ma main et exerce des va et viens, cette sensation n'a rien a voir avec la masturbation que 'on se fait soi meme, c'est etrange, etait-ce parce qu'il avait un sexe assez consequent?

il m'interrompt 5  secondes et en profite pour descendre son pantalon, la il prend ma tete et la descend brusquement sur sa bite, je dois me résoudre à obéir: j'ouvre la bouche et suce, la lame du cutter etait au dessus de mon épaule, il me dit: applique toi bien!

Mon sort étant jeter je décide donc de le faire dans les règles de l'art, je m'appliquais donc tel une bonne salope que l'on voit dans les films pornos, je suivai la force de sa main sur mon crane, m'obligenant a faire des gorges profondes, apres quelques dizaines de va et viens il s'arrete enlve ma tete de cet endroit et me dis,: tu vas passer à la casserole ma ptite pute! va a l'arriere de la fourgonnette!

j'obeis, ouvre la porte arriere et dans le fourgon je vois qu'il ya un drap par terre

-met toi a 4 pattes!

j'obeis, je sens ses mains se mettrent autour de ma taille, prendre le haut de mon pantalon et baisser celui-ci ainsi que mon caleçon

je tremble de peur, là il claque mes fesses, les écartent, je sens d'un coup un point chaud sur mon anus, et là une décharge immense se produit

-Prend sa grosse chienne!!!

arg, quelle douleur! c'est horrible!

les va et viens s'enchainent avec les gémissement de mon kidnappeur, et plus il y a de va et viens, moins j'ai mal, j'éprouve meme, a mon grand etonnement du plaisir, je ne peux retenir quelques gémissements

-ah t'aime ça hein ma salope!

et oui, j'aimais ça, comment était-ce possible? jamais je n'aurais penser resentir ça un jour

apres de longues minutes, il dit: ça vient

et sans me faire attendre, je m'avance, m'agenouille en dessous de son sexe et le masturbe, la langue tendue en dessous, je commence a le sucer et je sens un jet de sperme aller directement au fond de ma gorge!

-avale, chienne!

je m'exécute, puis me relève, il renfile son pantalon, moi aussi

-tu vois c'etai pas si terrible que ça?

j'acquiesse ar un signe de tete, on remonte a l'avant et il me dépose comme convenu au village.

Sans le vouloir, j'était devenu pédé, et j'aimais ça!!!

Dongiovani

gmbappe@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'information : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.