Page précédente

Mon cousin Franck

Épisode 1 ici

Après ma première expérience avec mon cousin Franck, on a décidé de remettre cela quand c'était possible.

On a passé quelques jours à Chamonix avec plusieurs potes, mais sans nanas, ce qui simplifie certaines choses. On avait loué un appart avec plusieurs chambres.

Quant on est arrivé, Frank et moi avons choisi la même piaule, histoire d'être tranquille et de pouvoir pratiquer notre petit passe temps favori.

On s'installe, chacun prend une douche, puis se change dans sa chambre.

Moi, je me retrouve avec Franck, on a refermé la porte de la chambre. Franck est en slip, sa grosse queue le remplit complètement. Moi je suis à poil je m'essuye en prenant mon temps, et je me tourne face à Franck pour bien mettre en évidence ma queue devant ses yeux. Elle pend mollement sur mes couilles, je la caresse avec la serviette en insistant bien.

Franck a compris mon manège, il devine que j'ai envie de sa bite, il la sort de son slip. Sans bander, elle est toujours un peu raide et bien épaisse. Le simple fait de la voir à nu me fait bander immédiatement.

Il ne bande pas encore, mais elle est toujours aussi impressionnante, alors je me mets à genou et je l'engloutis dans ma bouche. Putain qu'elle sent bon, je le décalotte et lui lèche le gland pour le faire bander, tout en lui caressant les couilles. Inutile de dire que moi, je trique à fond.

Je sens sa queue enfler dans ma bouche jusqu'à la remplir complètement, ça y est son braquemard est dur comme du bois, je le pompe avec ma bouche tout en branlant la base de sa tige.

On essaye de ne pas faire trop de bruit pour ne pas se faire remarquer par les autres potes, mais Franck gémit de plus en plus. J'accélère le rythme, Franck est complètement à moi.

Après quelques minutes, je sors sa queue de ma bouche et décide de la branler, il s'allonge sur le pieu, je prends sa queue avec mes deux mains et le branle doucement, son gros gland devient de plus en plus rouge. J'accélère la cadence en serrant de plus en plus mes mains, je sens son jus monter et je le retiens encore un peu, jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus, sa bite crache d'un coup des giclées de sperme bouillant. Je continue de l'astiquer pour lui vider complètement les couilles, mes mains sont pleines de son sperme, je lèche son gland pour le gouter, c'est vrai qu'il est excellent, alors j'engloutis sa bite dans ma bouche, histoire de parfaire le boulot, elle ramollit doucement.

Franck est complètement affalé sur le lit, je reprends ma queue en main, je me branle à côté de lui, et j'éjacule très vite mon jus bouillant.

C'est trop bon de jouer avec la bite d'un pote.

Le fait d'être entre mecs nous réserve encore quelques bonnes surprises pour la suite de ce week-end.

Gaetan

olivio@free.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.