Page précédente

Épisode précédent

N3 : Dissert' à l'oral ... puis à l'anal

Petit rappel : Je m’appelle Nicolas (20 ans, 60 kg pour 1m78) je suis en coloc avec Quentin (20 ans, 1m85 pour 75 kg, 21cm sur 5 cm). A cause de nos ébats sexuels, Quentin n'as pas finit sa dissert' qu'il devait rendre le lendemain.

Le lendemain, Quentin arrive à son TD (cours de travaux dirigés à l'université) de Droit International Public (que du bonheur !!) en espérant que le profs lui demandera pas sa dissert'. Après l'appel, M. Maddin (le prof de 30 ans environ) demande les copies à certains étudiants dont Quentin. Quentin lui réponds qu'il ne l'as pas finit, le profs lui répond que c'est zéro. Quentin proteste un peu, mais le prof ne lâche rien, et le cours se déroule normalement.

A la fin du cours Quentin vient voir M. Maddin avec lequel il essaye de négocier :
- S'il vous plait, mettez moi pas zéros, j'ai eu un week-end difficile.
- Ça m'est égal, vous le savez, les règles sont les règles.
- On peut s'arranger si vous voulez, je sais pas comment mais on peut s’arranger d'une manière ou un autre.
- On peut s'arranger comment ?
- Je sais pas, je suis ouvert à toutes suggestions, mais je veux pas de zéro.
- Je crois avoir une idée, il sourit, ça vous direz de passer un oral ?
- Oui, sur quel sujet ?
- Le chantage sexuel par exemple, dit-il en passant sa langue sur ses lèvres.
- Ah d'accord, je viens de comprendre l'allusion.
- Qu'est-ce que vous faites encore debout alors ? Allez sous le bureau.

Sur cette injonction, Quentin à quatre pattes sous le bureau, tandis que M. Maddin ouvert la fermeture de son pantalon de costume. Quentin commence par lécher le boxer noir, et sent grossir la bite du prof. Quentin un peu pressé enlève le boxer pour laisser apparaître le sexe du maître-chanteur, il est encore un peu mou, mais Quentin le met en bouche sans attendre. Sa bite continue à grossir dans sa bouche et Quentin commence à avoir du mal, en effet celle-ci mesure 23 cm sur 5 cm de diamètre. M. Maddin semble satisfait de la façon dont Quentin le suce vu les petits gémissement qu'il pousse. Quentin continue son œuvre en vas-et-vient langoureux, coups de langue sur la gland et même sur les boules. Quentin à l'air d'aimer être soumis. Le prof prend la tête par les cheveux de Quentin pour diriger lui-même les opérations, il fait accélérer le rythme. Quentin le regarde avec regard gourmand. Puis le corps de M. Maddin se raidit et maintient le tête de Quentin sur son sexe. Plusieurs jet de sperme viennent s'échouer au fond de la gorge de Quentin qui avale copieusement.

- Vous avez méritez que vous retire votre zéros, déclare le prof, en remettant son engin à sa place.
- Merci monsieur, dit Quentin en sortant de sous le bureau.
- Par contre si vous voulez une bonne note à la place, vas falloir que vous veniez chez moi pour un examen plus approfondi.
- Ça me convient, si la note est un 20.
- Ok, on fait comme ça, je passe l'adresse, pour 20 heures ?
- Très bien, à ce soir monsieur.

Après une après-midi de cours, Quentin revient à l'appartement et me raconte son histoire, je lui dit :
- Mais quel cochon tu ais. Je viens avec toi chez lui et on lui fait un examen approfondi.
- T'es fou ou quoi Nicolas ? On fera ça à la fin du semestre, en attendant je veux mon 20/20.

Quentin part pour la maison de M. Maddin.
Il arrive devant chez lui, il sonne, et rentre chez son profs.

- Vous êtes ponctuel, vous le voulez vraiment votre 20, dit-il en ouvrant la porte en peignoir.
- Oui monsieur, j'en ais besoin.
Il ferme la porte. Ouvre son peignoir de suite, il est nu en-dessous, je découvre son corps tout en muscle, super attirant, et me dit en regardant sa bite :
- Vous la connaissez déjà, donc au boulot tout de suite. A genoux.
Quentin s’exécute et M. Maddin lui four son sexe dans la bouche et commence des mouvement de va-et-vient comme s'il s’agissait d'un cul à bourrer. Une fois sa queue bien raide, il dit à Quentin de mettre à poil et découvre son sexe. Il est assez admiratif. Mais préfère admirer le cul de Quentin tout de même. Ils vont dans la chambre, et Quentin se mets à quatre-pattes sur le lit tandis que le prof va cherche du gel et des capotes. M. Maddin commence par mettre un doigt, puis deux, puis trois dans le cul, pour préparer le labourage, puis il enfile la capote et met du gel. Quentin se tient prêt, mais le prof ne prévient pas et s'introduit en force dans son cul, et cherche à pousser au maximum. Quentin à mal et le prof lui répond que un 20/20 ça se mérite.
Une fois bien enfoncé il commence les vas-et-viens, doucement, puis accélère les mouvements de grande amplitude. Puis il descend la cadence, et la remonte, et ainsi de suite. Pendant pratiquement une demi-heure, M. Maddin lui démonte l'arrière-train avec envie. Puis sentant que ça va bientôt se terminer, il retourne Quentin, lui remet son sexe dans sa bouche et éjacule dedans comme il a fait ce matin.

- Vous avez mérité votre 20, même si votre attitude passive est à déplorer, ça sera à charge de revanche, lui dit-il en lui faisant un clin d’œil.
- Sans problème, monsieur. Je dois y aller maintenant, au revoir et à la semaine prochaine prochaine.
- Oui, est penser à faire votre dissert' cette fois si. Même si vous faire repasser un oral ne me pose pas de problème.

Quentin quitte la maison de son profs et revient à l'appart pour me raconter son aventure. J'espère juste qu'on pourra aussi l'examiner ce professeur un peu vicieux.

P.S. : Dites moi si vous avez appréciés cette histoire ?

Nicolas.

iam-gay-bi@live.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.