Page précédente

En stage

Bonjour après vos messages me demandant de poster une nouvelle histoire puisque la plupart ont aimer "merci maman" je vais vous raconter celle ci.

J'avais 20 ans (c'est a dire il y a deux ans), et je faisais des études, etdans ces études il y avais des stage. Le stage que je faisais ce passais en école maternenne dans un petit village situé non loin de chez moi, tous les jours je prennais le BUS avec les enfants pour arriver à l'heure et voir comment cela se déroulais durant les trajets maison école et école maison. Les jours passaient et se ressemblais, le matin activité jusqu'à 10h30 puis écriture jusqu'à 12h. A midi les enfants allaient à la cantine etje les accompagnais et prennais le repas avec eux tout en m'occupant d'eux. Les soirs je rentrais chez moi enfin chez mes parents et restais dans ma chambre à passer le temps sur des jeux en reseaux. La plupart de temps je finissais la soirée par une bonne branlette devant un porno mais à la longue je voulais plus, redécouvrir le plaisir de se prendre une bite dans le cul. Mais avec mes horaires de travail plus le fait que je sois perdu en pleine campagne cela n'arrangais rien. Je décide d'aller sur un site de tchat et les messages commencent à défiler mais personne ne se sens le courage de se déplacer jusqu'a mon village. Au moment ou je perdais espoir, je reçois un dernier message et j'y répond, nous commençons à parler de nos envies; dans le fil de la discution il me dis habiter le village à coté du mien, le même village ou je fais mon stage et que celui ci avais beaucoup de mal à trouver des jeunes passifs. Ma réponse ne se fais pas attendre et décide de lui donner rendez vous le lendemain aux alentourrs de 15 heures. Nous échangeons les numéro et déconnectons tous les deux, mais dans la précipitation je n'avais pas penser que le lendemain j'étais en stage, comment faire? Je vais me coucher en espérant pouvoir trouver un moyen.

Le lendemain j'arrive donc a mon stage et cherche un moyen de faire venir cet homme qui me donnais tant envie, mais dans un lieu fréquenté par les enfants en bas âges comment faire? je réfléchis et à ma pause clope, je remarque un peu plus loin des toilettes publiques. C'est à se moment là que je trouve enfin le moyen de faire venir l'homme. Ni une ni deux je lui envoie un texto lui disant de venir aux alentours de 13 heures, puisque de 13 à 14h30 j'ai une pause, il me répond qu'il sera au rendez vous.

Le temps du repas, j'étais quelque peu rêveur et essayais d'imaginer mon futur plan il m'avais laisser entendre etre TBM mais à quel point? ou etais ce juste une ruse pour accepter de de le voir. l'heure tourne et le moment venu me voila dehors une clope a la main et pret à me faire baiser, je vois une voiture au loin devant ces chiottes publiques attendre quelqu'un. Je m'y rend donc quitte à me tromper de personne. J'avance et commence à frapper a la fenêtre.

" Salut!
- Salut c'est toi A.
- Oui c'est bien moi
-Enchanté moi c'est Nicolas
- De même bon on va pas rester la on est pas là pour parler, disais je sans gêne.

Il me suis donc dans ces toilettes publiques assez spacieuses, nous fermons la porte à clé et sans attendre il commence à me caresser les fesses, pendant ce temps je l'admire, un bon metre 90 dirais je, brun cheveux mi long la trentaine et en passant mes mains sous son maillot je peux sentir des tablettes déssinées mais pas trop, ce que j'adore. Sans rien dire je le vois se déshabiller, enlever son pull et son t-shirt et la je me rend compte qu'il à des poils sur le torse, entretenue une chose qui me fais bander, les poils je trouve sa sexy. La réponse ne se fais pas attendre et je comence a caresser ses abdos tout en descendant de plus en plus vers la ceinture. Arrivée a ce niveau je passe ma main sur le jean et sens une queue mi dur sous se pantalon. Je lui degraffe son jean et le vois en calecon super sexy qu'il ne garde pas longtemps puisque je lui enlève avec les dents. Sa à du lui plaire puisque j'ai remarqué sa queue grossir en quelques secondes et la un sursaut de surprise... Il ne m'avais pas menti il étais vraiment tres bien membré à vu d'oeil 23/24 centimetres. Je me suis mis a genoux et ai commencé à embrasser cette tige devant moi, tendrement puis a lecher le gland ou quelques gouttes de mouilles apparaissaient et enfin je la prend en bouche, elle étais vraiment trop longue et j'avais l'impréssion de ne rien prendre en bouche tellement jétais loin de son pubis. J'ai du le sucer durant une bonne 15 ene de minutes et d'un coup il me relève violement et me plaque contre le mur froid. Une question me traverse l'esprit, comment il va bien pouvoir me mettre tout sa dans le cul?

Et la je sens quelques chose de chaud et humide sur ma raie, il c'étais mis a genoux pour me bouffer le cul, je me cambre pour qu'il ai un meilleur accès à mn trou. Je mebranle en même temps et lui demande:

" Vasi baise moi maintenant

Je n'ai pas du le dire deux fois je le vois se relever et approcher son gland de mon trou. Il commence à le passer sur mon trou et l'enfonce enfin tout doucement, meme les premiers millimètres étaient douloureux je ne voulais même pas imaginer la suite, je me cambre de plus belle pour qu'elle puisse bien rentrée et sens chaque centimètres dans mon cul au fur et a mesure qu'il avance sa bite. Aubout d'un moment je l'entend me dire:

" Quelle trou de salope tu as tu as réussis à la prendre en entier
-Tu rigole ??? c'est pas possible j'en ai jamais pris une aussi grosse
-Et bien ton cul est fait pour les grosse ques comme la mienne.

Après ce petit moment de parlotte il commence ses va et viens, et le terme monter au 7eme ciel a pris tout son sens a ce moment; Je le sentais venir et sortir de mon cul, je l'entendais gemir de plaisir a chaque mouvement et je ne pouvais m'empecher de lui demander de me baiser plus fort. Durant au moins 30 minutes on à fais toutes les positions, je m'assayas sur sa queue, il me prenais comme une putte et j'amais sa. Sa queue étais devenu une partie de moi même et j'adorais le sentir en moi. J' n'avais qu'une envie c'étais de le garder en moi, mais toutes les bonnes choses ont une fin et j'ai senti sa queue grossir et lacher des tonnes de sperme dans mon cul, je venais de me faire engrosser.

Mais il n'en avais pas fini, il se mis a genoux et commenca a me sucer jusqu'a léjaculation, il avala tout sorti et attendis que je fasse sortir tout le jus de mon cul. A la sortie il me demanda si j'avais aimer, la question étais un peu débile et je lui répondis que oui. Je regardais l'heure et remarque que j'étais en retard de 15 minutes. Je me dépeche de me rendre dans l'école par la porte arrière tout en saluant Nicolas. Arrivée dans la classe les petites étais déja à la sieste avec L'ATSEM et je me retrouvais seul avec le maitre d'école. Je ne sais pas pourquoi mais son regard étais quelque peu bizzare et il avais un sourire au coin des lèvres.

" Alors A, ta pause étais bien?
- Oui merci monsieurs excuser moi pour mon retard, j'étais au téléphone avec ma mère...
- A bon pourtant je ne t'ai pas vu dehors quand je suis venu te chercher, mais par contre on peu dire que tu à une voix qui porte... me dit-il
- Que voulez vous dire par la monsieur?
- Tun'a pas compris A, tout en se passant la main sur son sexe?
- Je ne vois pas de quoi vous voulez parler...

La suite dans une prochaine histoire.

ptitgay

l.olitop@live.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'information : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.