Page précédente

L’infidèle !!

Quelques mois après, mon dernier récit « SURPRISE », j’étais de plus en plus perturbé par l’expérience Homo que j’avais vécue avec Stef.  Je voyais partout des possibilités de m’envoyer en l’air avec un mec ou des mecs, mais je n’ai pas réitéré l’expérience… enfin jusqu’à cette après-midi là.

C’était une journée pluvieuse, je ne travaillais pas mais ma femme oui, je m’ennuyais. J’ai donc décidé d’aller faire un tour, et je me suis retrouver dans un sexshop place Pigalle. Je tournais un peu et je me suis rendu vers les DVD porno mais bizarrement mon regard s’est tourné vers le porno homo !! Je regardais différents films, je commençais sérieusement à être exciter ce qui me fit un peu peur, surtout lorsque j’ai surpris deux mec m’observer. C’était des jumeaux, grand châtains aux yeux verts, ils avaient l’air assez musclé dans leur petite chemise. Bref, lorsque je les ai vus, je suis tout de suite sorti du magasin fumer une clope pour me remettre les idées en place. Quelques instants plus tard, les jumeaux sortaient également du magasin et sont venus me parler :
« -désolé de vous avoir  mis mal à l’aise on pensait que vous étiez homo, dit Max
- Ne vous inquiétez pas ça n’a rien à voir avec vous je suis un peu perdu en ce moment, répondis-je
-Venez prendre un verre avec nous, me proposa Théo l’autre jumeaux »

J’acceptai l’invitation et nous partîmes boire un verre dans un bar qui me semble-t-il était un bar gay, après quelques minutes de discussion Max me dit : « voilà, pour rien te cacher avec mon frère on a flashé sur toi, on a bandé direct quand on t’as vu. Peut être qu’un plan avec nous d’aiderais à  oublier pour un moment tes problèmes. » Je ne sais toujours pas pourquoi mais j’ai souris et accepter cette proposition. Bien sûr, habitant le plus prêt nous sommes allés chez moi.

Nous étions à peine rentrés dans l’appartement que les jumeaux me plaquèrent contre un mur, et commencèrent à m’embrasser, me toucher, me déshabiller. Il y avait un côté animal qui m’excitait énormément  et ça se voyait. Nous sommes alors allés dans la chambre, ils se sont allongés et comme une vraie salope j’ai commencé à sucer leur grosse bite en alternance. La taille de leur bite était énorme au moins 21cm je ne pouvais pas tout prendre en bouche.
Théo c’est alors levé et s’est mis derrière moi pour commencer à me travailler la rondelle. Je sentais sa langue chaude et puissante caressée mais raie, je prenais beaucoup plus de plaisir, plus que la dernière fois avec Stef, il savait y faire. Pendant, ce temps je m’occupais toujours du dard de Max qui appuyait de plus en plus sur ma tête pour le faire rentrer entier en moi, ce qu’il réussit à faire malgré des hauts le cœur de ma part. J’étais une chienne, une vraie pute complètement soumise.
Les jumeaux échangèrent leur place, Max, saisi alors mes jambes et me retourna sur le ventre  toujours avec ce côté bestial qui m’excitait encore plus. Il m’embrassa avec fougue avant de me sucer à son tour. Théo se mit sur moi pour me donner sa bite en cadeau, je la pris bien volontiers en moi jusqu’à la base, il appuya sur ma tête puis me baisa la bouche j’aimais ça !!
Max arrêta de me sucer, et je sentis que sa grosse bite tentait d’entrer en moi, des petits pics de douleurs se firent sentir au début qui m’arrachèrent des gémissements étouffer par la bite de Théo que j’avais toujours en bouche.  Il se leva et me retourna à nouveau pour me mettre en position de soumission totale à quatre pattes.
Les va et viens étaient de plus en plus intense ce qui rendis mon plaisir d’autant plus puissant. D’un coup il s’arrêta. Théo s’était allongé et me demanda de venir sur lui pour qu’il me plante son épieu, ce que je fis, mais je ne m’attendais pas à la suite.
D’un coup, je sentis Max au dessus de moi, et sa bite qui tentait de trouver mon anus, mais celui-ci était pris, il commença à forcer. Je lui ai dis d’arrêter que ce n’était pas possible, il m’a saisi la bouche pour y mettre un doigt et me dis à l’oreiller : « tu es une chienne, et tu vas obéir, ça rentre toujours !!! ». Et je sentis des à-coups qui forçaient mon anus, j’hurlais de douleur au début puis quand ils furent tous les deux entrés, de plaisir. C’était intense, animal, violent, mon plaisir avait atteint sont paroxysme et j’aimais ça.
Après quelques minutes d’intensité, ils sont sortis, m’ont agenouillé et « forcé » (ils n’avaient plus besoin de force)  à sucer leur bite. Ils arrivaient les deux en même temps, les deux dards dans la bouche je reçus toute leur semence mais ne pu tout avaler mais fis de mon mieux. Pour me remercier, ils m’ont allongé sur le lit et sucé en même temps jusqu’à l’éjaculation qui n’a pas mis de temps à venir. Ils se sont rhabillés, m’ont laissé une adresse mail (si j’ai encore envi d’oublier mes problèmes).
Mais allongé là, sur le lit conjugal le corps plein de sperme, je me demandais si j’allais pouvoir continuer de vivre avec ma femme car le plaisir charnel avec les hommes matirait dorénavant beaucoup plus…

Stalen91

Tout commentaire est le bienvenue : stalen91@live.fr

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.