Page précédente

Ma 1ere sodomie...

Je devais avoir 29 ou 30 ans... Je sais, c'est déjà "vieux" mais j'étais trés préoccupé par mon statut d'hétéro et je ne voulais donc pas fréquenter les lieux homos sur Perpignan.

J'ai profité de l'apparition d'internet pour assouvir mon fantasme. Sur un site gay, j'ai fait la rencontre d'Henri, la soixantaine, retraité et vivant seul, trés intéressé par mon dépucelage. Je lui ai demandé de bien vouloir m'attacher et me cagouler pour profiter pleinement de mon corps. Je fais 1m80 pour 70kg et j'ai parait il, un trés joli cul...

2 jours aprés, il m'annonce qu'il a acheté une cagoule en latex et une ceinture d'immobilisation et qu'il n'attend que moi...

L'aprés midi suivant, je me suis présenté chez lui. Cheveux épais blancs, 1m85 pour 95kg environ, bedonnant, henri, en jogging gris me fait entrer... Une cassette gay passe à la télé. Il m'offre un whisky coka et s'installe prèt de moi. Rapidement, il me passe une main sur ma cuisse, l'autre sur la nuque puis baisse son jogging et me demande de le sucer... Son sexe sentait bon, à moitié bandé, et je m'applique à bien lui lécher le gland, lui gober: il me laisse faire en m'encourageantjusqu'à ce que son 19*5 soit bien dur...

"Allez viens, on monte maintenant" me dit 'il...

Dans la chambre, il avait allumé le chauffage: il faisait trés chaud mais c'était agréable.

"Déshabille toi et fout toi sur le lit " m'ordonne t'il... Je m'exécute et me retrouve à quatre pattes sur son lit... Là, il me passe la ceinture qui emprisonne mes poignées et mes tibias: je me retrouve avec le cul en pompe et la tète ds la cagoule de latex plongée ds un coussin. Il se place derrière moi et commence un doux doigté rectal accompagné de gel... Il savait y faire car c'était trés agréable et apés qlqs minutes de ce traitement j'ai senti ce que je pensais etre un gode tellement il était dur. Mais quand j'ai senti les 2 mains d'henri me prendre par les hanches, j'ai compris que c'était lui qui était dans mon cul... C'était génial... sans aucune douleur... Il a commencé un ramonage assez lent pour ètre bien au fond de moi puis a accéleré le rythme en prenant soin de m'insulter et de me fesser de plus en plus fort. Parfois, il s'arrétait, m'embraissait le cou, il me sentait puis reprennait de plus belle... Nos corps transpiraient, notre souffle devenait court... J'etais son trou ouvert, mes fesses me brulaient et aprés 20 ou 30 minutes de pilonnage intensif, il a enlevé sa capote, a présenté sa bite à ma bouche et m'a baisé la bouche jusqu'à décharger une grosse quantité de jus sur mon torse...

Rassasié, il m'a félicité sur mes talents, m' a dit d'etre étonné de l'élasticité de mon cul et m'a demandé de repasser quand bon me semblera...

Content d'avoir goutté à ma 1ere sodomie, je me suis promis que ce ne serait pas la dernière...

Seblope66

datal@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.