Page précédente

Ce soir j'ai décidé de choquer. Je vais exhiber mes muscles dans un endroit plein d'hétéros.

Un pote à moi tient un bistro et ce soir il m'a demandé de faire une exhibe devant les clients pendant la mi-temps du match de foot.

Donc me voilà dans son appart en train de m'échauffer, je suis nu et il me passe de l'huile sur le corps pour que mes muscles soient mis en valeur sous les spots. En bas, ça gueule, la France a du mettre un but.

Mon pote me passe l'huile sur les cuisses. Il n’est pas homo et ne sait rien de mon homosexualité. Ma pine pend entre mes cuisses et il la frôle en passant l'huile. Il s'excuse, je rigole. Quand il a fini il se relève et je remarque qu'il y a une bosse au bon endroit. Ha ha ?!!! j'ai ému son sexe !! hummm; mais je dis rien.
 
C'est la mi-temps, je descends avec lui, j'attends derrière une porte. Je l'entends qui raconte une histoire pas possible. Il dit :

"Messieurs et vous mesdames, j'ai l'honneur de vous présenter ce soir l'actuel champion de France de bodybuilding taille moyenne (ce qui est complètement faux) . Il va vous faire une démonstration sportive sur une musique et je vous demande de l'applaudir très fort. Voici Pascal !!! Le champion Pascal !!!! ouaiiiii !!!! "

Et j'entre sous les projos.
Ca gueule ils sont presque tous un peu  bourré de bière. La musique commence. Je pose, exhibant mes muscles devant ces connards qui n'en n'ont rien à foutre et qui hurlent /
"gonflette !!! Pédé"

Mais je m'en fous, je fais ça pour le pognon. J'ouvre mes dorsaux, je bande mes muscles à mort les faisant rouler sous ma peux imberbe. J'aime ça, j'aime m'exhiber. Ils se mettent a crier.

" A poils à poils à poils!!!"

Je regarde mon pote et il rigole. Je dis

" Vous voulez vraiment que je me mettent à poils ?! "
"OUI !!!!"

Mais je peux pas faire ça y a des gamins dans l'auditoire. Je dis:
" Les adultes qui veulent me voir a poils n'ont qu'a sortir dans la cours arrière et je leur ferai voir ce que c'est un vrai homme! " 

Ca hurle de rire. Je fini mon exhib sous les applaudissements de tous ces gens qui ouvrent des yeux comme des roues de chars. Je me marre, je sais bien qu'il y en a qui sont pd dans le lot. Et je sors. J'arrive dans la cours arrière et j'attends. Je grille une clope. Soudain la porte s'ouvre et je vois trois mecs, jeunes, dans les 20 ans qui arrivent.

"Alors pd…  Tu vas te foutre à poils devant nous ? Tu vas nous montrer ta queue? " 
"Si vous en avez envie y a pas de blème, ca fera  50 euros chacun".
Ils se marrent et me jette le pognon.
"Moi je me fous pas à poils, je suis pas pd, si vous voulez me voir, c'est a vous de me désaper bande de lopes"

Ils se regardent les uns les autres et ils arrivent vers moi. Le plus grand me descend le slip de compète. Je me retrouve la pine à l'air. 

"Putain le morceau de bite que t'as ! , !!! wouah ! "

En effet j'ai une bite de 20 cm qui pend le long de mes cuisses. Le plus petit s'approche et me tate les bras , je bande mes biceps.

"putain c'est du solide tout ça." 

Un autre me tâte les pecs que je bouge. Il n'en revient pas. Je sens que je vais pas pouvoir tenir longtemps sans bander. Y en a un qui me tâte les fesses.

Je dis : "si tu tâte trop je vais bander"

ils rient comme des hyènes. Je me prends la queue et je me masturbe…

"Ouai vas y branle toi mec!"

Je bande comme une salope devant ces mecs que je ne connais pas. La porte s'ouvre et je sais pas combien de mec arrivent. Et là je tiens plus du tout la situation en main. Y a des mains partout sur mon corps tatant, palpant massant, j'en ai une dans la raie de mon cul qui me fouille le trou. J'ai une qui me masse les couilles. Une main est sur mon visage et des doigts essaient d'entrer dans ma bouche. Je suce deux doigts. J'ai deux autres doigts dans le fion. Une bouche me suce le dard. Je vois deux mecs qui se branlent en me regardant comme des fous qui n'ont jamais rien vu. Je sens que je vais jouir, je retire la main qui me masturbe.

Un mec me dit :

" j'ai envie de me faire enculer, encule moi"
"ici ? " 
" oui , encule moi ici devant tout le monde, j'ai envie d'être humilié par toi, baise moi."

Il se retourne et me tend son cul en écartant ses fesses.

"Pète moi le cul, j'ai envie de te sentir au fond de moi, je suis ta salope de pute, baise moi le fion, ramone moi le trou de balle, je te veux, pine moi , casse moi l'pot, défonce moi le trou du cul , je suis ta salope de mec en chaleur, encule moi  fort !!!" 

Je lui fous ma pine au cul et je le bourre a grand coups de reins. Il couine ce salopard de merde. Les autres l'insultent. Puis un autre veut aussi que je le bourre, il me tend une capote et je l'encule. J'en ai enculé cinq comme ça. En fait, tout ça n'a duré que 30 minutes, mais j'ai jouit deux fois. Deux mecs m'ont jouit sur le dos. Un m'a jouit dans la gueule et un sur les abdos. Je suis gluant de foutre épais. J’aime ça. Les uns après les autres se tirent, y en a deux qui me remercient et je me retrouve seul, nu, sale dans cette arrière-cours. Mon pote du bistro me rejoins et me demande ce qui s'est passé. Je dis :
"oh rien on a discuté"

Il me regarde et sourit et dépose sur mes lèvres un doux baiser.

Merde j'aurai jamais cru qu'il est pd celui là.
On ne peut plus se fier à personne. Je crois que tous les mecs sont pd, c'est l'occasion qui fait le larron comme disait l'autre con.

Si t'as aimé mon histoire vraie écris moi a plus.

Pascal le musclé

pek69durs@aol.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.