Page précédente

salope parisienne

Il faut toujours garder de bons contacts avec ses ex!

Lundi dernier je décide de rentrer assez tôt du bureau car j'ai un furieuse envie de me faire baiser (certains vous diront que j'ai toujours chaud au cul...... ma foi ils n'ont pas forcément tort lol ).

Une fois arrivé chez moi je me dessape, m'allonge sur mon lit à poil tranquille et commence à chercher un bon baiseur (ça se fait de plus en rare) sur le net.

Cela fait une bonne heure que je discute avec des mecs sans que personne ne concrétise, je commence a désespérer lorsque mon portable ce met alors à vibrer.

Le message vient de mon ex: "salut, ça va?"

Message banal me direz vous mais en langage ex cela veut dire "salut, ai besoin de me vider t'es dispo?"

deux ou trois sms échangés et me voila dans la salle de bains, mon baiseur doit arriver dans 15 min.

Une fois bien lavé, je finis de tout préparer pour qu'il ait droit à son plan préféré.
Je récupère un vieux boxer dans mon dressing (et oui je conserve tous mes vieux boxer, vous allez bientôt savoir pourquoi), je me graisse bien le cul et j'attends tranquilement.

Quelques minutes plus tard on sonne à l'interphone, je lui ouvre et je me mets en position.

J'entre ouvre la porte et je me fous à 4 pattes sur le lit, yeux bandés, en boxer, cul tendu vers la porte et sous poppers pour couronner le tout.

La porte s'ouvre, il pose son casque sur le sol et me claque le cul:

"alors sale pute, on a encore chaud au cul?"

rien que cette phrase me rend dingue et chaud comme la braise.

Il me claque le cul, sort sa queue et vient me la présenter. je le suce, je bave bien sur sa tige, lui administre un bon fond de gorge pendant qu'il m'insulte.

Une fois bien raide il laisse de côté ma gueule et se dirige vers mon cul. j'ai toujours les yeux bandés, seuls ses pas me guident.

Je suis toujours en levrette, cul bien tendu.

Arrivé du côté "sud" de ma personne, il me palpe le cul, et commence a me titiller le trou à travers le tissu  de mon boxer. ses deux mains s'emparent du tissu, il me déchire alors le boxer un niveau du cul pour libérer ma rondelle graissée et humide.
Le même rituel l'excite à chauque fois.

Une fois ma chatte libérée, il me balance deux ou trop mollards sur la rondelle et présente son gland devant mon trou. Une poussée et le voila au fond de ma chatte à me limer clamement.
Ces coups de reins sont de plus en plus rapides et violents, je sniffe régulièrement de poppers, j'en peux plus tellement je suis excité et je mouille du cul en bonne chienne.

Il récupére son jeans sur le sol et attrape son paquet de clope, il en allume une, la queue toujours dans mon cul, attrape le cendrier laissé à proximité et commence a cloper tranquille.

Il a toujours aimé se vider les couilles en rentrant du boulot mais depuis qu'il peut tout faire, baiser et fumer en même temps il use et en abuse régulièrement.

Il me pilonne le cul activement, toujours en levrette, le cendrier posé sur mon dos, ça doit déja faire un bon 1/4 d'heure que sa queue me rempli.

"alors sale pute, tu aimes?
tu mouilles toujours autant de la chatte à ce que je vois.
Je vais te féconder sale chienne, j'ai 3 jours de jus dans les couilles".

Et il continue les vas et viens tout en s'allumant une seconde clope.

Quelques minutes plus tard je sens ses coups de butoir accélérer, il gémis de plus en plus, ses couilles tapent à grands coups contre les miennes, sa respiration se fait de plus en plus forte, je sens que la fin est proche. Je prends une dernière dose de poppers et tends bien ma croupe en arrière pour me donner encore plus à lui.

Sa queue gonfle dans mes entrailles, il bourrine comme un sauvage, me claque le cul et soudain ,je le sens jouir, il me remplit la chatte, je sens son jus réchauffer un peu plus mes entrailles.

il tasse bien le tout, retire sa queue me balance un gros mollards sur le trou ouvert et béant avant de se rhabiller et de partir en claquant la porte sans un mot.

Je passe la main sur mon cul, le jus encore chaud coule, je m'allonge, récupère ce que je peux et je me branle à mon tour.

Il y a des jours comme ça ou il fait bon de partir tôt du boulot!

Si vous êtes sur Paris, que vous bougez et que vous êtes un baiseur chauds n'hésitez pas, contactez moi!

Salope Parisienne

davlouss@free.fr

PS: une seule personne me baise au jus donc les adeptes du nokpot passez votre route.
submit : OK

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.