Page précédente

Sauna 1

J'avais 20 ans je crois et je passais assez souvent devant un sauna gay situé pas très loin de chez moi, bien que l'envie d'être au milieu de plein de mecs a poil me faisait fantasmer j'avais des mauvais échos sur ce genre d'endroit, apparemment remplis de mecs aux pratiques bizarres et a l'ambiance lugubre.

Un dimanche alors qu'une furieuse envie de baiser prenait le dessus sur moi, je me décidai à rentrer. Le mec a l'entrée fut assez surprise de me voir, et surtout me demanda mon âge, il vérifia sur ma carte d'identité, car le tarif était moins cher pour les moins de 22 ans i me donna une serviette ainsi qu'une clé pour un casier Je me retrouvai donc a me dessaler devant pas mal de mecs surtout plus âges que moi genre 40-45 ans.

Tous me matait et avait l'air assez surpris de voir visiblement un mec assez peu âgé je commençai donc par une douche puis je me décidai a fumer une cigarette au bar, n'ayant pas de feu je demandai au barman un boite d'allumettes et un coup a boire. Il commença la conversation en me prévenant que la clientèle était assez âgée et que je risquais donc d'attirer les convoitises. Je lui expliquai que c'était ma première fois et il me répondit qu'il y avait un autre sauna plus jeune en clientèle. j'avais dépense deja 12 euros je crois, ce n'était pas pour ressortir maintenant. je finis donc ma conso et me dirigeai vers le jacuzzi où deux mecs se roulaient des pelles. j'étais assis a coté d'un moustachu qui sans attendre une minute essaya de me choper le « paquet ». Très surpris je le regardai en lui demandant ce qu'il faisait. Puis je me barrai assez furax, je n'étais pas trop habitué a aussi vite, j'ai toujours préféré discuter un peu avant.

Bref, je sors du jacuzzi et je me dirige vers le sauna la je me retrouve seul avec un mec plutot pas mal et surtout visiblement habitué. Le mec me plaisait plutôt et je commençai donc à engager la conversation en lui expliquant ce qu'il venait de se passer. il me répondit qu'ici c'était courant, mais que y n’avait jamais de problèmes. Sentant que j'avais de plus en plus envie de lui au fur et à mesure de la conversation il me demanda si je voulais l'accompagner à l'étage. Je lui répondis que je ne connaissais pas, il sourit, m'invita a sortir du sauna et me choppa par les fesses.

Il me prévint dans l'escalier qu'il était actif et qu'il adorait les petits jeunes. Je ne répondis rien et me laissa entrainer dans une cabine ou des trous communiquaient entre les cabines.
Il me bloqua dans l'angle et me lassa d'un ton autoritaire, « je vais te faire gueuler petite salope, tu vas voir, et tu vas en redemander », il m'attrapa les cheveux et me mis à genoux. Et là j'avoue que j'étais réellement excité, car le fantasme d'être a la merci d'un homme très autoritaire m'avait toujours fait bander. J'avala sa bite dans la seconde m'appliquant bien a aller bien profond dans ma gorge. Il me tenait toujours pas les cheveux, donnait des coups de reins dans ma bouche de plus en plus violents et de plus en plus profond, lui gémissait comme un ours alors que moi je ne pouvais à peine respirer. Mais j'aimais çà en fait, j'aimais être une salope comme dans les films pornos.

Il me releva au bout de je ne sais combien de longues minutes et me dit "tu pompes trop bien, ça se voit que tu aimes çà c'est bien moi aussi j'aime les petits affamés dans ton genre, tu vas voir j'en ai pas finis. Il me remit debout me bloqua contre le mur de la cabine, j'étais dos a lui. le visage écrasé contre le mur. “Lèche le mur" me dit-il. je m'exécutai. Il mit une capote, ouvrit avec force mes fesses avec ses mains, et me pénétra avec force. Et je me mis alors a gueuler, le mec me limait de plus en plus fort, en levrette le corps écraser contre le mur. Puis il souleva une de mes jambes et continua me baiser très fort, très vite et très profond. on sentait bien qu'il aimait soumettre et être le patron. Il mit ses doigts dans ma bouche pour calmer mes cris. “Je t'avais prévenu, mais si tu n’arrêtes pas de gueuler mes copains vont venir”.
Puis il sortit de mon petit cul d'un coup sec et me dit “monte sur moi” il s'allongea sur la banquette.

Moi j'étais ur une autre planète : alors que j'étais sauvagement abusé j'en redemandais et je n'osais pas non plus le contrarier, il prenait son pied et j'aimais cela. je m'embrochai donc sur lui, m'appliquant a lui donner satisfaction, mais plus j'essayais d'aller vite et puis il redoublait de puissance ses coups de reins. J'étais en feu, je hurlais vraiment très fort. Pendant qu'il me sautait, on cogna a la porte. Heureusement fermée la personne visiblement attiré par les bruits entra dans la cabine d'a coté et sorti sa bite par le trou.

“ah tu vois je t'avais dit, maintenant assume”. Il me mit sèchement en levrette et m'obligea a avaler ce sexe d'inconnu qui sortait d'un trou dans le mur. Et la j'avoue en avoir pris pour mon grade, j'étais une véritable salope des films pornos. Alors que le premier me chevauchait sauvagement (et la pour le coup je ne rigole pas, de grands va-et-vient très violents) mes cris étaient étouffés par un grande bite qui me baisait la bouche profondément. Ce moment fut extrêmement long. Puis le mec derrière lu mur prévenu qu'il allait jouir ce qui entraina l'autre ma bloquera tète et donc la bouche contre le trou. L'autre bien évidemment ne se gêna pas pour décharger et me forcer donc a tout avaler.

Visiblement satisfait de moi, mon “éducateur” me félicita. Il me mis sur le dos recommença a me limer tout en me masturbant. J'avoue avoirs mis 30 secondes a jouir. Lui me sauta encore cinq bonnes minutes avant de lui aussi tout déchargé.
Depuis cette histoire, je ne suis jamais retourné dans ce sauna, mais le mec en question est devenu mon amant et m'a fait découvrir plein de nouveaux trucs que je vous raconterais la prochaine fois si cela vous intéresse

olivier1800

olivier1800@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.