Page précédente

Une aire de repos qui me laissera des souvenirs

Slt je m'appelle Vinc, j'ai 22 ans 1.90 m 75 kg brun yeux vert, pas mal foutu peu poilu, Je suis hétéro mais je suis curieux et j'ai déjà maté des pornos gays. Mais je reste puceau avec les mecs. En revenant de mon travail le soir, je prends l'autoroute A1 mais comme d'habitude il ya des bouchons. Je décide donc de m'arrêter sur la dernière aire de repos avant lille. J'en profite pour fumer une cloppe sur le parking et téléphoner pour régler quelques problèmes du travail.
Je matte discrètement les autres conducteurs arrêtés sur le parking mais pas de mec bogoss en vue.
Je décide donc d'aller aux toilettes de la station service car un besoin urgent m'envahit.
Je rentre dans les toilettes qui sont vides à part un mec à l'urinoir
Un beau blond de 295 ans style commercial en chemise et pantalon de costume qui lui moule bien les fesses. Il a l'air musclé. Je décide de m'installer à l'urinoir à côté du sien. J'ouvre la braguette de mon jean, baisse mon boxer et sors ma queue pour uriner.
Je tourne ma tête discrètement vers le beau blond. Il a les yeux bleus regard charmeur, look tres mâle avec sa barbe de 3 jours. Je matte discrètement sa queue. Elle est bien appétissante, longue épaisse avec un beau gland. Je n'ai jamais vu une queue comme cela en réel depuis que j'étais lycéen dans les vestiaires du sport avec les potes de classes. Je commence à devenir raide et remarque que mon beau commercial me matte aussi la queue. Il me regarde et me fait un sourire. Je deviens tout rouge et j'ai un peu peur. Il a finit de pisser, secoue son engin et la rentre dans son boxer. Il se dirige vers les lavabos pour se laver les mains. Je continue à pisser difficilement à cause de mon début de gole. Je me retourne tout en pissant pour voir se que fais le mec. Il se lave les mains longuement et me matant dans le miroir. Je sens bien que je lui plais et qu'il a envie de se servir de sa queue. J'ai fini de pisser, me rhabille et me dirige vers les lavabos. Mais je constate que mon beau commercial a disparu. Je suis un peu énervé car il m'a bien chauffé et j'avais bien envie de me faire dépuceler avec cette belle queue.
Je me sèche les mains à l'entrée des toilettes. Tout d'un coup, la porte des toilettes s'ouvre et mon beau commercial revient dans les toilettes et se dirige vers les toilettes handicapés qui ferme. Il me regarde dans les yeux et je comprends directement ce qu'il veut. Je le rejoins avec un peu de peur dans les toilettes handicapées. J'ouvre la porte doucement et je suis nez à nez avec mon beau blond qui a descendu son pantalon et retiré sa chemise. Je rentre et referme la porte derrière moi. Je suis impressionné par sa beauté de mâle. J'observe son torse imberbe, ses pecs et ses abdos avec un léger filet de poils qui courent vers son boxer qui est bien gonflé.
Il m'attrape la tête et me le roule une pelle bien vigoureuse puis me met a genoux et me maintient la bouche contre son boxer dans lequel sa queue gonfle peu a peu.
Il me dit : on dirait que t'es une bonne salope à mater les queues de mec, maintenant tu va me la nettoyer. Il descend son boxer et une queue énorme, large avec de belles veines est face à ma bouche.
Il me tient par les cheveux. Je commence par lui lécher son gland bien décalotté puis il me demande de lui lécher les couilles. Je passe ma langue sur ses belles couilles rasées puis lui bouffe. Puis il me tire la tète et me fout son engin au fond de ma gorge en faisant des va et viens. Je commence à m'étouffer. Il se masse les pecs en pinçant les tétons en me matant.
Il me demande de me foutre à poils. J'obéis, je bande comme un taureau, mon boxer est plein de mouilles. Je reste à genoux à poils devant lui. Soudain on entend qu'une personne rentre dans les toilettes. Il me reprend la tête et fout sa queue au fond de la gorge pour que je ne parle pas. J'en profite pour lui passer les couilles d'une main et de me palucher de l'autre main. EN attendant que le mec quitte les toilettes on se regarde les yeux dans les yeux.
Puis on entend que le mec est parti, je suis toujours a genoux, il retire son engin de ma bouche, sa queue est bien mouillée, il se compresse les couilles et je branle avec vigueur avec de bon va et vient de sa main.
Il pousse des gémissements et soudain de longs jets blancs et épais de sperme atterrissent sur mon torse et mon visage. Il n'en finit pas de m'inonder. Il me reprend la tète et me demande de lui nettoyer le reste de jus de sa queue, je le fais avec plaisir. Puis il se rhabille en me laissant à poils inondé de son sperme. Il me roule une pelle et me laisse un papier sur les chiottes. Je me nettoie avec du papier toilette. Il m'a fallu 5 minutes pour tout retirer ayant tellement de sperme. Je me rhabille et regarde le papier que le mec m'a laissé : c'est son numéro de téléphone.

Voila comment je me suis fais dépuceler la bouche mais ce n'était qu'un début avec mon beau commercial.

Vinc59

vinc_lille@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'information : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.