Page précédente

«  CAOL ILA - AGED 12 YEARS - ISLAY SINGLE MALT WHISKY
Out of sight, in a remote cove near port Askaig lies Caol Ila hidden green .
Islay's Distilleries since 1846. Note easy to find, Caol Ila's secret .
Is nonetheless highly prize among devotees of the Islay style »


Voici l'inscription figurant en petits caractères sur la bouteille de whisky derrière laquelle je pouvais deviner un corps au dessin admirable et désirable. En agrandissant la photo qu'il m'avait adressée par mail j'ai pu découvrir les petits détails de son anatomie et je connaissais par avance l'emplacement de ses grains de beauté.

Il avait été convenu qu'il m'adresse une photo originale de lui avec un accessoire permettant de laisser planer un minimum de suspense sur ces caractéristiques physiques et sur son intimité. J'avoue que la surprise a été agréable puisque il m'a été donné de voir ou plutôt d'examiner un torse légèrement velu avec un bronzage qui s'éclaircissait au fur et à mesure que les poils s'épaississaient. L'objet de mes désirs était caché derrière une bouteille de Whisky CAOL ILA mais la bouteille légèrement vidée, laissait apparaître des indices prometteurs : les muscles saillants du bas ventre et un bout de peau étaient un appel immédiat, une invitation à la consommation, à la découverte du corps d'un autre.

Il s'agissait pour moi d'une première avec un homme

Je suis marié et j'ai toujours eu des relations hétérosexuelles bien qu'étant intrigué par le corps des males depuis mon adolescence et attiré par la plastique magnifique des mannequins et acteurs pornos que l'on peut voir sur certains sites internet. Il ne s'agissait pas pour moi de vivre une relation homosexuelle mais de connaître le plaisir ressenti par ma femme lorsqu'elle regarde, touche, caresse ou suce mon sexe. Il s'agissait de vivre une relation que j'ai définie comme « une amitié virile qui aurait été amenée à évoluer ou à dégénérer en une relation plus intime »  Je ne savais pas si cela relevait d'une utopie, d'un fantasme ou si c'était un leurre pour moi de croire que ce type de relation pouvait exister entre garçons.

Il est entré en contact avec moi sur un chat de rencontre et m'a indiqué que lui aussi était marié et qu'il était tout à fait d'accord avec ce que je recherchais "ne pas détruire une relation existante" !  Il me demandait si un dialogue était envisageable. Je ne le refusais pas.

On était le 24 juillet 2006 et depuis cette date nous sommes en lien constant alors pourtant que près de 150 Km nous séparent. Une rencontre avait été fixée initialement en octobre pour me permettre psychologiquement de franchir le cap, de le connaître parfaitement et d'admettre que j'allais rencontrer un homme et le découvrir dans tous les sens du terme.

Je ne voulais pas d'une rencontre basée essentiellement sur le sexe.

Au fur et à mesure de nos dialogues, de nos rires et de nos appels téléphoniques, l'idée à germer d'avancer la date de la rencontre et de la fixer avant la fin du mois d'août : date prévue le 18 août 2006 à 11H30 . nous nous connaissons puisque des photos ont été échangées au préalable. La rencontre a lieu sur un parking, je suis à l'extérieur de mon véhicule, il peine à se garer et j'attends avec impatiente de le voir et de lui parler. Lorsqu'il sort, je suis émerveillé par son sourire, il est beau, il est bronzé et bien fait. je ne sais pas si je corresponds à ses attentes. Il sourit. Le dialogue, entamé par téléphone reprend de plus belle.

Nous arpentons les rues de la ville pendant près d'une heure pour se décider enfin à déjeuner dans une petit restaurant. Il est en face de moi, ses lunettes de soleil retirées laissent apparaître un regard d'une intensité remarquable accentué par un bleu tout aussi remarquable. Ce mec est magnifique !

Pendant le repas je me surprends à le regarder comme on peut regarder quelqu'un lorsqu'on est pris de tendresse et qu'on veut le prendre dans ses bras pour lui manifester qu'on ne lui veut que du bien . Comment est-ce possible aussi rapidement ? Je l'ignore.

Après le repas nous rejoignons le parking et optons pour poursuive l'après midi à l'extérieur de la ville en quête d'un endroit isolé pour prendre le temps de se connaître physiquement et d'explorer ce que les photos avaient dévoilées pour partie.

Nous dénichons un petit coin de paradis : un champs à l'orée d'un bois avec pour seuls bruits le vent, les bruissements et les oiseaux. A peine installés sur un vêtement de fortune, il me surprend à m'embrasser fougueusement. J'ai la langue d'une mec dans ma bouche et l'effet est immédiat : je bande. J'ai envie d'aller plus loin et plus vite et lui déclare que je dois vérifier que la photo qu'il m'avait envoyée correspond point par point à son corps. Je défait avec hâte son pantalon et le laisse avec pour seul vêtement son slip DIM et son tee-shirt blanc.

Le slip est tendu. je suppose que j'y suis pour quelque chose et je suis surtout flatté de pouvoir produire cet effet chez un mec. Je caresse son slip noir en prenant soin de passer sur son sexe dur et tendu. Mon visage descend vers l'objet de mes désirs, j'allais enfin découvrir le sexe d'un autre et tenter de lui procurer du plaisir comme je peux en prendre.

Après l'avoir fait languir, je retire son slip et décide de le prendre en bouche. Son sexe est magnifique : grand, droit et dur. Je prends plaisir à le regarder droit dans les yeux lorsque ma bouche s'approche de son gland décalotté : il est beau et bon à la fois.

Bien que ce soit la première fois que j'avais le sexe d'un autre dans ma bouche, je crois avoir compris que je me débrouillais pas mal. Il m'a suffit pour m'en rendre compte de l'écouter. J'ai adoré mettre mes sens en éveil pour lui !

A son tour il m'a ôté mes vêtements en prenant soin de laisser mon shorty noir en place et de me caresser au travers. Je n'avais qu'une envie, qu'il me goûte, qu'il me suce et qu'il me fasse jouir. Il m'a pris en bouche. j'ai adoré, ma main caressait ses cheveux comme il avait pu le faire avec les miens qui sont blonds et mi longs.

Les rôles  se sont de nouveau inversés et j'ai encore goûté à son sexe ! J'en rêve encore !

Il a jouit entre mes mains . il a gémit fort et n'a rien caché de son bonheur

Quelle chance de procurer du plaisir à un autre, j'ai posé tendrement ma tête sur son ventre musclé en regardant son sexe toujours de belle taille. Pour l'avoir vécu, je sais que le gland est extrêmement sensible après l'éjaculation, aussi je me décidai à la reprendre en bouche. il me suppliait d'arrêter ! Quel bonheur de posséder ce pouvoir !

Il s'est ensuite occupé de moi en se plaçant face à moi et en descendant de telle sorte qu'il était allongé sur mes jambes et commençait à me sucer. J'ai joui dans ses mains ! C'est la première fois de ma vie qu'un mec me voyait éjaculer et c'est la première fois de ma vie qu'un mec en était la cause !

Nous nous sommes allongés l'un à côté de l'autre. L'instant était mémorable

Il fallait une fin à cet instant. Nous avons rejoins la ville dans son auto. Sur le chemin ; mes mains se sont baladées sur sa nuque, sur ses cheveux pour rejoindre son sexe que je sentais encore au travers de son slip. Ma main glissait sur ses cuisses pour revenir quasi immédiatement vers le point le plus chaud ! Arrivés sur le parking nous nous sommes embrassés ! Tant pis pour les passants, ni lui ni moi ne vivons dans cette ville !

Nous sommes d'accord sur une chose : le bonheur doit s'exhiber !

Ce baiser a eu beaucoup de sens pour moi

Il en a eu pour lui également. il suffisait pour s'en rendre compte de voir son regard lorsque nous nous sommes installés à la terrasse d'un café. J'ai encore en mémoire nos échanges de paroles, nos échanges de gestes, nos plaisirs furtifs et notre complicité.

A ce jour il n'a pas cessé d'occuper mes pensées. Que dois-je en déduire ? Que mon idéal de rencontre n'était pas une utopie ni même un fantasme mais un rêve et que les rêves sont amenés à être vécus !

Natanael

natanael@laposte.net

(PS: ... de fernande à Madeleine avec tendresse)

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.