11 Nov.
+ 54 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

MINET
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Humiliation et sadisme -03

Le reste de la matinée se passa normalement, nous sommes tous deux partis au boulot. À la pause déjeuner, il m’appela en live vidéo. J’étais à mon bureau ne pouvant manger ce midi, je m’avançais dans le travail. Il me demanda d’aller aux toilettes, de retirer mon pantalon et mon slip et lui montrer que je porte toujours bien au fond de mon cul le plug. Il me demanda ensuite de remettre seulement le pantalon, mon slip ira dans la poche gauche de mon pantalon. Puis je dus sortir ma teube du pantalon et me masturber jusqu’à secréter une certaine quantité de pré-cum et ensuite remettre ma bite dans le pantalon. Évidemment, en faisant cela, le pantalon absorba tout le liquide séminal ce qui fit des taches sur le devant. L’objectif était atteint par mon maitre. Je pus retourner bosser. Heureusement, durant la pause dej, il n’y a personne au bureau. J’espère juste que personne ne remarquera les taches séchées ou l’odeur de mon entrejambe l’après-midi.

Vous avez bien lu un peu plus haut, je peux porter des slips au boulot. Mon maitre m’y autorise, mais c’est le seul sous vêtement « mâle » que je suis autorisé à porter. Je ne peux pas porter de boxer, shorty ou caleçon, seulement « des petits slips » unis de couleur chaude. Ils peuvent être jaune, orange, rouge, rose… Mais jamais bleu, vert, noir. Ces couleurs sont réservées à mon homme. Il m’autorise ce petit vêtement, car cela affine mon corps et l’érotise avec le minimum de tissu. Mais surtout cela lui permet aussi de me demander de l’enlever où et quand il veut dans la journée. Cela accentue son emprise et son autorité sur moi et me rappelle par cet acte qui je suis et quelle est ma place. Il développe en même temps mon esprit cochon en tout lieu et à tout moment. Si mon maitre ne me donne de consigne le matin, je peux mettre un petit slip. Où selon son bon vouloir, il peut piocher un sous-vêtement dans ma garde-robe parmi les nombreux modèles de jockstrap, petits slips, mais aussi strings ou tangas. Il laisse libre court à son imagination pour varier les journées. Il m’arrive aussi d’aller au boulot sans rien sous mon pantalon, selon le désir de monsieur.

Vers 14 heures, il m’envoie un texto :

- Prouve-moi que tu n’as pas remis ton slip

Je me dirige alors vers les toilettes, entre dans une cabine, verrouille la porte puis débute une vidéo avant de me dévêtir. Je me filme alors tête bien visible, puis descends, défais mon pantalon qui tombe aux chevilles, relève un peu ma chemise puis remonte mon téléphone pour refilmer ma tête et arrête l’enregistrement. J’envoie la vidéo et retourne bosser.

Je reçois un second texto quelques minutes après :

- Je vais être plus précis et directif dans mes attentes car ta vidéo est affligeante et ne prouve rien. Tu me feras une vidéo toutes les heures à heure fixe à partir de 15 heures pendant ton boulot. Le lieu devra être différent à chaque fois, il devra être public et tu le filmeras avant et après. Tu sortiras ton slip de ta poche de pantalon gauche avant de l’y remettre puis tu déféras ton pantalon pour montrer que tu ne portes pas de slip et que tu portes toujours ton plug.

Merde, j’ai déplu à mon maitre, je risque de le payer ce soir, en plus de cette épreuve gênante que je vais devoir faire 3 fois avant de partir.

Je mets une alarme sur mon téléphone 5 minutes avant 15 heures et me remets au taf.

L’alarme sonne, je prends mon téléphone et décide de rester à mon poste pour la première vidéo. Je démarre une vidéo, montre les alentours de mon poste où une personne peut passer à tout moment car je suis dans un box semi-ouvert. Je suis assis sur mon siège derrière mon bureau, je montre ma tête, je sors mon slip de la poche puis le remets et je défais le bouton et le zip de mon pantalon, le laisse tomber un peu et écarte bien les jambes en les relevant aussi pour montrer ma bite nue de tissu et mon plug toujours placer dans mon cul puis remballe le tout assez vite. J’arrête la vidéo et l’envoi. Je regarde autour de moi, le cœur palpitant, mais personne, je suis soulagé.

Peu avant 16 heures, je me dirige vers les escaliers car personne ne les utilise mais mon maitre ne le sait pas. Accoudé au mur, je filme les alentours, mon slip puis je défais mon pantalon sans rien dessous recto verso. Je me rhabille et retourne à mon poste en envoyant la vidéo.

Une heure passe, ce sera donc ma dernière vidéo car je finis à 17 h 30. Je dois réfléchir à un lieu, les salles de réunion sont quasis vides, je ne devrais pas rencontrer de monde à cette heure-ci. J’entre dans la plus petite des salles, fais le tour de la table et filme la pièce, mon visage, le slip puis mon entrejambe nu et mon trou occupé. C’est à ce moment alors que j’ai mon pantalon à mi-cuisse, que j’entends 3 collègues derrière la porte de la salle. L’un d’eux à la main sur la poignée de porte. Je remonte vite fait mon pantalon et m’assois sur la première chaise venue puis roule pour me rapprocher de la table au maximum tandis que mes 3 collègues entrent. L’un d’eux, Thibault est un pote à mon maitre, c’est grâce à lui que j’ai mon poste dans cette boite. Il me reconnait, me dit bonjour et me demande ce que je fais là. Je profite de leurs étonnements pour doucement remettre en place et zipper mon pantalon sous la table sans qu’ils ne voient mes gestes. Je lui explique en même temps que je viens de finir une communication avec Tristan (mon mec). Il dit OK et me demande de libérer la salle car ils en ont besoin. Je me lève, prends mon smartphone que je venais de poser quelques secondes plus tôt sur la table et quitte la pièce. En partant, je vois que Thibault me regarde attentivement de la tête aux pieds, notant les mimiques de mon visage et scrutant mon entrejambe. A-t-il déchiffré mon manège, vu les taches sur mon pantalon au niveau de l’entrejambe. Après tout il connait bien mon maitre. Mais il ne connait pas notre relation. A ce moment précis, je ne pourrais emmètre que des suppositions.

Après ce moment d’adrénaline, je retourne à mon bureau pour la dernière demi-heure de la journée et envoi la troisième vidéo. Peu avant mon départ, Thibault s’approche de mon box et dit :

Thibault : Désolé pour tout à l’heure, on avait réservé la salle, on a été surpris de t’y trouver.

Moi : Pas de problème, je comprends, je suis désolé aussi, je me suis juste isolé un petit moment et à cette heure normalement les salles de réunions sont vides.

Thibault : Ce n’est pas faux ! Mais au fait, il y a un souci avec Tristan ?

Moi : Euh, Non, non. Pourquoi ?

Thibault : tu as dit que tu étais en communication avec lui.

Moi : Ah oui, non pas de soucis, il me demandait si je pouvais faire un saut dans un magasin en rentrant.

Avec un grand sourire pour lequel je ne saurai donner d’expression, il me dit :

Thibault : Ah oui, c’est vrai que vous faites une petite sauterie samedi ! Tristan m’en a parlé il y a une semaine, j’avais oublié. J’y suis invité d’ailleurs ! Il m’a dit que je serai ENCHANTÉ, que cette petite après-midi augura de nouvelles perspectives !!!

Je devins blême sitôt cette phrase prononcée. Que savait-il ? Que voulait-il dire ? Que lui avait dit mon maitre ? Que de questions pour lesquelles je n’avais pas de réponses. Enfin pas encore.

Thibault me demanda si j’aillais bien. Je lui répondis par l’affirmative avec un sourire forcé.

Il poursuivit :

Thibault : On se côtoie peu au boulot alors que l’on se connait un peu via Tristan, on devrait manger ensemble un de ces jours prochains pour mieux se connaitre ! Que dirais-tu de manger ensemble jeudi, tu pourras me parler un peu plus en détail des activités prévues ce weekend ?

Mon teint déjà blafard quelques instants auparavant s’approcha du blanc pur tandis que le battement de mon cœur affolé propulsait mon sang à vive allure pour oxygéner mon cerveau en surchauffe.

Je hochais la tête et lui dis pourquoi pas tout en prenant mes affaires et m’excusai car je devais y aller avant que le magasin ne ferme. Je le saluai et m’éclipsai sans délais. Il me regarda partir avec le même sourire indéfinissable.

Orly

orly33@vivaldi.net

Autres histoires de l'auteur : Humiliation et sadisme

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

MINET

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)