20 Sept.
+ 52 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Dernier épisode

Julien en famille -10

Surprise chez Romuald

Bonjour à tous, encore merci pour vos mails...voici la suite de mon récit :

Toute la semaine je subis les assauts de mes cousins jusqu'au vendredi de 16h à 19h, les suçant et me faisant sauter plusieurs fois et devant avaler leur foutre.
C'est vrai que je changeais, avec toutes les sodomies que je venir de subir j'étais devenu une bonne petite salope tout ça sans que mon père s'en aperçoive.
Dès que je voyais un mec, à la fac, dans la rue je matais le paquet des mecs malgré ma sexualité intensive imposée par mes cousins, même mon père et mon oncle me faisaient de l'effet.
Donc le vendredi, après avoir pris les deux bonnes queues de David et Benji, cette fois Benji était passé en second. Il avait kiffé me limer après son frère, le cul complètement dilaté.
Il avait remarqué que mon cul était devenu plus réceptif et que je gémissait comme une meuf quand je me faisait prendre.
Ce weekend Benji avait entraiment puis match et David devait terminer un chantier en urgence.

• Benji ; t'oublie pas ton rdv demain avec Romuald, il a bossé toute la semaine et comme on est pas disponibles tu le verras seul
• Moi : oui je sais
• Benji : il doit être super chaud, mais avec ce qu'on t'a mis cette semaine cela ne devrait pas poser de souci, il va t'en mettre un bon coup. David lui a laissé des consignes car c'est gros vicieux comme t'as vu, il serait capable de te mettre en tournante, mais il va se tenir à carreaux il craint mon frère.
• Moi : ouf me voilà rassuré
• Benji : si un souci tu me téléphones direct ou tu tel à David compris ?
• Moi : oui Benji

La soirée se passa décontracté avec mon père, je m'étais mis en jeans pour ne pas éveiller les soupçons, après tout je trouvais ridicule le plan de Benji mais j'avoue que je le trouvais sexy mon papa, bien viril et c'est vrai que je reluquais son paquet car je savais touts les mecs de ma famille bien membrés. Je chassais ses mauvaises idées, demain je verrai Romuald et je le savais bien cochon. Benji m'avait prévenu qu'il pouvait être très hard avec les salopes et sans limite d'où l'intervention de David.

• Mon père : alors cette semaine, tout s'est bien passé ?
• Moi : oui pas mal de cours
• Mon père : oui et t as vu tes cousins ?
• Moi d'un air évasif : oui mais pas trop…
• Mon père : bon c'est bien, et j'ai vu que tu as vu un peu plus David
• Moi surpris : ha bon
• Mon père : oui l'ai vu sortir de loin sortir d'ici en arrivant avant-hier, il était pressé j'ai même pas eu le temps de le saluer.
• Moi : ha oui il est passé
• Mon père : c'est bien, il faut que tu voies d'autres garçons que Benji.
• Moi : oui et cet après-midi je dois allé voir un nouvel ami de la fac pour finir un cours donc ne m'attend pas ce soir
• Mon père : bonne initiative, tu te fais des amis en dehors de tes cousins mais sois prudent
• Moi : oui Papa
• Mon père : oui je sais suis un vieux con mais c'est pour ton bien, je vois d'ailleurs que tu t'es repris tu n'es plus en caleçon mais ce jeans est un trop moulant on dirait une gonzesse…
• Moi : Pff n'importe quoi il est très branché
• Mon père : si tu le dis ! Mais bon…

Le rendez vous avec Romuald était fixé à 16h, donc je me suis bien préparé, lavé de partout et en profondeur.
Arrivé devant chez lui je lui envoie un texto pour lui dire que suis arrivé.
Il ouvre la porte et me fait mettre direct à poil et me dis de le suivre à 4 pattes.

Il s’assoit sur son canapé. Je me dirige vers lui à quatre pattes, pose mes bras sur ses cuisses et j'embouche sa bite. Je reçois une petite claque.

• Romuald : regarde moi quand tu me suces salope. T’es ma chose et je veux voir la vénération dans tes yeux .

Je le fixe dans les yeux, j’ai l’impression d’être encore plus pute. Soudain son portable à ses côtés sonne.

• Romuald : continue pendant que je réponds .
• Romuald : ah salut Paul…...ouai ça va……..tranquille, mais là je peux pas passer te ramener la boîte à outils

Là mon cœur fit un bon, je ne connaissais que mon oncle qui se prénommait Paul.

• Paul : t'es chiant Romuald …vais en avoir besoin, tu l'as depuis plus de 15 jours et c'est toujours pareil quand j'ai besoin de mes outils je ne peux plus bricoler à la maison, les garçons sont tous les deux dehors et je voulais en profiter pour faire des petits travaux qui trainent, t as quoi de si important à faire ?
• Romuald : Pour tout te dire là je suis en train de me faire pomper le dard par une nouvelle petite salope……
• Paul : c'est pas vrai !
• Romuald : je te promets…..c'est mon premier essai seul, la semaine dernière je l'ai tringlé avec son initiateur que tu connais bien mais je peux pas te dire son nom j'ai promis …mais si tu veux venir en profiter, y’a de la place pour deux et elle sait y faire cette chienne……et tu pourras récupérer ta caisse.
• Paul : t es pas sérieux, et c'est pas l'envie qui m'en manque car pour tout te dire c'est pas folichon en ce moment avec Valérie!
• Romuald (avec un sourire vicieux pendant que je continuais à le pomper) : ben tu vois tu feras d'une pierre deux coups.

Le temps passait et je ressentais un mélange d’appréhension et d’excitation à l’idée d’un invité surprise, mais qui était ce Paul ?

• Paul : l'idée me plait bien mais je peux pas faire ça à Valérie…mais je te remercie pour ta proposition. T es quand même un vrai cochon !
• Romuald : ok tant pis, si tu changes d'avis je l'ai toute la soirée.
• Paul : je me fais pas de souci pour toi, putain tu m'as foutu la gaule. Elle a quel âge ?
• Romuald : un peu plus de 18a et dégrossit depuis 2 mois…tu verrais la chatte qu'on lui a fait à 3, ça promet de devenir la plus grosse chienne du coin…je dis ca je dis rien..
• Paul : putain ouai c'est bandant mais bon j y pense…amuse toi bien
• Romuald : à plus Paul

Dommage pour toi, ton oncle et sa grosse bite sont pas dispos, mais la prochaine fois, parce que tu vas revenir, t’y échapperas pas. T’aimes ça t’occuper de plusieurs queues, pas vrai ma salope ? » Je le regarde et acquiesce la tête en fixant son regard alors que son gland me caresse la glotte.
Ouf c'était moins une mais qu'aurait dit mon oncle en voyant que la salope dont parlait Romuald n'était autre que son neveu.

• Romuald : On va passer au chose sérieuse maintenant. Mets toi à quatre pattes sur le canapé que je te défonce le cul comme toutes les chiennes comme toi le méritent

Je me mets en position. J’entends un bruit qui ressemble à du gel qu’on étale. Ce moment arrive enfin. Il retire le plug de mon cul (je l’avais presque oublié celui-là !), je sens son gland sur ma rondelle et d’un coup il engouffre sa queue en entier. Je pousse un râle. Il me tient par les hanches et commence ses va et vient. Je sens bien sa queue en moi qui me ramone, je suis aux anges ! J’ai bien sûr droit à des claques sur les fesses. Puis la cadence s’accélère, il m’attrape par les cheveux, me tire à lui et me dit à l’oreille :

• Romuald : tu la sens bien ma queue sale pute ?
• Moi : oui elle est trop bonne.
• Romuald : t'aime ça faire ta pute ?
• Moi : oui j’adore.
• Romuald : plus fort ! m’ordonne-t-il.
• Moi : OUI J’ADORE !
• Romuald : t’es ma pute ? hein ?
• Moi : oui je suis ta pute (il me défonce le cul de plus en plus fort et profond, je déguste. Heureusement que le plug m’a bien préparé le fion).
• Romuald : PLUS FORT ! crie-t-il.
• Moi : OUI JE SUIS TA PUTE, TA CHIENNE, TON VIDE COUILLE. DEFONCE-MOI AVEC TA GROSSE QUEUE DE MÂLE !! Je hurle.

J’entends alors son souffle s’accélérer. Il pousse des râles. Il se déverse en moi en criant « Prends ça chienne ! ». Il pousse trois derniers gros coups de rein et reste en moi, comme ça quelques secondes. J’ai le cul en feu. Il se retire et me colle aussitôt le plug dans le trou. « Nettoie-moi la bite ». Je me retourne et lui lèche avec délectation sa bite pleine de semence tout en le fixant dans les yeux.

• Romuald : bon début ma pute, je vois que ta chatte a bien travaillée cette semaine, il va falloir penser à changer ton plug car si tes cousins continuent à te sauter à ce rythme on va te faire un gouffre! Humm. Vraiment dommage que je n'ai pas réussi à convaincre ton oncle, ça aurait fait trippé tes cousins, il est plus libre avec moi qu'avec ses fils normal…suis pas de la famille.

Pendant ce temps, Romuald me remet le collier et vérifie que le plug est toujours en place. Il me tire jusqu'à sa chambre te m'ordonne de me mettre à 4 pattes sur le lit et me claquant les fesses.

• Romuald : t'es vraiment une bonne chienne, je vais te travailler la chatte au gode tu t'en souviens, il devrait passer facilement maintenant que tu t'es pris David toute la semaine.

Il me retire le plug d'un coup et commence à lubrifier le gode. Il le positionne à l'entrée et me demande de sniffer un peu de popp. Je sens mon trou palpiter, il le voit et commence à s'enfoncer, progressivement je me sens remplir et il commence les va et vient.

• Romuald : humm tu devrais voir ça quelle chatte, ça s ouvre tout seul.
• Moi : oui c'est trop bon
• Romuald : prend ma queue en bouche et pompe sale pute! Dis que t'es une chienne !
• Moi : oui je suis ta chienne
• Romuald : oui une grosse chienne, j ai un pote rebeu qui a une énorme queue je vais te le présenter. Tu veux ma pute ?
• Moi : oui je suis ta pute
• Romuald : tant mieux car même si tes cousins font joujou avec toi moi je n'ai aucun scrupule à faire de toi une belle petite pute. Regarde moi ce cul bien ouvert…

Son portable se remit à sonner

• Romuald : comme tout à l'heure reste en position pendant que je réponds .
Je gémissais avec ce gros gode dans le cul.
• Romuald : resalut Paul.
• Paul : alors t en es où avec ta pute!
• Romuald : ben tu veux quoi des détails !!?
• Paul : ben ouai tu m'as foutu la gaule, j'arrête pas d'y penser depuis une heure…j'ai les couilles pleines à ras bord.
• Romuald : t'avais dit de passer…
• Paul : oui je sais mais tu sais…j ai des scrupules suis pas comme vous autres les jeunes et ça m'a rappelé une petite lope qu'on tirait moi et Pierre quand on était jeunes.
• Romuald : ha bon Pierre aussi ?
• Paul : oui on découvrait et c'était une vraie chienne comme celle que tu m'as décrit puis on s'est mariés voilà! Alors t as fait quoi ?
• Romuald : après ton appel, je l'ai sailli comme une chienne et là il gémit avec un gode de 22/7 dans le fion…écoute…
Là il me tend le téléphone et accélère le gode dans fion, je ne peut m'empêcher de couiner.
• Romuald : t'as entendu la chienne ?
• Paul : oui ça m'a l'air d'être une bonne cochonne.
• Romuald : attend je t'envoie une photo
Romuald me fait écarter mes fesses avec mains et enfonce le gode à fond. Clic photo et envoie instantanément.
• Romuald : t'as vu ?
• Paul : oui sacré chienne!
• Romuald : te l'avais dit Paul, t'as tort de t'en priver
• Paul : je peux passer récupérer ma boite à outils ?
• Romuald : bien sur, ma proposition tient toujours
• Paul : ok je passe dans 30 mn
• Romuald : ça marche

Je suis pris de panique, mon oncle va arriver.
Romuald jubile il vient de gagner

• Romuald : t'inquiète pas, j'ai tout prévu ma chienne, il saura pas que c'était toi, c'est pas tes cousins il faut y allé mollo et j'ai pas envie qu'il tourne les talons en te voyant.
Il avait vraiment tout prévu. Il me tend une cagoule qui recouvre entièrement ma tête…mais s'il me l'a retire…?
• Romuald : comporte toi en bonne chienne et je serai là …je ne pense pas que ce soit son objectif premier, je pense plutôt qu'il ne va penser qu'à te trouer le cul chaud comme il avait l'air au téléphone…
• Romuald : tu vas rester dans la chambre et s'il tente quoique soit tu m'appelles car je pense qu'il va vouloir te troncher seul (histoire de génération) mais vais te mater quand même ça risque d'être mémorable.
• Moi : bon ok

On sonne à la porte, je tremble de peur et d'excitation à la fois. Je les entends parler au loin…mon oncle a l'air un peu coincé mais Romuald le détend en lui offrant une bière…

Avec sa barbe mal rasée il a une bonne gueule de mâle viril et macho comme je les aime. Il me ferait même presque un peu peur. Mais bien sûr mon excitation l’emporte et je reste étendu sur le lit il s'approche d’un pas assuré et je mate bien au passage un paquet que je devine déjà bien tendu sous le jean.
Il referme la porte comme avait prévu Romuald

• Paul : alors petite chienne, il paraît que t’aimes donner tes trous aux mecs machos ? Tout à l'heure j’ai pas pu venir mais cette fois t’es tout à moi. Je vais te faire ta fête.

Je n’ai pas le temps de répondre que mon oncle me fourre sa langue dans la bouche en me roulant une pelle bien langoureuse, presque sensuelle. J’étais un peu surpris de cette attention, un peu moins par la phrase qui suivit, ou plutôt l’ordre

• Paul : fous toi à 4 pattes que je vois ce petit trou de chienne ».

Je m'exécute en me cambrant bien pour mettre en valeur mes jolies fesses imberbes. Il semble apprécier le jock, se met à genoux et se jette sur mon trou d’un coup avec avidité. Je sens sa langue qui me lèche la rondelle, qui me pénètre petit à petit pour fouiller mon intérieur et sa barbe mal rasée qui me frotte les fesses : je suis au septième ciel. Mon oncle sait y faire. Je me détends de plus en plus et il en profite pour m’enfiler un puis deux doigts mouillés de salive. Il me travaille le fion tout en me mettant des claques sur les fesses.

• Paul : t’as vraiment un bon trou. Goûte .

Il me colle alors dans la bouche ses doigts que je mets à sucer lentement comme une chienne.

A ce moment là Romuald ouvre la porte doucement et passe la tête

• Romuald : alors Paul, je t’avais bien dit que c’était une bonne petite pute ?
• Paul : en effet tu m’avais pas menti. Je pense qu’elle a du potentiel cette chienne.

Mon oncle Paul ayant perdu toute timidité déboutonne son jean et laisse échapper une verge aux dimensions généreuses, bien courbée et toute veinée. Je me jette dessus et la suce comme un affamé.

• Romuald : c’est bien, regarde moi quand tu fais ta pute. Me fais pas honte, suce le bien

J’y retourne de plus belle, galvanisé par cette exhibition. Mon oncle me plaque sur sa queue en appuyant avec force sur la nuque : je manque de m’étouffer, je crache de la bave.

• Romuald : Je suis sûr qu’elle peut mieux faire cette salope. Baise lui la gueule

Mon oncle se lève alors et se déshabille, me permettant d’admirer son torse puissant légèrement poilu (il m’excite décidément un maximum, il pourrait faire ce qu’il veut de moi). Il me met sur le dos sur le lit, la tête dans le vide, me bloque les bras de chaque côté du corps et il commence à me baiser la gueule. D’abord doucement, puis de plus en plus vite et surtout de plus en plus profond. Moi je ne vois que ses couilles qui s’écrasent sur mon nez et le visage de Romuald, à l’envers. Enfin plus pour longtemps car la cadence de sa queue m’empêche de déglutir et la salive commence à couler le long de mon visage. J’ai maintenant les yeux fermés, le visage couvert de bave et mon oncle qui me pénètre enfin entièrement de ses 22 centimètres. A chaque fois qu’il me fourre sa queue jusqu’à la garde j’ai l’impression que je vais vomir. Ma gorge est en feu mais j’aime ça, et je ne suis pas le seul.

• Paul : Putain t’es vraiment une bonne suceuse toi. Je pourrais te baiser la gueule pendant des heures salope. Mais je vais un peu m’occuper de ton cul maintenant.

Il me retourne, me mets à genoux devant le lit, me pousse pour que ma croupe cambrée s’offre à la vue de Romuald. Il saisit alors mes bras, me les plaque dans le dos et m’attache les poignets avec sa ceinture. Il me glisse alors à l’oreille :

• Paul : Maintenant t’es à moi, je vais te baiser comme une chienne

il commence par me donner des coups de bite sur mon trou, il la fait glisser le long de ma raie puis je sens son gland qui force ma rondelle. Je sens alors la largeur de sa queue me pénétrer jusqu’au bout.

• Paul : T’as le cul chaud. T’es une vraie chaudière toi.
• Romuald : Vas y . Tu peux le ramoner à fond. Formate lui bien le trou, j’ai envie de voir sa chatte explosée.

Mon oncle commence alors ses vas et viens avec un rythme soutenu. Il le fait avec de l’amplitude pour bien me faire sentir toute la longueur de son membre. Ses couilles claques contre mon cul.

• Paul : Tu la sens bien ma bite salope ? (j’ai droit à une claque sur les fesses)

Je n'osais pas répondre de peur qu'il reconnaisse ma voix

• Paul : Répond chienne ! me relance-t-il plus autoritairement.
• Moi timidement : Oui elle est trop bonne. Défonce-moi.
• Paul : Bonne petite pute, prends ça.

Il repart de plus belle avec sa queue. Il me secoue comme un vulgaire bout de viande, je ne suis plus qu’un trou pour lui. , il se donne à fond et moi je déguste. Sa queue me brûle les entrailles. Il la sort, la rentre brutalement, varie les effets et reprend son pilonnage en règle. Au bout d’un vingtaine de minute de baise intensive j’entends son souffle accélérer. Il commence presque à rugir puis ma lance :

• Paul : Retourne-toi salope, ouvre ta gueule de pute bouffe !

J’ai à peine le temps de réagir que, à genoux, sa queue me balance plusieurs jets de foutre sur la gueule. J’en prends partout : visage, cheveux, bouche. J’avale avec gourmandise ce jus bien gras comme je les aime et je m’applique alors à nettoyer sa queue encore bien raide.

• Romuald : c’est bien. N’en perds pas une goute et regarde-moi bien pendant que tu nettoies la bite de mon pote.

Sa bite est délicieuse. Romuald me lance : « Regarde-moi maintenant ». A peine ai-je levé la tête que le vois en train de prendre une photo avec son téléphone.

• Romuald : j’adore garder des souvenirs des petites salopes avec une queue dans leur bouche.

Il me détache les poignets et me dit de me cambrer par terre en écartant les fesses avec mes mains pour bien ouvrir ma chatte dilatée par la queue de mon oncle.

• Romuald : Et regarde moi bien avec ta gueule pleine de foutre quand je prends ton trou en photo.
• Paul : sacré bonne pute pour 18a, putain quel pied j'en avais sacrément envie…

Une fois revenu à la réalité mon oncle se rhabilla et alla avec Romuald au salon terminer sa bière.

• Paul : merci mon Romu, j'ai pris un pied d'enfer ça faisait longtemps.
• Romuald : à ton service Paul
• Paul : putain la chatte qu'elle a pour 18a, c'est marrant mais il me fait penser à quelqu'un, je sais pas qui mais j'ai l'impression de le connaître…bref c'était le deal donc ca me va, je comprend que pute comme il est il ne tient pas à s'exposer.
• Romuald : oui c'est ca et j'ai pas l'accord de celui qui l'a déniaisé, c'était pas prévu…mais suis content de t'avoir fait plaisir.
• Paul : avec un trou pareil il doit être rodé depuis longtemps. Tu le baises depuis longtemps ?
• Romuald : non c'est la 2ème fois mais y a deux mois il était puceau…
• Paul : ben putain quelle progression, il est né chienne c'est pas possible…
• Romuald : oui c clair ! Mais depuis 15 jours ca c'est intensifié il est baisé tous les jours!
• Paul : je vois, il a pris mes 22 cm d'un trait et t'a vu elle est large, un vrai trou à bites. J'en connais qu'une autre plus large c'est celle de mon frangin un peu plus courte mais d'une épaisseur (8) y a que la petite lope qu'on s'était tape jeunes qui se l'ai prise dans le cul. Ma pauvre défunte belle sœur en souffrait parait il et pas question de passer derrière…suis sur que ta lope encaisserait sans broncher…va falloir y penser…
• Romuald (toujours vicieux kom Benji) : ben effectivement va falloir y penser…une chienne est là pour être utilisée
• Paul : bon j'y vais Valérie va faire la gueule mais bon ça valait le coup…va me chercher la boite ça fera l'excuse…

Une fois seuls, moi toujours dans la chambre le cul complétement éclaté je sentais l'air y passer.
Romuald est venu s'assoir à coté de moi en me caressant les fesses …

• Romuald : putain t'as assuré ma petite chienne, tu peux retirer ta cagoule ..
Ouf je respirai mieux…et au même moment je reçu un bonne claque sur les fesses.
• Romuald : ben t es en bonne voie, le padre et les fils…t'as la famille au complet, reste plus que le tien …en plus avec la bite qu'il m a décrit tu seras totale chienne….va falloir que je discute avec tes cousins hummm

Il m'avait remis 4 doigts dans le fion…insatiable…

• Romuald : décontracte toi…chienne
• Moi : humm
• Romuald : tu jouis du cul maintenant c'est TOP, quand ils vont savoir tes cousins que Paulo t'est passé dessus ils vont pas y croire que j'y suis arrivé bon même si le hasard m a bien aidé
• Il t'a bien fait couiné comme une chienne
• Bon fous toi à 4 pattes je te t'en remette un coup avant de partir…
Il m'enfourna sa queue sans le moindre problème et se mis à me pilonner.
• Romuald : putain ça glisse kom dans une chatte de meuf, alors t’es qui ?
• Moi : je suis ta petite chienne! Ta pute !
• Romuald : bien ça c'est bien rentré!!! (grosses claques sur le cul) chienne c'est clair maintenant mais pute pas encore …tu vas en vider d'autres…
• Moi : oui je ferai tout ce que tu veux…
• Romuald : oui j'y compte bien (tout en me limant ardemment) dis moi à la Fac y a plein de mecs en rut ?
• Moi : ben sais pas ….
• Romuald (en me claquant les fesses) : y a pas des mecs qui te reluquent ? Réponds Chienne!
• Moi : peut être j ai pas fait attention
• Romuald : ben si forcé, y a toujours un vide couilles, c'est la bas que tu vas faire la pute, je vais y veiller.

En disant cela il m'envoya un jet de foutre dans les intestins.

• Romuald : bon suis vidé cette fois, va prendre une douche et rentre chez toi, je vais faire mon rapport à David et Benji.

Une fois chez moi, je me branle en pensant à ce que j’ai subi et de la façon dont on a abusé de moi. Je repense à Romuald et Mon oncle qui m’ont baisé comme si j’étais un vulgaire trou. J’aime savoir qu’il va garder des photos de moi à poil, soumis.

Marco10e

marco0406@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Julien en famille

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)