Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode 1, clic ici

LA PISCINE - 2EME PARTIE

Je me dirigeais donc vers les bassins extérieurs ( je profite ; c'est le seul jour de la semaine où il faisait beau !). Je sors. J'arrive à me trouver une chaise longue (et c'est pas évident !). Je me pose dans un coin à l'écart et sors mon attirail de voyeur ; lunettes de soleil et bouquin.

Je reste là à mater pendant 20 bonnes minutes, mais rien d'intéressant. Je décide alors d'aller me chercher un petit quelque chose à manger ; la baise dans les toilettes m'a ouvert l'appétit !

Je reviens à ma place 2 minutes après avec un sandwich jambon-fromage. Je me pose. Et là, je vois deux jeunes :
C'est des beurs, 19-20ans, bien carrés, bien musclés, beaux pecs, et en prime, avec leur boxer moulant, je peux distinguer deux belles et grosses bosses. Je pars dans mes fantasmes et me surprends à un début d'érection. Mais la pression redescend lorsque arrivent leur copine (plutôt pas mal non plus ; au passage, je précise que je suis bi) ; dommage, je me les serais bien faits !

Au bout d'une heure de matage, (et toujours rien !) je voulu partir, mais là, un type, la quarantaine, s'approcha de moi et me balance :
- « A l'avenir, sois plus discret ! »
- (démasqué et gêné) « Euh.. Mais.. »
- « Allez ! Tais-toi et suis-moi ! »
Je savais pas quoi répondre, et là, il se retourna et je vis son beau petit cul se dandiner en avançant devant moi, et je me suis dit :
- « Putain je peux pas le laisser tout seul ce cul. »

Donc je me lève et je le suis. Il rentre à l'intérieur et, à ma grande stupeur, il plonge dans le grand bassin. Je l'observe depuis le bord, et lorsqu'il remonte à la surface, il me fixe et me dit : « Ben viens ! ».

Je plonge à mon tour. Il me prend par le bras et m'emmène de l'autre côté, vers le bord. On s'accoude au bord et on commence à faire connaissance ; il s'appelle Patrick, il a 42 ans, il mesure environ 1m95 et pèse 90kg, je dirai, et il est super bien conservé !

Puis, au bout de quelques minutes, au milieu de la conversation, il me fout subitement la main au paquet, me le caresse au travers du maillot de bain. Je commence à bander dur ! Il me sort la bite du maillot et me branle. Dans cette situation, cet environnement et cet état d'excitation, je jouis rapidement dans l'eau. (et oui c'est dégueu pour les autres mais bon !)

Patrick me dit alors : « On bouge ! »
Je le suis ; il m'entraîne dans les toilettes (encore !). Là, je prends les choses en mains : je lui baisse son maillot et le pousse contre la porte. J'hallucine ! J'ai jamais vu une bite aussi grosse, et il bande même pas !

Je commence à la branler, il bande vite et dur. Elle mesure au moins 25cm !
- « Combien elle fait ? »
- « 28cm ! et tout ça c'est pour ton cul ! »
Je suis terrorisé et excité en même temps par ce chibre majestueux, mais je le prends en bouche. Au début c'est pas évident, j'entreprenais mon suçage difficilement, mais à force, on s'y habitue ; à quelques reprises, je réussis m^me à la prendre entièrement dans la gueule, j'y croyais pas !

Quelques minutes après, je sentis qu'il venait, alors je l'ai retourné, et j'ai commencé à lui travailler sa rondelle, poilue à souhait et avec une bonne odeur d'homme ; J'ADORE !
Quand je l'eus bien travaillé, je sortis ma bite et mes couilles déjà remplies, et je la lui enfonçai lourdement dans le cul. Il lâcha un râle de douleur, mais je m'en foutais ; je continuais à le limer durement et rapidement.
Quand je sentis la pression monter, je décullai, le retourna et lui lâcha mon foutre dans sa gueule.

Puis je retournai, et lui dit : « Vas-y direct, j'adore me faire défoncer le cul, et surtout par des grosses bites comme la tienne ! ».
Il s'exécuta, et ses 28 cm, je les ai senti passer !
Au bout d'un moment il déculla et m'envoya 10 bons jets de son foutre bien épais et bien salé. On se roula une méga pelle ou nos foutres se mélangeaient (parce qu'il l'avait gardé le mien, le salopard !) ; HUUUUUMMMMMMMM !  Un régal !

Après ça, il me donna son numéro. Et 2 conquêtes, 2 !
J'allais chercher mes affaires, me changea et je parti.
Je me dirigeais vers ma voiture.

PS : Merci pour les mails d'encouragement ; ça fait plaisir ! Mais continuer surtout !

DAMIEN

damien69.q@hotmail.com

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.