Page précédente

J&M : Anecdote : Vacances en Espagne

Moi c’est Juan, j’ai 20ans, je suis hétéro (enfin, c’est ce que je croyais) mais célibataire en ce moment. Avec mes Potes, dès que les beaux jours arrivent on passe nos week-ends à la plage : c’est ça d’habiter une ville côtière!

Nos aprem se limitent à glander sur la plage, bronzer, déconner, boire et fumer. De temps en temps on joue au foot ou au volley.
Ce samedi, on était 7 : Moi et mon meilleur pote Javier, Felipe, Paco et sa meuf Raquel, Ana et Pia. Comme d’hab, on glandaient. Mais on avait pas grand chose à boire ou à fumer alors pour passer le temps on matait les passants et on se moquait. C’est là qu’ils sont arrivés :
2 beaux gosses, lookés comme des stars débarquent sur la plage. On ne voyait qu’eux. Ils se tenaient bien droit, la démarche sûre, regardaient droit devant eux… Arrogants, fiers. Faut dire qu’ils pouvaient :

Ils étaient gaulés comme les mannequins des magasines et des pub à la TV. Le genre de mec qui te fait fortement douter sur ton propre potentiel. On regardait nos petits bras, nos torses mous et on les regardait, on crevait de jalousie. Je matte pas forcement les mecs mais là, n’importe qui pouvait dire que c’était des beaux gosses. Et de toutes façon, vu les commentaires et les regards fascinés des 3filles du groupe nous on bien fait comprendre qu’on jouait pas dans la même cour. En plus ils avait l’air d’avoir des tunes :
Je vous dresse le tableau : montres de luxe, lunettes de marque, fringues de marque, portables et autres matériels électroniques dernier cri.

L’un des deux avait la tête de l’anglais type : cheveux châtain clair, yeux clairs, peau blanche et tâches de rousseur. Entre 35 et 40 ans, 1m80 environ, super costaud mais pas sec. De tête il était plutôt banal mais de corps il était bien foutu. Il portait un T-shirt blanc moulant et son short de bain. L’autre était brun, plus jeune (une trentaine d’année environ), légèrement plus grand, plus mat de peau mais on voyait que c’était la première fois qu’il prenait le soleil. Il portait une chemise à manche courte ouverte et son short de bain. Il était super bien foutu : plus fin que l’autre mais complètement sec, les muscles bien dessinés. Et à en croire Ana, c’était le plus beau mec qu’elle ait rencontré : visage fin, regard de braise, sourire colgate….
En bref, 2beaux mecs, 2potes, trentenaires, aillant bien réussit dans la vie, anglais probablement (enfin du moins ils le parlaient entre eux) venant s’éclater en Espagne.

Ils sont arrivés et se sont posés à une 20aine de mètres de nous, Ana et Pia étaient ravies ! Elles pourraient les mater et peut-être même tenter leur chance… Ils avaient avec eux un sac glacière qui semblait contenir des bières… beaucoup de bières ! Bel après midi en perspective !!!

Nous on a continué nos occupations, essayant de les ignorer, mais de temps en temps je jetais un coup d’œil jaloux pour voir un peu. Le brun avait l’air très sociable, bavard, il branchait tous le monde (et surtout les meufs….) il tenait pas en place. Tantôt il abordait les passants, tantôt il dansait avec ses écouteurs, il allait faire un petit tour dans l’eau, il revenait, il repartait, il ne s’arrêtait jamais, ne se posait jamais sauf pour se rouler un joint et reprendre une bière. L’autre avait l’air plus serein, plus calme : il restait à bronzer, en lisant un bouquin, parfois il rejoignait l’autre dans l’eau ou dans une conversation avec un groupe de jolies filles.
Bref, l’après midi passa et on finit par ne plus y penser, les filles n’avaient pas osé les aborder : en vue de la concurrence rude, elles s’étaient résignées.

Puis Javier nous lance :
_ Putain les mecs… regardez !!!!
On se tourne tous vers eux : le brun qui venait visiblement de sortir de l’eau s’était couché sur l’autre mec et il commence pas à lui rouler un gros patin !!! On n’en revenait pas… D’abord on s’attendait pas à ça, et puis surtout… bref… On a rien contre les homosexuels même si moi j’en connaît pas personnellement mais de là à ce qu’ils s’exhibent comme ça devant nous sur la plage en plein après-midi !!!!

C’était la première fois que je voyais 2mecs s’embrasser et j’étais un peu dégoûté mais aussi fasciné, et je pense que pour les autres c’était un peu la même chose, on était tous plus ou moins gênés mais on regardait quand même par curiosité.
Le baiser devenait de plus en plus chaud, ils commençait à se caresser : mais pas des petites caresses affectives, des vraies caresses sexuelles, intenses. Et ils se frottaient un peu l’un à l’autre on devinait que leurs bites se touchaient à travers leurs shorts mouillés et donc collés et moulant. Ils se sont légèrement tournés sur le côtés et on a pu voir qu’ils avaient une sacrée érection. On se regardait les uns les autres , gênés.
_ Putain, ils vont quand même pas baiser sur la plage comme ça devant nous ??????

Non, ils ne l’ont pas fait ! Mais c’était chaud !!!! Ils ont attendu que leur érection retombe et sont partis se baigner…. Ce qu’ils ont fait dans l’eau, ça je le sait pas trop mais ce qui est sûr c’est que c’était pas une course….
Nous on est restés vraiment cons !!!! Les filles étaient dégoûtées… Les beaux gosses c’est toujours des pd de toutes façon…

En fin d’après-midi, on décida de faire un volley, Raquel n’aime pas le sport alors elle restait sur le côté et comptait les points : on ferait donc 2équipes de 3 : Moi et Javier avec Pia et Paco et Felipe avec Ana.

On a commencer à jouer 5min puis le Pd (le brun) s’est approché de nous, pour nous parler… On s’est donc arrêté, on était assez mal à l’aise, on se reculait un peu pour pas qu’il nous approche de trop. L’autre l’a rejoint juste après.
_ Salut les gars, on peut jouer avec vous ? Il parlait très bien espagnol, avec même un léger accent d’Amérique latine, mexicain peut-être…
_ Euh… On était plutôt réticents et ça se voyait vraiment…
_ Quoi ? C’est parce qu’on est pd, c’est ça ??
_ Ben….
_ Non mais on va pas vous sauter dessus c’est bon… C’est pas contagieux !
C’est vrai que c’était plutôt stupide de notre part, surtout qu’avec 2joueurs en plus on pouvait faire un vrai volley à 4 contre 4, on avait pas vraiment d’argument valable pour leur dire non; Mais sur le coup, on ne voulait pas jouer avec eux, on avait peur… Finalement, c’est Ana, la plus ouverte, qui s’est jetée à l’eau et leur a dit ok.
_ Cool ! Moi c’est Josh et lui (il pointa son mec) c’est Mike. Il se mettra dans une équipe et moi dans l’autre… Il parle pas vraiment espagnol, quelques mots c’est tout ! Alors si l’un d’entre vous parle un peu anglais, ce serait mieux qu’il aille dans son équipe pour pouvoir communiquer un minimum.

Il était très directif et donnait naturellement des ordres, mais bon c’était jamais contraignant alors ça nous a pas gêné. C’était Felipe qui parlait le mieux anglais de nous tous alors, Mike intégra son équipe, Josh est venu jouer avec nous.
En fait, ils étaient super sympas, on a bien déconné avec eux, ils ont vraiment le contact facile, surtout Josh (pour Mike c’était plus difficile avec la barrière de la langue mais Josh faisait le traducteur le plus souvent). Ils étaient super marrants, toujours prêts à faire une connerie. Josh était un peu au centre de toutes les conversations, il était très charismatique, et visiblement un peu soûl vu la quantité d’alcool qu’il s’était enfilé tout l’aprem, ce qui le rendait plus chaleureux et souriant.

Au volley, étant donné leur carrure et leur côté très sportif, la partie a presque tourné en 1 contre 1. Ils avaient beaucoup de force et envoyaient des balles irrattrapables, on ne faisaient pas le poids mais on bien rigolé. Dans notre équipe Josh s’est rapidement retrouvé en position de leader vu son autorité naturelle.

Après une 1/2heure de jeu, ils nous ont proposé à boire… Mais il ne restait que 3bières. Mike avait l’air furieux contre Josh qui avait probablement sifflé le pack à lui seul. Alors ils ont sorti une bouteille de vodka, Josh l’a entamée comme ça direct et nous en a proposé. On a goûté mais juste une gorgée… de la vodka pure comme ça….
Ensuite on a fumé (ils avaient du trop bon shit). Puis Josh (il est vraiment infatigable celui là) nous a poussé à reprendre la partie alors qu’on était tous ensuqués… Du coup, on ne jouait plus qu’à quatre : Josh (qui commençait à être vraiment soûl), Mike, Moi et Felipe. Et c’est parti totalement en couille, on balançait le ballon dans tous les sens, on se le balançait dessus. On était tous mort de rire. Sauf que voilà… un mauvais mouvement et je me suis bloqué l’épaule… trop mal !!!
Josh est venu vers moi :
_ ça va ?
_ ouais, ouais, j’crois que j’me suis bloqué l’épaule…
_ Attend voir, j’m’y connais un peu en kinésithérapie, j’peux regarder c’que t’as.
_ Ok
Il se plaça derrière mon dos et toucha mon épaule, très professionnellement.
_  Attention, ça va faire mal !

D’un coup, il replaça mon épaule, j’ai eu un peu mal mais ça allait. Puis il me massa le dos pour faire partir la tension. Il massait trop bien. Je me suis laissé allé, je profitait de l’instant. Je fermai les yeux. Et puis, je sais pas ce qui c’est passé : le massage, la proximité de son corps contre le mien, ses gestes à la fois fermes et doux… J’ai eu la trique. J’étais affreusement gêné, j’ai pas compris ce qui m’arrivait. Heureusement personne l’a vu ! Enfin personne…. Personne, sauf LUI .  Il s’était arrêté et était venu devant moi pour vérifier mes bras. Il l’a remarqué. Il m’a regardé en souriant, mais son sourire était bienveillant, il ne dirait rien. Ouf !
J’étais profondément troublé parce qui venait de se passer, j’ai essayer de dissimuler ma confusion aux autres. Je pense pas qu’ils s’en soient aperçu. Après ça, il était temps de rentrer.
On avait vraiment passé un super bon moment avec Josh et Mike alors on leur proposa de venir nous rejoindre le soir dans notre bar favori. Ils sont ok ! On leur donne rdv vers 11h (on y passe toute la soirée)

Je suis rentré chez moi, j’ai pris une douche en me remémorant ce qu’il venait de se passer. Pourquoi est-ce que j’avais bandé pendant qu’un mec me touchait ??? Est-ce que je suis pd ? Je repensais à Josh, c’est vrai qu’il est bien foutu, c’est vrai qu’il a une belle gueule, c’est vrai qu’il est super cool, marrant, charmeur… Mais bordel, c’est un mec !!!
J’espérais qu’il serait là ce soir. Je pourrais mettre mes idées au clair si je le revois, je m’apercevrais que c’est juste parce qu’il massait bien et que j’me suis laissé allé.

Josh et Mike nous ont rejoins, un peu en retard… Ils avaient des « choses » à faire soit disant. Il sont arrivés très classe, Josh n’avait pas dessoûler de l’après-midi (ou il s’en était remis une couche) On a bien rigolé, on a beaucoup discuté… Les filles ont voulu tous savoir de leur rencontre romantique …. En fait, ils étaient ensemble depuis 2ans, après leurs divorces respectifs d’avec une femme, ils se sont rencontré sur un plateau TV en France (Ils sont connus, là bas ?) sont devenu amis, se sont consolés, puis sont devenus plus qu’amis. Les filles écoutaient avec attention : « c’est trop mignon…. »
Moi, je m’inquiétais… 2 hétéros qui se rendent comptent qu’ils sont gays à 35ans…. Est-ce que c’est c’qu’il va m’arriver ?

Mike est parti tôt. Il devait rejoindre des connaissances pour une soirée… J’ai pas trop compris. Josh est resté avec nous, à ce stade il commençait à être vraiment bourré. Dans la soirée il partait souvent danser et allumait plus ou moins tout le monde : mecs, comme filles. Il était très charismatique et plutôt entreprenant vu son état. J’ai essayé de lui parler un peu. Il était très tactile, touchait les gens, parlait très proche. Quand on discutait il m’a dit : « j’suis désolé, j’suis complètement bourré…. Quand j’suis bourré j’ai tendance à allumer les gens, à flirter… J’espère que ça te gène pas, ne le prend pas personnellement… Si j’te saoule faut m’envoyer chier… » Je l’ai pas envoyé chier….

On a parlé de choses et d’autres. Il me touchait souvent, m’attrapait le bras, me tapait sur le dos, me tenait par l’épaule… Il me parlait très proche, sa bouche se rapprochait de la mienne de plus en plus. Je sentais son haleine, l’odeur était attirante elle me donnait envie de l’embrasser. L’odeur de son corps aussi, il n’avait pas de parfum mais il sentait bon, son odeur était excitante. Elle n’était pas forte, c’était pas de la transpiration, c’était pas spécialement masculin, ni féminin… c’était ….sexuel.

Comme un parfum aphrodisiaque. J’étais un peu excité et je repensais à mon érection sur la plage. Mais bon, j’attendais rien de lui, de toute façon il avait quelqu’un et je voyais bien que même s’il était entreprenant, c’était pas par attirance envers moi mais parce qu’il est comme ça. Moi je voulais juste comprendre pourquoi je réagissait comme ça en sa présence mais je n’étais pas prêt à imaginer quoi que soit de sexuel entre nous. Je ne pouvais même pas (pas encore du moins) concevoir l’idée.

Puis il est parti aux chiottes… Je crois qu’il se droguait. Quand je l’ai revu, il discutait avec d’autres personnes, dansait… Puis, je ne l’ai revu qu’en fin de soirée. On était sur le point de partir. Il était complètement raide, il tenait même plus debout. Il regardait dans le vide.
_ ça va Josh ?
_ … Ouuaaaiiisss…..
_ Nous on y va, tu vas réussir à rentrer?
_ ?? … euh… J’crois qu’j’vais appeler… un taxi. J’ai un peu trop bu, j’crois… (c’était peu dire)
_ Il est où ton hôtel ?
_ Hôtel Mirabella, au bord de la plage.
_ C’est juste à côté de chez moi… Si tu veux, j’te ramène !
_ Merci… J’crois que j’vais me débrouiller.
Je me rendis compte qu’il serait incapable de rentrer chez lui, il arrivait à peine à garder les yeux ouverts, une vraie loque. Il fallait que je le ramène.

En théorie, le parcours du bar jusqu’à l’hôtel ne prend que 10min à pied, on a mis le double. Il arrivait à peine à marcher, j’ai quasiment dû le porter tout le long. Je le tenais par la taille et il avait son bras autour de mon cou auquel il s’agrippait plus ou moins. J’avais du mal à le porter, il faisait au moins 80kg et moi avec mon 1m78 pour 70kg, je galérait. Tout le trajet il me parlait, je comprenais rien… Il voulait que je laisse sur le trottoir, ou sur un banc. Il était infernal. Mais en même temps, il m’avait excité toute la soirée et là, il était dans mes bras, il s’agrippait à moi, me caressait… Pas intentionnellement, mais l’effet était le même. Je recommençait à bander. C’était trop bizarre. Je bandait sur un mec, c’était vraiment la première fois qu’un truc pareil m’arrivait, avant ça ne m’était même pas venu à l’esprit. Il avait beau être une vraie loque à cet instant, je le trouvait toujours excitant. On arriva à l’hôtel, classe, 5étoile. J’avais un peu honte. On passe le hall, il me montre la carte de sa chambre…. C’est la suite Impériale… Et en plus il est pété de tune, enfin lui ou son mec… On arrive dans sa chambre, Mike n’était pas encore rentré.  J’le pose sur le lit et là il me dit :
_ Merci… Qu’est c’tu veux ?
_ Pardon ?
_ Pourquoi t’es là ? Qu’est ce que tu m’veux ?
_ Mais rien j’te ramenais c’est tout…
_ Tu veux du fric ?
_ ….

Putain, c’était trop bizarre comme situation… Il était là sur le lit, il me regardait avec ses yeux explosés par l’alcool, il avait l’air trop mal. Je savais pas quoi faire, j’étais mal à l’aise. J’allais partir quand il me retint par le bras.
_ Attend… Attend….    Tu veux une pipe ? ….Tu veux que j’te suce ?
Il commença à  déboutonner mon jean. Ça, je l’avais pas vu venir. J’avais aucune idée derrière la tête quand j’ai proposé de le ramener, je l’ai fait comme j’aurais fait avec n’importe quel pote.
D’un coup j’ai eu un flash, j’imaginais ma bite dans bouche, j’imaginais qu’il me léchait le gland, qu’il me caressait les couilles…. Putain de bordel… Il m’excitait trop et pour la première fois : j’arrivais à me voir faire l’amour à un mec. Je bandait. Pourtant, j’ai repoussé sa main : Oui, je voulais qu’il me suce, mais pas ici, pas maintenant, pas comme ça…. C’était malsain. C’était comme s’il ne pouvait pas concevoir le fait qu’on puisse lui rendre service sans rien en retour… Il me faisait pitié. Il était à moitié en train de dormir.. mais il continuait.
_ C’est bien c’que tu veux…. non ? _
_ Arrête !

C’est à ce moment que Mike est entré dans la chambre.
J’ai vite repoussé Josh et il est tombé comme une masse sur le lit, il dormait déjà tellement il était raide . Je me suis tourné vers la porte pour voir Mike entrer… Quand il m’a vu, il fut surpris… Lui aussi avait l’air pas mal éméché. Il me questionna du regard sur ma présence ici… J’essayais tant bien que mal de lui en expliquer les raisons avec les quelques mots d’anglais que je connaissais..
_ Euh… I help… Josh. He … is  euh…
_ Too Drunk?
_… euh … what?
Il regarda Josh dormir sur le lit.
_ Yeah, he was drunk, nothing new. Wodidisi?
_ ?????
_ What   Did   He   Say?   Que…. Que  te dice?
_ Euh… (je savais pas quoi dire)
_ He was talking to you, heard him…. TU…. Hablando…. Cuando….
J’allais pas dire la vérité, j’voulais pas… Mais son regard m’intimida. Je balbutiais.
_ euh….. hum… He….. He ask…. If …. I … want …. Euh.
Je sais pas pourquoi, j’ai mimé une pipe avec ma bouche. Il a compris.
_ And you’d like it ?
_ WHAT?
_ TU … quiero... quieres?
Là ça commençais vraiment à être malsain, fallait que je parte vite.
_ I… I go

Je suis parti, vite. J’étais trop mal à l’aise dans cette chambre. Je suis rentré chez moi, j’ai pris une douche et je me suis couché. Il était plus de 4h du matin. Cette nuit là j’ai rêvé de Josh,.On était tous les deux sur la plage… nus et seuls. j’ai rêvé qu’il me regardait comme il regardait Mike, qu’il me souriait. Puis il m’embrassait, et ses baisers descendaient le long de de mon cou, de mon torse. Il s’arrêtait sur mes tétons et les léchait. C’était bon, puis il descendait sa langue sur mon torse, et sur ma bite, puis il me suçait… et on faisait l’amour sur la plage. Je me suis réveillé en nage. J’avais jamais fait un rêve érotique aussi réel. J’avais vraiment l’impression d’avoir jouis… D’ailleurs j’avais jouis, j’ai senti le sperme encore chaud sur mes draps. Je me suis essuyé et j’ai essayer de me rendormir mais impossible, J’était trop préoccupé par ce que je venais de vivre et Josh m’obsédait. Il était 8h du mat, je décidai donc de me lever… Je me souvenais qu’il m’avait dit faire son footing tous les matins sur la plage alors j’y suis allé, y avais peu de chance que je le vois vu l’état dans lequel il était la veille…. Mais j’avais rien d’autre à faire alors… et puis l’air de la mer me ferait du bien. (Moi aussi j’avais un peu bu la veille)

Sur la plage, je me suis posé sur les rochers du fond et j’ai fermé les yeux. Je sentais le vent frais sur mon visage…
_ HOLA !
J’ouvre les yeux. C’était Josh, il était devant moi, frais, souriant. Il était en survet et basket et il devait avoir couru quelques temps car il était rouge.
_ Ca va ? …t’es bien matinal ?
_ C’est plutôt à toi qu’on devrait poser cette question, vu l’état dans lequel t’étais hier soir.
_ Ouais, c’est vrai… j’ai pas besoin de beaucoup de sommeil. Mais c’est vrai que j’ai peut-être un peu trop bu hier soir.
_ un peu trop ?
_ Tu vas pas t’y mettre toi aussi. Au fait c’est toi qui m’a ramené hier ? j’ai pas eu l’occasion de te remercier.
_ Non mais ça va, c’était rien du tout.
_ Mike était là ?
_ Il est rentré avant que je parte…
_ Qu’est ce qu’il a dit ?
_ Je sais pas trop, j’ai pas bien compris… il avait l’air en colère.
_ Il trouve que je bois trop.
_ Il a peut-être raison.
_ Peut-être… Bon moi j’y retourne, tu veux venir ?
_ Oui

Pendant qu’on courait, on parlait de tout et de rien, Josh avait la conversation facile. Il était complètement différent de la veille, pas du tout entreprenant, pas du tout aguicheur, il agissait comme le ferait n’importe quel pote hétéro, sans aucune ambiguïté, et comme s’il ne s’était rien passé. Mais ça ne m’a pas gêné. On a couru tous les deux sur la plage pendant 1/2heure. J’en pouvais plus, J’avais dormis à peine 3h, j’étais crevé et essoufflé. Il courait trop vite pour moi. Puis il s’est arrêter pour faire des étirements. Il a commencé par des exercices de souplesse. Je remarquai qu’il était vraiment très souple.
_ Ouah, t’es vachement souple ! tu pourrais presque faire le grand écart…
Il m’a souri puis il a soulevé sa jambe droite, l’a attrapée avec sa main droite et a soulevé son pied droit vers sa tête jusqu’à ce que sa jambe soit tendue. J’était impressionné. J’ai même pas pu ouvrir la bouche…
Ensuite, il a fait des exercices de force : des pompes, des tractions, des abdos… Il était infatigable. Moi je me reposais et je le regardais, j’admirais ses muscles qui se tendaient et gonflaient avec l’effort. Il était tellement mince qu’on voyait absolument tous ses muscles se contracter… c’était beau. Je l’enviais.

Au bout d’une nouvelle 1/2heure, il était temps de rentrer. Je me relevai et fit moi aussi quelques étirements, j’en avait besoin pour reprendre la course (j’était complètement ensuqué)
Je me penchais en avant, les jambes tendues, en essayant de toucher par terre et de poser ma tête sur mes genoux comme lui le faisait. Mais j’en était loin. Ça l’a fait rire. Il est alors venu m’aider. Il s’est placé derrière moi, puis il s’est penché sur mon dos, me poussant vers le bas légèrement. Sans ambiguïté aucune. Mais je pouvais sentir son sexe contre mes fesses même s’il ne bandait pas, et le contact de son corps contre le mien  au travers de nos vêtements, son odeur attirante qui m’envahissait…. L’effet fut immédiat, je bandait dur. Mais cette fois, il ne s’en est pas aperçu. J’adorais sentir son corps sur moi, et j’étais vraiment excité, puis je repensais à sa proposition de la veille alors je me suis lancé. Je me suis retourné brusquement puis je l’ai embrassé. Il m’a rendu mon baiser mais m’a repoussé gentiment. Il me regardait avec étonnement, sans dire un mot. J’étais un peu confus.

_ Euh… j’suis désolé, j’me suis emporté… j’aurais pas du. C’est juste… après hier… je.
_ Qu’est ce qui c’est passé hier ? Je t’ai dragué c’est ça ? J’t’ai allumé ???
_ Euh… tu te souviens pas ?
_ Pas trop….
Oups ! J’était plutôt mal à l’aise…
_ Ben… en quelque sorte…
_ Qu’est c’que j’ai fait encore ?
_ Tu m’as… tum’asproposéunepipe …        Il a souri…
_ Ah bon ?
_ c’est à ce moment là que Mike est rentré.      Son sourire est retombé.
_ Qu’est ce qu’il a dit ?
_ Ben, j’crois qu’il m’a demandé si j’aurais aimé ça.            ,
J’avais honte, je sentais mon visage rougir, lui restait impassible.
_ Et alors ?
_ Alors quoi ?
_ T’aurais aimé ?
_…..
Je m’attendais pas à ça. J’osais pas répondre. Mais je pense qu’il a compris ma réponse en me voyant baisser honteusement la tête.
_ Allez on y va.
C’était reparti pour 1/2heure de course pour retourner vers chez moi, vers son hôtel. En route on n’a plus reparlé de ce qu’il venait de se passé, on repris nos conversations superficielles. Puis peu avant qu’on arrive il me lance :
_ Il m’a pas traité de pute ?
_ Quoi ?
_ Mike… Il t’as pas dit que j’étais une pute ?
_ Euh… Non, pourquoi ?
_ Parc’que c’est c’que j’suis… une Pute ! Une salope ! Une allumeuse !
_ Euh…
_ C’est comme ça qu’on s’est rencontré avec Mike…. Je faisais la pute !
_ Quoi ?
_ Je faisais la pute ! Je donnais mon corps pour du fric.
_ Mais.. je croyais… La rencontre romantique sur un plateau tv…. ?
Il souris
_ Ouais c’est ça… juste un peu plus complexe. La réalité est toujours un moins glamour.
On était à présent arrivés, je ne savais pas trop quoi dire. J’étais un peu décontenancé par ces confidences soudaines. Il me disait ça comme s’il me parlait du beau temps, l’air sérieux pendant quelques secondes puis de nouveaux reprenait son ton jovial et sa bonne humeur :
_ T’en fais une tronche !!! Allez viens va… j’t’offre le petit dej.
_ Euh … Ok.

Je sais pas pourquoi j’avais dit oui. J’avais même pas faim, et j’étais aussi très fatigué, puis j’avais très peur de me retrouvé encore seul avec lui. Je n’étais pas sûr de vouloir tester mes limites. Seulement, je n’arrivais à lui résister. Je le suivais machinalement comme si je n’étais plus maître de moi même. Va pour un petit dej… ça n’engage à rien.
On arriva à l’hôtel. En plein jour, sans personne accroché à moi j’ai pu regardé le luxe autour de moi. C’était vraiment un bel hôtel. On monta dans la chambre.
_ Tu compte prendre le petit dej dans ta chambre ?
_ oui, pourquoi ?
_ Mais y a pas Mike ?
_ Si… Et alors ?
_ Je sais pas hier il avait pas vraiment l’air content de me voir dans la chambre.
_ C’est après moi qu’il en a… pas toi. T’inquiète pas.
On arriva dans sa chambre. Là aussi je pu regarder un peu mieux autour de moi. Il y avait 3 pièces : Un grand salon dont un coin aurait pu faire office de salle à manger il y avait une petite table et 4chaises, un petit bureau et la chambre qui était fermée.
Josh commanda le petit-déjeuner… enfin petit… façon de parler, il commanda à bouffer pour douze pour dans ¾ d’heure.
_ Dans ¾ d’heure ?
_ Tu veux pas prendre une douche avant ?
_ Euh… si…
Puis il enleva son T-shirt et son jogging et se dirigea vers la salle de bain, il laissa la porte ouverte… Moi je m’assis et j’attendais mon tour.
_ Ben alors tu viens ?
_ Quoi ?
_ Ben viens prendre ta douche.

J’étais en plein rêve… Venait-il vraiment de me proposer de prendre sa douche avec lui ? C’était quoi ce délire ? Tout d’un coup je pris conscience que mon fantasme n’était pas loin de se réaliser. J’avais peur mais en même temps je n’arrivais à lui résister. Le problème c’est qu’on était pas seul.. allait il vraiment se passer quelque chose ? J’étais super mal à l’aise, surtout en repensant à la veille.
_ Mais et Mike ?
_ Il dort encore…
_ Oui mais quand même.
_ Quoi t’as peur de Mike ? Il te fera rien t’inquiète… Je fais c’que je veux.

Me voilà donc dans la douche (qui était immense je dois dire) de la suite impériale d’un hôtel 5étoiles en compagnie d’un mec, super canon certes mais un mec. Si on m’avait demandé à cet instant comment j’en étais arrivé là j’aurais pas pu vous le dire. Ce qui est sûr c’est qui j’y étais et que je bandais comme un fou.
Josh était debout en face de moi. Il me fixait dans les yeux avec son regard lubrique, tantôt il esquissait un sourire narquois presque diabolique tantôt il restait la bouche entrouverte et se mordillait les lèvres comme s’il allait me bouffer. Il avait une super belle bouche, très sensuelle et j’avais envie de l’embrasser. Mais je ne bougeais pas, j’étais hypnotisé. Il pris les choses en mains. Il commença par me laver. Il faisait passer délicatement l’éponge mousseuse sur ma peau : de ma nuque il descendit ses mains sur mes épaules, l’éponge dans la main droite, puis le long de mes bras puis remonta sur mes pecs et redescendit sur mon torse, mes abdos puis mes jambes, puis il remonta sur mes fesses. Maintenant, ses passages faisait place à des caresses. Il caressait tout mon corps jusqu’à la paume de mes mains, s’attardant sur certaines zones qui me faisait plus d’effet. Jamais on ne m’avait touché comme ça et je prenais conscience de certaines de mes zones érogènes inconnues jusqu’alors. Puis il est remonté et me fis face. Il me fixa une seconde toujours avec son regard lubrique.

Puis il m’embrassa. Il me tenait la tête avec ses deux mains, puis posa ses lèvres sur les miennes. Elles étaient douces, mais il me tenait avec force. Ensuite il passa délicatement sa langue sur mes lèvres et la rentra dans ma bouche. Il caressait réellement ma langue avec la sienne, toujours en me maintenant la tête avec force. J’aimais vraiment la façon dont il embrassait : force et douceur en même temps (je crois que ça pourrai assez bien caractériser sa personnalité). Il me fourrait pas sa grosse langue baveuse dans la gorge mais me roulait des pelles discrètes entrecoupées de baiser, en me mordillant les lèvres parfois. Et il faisait monter progressivement l’excitation en intensifiant ses baisers. En même temps, il s’avançais vers moi, et me poussait avec force, sa queue se frottait à la mienne. On bandait dur tous les deux. Il donnait de temps en temps de coups de reins de bas en haut ce qui avait pour effet de nous décalotter, c’était super excitant.

Puis il lâcha prise se recula légèrement en me fixant dans les yeux, je sentis que c’était à moi de jouer maintenant. Je pouvais enfin admirer son corps de près, de très près même. J’étais un peu intimidé mais je me suis jeter à l’eau. Je passais mes mains sur tout son corps. Ma mains droite est venue caresser sa joue, puis son cou ensuite j’ai posé mes deux mains sur son torse, je passais mes doigts entre ses plaquettes. Mes doigts suivaient toutes les courbes de son corps et je remarquai quelque chose que je n’avais pas vu avant. Il avait des cicatrices sur tout le corps plus ou moins visibles, assez vieilles je pense. Il en avait surtout une grosse sur le bas ventre à droite de son nombril. Puis il avait aussi un tatouage que j’avais pas remarqué non plus, très discret, très bizarre sur l’intérieur de son poignet droit : 947 000 13. Aux vues de ces nouvelles découvertes je lui lançai un regard interrogateur. Il me souris et son regard me fit comprendre que c’était pas mes affaires…

Tant pis pour ma curiosité mal placée. Je continuais donc l’inspection de son corps presque parfais, tâtant ses muscles avec vigueur, mais je n’osais pas toucher à son sexe qui était pourtant bien tendu et me paressait assez énorme. Au bout de quelques secondes, il m’attrapa les mains et me poussa contre les parois de la douche. Puis il m’embrassa à nouveau. Aussi bien que la première fois, un peu plus vigoureusement, je sentais à sa respiration qu’il était très excité… Moi aussi. En m’embrassant il me caressait tout le corps, surtout le torse puis les tétons.

Puis sa langue quitta ma bouche pour descendre le long de mon cou, il me lécha le torse, les tétons, ses mains commençaient à descendre vers ma bite, mes couilles qu’il commença à tâtonner légèrement. Il était tellement habile que j’avais l’impression qu’il y avait plusieurs langues et plus de deux mains. Mais non. Il n’y avait que lui et moi. Et à cet instant, j’avais complètement oublié que son mec était dans la pièce à côté. Je me laissais faire et je fermais les yeux. Sa langue est descendue jusqu’à ma bite, il me lécha les couilles doucement, puis les attrapa dans sa bouche, ensuite sa langue est remontée le long de ma bite jusqu’au gland. Il fit tourné sa langue sur mon gland puis commença des vas et viens avec sa bouche tout en continuant de me lécher le gland.

Ensuite, ses vas et viens se firent plus intense et il enfonçait ma bite jusqu’au fond de sa gorge. C’était tellement bon que je ne savais plus où j’étais, ma tête tournait, et mes jambes tremblaient si bien que je devais me tenir aux parois de la douche pour ne pas tomber. Pendant qu’il me suçait sa main droite continuait de caresser mon torse, mes tétons et parfois descendait vers mes couilles ; sa main gauche caressait mes fesses, ma raie et malgré ma réticence au début, sous l’excitation je n’ai pas protesté à l’entrée d’un doigt dans mon anus. Je découvrais alors un nouveau plaisir qui m’était inconnu. C’était vraiment trop bon, j’avais jamais pris autant de plaisir. A l’entrée  du deuxième doigt j’ai failli jouir mais il a bloqué mon éjaculation je ne sais pas trop comment. Il est remonté vers moi, m’a souris et m’a embrassé de nouveau avec plus de douceur cette fois. J’étais essoufflé et je respirais vite : j’étais tellement excité et j’étais totalement envoûté, prisonnier de son pouvoir.

C’était à mon tour maintenant, je descendais vers sa grosse bite, je savais pas trop comment m’y prendre, il me guida et je commençai à le sucer, il était debout, bien droit, il avançait juste son bassin vers ma bouche pour me présenter sa queue et me regardait toujours dans les yeux. Il me troublait. Au bout d’un certain temps il me releva, m’embrassa à nouveau et me poussa encore une fois contre les parois, me caressa la bite pour la faire bien durcir, je fis de même et on commença à se branler. Il m’embrassait toujours, tenant ma tête dans sa main gauche. Juste avant que j’éjacule il descendit sa bouche sur mon gland et prit ma bite en gorge profonde quand il a reçu la première giclé il a fait glisser mon gland sur son palais et à ouvert la bouche en grand pour que je puis voir mon sperme s’étaler sur sa langue. Je comprenais alors ce qu’il m’avais dit tout à l’heure. Comme une vraie pute, il connaissait très bien ce qui excitait les mecs et il faisait tout pour les satisfaire machinalement.

Après qu’il m’est bien nettoyé, il m’a embrassé de nouveau, je pouvais encore sentir le goût de mon sperme sur sa langue. Puis je suis sorti de la douche et je me suis essuyé, lui a fini de se branler, il a giclé sur les parois et je regardais le sperme couler sur la vitre avec regret. C’est vrai que je ne me sentait pas encore prêt pour les cumshots mais j’aurais pu au moins le finir…
En sortant, il est venu vers moi en souriant :
_ Alors ? ça t’as plus ?
_ C’était… c’était vraiment super.
_ Tant mieux, tiens j’te donne ça on sait jamais.

Là, il me tend de quoi me faire un lavement. Je le regarde avec interrogation. Il est hors de question que je fasse ça. J’avais pas prévu de me faire enculé aujourd’hui.
_ C’est comme tu veux. A toi de voir.
Il est sorti de la salle de bain, je restais là, dubitatif, puis je me décidais à le faire… après tout on sait jamais et si je devais me faire dépuceler aujourd’hui j’aurais autant aimé éviter l’humiliation de voir ma merde sur la queue de mon partenaire. C’étais la première fois que je faisais ça, j’avais vu ma mère le faire à mon petit frère constipé mais moi jamais. J’étais un peu gêné mais il m’avais laissé seul donc ça allait.
Quand je suis sorti de la salle de bain il s’étais habillé, il portait un genre de vieux pyjama tout pourri : un vieux T-shirt et un jogging en coton tout troué. Le jogging était fin et comme il ne portait pas de sous-vêtement, on devinait en transparence les formes de ses deux fesses musclées qui se frottaient l’une à l’autre quand il marchait….

Il m’a jeté des fringues propres, un polo et un short. Et on a pu commencer le petit-dej qui venait d’arriver. Il était presque 10h30. Mike dormait toujours mais je n’étais plus gêné par sa présence, je me sentais bien et, en quelque sorte, en sécurité avec Josh.
On mangeait en silence, il me regardait en souriant, c’était un sourire moqueur, plein de sous-entendus. Ces grands yeux bleus brillaient, quelques mèches de ses cheveux encore humides retombaient en bataille sur son front et volaient avec le vent qui passait par la fenêtre ouverte. Je le trouvais beau.

Après le petit dej, il a sorti un sachet de poudre, de la coke probablement, il l’a coupée et a pris 2 rails.
_ C’est pas un peu tôt pour ça ?
_ On est en vacances non ? t’en veux ?
_ Non, non…
Il s’est allongé sur le fauteuil, il regardait par la fenêtre, pensif…
_ J’peux te poser une question ?
_ Hum ?
_ C’que tu m’as dit c’matin sur la plage… C’est vrai ? Tu t’es vraiment prostitué ?
_ Quand j’étais jeune…
_ Mais je croyais que t’étais hétéro ? Que t’étais marié ?
_ L’un n’empêche pas l’autre. De toute façon c’était y a longtemps, j’étais pas encore marié.    
   Et puis pourquoi tu me parles de ça d’abord ?
_ Alors Mike… il est quoi pour toi ? C’est lui qu’a l’argent c’est ça ?
_ De quoi tu parles ?
_ De tout ça, de cet hôtel, les fringues, la drogue…
_ T’es en train d’insinuer que je suis sa pute c’est ça ? N’importe quoi !!! Tout cet argent, c’est le mien. Mike c’est mon mec, pas un client.
_ Pourquoi tu m’as dit ça alors, ce matin ?
_ Pour rien, je sais pas… t’avais l’air de m’idéaliser, c’était pour faire tomber tes a priori et ta réticence.
_ Alors, dans la douche… t’as fait la pute ?
_ Et alors, t’as eu c’que tu voulais, non ? Pourquoi tu te prends la tête ?
_ C’que j’voulais ?
_ Ben oui c’est bien c’que tu voulais non ? Te faire sucer par un mec….
J’ai été surpris par le ton sec de sa réponse, je ressentais presque des reproches, comme si j’étais l’instigateur de tout ça… et que s’il agissait comme une pute, c’était parce que je le voulais et que moi même je le voyais, le considérais comme une pute.
_ Je sais pas.
_ Et maintenant ? Tu sais ce que tu veux ?
_ Je sais pas.
_ Quoi tu sais pas … Tu veux rester ou pas ? Tu veux aller plus loin ou pas ?
_ Mike ne va pas finir par se réveiller ?
_ Si
_ Mais… alors si on va plus loin, ça veux dire qu’il y aura Mike ?
_ Bien sûr, ça te dérange ?
_ Ch’uis pas trop sûr de…
_ Qu’est ce qui te plairais ?
Je réfléchis quelques instants avant de donner ma réponse… Qu’est ce que je voulais exactement ? De quoi j’avais vraiment envie à cet instant ? … Je repensais à son beau cul moulé dans son jogging.
_ J’veux t’enculer.
Il m’a souris.
_ Ca , ça n’arrivera pas. Je suis actif…. Uniquement !!! Faudra qu’tu d’mande à Mike, mais ça m’étonnerais qu’il veuille… On verra bien.
_ C’est bizarre… je m’étais pas imaginé vos scène de cul… Mais si j’avais du choisir un actif et un passif, j’aurais pensé que c’était toi qui te faisait prendre…
Ca l’a fait rire…
_ Ah bon ? Pourquoi ?
_ Je sais pas, t’es moins costaud, t’as une belle gueule… c’est con je sais mais… Et puis t’es jeune.
_ Pas autant que tu le penses…
_ T’as quel age ?
_ 37
_ 37 ANS ???????
_ Eh oui mon gars, j’pourrais être ton père !!! [ Mon père…. fallait pas abusé non plus]
Il avait beau avoir presque 40ans, je le trouvais super jeune et très sexe.
_ Bon aller fini l’interrogatoire !!! J’vais réveiller Mike. Qu’est c’tu fais ? tu restes ? ou t’as peur que le méchant Mike vienne te botter le cul ???
J’ai beaucoup hésité… J’étais un peu déstabilisé par la façon sèche dont il m’avait répondu, un peu déçu aussi par sa réaction et ses propos à mon égard. Et puis, Mike était pas moche mais c’était Josh qui me plaisait, et faire un truc à 3 en tant que 1ère expérience… je savais pas trop comment ça allait finir, apparemment je risquais de m’en prendre plein le fion sans pouvoir rien faire… Mais en même temps, c’est pas tous les jours qu’on a une occasion pareil alors…
_ Je crois que j’vais resté un p’tit peu.. juste pour voir. T’es sûr qu’il dira rien ???
_ Je sais pas… on verra.

Puis il s’est levé, a commandé de l’eau chaude pour un nouveau thé (Ah ces anglais et le Thé !) Puis il est rentré dans la chambre, et a laisser la porte ouverte.
Il s’est couché sur le lit à côté de Mike qui dormait sur le dos. Il le câlina quelques secondes, puis l’embrassa et descendit doucement sa main sur son torse jusqu’à son caleçon. Ce qui eu pour effet de déclencher direct la trique matinale, alors qu’il dormait encore. Puis il descendit, son caleçon délicatement et sortit la queue raide et dure de Mike (qui était assez bien monté lui aussi je dois dire). Il l’a pris dans sa main, la décalotta délicatement et cracha sur le gland, puis il nettoya le bout avec la bave. Quand elle fut bien nettoyée, lubrifiée par la salive, il commença à lécher et à sucer en le regardant tendrement. Il dormait toujours. Moi j’observais ce rituel avec curiosité. C’était très mignon. C’était super excitant aussi.
Puis Josh me fit signe de venir. Non Non Non, ça va pas ou quoi… qu’est c’que j’allais faire…Et s’il me voyais.
_ Allez viens !!! Josh m’encouragea, toujours avec son regard moqueur.
J’ai pas pu lui résister, je l’ai rejoins et je me suis moi aussi penché au dessus de la bite de Mike, et porté par l’excitation, j’ ai commencé à la lécher. Josh et moi, on faisait tournoyer nos 2 langues le long de sa queue, sur son gland puis on se léchait la langue et on se roulait des pelles. Avec nos mains on caressait son corps, on stimulait ses tétons, ses couilles, son anus. On commençais à être vraiment excités. Josh riait à moitié : il était défoncé. Mike s’est réveillé rapidement, nous on continuait à faire jouer nos langues comme 2 chiennes en chaleur sur sa bite. Mike nous a regardé avec étonnement et incompréhension. Les yeux encore endormis. Ça nous a fait rire.

La situation était quand même assez inhabituelle, mais j’étais trop excité pour être mal à l’aise. Josh, de sa voix la plus suave et sensuelle, dit bonjour à son mec.
_ Good Morning Gorgeous !!!
_ What the fuck!!!??? Who’s this? What’s he doin’ here?
Il avait la voix enfarinée. Je comprenais pas trop ce qu’il disait, je supposais qu’il parlait de moi, mais je continuais ma pipe, Josh lui répondit sur un ton moqueur.
_ Come on, Mikey… You remember Juan, we met him yesterday… I guess what’s he doin’ is pretty obvious… By the way you could say hello!
_ ¡Holà Juan!
_ ¡Holà!
_ Josh? What’s this all about?
_ Well … I’m being a whore… I mean, I’m being myself like you said… and also, I brought you a fresh virgin ass who’s just asking for it.

Il finit la fin de sa phrase avec un grand sourire. Je me demandais bien ce qu’il avais bien pu lui dire, j’avais pas trop compris. Mike se détendit en tout cas, et il appréciait mes coups de langue et mes sucions. Il a souris à Josh. Il se passait vraiment un truc quand ils se regardaient c’était fou, j’étais un peu jaloux.
_ You’re a fucking slut !! Suck me!!!!
Josh me rejoignit, notre pipe se fit plus intense, ma langue, sa langue, la bite de Mike… On léchait, on suçait, la bite passait de ma bouche à la sienne, lui l’enfonçait dans sa gorge, moi j’essayais péniblement, lui me léchait les lèvres, les joues : y avait des filets de bave partout. Mike gémissait de plaisir, son corps était tendu par la montée de l’excitation. Puis il finit par lâcher une grosse giclée de sperme sur nos bouches, puis une deuxième, et une troisième en poussant un soupir. Josh et moi on se roulait une grosse pelle et on se partageait sa semence, on était super chauds et ça nous excitait encore plus. On commençait à se tripoter de partout. Mike s’était laissé retombé en arrière et se remettait de sa pipe.
_ All right… Thanks guys…  Now, You two: GET OUT!!!

Josh me prit par la main et me dit de venir. On sortit rapidement de la chambre mais on était tellement excités qu’on continuait de s’embrasser. A peine sortis de la chambre, Josh me poussa contre le mur et me roula une grosse pelle, il avait une jambe entre les miennes et bougeait son genou pour me caresser. Puis il vint placer sa bite dure contre la mienne. J’ai enlevé son t-shirt et j’ai descendu mes mains le long de son dos pour palper ses fesses. Lui a attrapé les miennes et m’a soulevé contre le mur, il frottait toujours sa bite contre la mienne, puis il l’a sortie de son froc et l’a passée entre mes jambes. Je sentais sa grosse queue à travers mon short qui caressait mes fesses et ma raie. Il me maîtrisait complètement, il était fort et viril et je me sentais femelle, c’était trop bizarre. Je crois que je commençais vraiment à être excité par cette situation et à en vouloir plus. Mais se serait pour plus tard car il me relâcha et s’écarta de moi. L’eau du thé venait d’arriver et il partit servir Mike. Puis il est revenu, il me regardait avec son sourire moqueur.

_ Tu fais toujours la boniche comme ça pour lui ?
Il me répondit par son éternel sourire, la tête penchée en avant en me fixant dans les yeux comme s’il me défiait. Ce mec était un mystère total pour moi.
_ Tais toi Juan…
_ Il avait l’air en colère non ?
_ Il est pas du matin c’est tout… Bientôt il sera de très bonne humeur tu verras… surtout si t’es très gentil.
_ Euh…
_ T’inquiète… tu feras rien si t’as pas envie….
Puis la porte s’est ouverte d’un coup, Mike, toujours en calbute, était appuyé contre l’encadrement de la porte et il nous regardait en souriant lui aussi. Il était quand même bien fait, grand, bien musclé, il était charmant aussi…. Finalement il me plaisait bien. Avec son doigt, il nous à fait signe de le rejoindre dans la chambre. Josh s’est presque jeté sur lui, l’a attrapé par la taille et l’a embrassé langoureusement. Leur baiser plein de tendresse dura quelques minutes, ça m’excitait encore plus mais en même temps j’étais un peu jaloux, moi aussi je voulais être embrassé, surtout que je connaissais bien les baisers de Josh et j’en voulais encore, encore et encore….
Il lisait dans mes pensées car il lâcha Mike, vint vers moi m’embrassa dans le cou et me chuchota à l’oreille d’aller dans la chambre avec Mike, lui a repris un rail et nous à rejoint un peu plus tard. Seul dans la chambre avec Mike j’étais pas aussi à l’aise qu’avec Josh mais lui avait été très excité par notre pipe et prit les choses en mains : il prit ma tête entre ses mains
et m’embrassa. Ses baisers étaient virils, comme ceux de Josh mais moins doux. Puis il m’a vite retiré les fringues que Josh m’avait prêtées, a caressé mon corps, moi je me laissais faire. Il était plutôt habile. Josh nous a rejoint surexcité, c’était plus le même que tout à l’heure. Il était beaucoup moins doux, moins câlin, brutal, ses gestes étaient brusques mais maîtrisés. Il était presque violent même s’il faisait attention à ne pas nous faire mal. Etais-je en train de découvrir sa vraie nature ?

En tout cas, les 2 avaient entrepris de s’occuper de moi : j’étais au milieu et traité comme un prince. Cette fois c’est Mike qui entrepris de me faire une bonne pipe pour me remercier de ce matin, Josh était derrière moi, il m’embrassait et me caressait partout, surtout les fesses et puis le cul. En me suçant Mike le branlait doucement, puis il lâcha sa bite qui vint se coller sur ma raie, je sentais sa peau douce m’effleurer. Puis Mike est remonté après m’avoir empêché d’éjaculer et il m’a embrassé. Josh pendant ce temps me demanda dans l’oreille si je voulais me faire enculer, je pensais pas être prêt, j’étais pas trop sûr, je préférais voir avant mais ma bouche n’a pas suivi les conseils de ma tête. Josh me léchais l’oreille, je sentais sa bouche sur mon cou, son souffle chaud sur ma nuque, son haleine irrésistible, j’ai répondu un gros OUI dans un soupir.
_ Par qui tu veux être dépucelé ?
_ Toi
_ Tu devrais choisir Mike, la sienne est plus petite et plus fine. (c’est vrai que j’aurais dû  choisir Mike, Josh avait une bite bien plus grosse que la moyenne si je comparais avec la mienne et celles de mes potes mais ma bouche avait encore fait des siennes. Je pouvais pas lui résister)
_ Toi

Mike alors m’attrapa et me posa sur le lit. Avec Josh, ils s’embrassaient et se parlaient en me regardant mais trop bas pour que j’entende. Puis ils sont venus vers moi, ils se sont mis de chaque côté du lit et ils ont continué leurs caresses, leurs baisers sur moi et sur eux. Puis Josh commença à aller vers mon cul, il me caressait et me doigtait un peu. Puis ils m’ont retourné et mis en position de levrette, si j’avais pu m’imaginer dans cette position ne serais-ce qu’1/2 heure plus tôt… Mike s’est mis derrière moi et m’a léché l’anus, c’était vraiment trop bon. Josh me donna sa bite à sucer, que je m’empressait d’avaler tellement j’étais excité. Je jugeais le morceau que j’étais sur le point de prendre dans le cul. Josh m’enfonçait délicatement sa queue de plus en plus profond en donnant des coups de rein et en me tenant la tête, parfois il caressait mon visage. Mike m’enfonçait sa langue au plus profond, puis 1, puis 2 puis un 3ème doigt, il avait mis du lubrifiant et allait de plus en plus vite et de plus en plus profond. Malgré le gel ça m’irritait un peu mais c’était trop bon.

J’avais hâte de prendre dans le cul ce que j’avais dans la bouche. Au bout d’une dizaine de minutes (ou une vingtaine je savais plus, j’avais perdu toute notion de temps, de lieu) Josh se retira de ma bouche pour me prendre. Il me mit d’abord 2 doigts et me bourra le cul de lubrifiant, puis il posa son gland sur mon anus et poussa légèrement en me tenant par les hanches, j’avais mal, trop mal, j’ai un peu crié. Mais pourquoi j’avais choisi Josh ???
_ J’ai à peine rentré mon gland… Tu sers ton cul. Détend toi sinon on y arrivera pas. En plus on a même plus de poppers.
Il a essayé de rentrer pendant 5min mais ça passait pas, j’avais trop peur. Alors on a changé de position. On s’est mis en position du missionnaire. Josh est monté sur moi, il me serrait dans ses bras comme si j’étais son mec, je me sentais bien. Il me parlait tout doucement à l’oreille pour me rassurer, m’encourager. Sa voix douce et sensuelle m’excitait un max et je ne faisait plus attention à mon cul. Il m’embrassait aussi. Mike lui nous caressait tous les 2. Puis j’ai senti sa queue rentrer en moi, c’est rentré tout seul, presque sans que je m’en rende compte. Puis il a commencer à me limer. C’était bizarre à la fois un peu douloureux et en même temps très excitant. Je bandais comme un fou. Ma queue se frottait aux abdos de Josh.

C’était génial. J’aimais trop. Josh commença à aller vraiment plus vite et plus fort et j’adorais ça puis il s’est relevé et m’a tourné sur le côté puis il est re-rentré dans mon cul, Mike s’est alors rapproché de moi et m’embrassait puis il a changé de sens pour me donner sa queue à sucer et pouvoir me faire la même chose. Josh m’a enculé pendant 10 minutes environ ensuite ils m’on replacé en levrette et Mike m’a pris. Mon cul avait été bien dilaté par Josh alors sa bite est rentrée très facilement. Mike était moins brusque que Josh, il me prenait doucement et faisait jouer son gland au fond de mon cul. Il devait en profiter car si j’avais bien compris il avait pas trop l’occasion. Josh s’écarta un peu pour nous laisser tranquilles, il nous regardait toujours en souriant, enfin il regardait surtout Mike prendre son pied. Puis il est venu me faire sucer sa queue. Pendant qu’ils me baisaient ils s’embrassaient et se caressaient puis leurs caresses descendaient sur mon corps : mes hanches, mes fesses, mes couilles, ma bite… Puis mon visage, mon dos, mes tétons. Ensuite, il me lâchèrent tous les 2. Ils se sont rapproché et se sont serrés dans leurs bras et se sont couchés sur le lit. Josh commença à sucer Mike et je le rejoignis vite. Ensuite ils se mirent en 69 et se sucèrent, moi j’aidais Josh dans sa pipe comme ça j’en profitais pour lui rouler des pelles. J’aimais trop l’embrasser.

Il quitta rapidement la queue de Mike pour se consacrer à son cul, pendant que je continuais à sucer. Quand son cul fut bien préparé, Josh s’allongea sur le lit et Mike s’est empalé sur sa queue, il descendait lentement, en gémissant, jusqu’à ce qu’il soit assis sur lui. Il étaient tous les 2 face à moi. Je les ai regardés un moment puis je me suis remis à sucer Mike. Il me caressait le visage pour m’encourager. Mais je voulais plus que ça, je voulais qu’on s’occupe de moi. Ils l’ont compris et ils se sont arrêtés. Mike m’attrapa par les hanches et me pencha sur le lit, et après avoir remis une capote il repris la sodomie, il me donnait des grands coup de bite réguliers et ressortait presque en entier à chaque fois. Puis Mike est passé derrière lui et l’a enculé pendant qu’il m’enculait. Nos trois corps faisaient un seul mouvement  de vague, on était tous synchronisés. J’aurais aimé voir ce que ça donnait de l’extérieur.

En tout cas c’était vraiment trop bon, j’avais des frissons partout à chaque fois que la bite de Mike s’enfonçait dans mon trou, j’aurais voulu que ce moment ne s’arrête jamais. Mais j’ai pas pu me retenir, au bout d’une vingtaine de minutes j’ai giclé sur le lit. Mike m’a suivit de près. Quand il a éjaculé il m’a poussé et a retiré sa capote pour la jeter par terre. Moi j’étais épuisé, à la fois par l’orgasme et par le manque de sommeil, je me suis allongé sur le bord du lit et je continuais à les regarder à moitié dans les vapes. Josh prenait Mike avec force, il était de plus en plus brutal. Il l’a penché en avant et posa ses 2mains sur ses épaules et lui défonça le cul. Puis il se calma car Mike avait déjà éjaculé et ça lui faisait un peu mal. Ils se remirent en position du missionnaire, ils se regardaient dans les yeux en souriant et se chuchotant des mots doux. C’était mignon. Josh le pénétrait doucement cette fois, puis enfin il a éjaculé. Il se laissa tombé dans les bras de Mike et il restèrent dans cette position quelques minutes. Il était près de 13h30.

Ensuite, Josh s’est retiré et il s’est tourné vers moi. Mike le tenait toujours dans ses bras et il le caressait et l’embrassait. Il effleurait doucement son visage. Son doigt caressait ses joues et descendait sur son menton et son cou. Il n’avais d’yeux que pour lui. Josh me regardait et il tendit sa main pour prendre la mienne. Il me caressait la main en souriant.
_ Ça t’as plu ?
_ Oui
_ Tu regrettes pas d’être venu alors…
_ Non
….
_ Mais ?
_ J’aurais bien aimé enculer moi aussi.
Il demanda en anglais à Mike s’il était d’accord.
_ Il a dit : « on verra »…. Tu fais quoi cet aprem ?
_ J’peux rester encore ?
Il me répondit en souriant.
_Tu fais c’que tu veux.
….
_ Vous faites ça souvent ?
_ Quoi ?
_ Des trucs à plusieurs ?
_ Non… En fait c’est la deuxième fois qu’on fait un truc à 3 (enfin la 3ème mais la 1ère fois c’était pas pareil). On est plutôt branché meuf tous les deux…  Donc en général si on veut aller voir ailleurs c’est avec des meufs.
_ Bizarre… Vous êtes un couple libre alors ?
_ Disons que la fidélité c’est pas mon truc, ça l’a jamais été. Et on vit pas ensemble. On voulait pas se prendre la tête. Lui ça lui pose aucun problème, il peut aller voir qui il veut. Et c’est mieux car comme j’le laisse pas m’enculer… Il pourrait pas supporté sinon. Finalement, c’est lui qui va voir ailleurs le plus souvent, moi ça m’intéresse plus.
Il continua à me parler de son couple un petit peu puis Mike nous a laissé car il avait faim et contrairement à nous, il venait de se lever.

_ Pourquoi moi alors ?
_ Je sais pas. J’t’aime bien. Et puis ça m’a toujours amusé de dépuceler des hétéros.
_ Pour le jeu alors ?
_ Si tu veux…
_ J’aime pas être un jeu.
_ Alors pas pour le jeu…
_ Tout est toujours aussi facile avec toi ?
_ Ah ah ah… Tu devrais dormir un peu.
J’arrivais pas à dormir, j’étais trop fatigué. Lui s’est endormi de suite. Il était mignon quand il dormait, il n’avait plus son expression sarcastique, il avait l’air innocent. Je regardais et caressais doucement le tatouage sur son poignet droit qui était retourné : Qui es tu Josh ? Puis, je me suis rapproché de lui et il m’a pris dans ses bras. Je me suis endormi comme un bébé.

Quand je me suis reveillé j’étais seul dans le lit, il y avait un petit mot à côté de moi. «  On est à la plage, si t’as faim commande un truc. A tout à l’heure. »
Je me suis levé, j’ai remis les fringues que Josh m’avait prêtées. J’ai commandé un sandwich pour les rejoindre le plus vite possible, il était déjà 16h.
Sur la plage, je les ai vite trouvés. Ils faisaient les cons comme d’hab, ils se battaient à moitié. Quand ils m’ont vu Josh m’a accueilli avec un câlin. On est restés sur la plage 1h ou 2. Puis on est rentrés à l’hôtel. Josh est parti chercher du poppers et des capotes. Je sentais qu’on allait passer une bonne soirée.
A suivre (peut-être)

Si vous aimez mes histoires, si vous voulez la suite n’hésitez pas à m’écrire. Et si vous n’aimez pas mes histoires… écrivez moi aussi… Toute critique est bonne à prendre.

Paul

paulrugeau@yahoo.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.