Best Of Cyrillo

Page précédente

LOPSA

Ca y est, je suis revenu de ma journée de boulot, en montant l'escalier qui conduit à mon minuscule appartement parisien, je sens en moi ma nature enfouie reprendre le dessus. 
À peine la porte m'isolant du reste du monde refermée, je vire mes vêtements et commence à jouer avec mes tits* en les étirant, les pinçant de manière à créer un mélange de douleur et de bonheur qui me pousse à aller plus loin. 

Après avoir tiré tout ce que je pouvais de mes tits, je sors mes pinces croco pour les garder bien au chaud et aussi salope.  Avec les pinces bien en place et la cordelette les reliant bien tendue de manière à bien étirer mes deux mamelons afin de les rendre sensible au moindre coup de vent, je laisse descendre mes mains sur mon torse légèrement musclé avant de continuer vers mon petit cul étroit.

Rendu à l'entrée de la zone interdite, j'ai laissé un premier doigt, juste après l'avoir badigeonné dans le seul lubrifiant à porté de main, le beurre froid dans le frigo.  Le doigt bien enfoncé, je commence à ne plus ressentir grand chose, donnant le goût à un deuxième doigt de venir se joindre au premier qui commence à se sentir bien seul. 

C'est donc à poil, à quatre pattes ou plutôt trois sur le sol froid de ma cuisine, avec deux doigts dans le cul  que soudainement je me décide à me diriger comme une chienne vers ma chambre où est soigneusement rangé Tom, mon buttplug.  Sorti de sa boite protectrice, graissé de la même façon que mes doigts, je commence à jouer avec Tom en le faisant glisser sur mon cul, puis sur ma raie, comme pour encore plus me stimuler ou m'inviter à ouvrir le passage pour Tom.

Dans un premier temps avec un peu de douleur j'ai senti mon anus s'ouvrir, curieux et craintif de voir un objet nouveau se présenter dans cet endroit inexploré de mon corps.  C'est après avoir effectué quelques tentatives infructueuses que j'ai finalement pu enfoncer Tom jusque à sa partie la plus volumineuse me donnant à la fois une vague de douleur  mais aussi l'impression d'être à la fois femelle mais aussi d'être profondément male.  Juste après avoir réussi à faire glisser en moi la partie large de Tom, dans un dernier effort, j'ai ressenti mon petit cul se refermer autour de sa basse me procurant à la fois une vague  soulagement et un mélange de fierté et honte à la sensation du plug s'installer dans mon cul.

Une fois Tom bien en place et mon cul remis de son choc, je me suis décidé à reprendre mes activités, passant de ma position de salope soumise à celle d'enculé permanent. C'est dans cette position qu'une fois habillé que je suis sorti faire les courses avec tom dans le cul, sans sous-vêtement sous mon jean légèrement trop grand.

Ne portant pas de ceinture, à chacun de mes pas dans la rue je sentais mes couilles et ma petite queue frotter sur la fermeture éclaire de mon jeans qui à force de descendre laisse voir le haut de ma raie à tous les gens portant suffisamment attention…

Si vous êtes intéressé par la suite, stimulez la salope en moi !

LOPSA

Lopeajusxxx2@yahoo.fr

* tits = tétons

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.