Page précédente

Un mercredi après midi...

En terminale, je devais réaliser un travail avec un mec qui habitait pas loin de chez moi. Il se prénommait Mickaël, il avait 18 ans tout comme moi. Nous étions tous deux hétéros apparemment...

Nous avions passé tout notre début d'après-midi à travailler ardûment à notre tâche et après ce dur labeur, Mick sortit de son sac un film X hétéros pour nous détendre après l'effort comme il disait !
Nous ne perdîmes pas de temps à nous mettre devant le film car à cet âge le sexe est important, voire une priorité.
Devant le film, Mick paraissait très excité et moi je l'étais de mon côté également et je m'étais éclipsé aux toilettes pour assouvir mes envies.
Quand je suis revenu, il me dit :
"Alors c'était bien ?"
Alors je rétorquai : "Bah de quoi tu parles ?"
"Bah je sais bien que tu es allé te soulager !"
" Non je t'assure j'ai rien fait j'ai pissé c'est tout !"
"Ok" me répondit-il
Nous mations le film qui faisait une enfilade de branles, suces, pénétrations diverses...
D'un seul coup, il me dit :
"Ca te dérange si je me branle à côté de toi car là j'en peux plus !"
Moi, un peu estomaqué de la demande, je lui répondis d'abord :
"Bah, c'est gênant j'ai jamais fait ça avec un autre mec !"
"Moi non plus" me rétorqua-t-il !
Alors je finis par lui dire de faire ça discrètement.
Il sortit son engin qui était loin d'être ridicule ! 18 à 19 cm ! Je me faisais tout petit dans mon coin avec mes 16 cm cachés dans mon boxer.
Il finit par se mettre plus à l'aise sans forcément me demander la permission !
Et il me regarda et me proposa de faire comme lui pour qu'il se sente moins seul ! Drôle de requête à mon goût. Il insista et il faut que j'avoue que l'excitation du film et le fait de voir sa bite comme ça à côté de moi me faisait le plus grand effet.
Je finis par oser sortir mon sexe mais sans grande conviction pour me branler. Je ne m'occupais pas vraiment de mon engin un peu bloqué par la présence de mon camarade et je m'étais déjà branlé dans les toilettes...
Il me fit une offre :
" Je peux te branler si tu veux !"
" Tu déconnes" lui répondis-je
"Non sans rire, j'aimerais bien voir ce que ça fait d'avoir une autre queue que la mienne dans ma main ! Alors profite !"
Moi ni une ni deux, j'acceptai son offre alléchante....

Il se mit à me branler, je vous raconte pas le plaisir que cela pouvait me procurer pour cette première fois. Il faisait ça bien et mon impression de ne rien pouvoir maîtriser était trop enivrante.
Il s'arrêta et me fit signe de lui faire pareil, ce que je fis un peu impressionné au départ puis je pris goût à agiter son sexe raide et brandit. J'étais étonné de sentir toutes ses contractions de plaisir, j'avais peur parfois de lui faire mal, mais je me suis laissé allé à le branler fort, musclé et il a apprécié...

Ensuite, devant une fellation magistrale à la tv, il me dit :
"T'aimerais bien que je te fasse pareil non ?
Moi, illico : "Oui carrément"
"Je veux bien te le faire si tu veux, j'aimerais essayer !"
"Ok, si tu veux mais je te préviens que je te le ferais pas"
"Ok pas de problème"
Alors il se mit à genou devant moi, moi assis sur le canapé, il me branlait un peu commença à me lécher le sexe comme un cornet de glace en me regardant dans les yeux puis il le prit dans sa bouche en me suçant super bien, j'étais aux 7ème ciel... Il insistait sur mon frein, sur mon gland, il me la prenait entière dans la bouche, il me léchait les couilles en me caressant les cuisses et le torse... Le pied !
Puis il se rassit à côté de moi et il me proposa qu'on se fasse jouir mutuellement. Ce que l'on fit et cette expérience restera à jamais dans ma mémoire. Merci Mick et c'est quand tu veux !

Luc

decton1@hotmail.com

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.