Best Of Cyrillo

Page précédente

Passage à la réalité...

Alors que moi et Corentin nous nous connaissions depuis voilà deux ans au moins mais que en virtuel nous decidâmes donc de nous rencontrer.

Je pris donc le train en direction de Poitiers. Arrivé à la gare, je le vis enfin en chair et en os. Il était brun mince.... enfin très mignon......

Il me remarqua et s'avança vers moi et nous nous serâmes la main. Il pris une de mes valises et on partit en direction de la voiture.

Arrivé à la maison, il me proposat de monter mes affaires dans la chambre d'amis. La chambre était grande, un lit deux places et salle de bain personnelles. Puis il m'enmenat en ville pour visiter un peu. Ensuite nous retournions chez lui, ne saant pas quoi faire de notre soirée, on décidat d'aller au restaurant d'abord puis ensuite peut être en boite de nuit... On prit une douche chacun son tour,  il me dit d'y aller d'abord. Je fonça vers la salle de bain.

Puis je remarquai que j'avais malheureusement mon shampoing, je l'appellai si il pouvait m'en prêter.
Il ouvrit la porte en fermant les yeux puis se dirigat vers le placard. Il se retournat et se se retrouvat en tête à tête si je puis dire avec ma queue a moitié bandante avec l'eau chaude. Je le vis qui devint rouge et lui dit: - « Rougit pas »

Il sort de la salle de bain.  Je finis donc ma douche puis allai dans ma chambre. En passant dans le couloir, je vis que sa porte était entre-ouverte et la je le vis en tenu d'Adam et dieu qu'il était bien fait un corps glabre légèrement musclé. Je commença à bander. Et il se retournat tout a coup, je fus surpris et couru vers ma chambre. Et j'entendis pas l'eau coulée mais des pas en direction de ma chambre. Il frappat. Moi innocement je repondit «  oui entre ». Et là, je le vis nu dans ma chambre, il s'avança vers moi et s'asseya a coté de moi. Il commençat à me carresser la cuisse avec sa main. Sa peau était douce et agréable au toucher. Il me chuchota à l'oreille: «  je t'ai vu tout à l'heure » et la il m'embrassat avec ses lèvres douces et pulpeuses.......... punaise qu'il embrasse bien... sa main s'attarda sur ma queue qui bandait dur comme pierre. Des frissons parcoururent mon corps. Je compris a ce moment la que le restaurant était annulé.

Corentin se mis a genous devant moi et commença à me lécher doucement la queue puis descendit vers les boules. Puis il retourna sur mon bâtons fièrement levés. Ses lèvres pulpeuses me procuraient des frissons énormes..... Puis je le relevai pour qu'il m'embrasse. Je le fit allongé sur mon lit et je l'embrassait sur tout son corps... il frissonnait. Arrivé a son pénis, je commençai à le lécher et d'un coup je la gobai d'un coup en gorge profonde. En même temps, je profitai de jouer avec son trou... je lui enfilai un puis deux puis trois. Il était plus que dilaté. Je lui relevais les jambes puis lui fini un analingus de fou. Je m'appliquai avec ma langue. Et puis je partis vite chercher une capote, du gel.

Voulant s'amuser, il m'enfila la capote avec la bouche. Il se mit en levrette et la je commencai le pénétrer... un petit gémissement se fit entendre.. il n'avait pas l'habitude. J'y allais donc mollo, petit à petit. Un fois bien mieux dilaté et bien chaud, je commencai a faire des vas et viens... il gémissait non pas par douleur mais par plaisir.... Puis il me fit allongé sur le dos et se planta sur ma queue... Il m'embrassa et me carressa le torse... jouait avec mes poils..... pendant ce temps je branlait sa queue.

Puis je sentis qu'il arrivait au point de non-retour. Je me retirai et commença a le sucer. Je voulais le boire absolument. 3 minutes plus tard, je reçus plusieurs giclées de sperme bien chaud et épais dans la bouche... il m'embrassa et on partagea sa semence.

Puis vint mon tour de jouir, pour cela, il sortit un gode de dessous le matelas ( à croire qu'il avait tout prévu), l'enduit de gel et commenca à me pénétrer avec celui ci. Il joua avec ma prostate. Je gémissais tellement qu'il arrêta et me suca pour recevoir plusieurs giclées de mon sperme chaud et épais. Nous nous ré-embrassâmes pour de nouveau repartager ma semence.

Il passa la nuit non pas dans sa chambre mais contre moi dans mon lit.

Le lendemain, je devais déjà repartir en lui promettant de revenir au plus vite.

HE29180

papapou1@live.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.