Page précédente

Potes en été

C'était il y a quelques années, durant les vacances d'été, ayant un job d'étudiant , les parents m'avaient laissé seul à la maison avec mon frère.

Un soir après le taf, j'entre et je trouve mon frère avec 3 copains peinards devant la télé.

La soirée trainait en longueur, jusqu'à ce que Boris demande si on avait pas un film de boules à mater.
Trop content je sors la collec, et on se colle un bon film. Au bout d'un moment, Boris nous demande si on bande, et évidement, tout le monde était à l'étroit dans son slip.
Mon frère sorti sa queue fièrement, droite grosse et large, sous les yeux envieux de nos amis. Boris sorti la sienne à son tour, petite mais belle paire de couilles.
A leur tour, Vincent et David sortirent la leur....On se matais les queues, faisant des commentaires, sur la taille, la forme, la grosseur, nos couilles ect....
En parlant nous commencions tous à nous branler tout en jetant des petits coups d'oeils à la bite de nos copains.

Nos genoux se frôlaient, ça sentait la queue dans le séjour, j'étais super excité, regarder comment se touchent les potes, c'était trop le pied.

Plus personne ne parlait et on sentait la jouissance monter, David gicla en premier, jusque sur son torse, de belles saccades, il restait la couvert de sperme en attendant de nous mater jouir aussi.
Je n'en pouvais plus, je senti le sperme traverser mes couilles et recouvrir mon ventre.
Puis vint le tour de mon frère, toujours loin et beaucoup de jus ( on avait l'habitude de se branler ensemble très souvent).
Puis vint Boris qui se mit debout devant nous tous, personne n'en loupais une miette.

Il était tard et tout ce petit monde resta dormir à la maison.
Je dormais avec Boris, tous les deux en slip, mon frère et les autres se refaisaient une session film de cul encore.

Je commençais à m'endormir, quand j'ai senti Boris, se coller à moi, et sentir sa queue dure dans mon dos.
Je n'avais jamais rien fait avec un mec, j'avais peur, mais j'étais terriblement excité.
Il me caressait, je ne sais pas pourquoi, je lui dit que j'étais pas homo, il arrêta net....et se retourna. A mon tour, et immédiatement, je ne pus m'empêcher de me coller à son dos, et de frotter ma queue sur sa raie.

Sans un mot il baissa son slip, j'en fis de même et je commençait à frotter ma queue sur son petit cul. Il respirait fort, je glissais un doigt vers son petit cul, très poilu, je mis de la salive et commençais à le doigter. Il gémissait de plus en plus. Ma queue mouillait grave, je me branlais et sentais le sperme monter, sans plus attendre, je posais mon gland sur son petit trou et mis de la salive. Je poussais et très lentement, je m'enfonçais dans ce petit cul.

c'était tendu, sa première fois à lui aussi.

Mes couilles touchaient maintenant son cul, je restais comme ça un moment, puis commençait des petits va et viens, c'était trop bon, lui se branlait, je lui mordais la nuque....
J'ai jouis en lui assez vite, je sentais mes giclées puissantes lui remplir le cul, et je senti son petit cul se refermer, il jouissait aussi.

C'était trop bon.

Nos soirées branlette durèrent tout l'été pour mon plus grand plaisir.

Yanniv

yannivx@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.