Page précédente

Épisode précédent

soumission 17

Pendant que les adultes se raconte leurs vies, Phil et Luc me narrent leurs derniers coups.
Ils ont revus les deux frères déjà 3 fois ! en effet selon leurs disponibilités, ils cherchent à les avoir une à deux fois par semaine. Ce qui arrange bien mes deux amis qui ont de gros besoins rapport à leurs motos.
Ils ont claqué leurs premiers revenus dans de superbes combinaisons cuir Dainese, bottes assorties. Je leur tourne autour en touchant les fesses moulées, palpant les paquets bien mis en valeur, le tout faisant ressortir encore plus que nature le V de leurs épaules.
Avec de telles tenues, ils vont faire des ravages parmi les populations adeptes de nos « activités ». Les autres n’oseront les provoquer au risque de s’en prendre une (faut dire que la tenue les montre extrêmement bien balancés !).
Nous allons tous les trois au donjon. Des l’entrée, je descends les zips, ouvre leurs combinaison pour inspecter la face interne. Vraiment du beau matos !
Une fois sortis de leurs cuirs, ils bandent sous leur slips. Je me mets vite à l’unisson et après une douche et un lavage de nos rectums, nous montons à l’étage nous chauffer sur le couchage XXL. Nous alternons différentes positions, dessus, dessous, deux bouches sur une bite, la bite dans une bouche et les boules dans une autre…pour finalement nous trouver en triangle chacun avec une bite dans la bouche. Moi celle de Luc, Luc celle de Phil et ce dernier bâillonné par ma tige. Nous sommes tellement concentrés sur nos plaisirs réciproque, enfonçant nos majeurs dans nos culs, que nous ne voyons ni n’entendons Marc et Eric nous rejoindre.
Marc m’attrape par le cou alors qu’Eric fait de même avec Luc dans sa main droite et Phil dans sa gauche. Ils nous descendent direction les slings où nous nous retrouvons menottés poignets et chevilles, à leur merci !
Comme j’avais vendu la mèche sur la nouvelle capacité des gorges de mes amis à accepter de grosses bites, auprès de Marc, ils voulurent vérifier et j’ai pu voir, étant placé au centre, Marc enfiler d’un seul coup ses 22cm dans chaque gorge puis juste après Eric faire de même. Là, les réactions ont quand même été violentes. En effet, sans préparation de faire enfiler un mandrin de 26 x 6,5 dans la gorge ne se fait pas sans quelques étranglements et renvois un peu violent ! (j’en sais quelque chose !!).
Il fallut à Eric quelques coups de reins avant que cesse les protestations de mes deux compagnons. Moyen en quoi ils reçurent les félicitations des deux aînés. Après un bon ¼ heure de défonce, leurs voix avaient pris un ton plus grave que celui que je leur connaissais, légèrement rauque qui les rendaient encore plus sexy !
Après avoir remontés les slings de façon à ce que nos culs soient à la hauteur de leurs bouches, nous nous somme fait travailler la rondelle grave. Alternance de bouffage de cul, de doigts trempés dans la graisse à gode, de godes et de boules anales, rien ne nous fut épargné. Mais toujours en utilisant du matériel de diamètre légèrement inférieur à leurs engin, histoire d’être encore serrés par nos sphincters lorsqu’ils nous pénétreraient et que l’on sente bien l’envahissement par leurs bites bien chaudes !
Alors que nous avions déjà éjaculé sous l’expertise de leurs massages internes, ils continuèrent à nous chauffer, sans laisser en nous s’installer la décompression due à notre jouissance, jusqu’à ce que nous réclamions d’être enculés, d’avoir leurs grosses bites dans le cul, de nous faire défoncer la rondelle en un mot d’être saillis.
Descendant les slings à la hauteur de leurs bassins, ils se mirent en devoir de nous enculer les uns après les autres. Quelle délivrance après tant d’attente et de désir d’être pris !
Comme ils n’étaient que deux, après nous avoir pénétrés en alternance une bonne demi heure, ils se sont fixés, Marc dans Luc et Eric dans Phil et les ont brutalement limés jusqu’à ce que les deux enculés expulsent leurs propres spermes par dessus leurs têtes, les dernières slaves coulant sur leurs mentons.
S’étant retenus de jouir, et laissant les deux corps abusés anéantis par l’explosion de plaisir, ils se finirent en moi.
Je me suis retrouvé dans un premier temps avec Marc à cru dans mon cul et Eric m’étouffant de son gros gland violet d’excitation.
En me balançant, je m’enfilais Marc dans le cul quand je parvenais à respirer puis inversion de mouvement, je me retrouvais bâillonné mais le cul libéré. Un rythme lent permit de maintenir la raideur de leurs queues tout en faisant retomber un peu la pression. Je ne voulais pas être bâclé !
Ce n’est qu’après avoir échanger leurs places qu’ils se sont terminés. Je me faisais saillir par les 26cm enKpotés d’Eric au complet alors que marc me massait les cordes vocales de son gland vénéré.
Là, il ne leur fallu plus que quelques 10 minutes pour l’un remplir la Kpote au fond de mon cul et l’autre me doser la gorge de son jus. J’avalais le plus vite possible sans m’étrangler afin de ne perdre aucune goutte du précieux nectar.
Mes deux collègues de sling me félicitaient, ne pouvant applaudir car pas encore détachés.

Tous les 5 sous les douches, nous nous sommes lavés, massés, détendus.
J’adore être dans les bras de Marc, sous les jets brûlants de la douche, sans bouger, juste là, mon dos collé contre sa poitrine, sa tête posée sur mon épaule.
Alors que nous allions regagner la maison, je glissais à Phil et à Luc un plug à l’étranglement super fin pour qu’ils puissent par des exercices de contraction dessus, garder toute l’élasticité de leurs anus. Je leur en expliquais la nécessité si ils continuaient à se faire les deux frères 1 à 2 fois par semaine et si ils ne voulaient pas que leurs petits trous ne deviennent de vrai boulevards !!
Ils me remercièrent et m’assurèrent qu’ils feraient bien leurs exercices. Ce sont de belles salopes mais pas inconscientes au point de négliger leur capacité physique (et nouveau fond de commerce!).

Pressant le pas nous avons rejoint nos aînés devant un bon café. Les émotions ayant creusé nos appétits, je suis allé accompagné de Phil et Luc piller le frigo pour réaliser trois sandwich XXL, viande froide, salade, mayo et moutarde.
Nous avons fini l’après midi, calés dans les canapés à mater l’intégrale des chevaliers du zodiaque que je venais d’acheter en DVD, à la consternation d’Eric et Marc partis dans le bureau de ce dernier pour y échapper !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.