Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 61

Je me suis réveillé le samedi matin au creux des bras de Marc.  J’appréciais ce moment  sachant que nous avions ajouté au vendredi de « relâche » le samedi matin.

Je glissais vers le pied de lit jusqu’à pouvoir lui sucer la bite. Encore molle, je la décalottais et suçais le gland comme un bonbon attirant le sang pour faire bander l’ensemble.
Il raidit sans se réveiller. Je commençais alors une vraie pipe, le suçant bien sur tout ses 22cm, léchant les couilles rasées. Quand j’ai senti ses mains bloquer ma tête et que ses reins se sont mis en mouvement j’ai su qu’il était réveillé. Il ma limé la gorge jusqu’à me servir un petit déjeuner de son cru ! trop bon !!
Une fois que ma langue a tout bien nettoyé, je suis remonté sur lui et lui ai roulé une pelle. A son tour il s’est mis à me sucer. C’est pas souvent même si je sais qu’il ne déteste pas ça. Alors que je me vidais, il garda tout en bouche pour me le faire partager dans un baiser « gluant ».

Après une bonne douche et un petit déjeuner conséquent, nous nous sommes attelés à la préparation de notre méga touze. Les invités étaient prévus d’arriver vers 15/16h.
Pelouse tondue vendredi PM, piscine nickel, baisodrome de l’étage, salle de muscu et donjon prêts, je vérifiais les approvisionnements en Kpotes et gels et je refaisais le plein des tiroirs et des coupes. Je faisais particulièrement attention au donjon où la présence de nombreux godes rendrait la consommation importante.

Nous serons 17. J’avais réussi à joindre Kev, qui ferait un détour sur le chemin de La Palmyre où il allait passer des vacances « fructueuses ».
Un actif de plus ne sera pas de trop pour satisfaire les nombreux trous en manque.

Pour le samedi soir BBQ + salades du traiteur et glaces. Le dimanche un brunch servi à partir de midi et le soir buffet froid (du traiteur aussi).

14h00 : sous la douche nous nous câlinons gentiment.
14h30 : je saute dans quelques vêtement décents et avec la voiture de Marc fait du ramassage. Je passe cherche Ric, son père sort me saluer et me passer sa « pension ». Pierre nous rejoint, il me donne le « mot » de son père et chez Jean, JB est arrivé. Ils rejoignent Pierre à l’arrière. Jean fait les présentations.
15h 30 : Nous arrivons dans la cour de la maison en même temps que les 3 motards.
Je débarque mon petit monde avant de ranger la voiture. Quand je les rejoint tous, Eric me traite de chauffeur de ramassage scolaire.

J’embrasse Phil et Luc que nous avons pas vu depuis quelques temps. Ils sont superbes, bronzés. Les présentations continuent. Je prend JB par le bras et l’intègre dans le groupe. Comme on se connaît déjà tous, il n’est pas encore à l’aise !
Je pousse tout le monde vers la terrasse et la piscine. En aparté, je demande à Ric de veiller à ce que JB ne soit pas seul et le charge de le brieffer un minimum. Bruno et Arnaud arrivent du fond du jardin et je repars devant la maison accueillir nos russes, Seb et Nicolas. Comme Kev arrive aussi, je parts fermer le portail, isolant la propriété de tout risque d’intrusion imprévue.

Je retrouve le groupe sur la terrasse. Les premiers arrivés sont déjà dans l’eau. JB encore en slip parle avec Eric. Je présente Kev  à tout le monde. Cette année il a les cheveux mi long et les regards qu’il essuie sont loin d’être innocents.

Marc demande l’attention de tous et prévient que pour éviter tout risques, toutes les sodo sans exception seront faites sous kpotes, et que toute kpote usagée devra être déposée dans les petites poubelles disséminées partout. Il prévient aussi que la piscine n’est pas une baignoire dons on ne s’en sert pas pour se laver du sperme. Pour cela, il y a suffisamment de douches à dispo.

Je rejoins nos deux blacks et je fais glisser le slip de JB sur ses chevilles avant de l’entraîner dans la piscine. Nous y retrouvons les plus jeunes en train de se chercher.
Bientôt nous sommes rejoints par les « vieux ». Les corps bougent, glissent les uns contre les autres, s’attrapent. Kev n’a pas mis longtemps à entrer dans le jeu et je le vois s’accaparer Pierre. Je me rapproche d’eux et glisse à son oreille qu’avec Pierre, c’est  100% précautions et plan douceur. Il me dit Ok avant de lui rouler une pelle.
De tous les cotés c’est roulage de patin et massages de bites.
Marc calme le jeu en proposant la visite des lieux de « perdition ». Nous sortons tous de l’eau, chacun trouvant un drap de bain pour s’essuyer.
Chaussés de Tongs, les serviettes ceinturées sur les reins (pour Jean et Ric réduites à une largeur tellement mini que l’on voit leurs couilles), Marc entraîne le groupe en exploration. Passage au sous sol, pour certains découverte de la salle de muscu, de ses spécificités (sling, anneaux au sol) et de sa salle d’eau attenante. A l’étage la baisodrome avec ses deux grands lits placés au centre avec le mur et le plafond de glace. Il en profite pour ouvrir les chambres qui sont à leur disposition. Et nous traversons la cour pour accéder au donjon.
J’entre en premier avec JB et Kev les seuls qui ne connaissent pas les lieux. J’éclaire d’un coup et si Kev est surpris, c’est surtout un sourire connaisseur que je vois sur son visage, dans ses yeux défilent toutes les positions qu’il va tirer pouvoir tirer de l’aménagement.
Les autres nous rejoignent et je passe par les sanitaires puis monte avec les deux nouveaux à l’étage. JB n’ouvre pas la bouche mais son sexe soulève le drap de bain. Au moins il n’est pas traumatisé.

Quand nous retournons à la piscines certains sont ralentis, n’ayant pu attendre pour se faire sucer.
Avec Ric, Phil et Luc, j’étale tout autour de la piscine les matelas de bronzage, puis avec leur aide je ramène de la cuisine les boissons. Alcoolisées, non alcoolisées, reconstituantes, Red Bull…
Je mets la musique en passant dans le salon.
La fête peut commencer ! (enfin pour certain c’est déjà le cas !).
Marc s’est approché de JB et le rassure sur ce qui va ce passer. Il est libre de tout et surtout de dire non quand il ne veut pas.
Il le prend par sa bite raidie au maximum et appelle Ric pour le sucer. Un attroupement se fait autour d’eux quand Ric se place sur la table basse sur le dos et demande à JB de la lui mettre dans la bouche.
JB s’exécute à genoux. Nous voyons les cm entrer dans la bouche puis soulever le larynx de Ric. Habitué à la grosse bite de son paternel, il n’a pas grand mal à lui avaler ses 27 premiers cm.
Kev ne revient pas des capacités de Ric. Il me demande qui c’est. Je lui explique brièvement son cas restant discret sur le fait que son mec est son père, mais lui assurant qu’il était formaté régulièrement à 27 x 7.
Comme JB n’ose aller plus loin, Marc se positionne derrière lui et pousse son bassin pour le faire entrer entièrement. Ric encaisse. C’est ce qu’il sait faire le mieux (et en plus il aime !).
Il se retire comme le rouge monte au visage de Ric. Il se tourne vers nous autres et avec un sourire qui lui éclaire le visage, il nous dit que c’est la première fois que ça lui arrive ! nous éclatons tous de rire. Personne ne connaît  une gorge plus profonde que celle de Ric !
D’une voix rauque, Ric lui réclame sa bite. Enchanté, JB la lui redonne. Le cercle se disloque et des groupes se font. Marc est toujours derrière JB  à le conseiller. Je note toutefois qu’il lui a gentiment mis 2 doigts dans le cul.
Je rejoins Kev et Pierre. Ce dernier à 4 pattes entre les cuisses de Kev suce avec application les 21cm. Je lui réitère mon conseil et le prévient que Pierre nous accompagnera en vacances à La Palmyre.
Kev se tourne vers moi, il me dit le kiffer grave et me demande si il pourra venir le voir alors. Je lui dis que tout dépendra de Pierre, si il le veut bien.
Je reste avec eux et me plaçant derrière Pierre lui bouffe son petit cul. Je tiens à passer le premier pour le détendre. C’est chose faite 10mn plus tard, enkpoté pour une fois, je le pénètre délicatement pendant qu’il continu à sucer Kev. Ça ne fait pas 5mn que je le lime que Kev me demande la place. Il est bandé au maxi et n’en peut plus d’attendre.
Il me remplace et prend autant de précaution que moi à enculer Pierre. Je me suis couché sur son coté et je prends ses lèvres pour lui rouler une pelle. Je lui demande si il aime la bite de Kev. Il me dit qu’elle lui fait du bien, qu’il n’a pas mal.
Je les quitte et rejoint les jumeaux. En 69 ils se font enculer, Tic par Bruno et Tac par Nicolas. Je continu plus loin et tombe sur Igor qui encule Arnaud alors que Luc se fait Seb qui lui même sodomise Jean.
Je m’intercale entre Igor et Arnaud, accueillant la bite « jumelle » de celle de Marc dans mon cul et entrant sans difficulté la mienne dans le trou préparé d’Arnaud.
A coté  de nous, Eric plonge sa queue dans le cul de Phil.
Les groupes se font et se défont au fil du temps.
Après une heure environ, le seul à avoir éjaculé est JB. Il n’a pu résister à l’exigence de la gorge de Ric et à couvert son torse de sperme.
Je fais signe à Eric et nous accompagnons JB et Ric aux sanitaires de la salle de muscu.
Tous les 4 nous nous douchons. Eric s’occupe de Ric et moi de JB. Sa bite se redresse comme si il ne venait pas de juter. Une fois bien propre, je m’agenouille et prend une bonne partie des 30cm dans la bouche. Ric à mes cotés fait de même sur la teub d’Eric.
Après un bouchonnage rapide, nous nous retrouvons sur les tatami. Après quelques positions scabreuses, nous nous retrouvons en brochette. Ric se fait enculer par JB que j’encule tout en me prenant Eric dans le cul ! Bon, très bon même !!
Alors que nous sommes proche de l’explosion, Eric nous dit de tous juter sur JB.
On se désaccouple et JB sur le dos recoit les premières giclées de sperme alors qu’il se branle. Ric est le dernier et lui envoi son sperme blanc sur ses pecs. Alors JB explose et envoi le sien sur son visage et ses cheveux. Je ramasse d’un doigt celui qui est sur ses joues et son front et lui met dans la bouche. il n’hésite pas et me suce les doigts avidement.
Alors que nous prenons une nouvelle douche, nous voyons arriver le reste du groupe. Kev a le bras possessivement posé sur les épaules de Pierre. Je leur cède ma place et en riant lui dit que Pierre est à tout ceux qui veulent de lui et que lui accepte.  Il sourit, relève le menton de Pierre et lui roule un gros patin avant de le pousser sous la douche. Nous discutons en matant la demi douzaine de mec se laver. Je lui dit que si il commence comme ça avec Pierre, quand nous serons tous à La Palmyre, il ne va pas gagner grand chose pendant nos 3 semaines de vacances.
Il me dit que c’est pas possible qu’il a besoin du fric qu’il gagne à faire le gigolo pour financer son année d’étude.

Nous nous retrouvons tous un peu plus tard à prendre l’apéro sur la terrasse. Nous allumons le BBQ et 1heure plus tard, ponctuée de pipes plus ou moins menées à terme, nous commençons à diner.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.