Page précédente

Épisode précédent

Vacances 4

Le soir même, au bord de la piscine, Marc a appelé le serveur. C’est Manu qui est venu. Pendant que Marc lui passait la commande, je lui est demandé comment ça allait ? il m’a répondu qu’il avait juste un léger mal au cul, mais que c’avait été une révélation. Je lui demande si il était partant pour une autre partie mais il me dit qu’il avait levé une petite meuf dans l’après midi et qu’il comptait conclure après son service. (je l’ai bien compris !! la première fois avec des mecs, on cherche à savoir si ça va devenir exclusif ou si on va pouvoir encore baiser des filles !!). En rigolant, je lui dis d’essayer de glisser sa bite dans le « mauvais trou » pour voir ! y’en a qui aime bien se faire sodomiser surtout si il excite bien le clito !

Sous la douche, Marc me savonne le dos. Je passe les mains dans mon dos et lui savonne la bite et les couilles. Il ne tarde pas à bander comme un âne. Je positionne son gland sur mon anus et pousse. Il me pénètre, ça me rappelle mon dépucelage !! il m’agrippe aux épaules et par de long va et vient, augmente notre excitation réciproque. Je contracte mon anneau pour bien sentir le passage du gland, de la couronne puis de sa tige de 6cm de diamètre. C’est ensemble que nous jouissons, lui au fond de mes intestins moi sur le carrelage de la douche.

Nous nous faisons monter un dîner léger. Le serveur a 40 ans !!! nous ne tenterons rien ce soir.
C’est avec un gros câlin, très « love » que nous parachevons cette journée.

Ce matin, le crawl a remplacé la course à pieds. Après une bonne demi heure, nous prenons le petit déjeuner en terrasse. Manu nous sert. Il n’y a pas grand monde autour de nous, j’en profite pour le questionner sur sa soirée. Il nous dit qu’il avait été soulagé de voir qu’il pouvait encore bander pour une meuf, nous le charrions un peu sur ses frayeurs !! il avait suivit mon conseil et alors qu’il la limait fort et qu’elle commençait à être très chaude, il avait glissé sa bite dans son anus. Après deux, trois « NON », il l’avait senti continuer à monter en excitation (il continuait à lui titiller le clitoris !). la jouissance de la meuf, par les contraction de son anus, lui avait vidé les couilles. Il m’a remercié du tuyau et m’a dit qu’il le réutiliserait sûrement !
Marc lui a demandé quand est ce qu’il repasserait à l’appartement ? Il nous a proposé le soir même après son service et nous a demandé si Jérôme serait là. Il avait envie de tester ses capacité dans un cul de mec ! et avait compris que le mien était plutôt réservé a Marc !
N’ayant pas eu de nouvelle de Jérôme, nous n’avons pu le lui promettre.

En fin de matinée, toujours sans nouvelle de Jérôme, nous sommes retournés à la boutique où il travaillait. Dès le passage de la porte, il est venu nous accueillir, commercial, nous demandant nos besoins. Nous avons optés pour un deuxième maillot chacun, du même modèle que le précédent. Bien que connaissant nos tailles, nous nous sommes pliés à de nouveaux essayages. Nous en avons profité pour lui parler du plan prévu le soir même. Il nous a dit être partant d’autant plus que Manu serait là et qu’il avait une furieuse envie de se le faire ! nous l’avons prévenu que ce serait réciproque, ça l’a bien fait rire.

L’après midi, retour à la plage. En y arrivant, plutôt que de descendre directement de la dune, nous avons marchés au sommet pour nous écarter de l’entrée. Au bout de quelques dizaines de mètre, dans un creux, nous sommes tombés sur deux mecs qui baisaient. Nous avons tout d’abord vu un dos taillé en V et un petit cul rond qui bougeait entre deux grosses cuisses.
En les dépassant, nous avons maté que le mec devait avoir une 20aine d’années et qu’il s’emmanchait un vieux d’une 60aine bedonnant à 4 pattes la tête dans une serviette. Nous avons compris le deal quand le vieux s’est mis à lui dire de l’enculer avec plus de conviction au prix qu’il l’avait payé ! une autre façon comme une autre de se faire du fric pendant les vacances !! nous lui avons murmuré un « bon courage » avant de descendre vers l’océan nous installer.
Nous finissions de nous dévêtir, que le jeune mec est descendu se baigner. Nous l’avons rejoint et avons entamés la discussion.
C’était un mec du coin, il avait 25 ans et se payait ses études avec ses passes de l’été. Plus les mecs étaient vieux, plus ils casquaient. Celui qu’on avait vu lui donnait 200€ la baise. Nous lui avons souhaité bon courage et nous sommes séparés, il nous a dit « à plus tard ». comme nous étions sur son terrain de chasse, nous serions amené a le croiser de nouveau !

Au cour de l’après midi, le soleil ayant tendance a faire bander Marc, nous sommes retournés dans la pinède pour remédier à la situation !
Après avoir trouvé un recoin, et après une pelle bien appuyée, j’ai glissé le long du torse de Marc, lui bouffant les tétons au passage, pour atterrir sur les genoux, ma bouche chapeautant le gland rouge vif d’excitation.
Alors que je m’appliquait de mon mieux sa bite, j’entendais des mecs passer un peu plus loin. Une ou deux fois, Marc a renvoyé un mec qui s’approchait un peu trop.
Puis de nouveau des pas dans mon dos, Marc ne dit rien ! je lève les yeux et voit le jeune mec de tout à l’heure. Il est en maillot de bain et le spectacle que nous lui offrons le fait bander grave !
Il discute avec Marc (moi j’ai la bouche pleine !) lui disant être à la recherche de « clients ». Marc toujours prêt à aider un petit jeune (j’en suis la preuve vivante), lui propose de participer à notre soirée de « réflexion » de ce soir. Il accepte et repart en chasse.
Marc me retourne et brusquement me sodomise ! je lui demande si c’est l’excitation dûe au mec ?, il ne me répond pas et continu de me saillir jusqu'à juter dans mon trou. Je gicle sur le sable.
En fin d’après midi, nous retournons à l’appartement le préparer pour la soirée.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.