Page précédente

Les vestiaires de la piscine

Toutes les semaines je retrouvais mes potes pour un entrainement intensif à la piscine. Je les connaissais depuis très longtemps pour la plupart. L'ambiance était plutôt sympathique. Souvent nous nous retrouvions après nos efforts pour boire un verre ou sortir en boîte. Certains avaient des copines et d'autres non. Moi j'avais une légère attirance pour Alex, mais personne ne le savait. Il mesurait 1m80, musclé, peau mat, cheveux bruns. Il avait une manière de sourire qui me faisait craquer. A la piscine, ce n'était pas lui qui avait le maillot de bain le plus remplis mais je rêvais déjà de découvrir ce qui s'y cachait.

Ce mardi soir, nous étions sept mecs à nous entraîner. Nous faisions des longueurs qui me paraissaient très longues, sauf quand j'apercevais Alex dans la ligne d'eau d'à côté. Je plongeais la tête sous l'eau pour essayer d'apercevoir son entrejambe avec mes lunettes de bains. Je risquais parfois de m'étouffer par manque d'oxygene pour pouvoir admirer ce spectacle le plus longtemps possible. Mais cela n'allait jamais plus loin.

Ce soir là, comme après chaque entrainement, j'étais déçu de ne pas en avoir vu plus. Mais nous sommes tous les septs sortis de l'eau et nous nous sommes dirigés vers les vestiaires. Les douches étaient communes, mais en général personne n'enlevait son maillot. En face, il y avait des toilettes avec des urinoirs, et au fond six cabines pour nous changer dont les portes et les séparations n'étaient pas du sol au plafond, il y avait un petit espace entre le haut de la cloison et le plafond.

Mes potes s'appelaient Alex, Julien, J-B, Enzo, Gregoire et Valentin. Ils étaient tous plutôt bien bâtis. Des beaux abdos, de belles fesses, des gueules d'anges. En général, le moment des douches tournaient souvent à la grosse rigolade : Blagues cochonnes et autres gamineries. Un jour par exemple, Gregoire, le plus déconneur de la bande, s'est savonné tout le corps, et s'est frotté à chacun d'entre nous comme une strip-teaseuse (c'est resté toutefois très soft).

Ce jour-là, ce même Grégoire est parti au toilette en face des douches, pendant que chacun prenaient place ou sortaient son savon ou sa serviette. J-B avait oublié son savon, il a crié alors à son meilleur pote Gregoire de lui prêter le sien. Mais Gregoire ne répondait pas. Personne ne faisait trop attention à la situation. J-B qui s'impatientait à alors demandé :"Qu'est-ce que tu fout?". Et d'une voix inimitable, Grégoire a lancé : "Je bande là, je peux pas sortir !". Tout le monde a alors éclaté de rire, en se disant :"Mais quel con, celui-là" sans savoir ce qui allait nous arriver.

Julien qui continuait de se marrer et qui est plutôt très barraqué et un peu arrogant, a dit alors : " Tu peux sortir, de toute façon elle est toute petite ! "
Alors, Grégoire, vexé,  est sorti, son slip de bain noir au niveau des genoux et la queue pointant vers le ciel. "Ah ouais !" . Les 6 autres mecs ont été médusés par ce geste. Tous les regards se sont portés sur lui et sur sa queue. Mais l'ambiance était encore à rire. "Il est fou !". "Mais qu'il est con !".

Pour pas lui laisser le dernier mot, Julien (qui a des tendances exhibitionnistes : c'est toujours le premier à montrer son cul en soirée), a répliqué : " Ben en tout cas, elle est plus petite que la mienne!" et en meme temps, il est sorti de sa douche, s'est approché de Grégoire et a déballé son matos.
Gros fou rire dans le vestiaire. Mais moi, je n'en perd pas une miette. Je me suis mis sous la douche la plus à droite, juste à côté d'Alex, qui lui aussi, c'est retourné pour voir les deux phénomènes et pouvoir faire son propre jugement. De là où je suis, je peux voir les deux queues et la belle bosse de mon pote préféré.

La bite de Grégoire est toujours tendue, elle mesure environ 17 cm, il a un gros gland et sa bite forme une courbe qui remonte vers son nombril. Il n'est pas très poilu, sauf au niveau du nombril justement. D'ailleurs Grégoire n'est pas très grand 1,65, mais il a une carrure de rugbyman avec de jolis poignets d'amour. La bite de Julien, elle, n'est pas encore en érection. Il commence alors des va-et-viens avec sa main pour la faire grandir. Elle est plutôt longue au repos, mais ça ne veut rien dire. Nous attendons tous de la voir dressée pour pouvoir comparer.
Julien est un grand mec d'1m85, cheveux noirs, il a quelques poils sur le torse et les abdos, sans toutefois en être recouverts. Très viril, j'aurai pu craquer sur lui, si je n'avais pas connu Alex.

Et là, au moment où l'on s'y attendait le moins, Valentin entre en piste. C'est un blond assez timide (en général), il a des yeux bleus qui font fondre toutes les filles, en particulier sa copine.
"Putain les mecs, vous m'avez filé la gaule ! ". Tous les regards se tournent vers lui. Il est sous une douche du milieu, tourné vers le mur. Au moment où il se retourne, on ne voit que son slip tendu. Ils s'avançent alors vers les deux autres et d'un air moqueur sort sa bite comme si il leur disait, sûr de lui : "Vous battez pas les mecs, c'est la mienne la plus grosse! "
Alex tourne sa tête vers moi et me lance un regard étonné, suivi d'un sourire comme il sait si bien les faire et ses yeux vers le ciel qui expriment "ils sont devenus fous".

Les trois mecs sont en train de s'astiquer devant nous quatre (J-B, Enzo, Alex et moi) qui sommes toujours sous les douches.
J-B, qui jusque là ne disait rien, se retourne et nous laisse entrevoir qu'il bande aussi. J-B est le plus fin de nous tous, sans être maigre. Il a des cheveux bruns et des yeux bleus, des abdos bien dessinés comme les joueurs de foot. Un peu mal rasé, mais peu poilu sur le reste du corps. Il se rapproche des trois autres et propose :
"Allez les mecs, concours de branlettes!"

Julien, qui a la queue bien dur maintenant à force de jouer avec, mate les queues de Valentin et de J-B , l'une après l'autre, en s'apercevant qu'il n'est pas sûr d'avoir la plus grande finalement. Valentin a un très beau membre, bien dessiné, ses poils blonds recouvrent ses boules et le bas de son ventre. Tandis que J-B a une bite longue et épaisse surplombant deux poches bien pleines et pendantes.
Il propose donc un nouveau jeu :
"Ok pour le concours de branlettes!"
"Le dernier qui jutera, payera l'apéro !"

Ils sont désormais quatre à se branler, alors que nous ne sommes plus que trois sous les douches. J'ai l'impression que la situation évolue dans le maillot de mon camarade de gauche. Et effectivement, Alex s'engage dans le concours. Je n'en crois pas mes yeux, ni mes oreilles.
"Putain, les mecs vous êtes chiants! ", dit-il d'un air résigné, tout en se dirigeant vers les quatres autres. Machinalement, et peut etre un peu sous le choc, je le suis et sort des douches aussi. (Peut-etre qu'en faisant ça, ça l'encourage à continuer). Je le vois devant moi qui baisse son maillot, me laissant voir ses fesses bien rebondies et musclées.

L'effet est instantané, je bande immédiatement. Nous nous mettons en cercle. Je sors ma queue. J'ai l'impression qu'Alex y jette un furtif regard. De mon côté, je mate la sienne. Nous sommes l'un à côté de l'autre. Elle est comme je les aime. Il ne bande pas encore tout à fait. Mais il fait coulisser sa main sur sa tige, dévoilant un gland qui grossit à vue d'oeil.

C'est alors que Grégoire, qui se branle depuis un moment déjà crache son jus sur le sol. Son visage apaisé et satisfait de lui. Il nous dévisage tous d'un air vainqueur. Sans rien dire, il tape sur la fesse de Julien et se
dirige vers la première cabine.

Enzo est resté seul sous la douche. Julien, un peu vexé de ne pas être le premier à juter, se tourne vers lui d'un air moqueur et lance :
"J'en connais un qui va payer l'apéro !"
Enzo est un italien, petit et très poilu, il fait très viril. Il est mal rasé. A les cheveux très noir. Il se retourne et lance un regard noir :
"Vous etes vraiment qu'une bande de PD"
Il se sent obligé de nous rejoindre et pour montrer qu'il en a dans le slip. Il sort son attirail. Il ne bande pas du tout et sa queue et plutot petite.
Je comprend pourquoi il ne participait pas au jeu jusque là. Son sexe est recouvert de poils bouclés.
Personne n'ose rien lui dire. Il ferme les yeux et commence à s'astiquer.

Julien pousse alors un râle et jute à son tour. Ses grandes giclées m'atteignent les orteils alors que je suis en face de lui. A son tour, il prend ses affaires et se retire dans une cabine.

Voir les 5 bites restantes m'excite à mort. Je surprend alors J-B qui n'arrête pas de mater la queue de Valentin. ça me trouble. J-B aurait-il une attirance pour lui? Serait-il gay? Alors que je fixe les yeux de J-B rivés sur la bite de Valentin, celui-ci croise mon regard et poursuit en direction des yeux de J-B. Valentin decouvre que son voisin le mate.
La situation est très excitante. Mais comment Valentin va réagir? Il est loin d'etre gay.

Valentin me surprend pour la seconde fois ce soir, il propose à J-B : "Tu veux toucher ! ". J'entends alors Alex déglutir a côté de moi. Ca a l'air de l'excité aussi. J-B approche alors sa main de la queue de Valentin et commence à le branler doucement puis de plus en plus vite.

L'occasion est trop belle, j'en profite.
"Et si chacun prenait la queue de son voisin de gauche dans la main".
C'est bien moi, qui viens de prononcer ces paroles. J'en deviens tout rouge.
Alex, surprit, me regarde. Mais il me sourit. Tandis que Enzo lui n'a pas l'air d'accord, il fait la moue mais se laisse quand même faire. Valentin lui empoigne la bite. Je sens la main timide d'Enzo sur la mienne. Et moi je caresse doucement celle d'Alex.
Elle est très dure. Je sens que son gland est déjà humide. Je poursuit mes mouvements.
Alex ferme les yeux, je ne sais pas si c'est moi qui lui fait cet effet ou si c'est de branler J-B.

Nous accélérons nos mouvements. Je n'ai jamais vécu un moment aussi bon. Valentin ne tarde pas à juter, suivi de près par J-B, les gouttes ruissellent le long de sa cuisse. Le cercle est rompu et les deux gars se dirigent vers la 3ème et la 4ème cabines.

Enzo ne bande qu'à moitié, on sent qu'il est mal à l'aise. Alex et moi continuons pourtant de nous branler. Tout à coup, l'italien jette l'éponge
"Allez c'est pour moi la tournée générale".
Aïe, il va tout gaché. Il arrête de se branler et explique qu'il n'arrivera pas à juter ici, avec nous. Il se dirige vers la 5ème cabine avec ses affaires.
Alex et moi  nous restons muets. J'ai laché à contrecoeur sa bite que j'avais dans la main.
Mais une fois qu'Enzo s'est enfermé dans sa cabine. Je regarde Alex et je comprends qu'il a une idée derrière la tête. D'un haussement de sourcil, il me fait comprendre qu'il n'y a plus qu'une seule cabine, la sixième. Tout de suite, je comprend où il veut en venir. Il va falloir la partager.
Discrètement nous rassemblons nos affaires et nous entrons dans la cabine. Nous attendons quelques instants et nous entendons les premiers sortir : Gregoire et Julien.
Ma queue est toujours aussi dur, surtout à l'idée de me savoir enfermé ici avec Alex. Je n'ose pas me retourner pour voir dans quel état est la sienne.
C'est Alex qui prend les choses en main. Il me met une main sur l'épaule, me retourne et m'embrasse longuement. Je sens que sa queue est encore dure, ma branlette a été efficace.
Je ne sais plus qui je suis. C'est alors qu'il me dit en chuchotant
"j'en avais envie depuis tout à l'heure",
et moi je ne suis plus moi meme, je lui repond
"moi, c'est de ta queue dont j'ai envie"
-Ben Fais toi plaisir"
il pose une main sur ma tete et me fais agenouillé au niveau de son sexe.
J'ai sa bite en face des yeux. Je jette un dernier regard sur son visage.
Il me lance un "Vas-y" d'encouragement.
Alors j'ouvre ma bouche et je commence à lui titiller le gland avec ma langue.
Je remonte sa tige en le léchant, jusqu'à ses boules.
Puis je reviens sur le gland et j'avale tout. Je commence mes va et viens, il a l'air d'apprécier. En meme temps mes mains massent son cul musclé ou caresse ses abdos.

Mais alors que je suis à genoux en train de sucer sa superbe queue.
Valentin, qui est dans la cabine d'à côté passe sa tête par au dessus de la paroi de la cloison. Tous les autres sont partis, nous croyions que lui aussi était parti.
"Eh ben vous avez l'air de pas vous ennuyer" dit-il
Moi j'ai arrêter mes mouvements directs. Mais Alex n'a pas bougé. Sa main est toujours derrière ma tête. Il me fait une petite pression pour que je continue.
Je m'execute. Sa bite me remplie la bouche. J'ai honte d'être observer par Valentin, mais je n'ai pas envie de m'arreter alors que je suis en plein reve.

J'entend alors "Putain, les mecs, vous m'excité à fond à nouveau, j'peux venir!". Je sens qu'Alex lui fait un signe. Quand je leve les yeux, la tete de Valentin a disparu.
Quelques secondes après, alex se penche en avant. Il ouvre la porte. Valentin entre, une serviette autour des hanches. On devine très bien la belle queue de tout à l'heure en plein erection sous la serviette. D'ailleurs très vite, il la fait tomber.

Alex me dit alors "J'ai envie de te voir le sucer aussi"
Troublé, je ne sais plus quoi faire. Mais je n'ai pas trop le temps de réfléchir. Valentin prend ma tete avec sa main droite et me la dirige vers sa bite. Je me mets à sucer mon pote. Je croyais qu'il était hétéro. Et tout ça pour plaire à Alex. Mais en me retournant dans la cabine, je ne vois plus ce que fait Alex. Je me lève et plié en deux, je continue de sucer Valentin. J'essaye par tous les moyens de voir Alex, mais Valentin me maintient la tete sur son sexe. Sa bite n'a pas un goût si mauvais d'ailleurs. Je décide de me concentrer sur mon travail pour le faire juter au plus vite et pouvoir revenir à Alex.

Tout à coup, je sens une main sur ma fesse droite. Alex commence à me malaxer le cul. Je sens ensuite ses doigts sur ma fente, puis sur ma rondelle. J'essaye de me détendre. Je sens sa langue sur mes fesses puis il me leche le trou.
J'adore. je ronronne de plaisir. Je suce Valentin de plus belle. Le goût de sa mouille se repand sur ma langue. il râle de plaisir.
Un doigt s'enfonce en moi, puis la langue d'alex revient à la charge.
J'accelere mes mouvements de langue sur Valentin.
Ca y est, cette fois, c'est bien le gland humide d'alex que je sens à l'entrée de mon trou. Il me pénètre petit à petit. Puis entame sa cadence infernale. C'est si bon.
Je sens sa queue au plus profond de moi. Elle entre puis se retire. Elle gonfle encore dans mon trou. J'adore. Alex donne des coups de boutoirs musclés. Il me laboure comme un mort de faim, comme si il attendait ça depuis longtemps. Par moment il sort sa queue et me tapote le cul avec. Il se fait plaisir.

Valentin quand à lui, n'en peut plus de voir ça. Il me gicle dans la bouche. Son jus chaud me coule au bord des levres.
Il me dit "Tu suces mieux que ma copine". "A mon tour de te remercier, mais je ne l'ai jamais fait, je débute, tu excuseras ma maladresse". Que croit-il, moi aussi, je ne suis pas un expert!

Il se glisse alors sous mon corps. Sa tete au niveau de ma bite. Je peux observer sa longue bite blonde redevenir molle. Il prend ma tige dans sa bouche à son tour et fais ses aller-retour. On croirait qu'il a fait ça toute sa vie. Je crois qu'en meme temps, il en profite pour lecher parfois les boules d'alex qui continue de rebondir sur mon cul. Je lui gicle au visage le contenu de mes boules.

Alex n'a toujours pas terminé. De ses bras, il écarte mes jambes et accélère encore son mouvement. Je commence à gémir mais j'essaye de rester discret.

Tout à coup, Alex se durcit, il pousse un dernier râle. Je sens son jus sur ma fente et mon trou. Valentin récupere avec sa langue ce qu'il peut récuperer. Alex s'écarte. J'embrasse alors Valentin pour avoir le goût du jus d'Alex dans ma bouche.

Nous nous jettons alors un regard satisfait. On se nettoie comme on peut, on se rhabille et on se promet de n'en parler à personne. Je matte mes 2 comparses remballer leurs matos dans leur calbut et leur jeans.

Pour les autres, le jeu s'est arreté au concours de branlettes, rien de plus. Mais on se promet aussi de recommencer et pourquoi pas de les faire participer à notre ultime jeu.

Alex35

cs1354@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.