Page précédente

Souvenir Mauricien

Je m’appelle Arnault j’ai 34 ans célibataire et suis bi, châtain clair, yeux verts 1.75m et 70Kgs et imberbe. Ce récit date du mois d’Avril 2010 alors que j’étais parti seul pour deux semaines en vacances à l’Ile Maurice. Ma première semaine au Club m’avait permis de décompresser et prendre mes repères dans ce décor paradisiaque, le Club était très agréable situé évidement au bord de la mer, équipé de deux piscines et salons de massages installés dans des huttes en bord de mer… j’y ai pris plaisirs plusieurs fois en y découvrant les massages mauriciens à l’huile tiède appliquée avec doigté par de superbes mauriciennes, le tout au son des vagues à quelques pas de la hutte.

A plusieurs reprises j’ai souhaité être massé par un mauricien mais je n’ai jamais osé le demander en entrant, je me suis donc contenté à chaque fois des massages féminins en imaginant qu’il s’agissait de mains masculines qui me parcouraient le corps enduit !

Depuis une semaine mon regard s’orientait vers les beaux garçons qui assuraient le service des chambres et du restaurant, certains d’entre eux étaient trop mignons dans leur uniforme beige à liserés marron, le costume ressemblait presque à un pyjama tellement le tissus semblait fin.

Je m’imaginais déjà être surpris au sortir de ma douche à l’italienne face à face avec un bel éphèbe venant refaire le lit.

Celui qui s’occupait régulièrement de ma chambre se prénommait Kishan, un beau jeune mec d’environ 25ans de type hindou, les cheveux noirs et les yeux marrons, des cils longs une peau parfaitement lisse mate et teintée sans excès, depuis huit jours je le matais, il semblait très légèrement efféminé et ce n’était pas sans me déplaire.

Le second lundi, j’étais très excité le matin en imaginant que je me devais de provoquer une rencontre avec ce joli mec qui était chaque soir l’objet de mes fantasmes et de mes paluchages nocturnes. J’avais demandé que l’on m’apporte mon petit déjeuner à la chambre vers 8h30, il faisait déjà chaud et le soleil donnait directement sur ma terrasse de chambre située au 1er étage face aux palmiers qui me cachait discrètement des chambres en quasi vis-à-vis. Je venais de sortir de la douche et avais enfilé mon maillot de bain blanc, mon bronzage d’une semaine ressortait parfaitement avec ce maillot de bain.

J’attendais assis dans mon fauteuil d’osier que mon « boy » m’apporte le petit dej, à peine un quart d’heure après je vois monter mon compagnon de rêve Kishan avec un plateau bien garni, lui toujours aussi impeccable dans son habit beigne au col droit. Il parlait le français avec un bel accent et le comprenait bien, je le remercie et en profite pour discuter quelques instants avec lui, il était debout face à moi qui étais resté assis, tout en discutant j’écartais les jambes et me passais la main sur la cuisse, Kishan faisait mine de ne pas regarder mais je le voyais à plusieurs reprises me mater l’entrejambes, je lui demande s’il voulait partager un jus d’orange avec moi mais il me répond ne pas avoir le droit.

Comme je souhaitais le garder quelques instants avec moi j’ai inventé un problème de température d’eau afin qu’il rentre dans la chambre avec moi, je l’invite à me suivre, face à moi un grand miroir me permets de voir distinctement qu’il me mate le cul, moi en me retournant je m’adresse à lui en me mettant la main sur mon paquet qui commençait à gonfler tranquillement. Je lui explique que lorsque je me douche je ne peux pas régler la température correctement, il tourne alors le robinet de la douche et tend sa main, pendant ce temps je retire mon maillot de bain et vais directement dans la douche pour lui montrer le soi-disant problème…. Kishan était devenu très gêné mais ne quittait cependant pas des yeux mon corps bronzé, mes fesses blanches et ma queue qui prenait de belles proportions. Je referme le robinet et lui demande de m’essuyer avec la grande serviette posée près du lavabo. Kishan n’hésita pas une seconde et s’exécuta, il m’essuya le corps, les fesses, le sexe puis il m caressa les fesses avec douceur, et debout devant lui, je commence à lui déboutonner sa veste à col droit, il s’est laissé faire, il est torse nu dessous, je lui déboutonne son pantalon léger qui tombe à ses pieds… il n’a toujours pas bougé, Kishan est maintenant devant moi en boxer gris souris où je devine une queue en début d’érection tellement sa une bosse est accentuée, il retire son boxer et ces mocassins je le pousse gentiment sur le lit, je m’allonge près de lui et il commence à me sucer, je bandais un maximum, mon éphèbe préféré étais là dans mon lit en train de me sucer… un fantasme qui se réalisait j’étais tellement excité que je n’ai pu résister bien longtemps à ces coups de langue intenses, il me pompait comme un Dieu , rapidement nous nous sommes mis en position du 69 et je me suis mis à le pomper aussi très fort en lui palpant les couilles qui n’étaient pas trop poilues, sa queue faisait 16 à 17 cm bien raide je l’engouffrait dans ma bouche et lui en faisait autant avec la mienne, d’un seul coup j’ai senti le flux  de mon sperme arriver rapidement et lui ai envoyé quatre à cinq giclées dans la bouche, qu’il avala aussitôt, quant à lui c’est au moment où je retirait sa queue de ma bouche qu’il m’envoya sa purée en pleine figure de trois ou quatre jets violents, son sperme m’inonda le visage et les draps.

Nous sommes resté enlacés pendant dix minutes sur le lit…. au milieu de mon sperme et nous sommes embrassés longuement, ensuite Kishan s’est rapidement passé sous la douche, je l’ai essuyé puis il s’est rhabillé et est redescendu vers les cuisines pour continuer le service.

Mon fantasme s’était enfin réalisé ! Nous n’avons réussi à renouveler qu’ une autre fois notre folie mauricienne ensemble le jeudi matin, puis Kishan de repos en fin de semaine avait été remplacé par un autre mauricien bien moins craquant.

Depuis je rêve très souvent de l’Ile Maurice…. et de ses effets revitalisants !!!

Arnault

castajl@laposte.net

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.