Page précédente

Week-end vendéen entre mecs

Depuis longtemps mon copain Steph me relançait pour faire un week end entre mecs, c’est ce que nous avons fait pour la Pentecôte 2011.

J’avais fait connaissance d’un de ses potes en mars dernier au cours d’une soirée, il s’appelle Florian 22ans, châtain, yeux verts, 1.72m et très mignon. Steph lui a 25 ans comme moi brun , 1.75m et bien proportionné.

C’est donc tous les trois que nous partons en Vendée dans le gîte prêté par des amis de mes parents. Un week-end ensoleillé était annoncé, l’idéal pour passer trois jours cools.

Je savais que les pratiques sexuelles de Steph n’étaient pas orientées vers la gente féminine et je me doutais que le choix d’inviter Florian n’était peut-être pas totalement innocent… le week-end en Vendéen a confirmé mes doutes !

Arrivés tardivement le vendredi soir au gîte, nous avons grignoté jambon, chips et fruits frais en discutant longuement de tout et de rien avant de partir chacun l’un après l’autre prendre une douche et nous coucher.

Il y avait deux chambres, une chambre avec deux lits séparés choisie par Steph et Florian et une dans laquelle je dormais seul dans un grand lit.

Le lendemain matin vers 8h30, Florian se lève et va prendre sa douche, Steph ne tarde pas à se lever et arrive dans la salle à manger à poil, les cheveux ébouriffés et moi qui mettais le déjeuner sur la table, j’étais en boxer….

Je le regarde arriver… un peu surpris et mate sa queue pendante d’une bonne dizaine de centimètres et lui dit :

« Ca va tu n’as pas l’impression d’avoir oublié quelque chose ? »

Et me répond : « Bein quoi, on est entre mecs, il n’y a pas de nénette ici, tu c’est ce que c’est qu’une queue… ça ne va pas te traumatiser ! »

Je lui réplique : « Non tu as raison, on ne va pas se prendre la tête » et je ne sais pas pourquoi, je fais aussitôt tomber mon boxer et le lance sur un fauteuil de la salle, Steph un peu surpris par ma réaction me dit : « Ouah, mais tu n’es pas mal foutu ! » et là, rapidement j’ai senti en Steph une certaine satisfaction de voir ma réaction soudaine et découvrir son meilleur pote à poil devant lui.

Nous nous connaissions depuis huit ans et jamais je n’aurai pu imaginer me présenter un jour à poil devant lui, ma queue de huit centimètres au repos donnait déjà des signes de réaction que j’essayais tans bien que mal de dissimuler.

Florian sort alors de la salle de bain, la serviette autour de la taille et encore humide…. Il nous découvre tous les deux en tenue d’Adam face à lui…. « Eh, c’est quoi çà ? Vous ne pouvez pas mettre un slip ? »…

Steph s’approche de lui et lui tire sa serviette « Fais pas chier, je suis sûr que t’en meure d’envie ! », Florian se retrouve d’un seul coup comme nous, à poil, il doit faire du nu intégral ou du bronzage par UV, car il n’y a aucune blancheur sur son corps, il est parfait !

Il réagit vigoureusement : « Eh ! Qu’est-ce qui te prend, espèce de pédé » dit-il en éclatant de rire.

Quelques instants plus tard nous étions tous les trois assis au petit dej, à poil, Florian et Steph l’un à côté de l’autre et moi face à eux.

Steph après avoir étalé la confiture de fraise sur sa tartine de beurre salé, repris une cuillère de confiture et l’étala sur le torse imberbe et bronzé de Florian, celui-ci se laissa faire et apprécia ensuite que Steph lui lèche le torse pour déguster la confiture dégoulinante… Moi face à cette scène surréaliste je me paluchais discrètement sous la table, mais pas suffisamment pour que Steph ne s’en aperçoive pas… « Arnault, je rêve, ou tu te paluches ? Veux-tu toi aussi un peu de confiture ? ».

Je me suis mis à rougir et me suis levé en tentant de planquer mon érection avec ma serviette, mais ma queue était tellement développée que ma serviette tenait à l’horizontale.

Je suis allé directement dans ma chambre pour enfiler mon slip, mais à peine arrivé, Florian et Steph me talonnaient, « Je suis désolé les mecs mais je préfère vous laisser, vous avez certainement des choses à faire ensemble ».

Et Steph me répond en m’entrainant sur le lit « Oui, t’as raison on a des choses à faire mais pas sans toi, d’ailleurs ta queue n’attend que çà d’après ce que je vois ! ».

Et soudain je me retrouve avec Florian à droite et Steph à gauche, l’un qui se met à me doigter le cul et l’autre me roulant une pelle. Ma queue déjà bien bandée se raidi un peu plus et je me suis demandé ce qui m’arrivais… Mon meilleur copain à poil allongé dans mon lit me masturbait maintenant en me roulant une pelle et son pote nu comme un ver allongé dans mon dos s’occupait de ma rosette…. Une situation délirante que je n’aurais jamais imaginée deux jours auparavant.

Ne voulant pas être en reste j’ai commencé à masturber Florian qui râlait comme une bête à chacun de mes coups de poignet et j’embrassais Steph sur tout le corps, nos ébats ont duré jusqu’à onze heure et demie, nous étions tous les trois en sueur, l’odeur de nos corps entremêlés nous excitait, nous nous masturbions à tour de rôle et Steph nous avait enculés chacun notre tour comme un fou, l’actif de toute évidence c’était lui, alors que Florian et moi avions facilement tendu notre cul à son sexe qui devait faire dix huit centimètre en pleine forme, les draps étaient maculés de nos spermes respectifs que nous avions crachés l’un après l’autre. Nous sommes ensuite passés à la douche deux par deux car la douche ne pouvait admettre trois mecs ensemble, les portes ouvertes de la cabine permettait à chacun de masturber l’un ou l’autre, nous avions inondé la salle de bain et nos nouvelles éjaculations se perdaient avec le jet de la douche.

Nous étions maintenant des vrais potes, pédés comme des phoques et heureux de l’être !

Cette mise en scène a recommencé les deux jours suivants, nous étions rincés et pompés (le mot est choisi) après ce week-end vendéen, l’après-midi était en général plus calme, nous le passions à la plage à nous mater respectivement le paquet dans nos maillots de bain et faire des blagues à deux balles sur nos ébats du matin. Puis le soir nous recommencions nos séances de fellations et pénétrations réciproques en matant des DVD’s gaysur le canapé et le tapis de sol devant la télé.

Puis le week-end terminés et rentrés à Paris, nous avons décidé de nous revoir régulièrement, ce que nous faisons depuis ces trois jours de défonce vendéenne, Florian et moi avons beaucoup de points communs… en particulier d’apprécier la belle queue de Steph !

Arnault

castajl@laposte.net

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.