18 Nov.
+ 78 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 220

Pendaison de crémaillère-2

La nuit est tombée et un brake général à l’air de se mettre en place. Nous sommes encore tous dans le séjour. Samir et Ammed commencent à faire passer des plateaux de petits fours.

Heureusement que nous avions prévus large, ils se vident à toute vitesse. Faut dire que le sport ça creuse !!

Un buffet froid suit.

Je navigue entre les groupes. Ça discute vacances, taf, baises, études.

Je retrouve Franck avec Eric et Cédric en train de demander des conseils pour sa moto. Quand je les quitte, ils en sont à décider du WE où Franck les rejoindra pour faire modifier sa moto. En moi même, je me dis qu’il n’y aura pas que la moto qui en sortira modifié !

Les plus « vieux » se sont regroupé et parlent taf et organisation de vacances.

Mes oreilles qui trainent, surprennent avec plaisir  la confirmation que nous (Marc, Ph et moi) allons redescendre sur Sitges.

J’adore ! Vu les vacances de l’année dernière, nous allons encore passer encore autant de temps à baiser qu’à bronzer.

Je rejoins Ernesto et lui annonce la bonne nouvelle. Il me saute au cou tellement il est content et me roule un patin.

Merde ! C’est vraiment con que son frère refuse de nous le confier !! Il me plait de plus en plus. D’ailleurs il reste accroché à moi  et c’est son bras sur mes épaules que je fini le tour du séjour. PH nous a rejoints et me colle sur l’autre coté. Je suis euphorique ! Les deux hommes que j’aime le plus après Marc sont à mes cotés.

Je profite des les avoir tous les deux pour leur glisser à l’oreille que ce serait sympathique de profiter que nous soyons réunis tous les trois pour passer voir Emma.

Ernesto est partant et me demande aussitôt quand nous pourrons aller la voir. PH nous dit que ça va être chaud pour réussir à s’éclipser quelques heures. Il ne savait pas qu’Ernesto était monté d’Espagne pour plusieurs jours. Je le lui dis et propose que nous débarquions chez Emma  le lundi. C’est entériné et je descends dans notre chambre appeler Emma.

Quand je lui annonce la nouvelle, elle est ravie bien que j’ai ressenti un bref « blanc » à l’autre bout du fil. Je lui dis alors toute l’excitation que nous avons tous les trois à l’idée de lui faire l’amour. Je suis sûr qu’elle rougit. Elle nous traite de gamins mais me demande de ne pas venir avant 14h.

Je remonte annoncer cela à mes deux amours et nous replongeons dans la mêlée.

Le diner traine en longueur mais comme tout le monde reste coucher, personne n’est pressé de recommencer et nous préférons tous digérer avant de reprendre la baise.

En attendant ça ne manque pas de caresses. Tous sont soit dans des bras ou inversement.

Moi je suis encore encadrés par mes deux amours et ils maintiennent une excitation légère mais permanente qui me tient bandé.

Je ne suis pas le seul dans cet état !

L’activité sexuelle reprend doucement et contrairement à ce que d’aucun aurait pu penser, ce ne sont pas les plus jeunes qui y sont retournés les premiers !

Marc  s’est annexé Théo et je vois ce dernier avaler consciencieusement les 22cm de mon mec. Mais comme il est impatient, je le vois se redresser et enjamber les cuisses de Marc avant de descendre sur sa queue.

Vu comme ça rentre facile, je pense que Igor doit l’enfiler aussi souvent que Tac, son amour officiel.

En attendant il fait du bien à mon mec ! Je balaye la salle du regard, ça a repris partout. Je trouve Tic et Tac. Ils s’attaquent à deux à la bite TTBM de Bogosse.

Moitié, (le mec de Bogosse) lui prépare à grand coups de langue et de pompage la noire mégabite d’Eric. Je lui fais confiance pour bientôt se l’enfiler dans le cul !

J’ai envie de changer d’air. Avec mes deux acolytes, nous descendons à la salle de muscu. Nous sommes suivis d’un bon tiers des invités.

Arrivé au second étage, je traverse la salle entre les appareils et file à la piscine. Deux plouf derrière moi m’indique que mes amours ont sautés aussi.

Nous sommes rejoints par Ric, Johan et Ed.

Nous batifolons dans l’eau, à qui chopera la queue de l’autre.

Nous sortons et après un bouchonnage en règle dans la salle de bain qui sépare les deux espaces (piscine / muscu), nous trouvons Second et Julien en train de pousser de la fonte. Ric en profite pou tâter les muscles sous tension. Il corrige quelques mouvements puis se penche pour sucer  les 19cm larges de Julien. Ce dernier à plus de mal à effectuer ses mouvements.

Je m’installe au « papillon » et c’est Ed qui prend place entre mes cuisses pour me sucer.  A nos cotés, sur les tatamis du centre, Johan attaque PH. Après s’être fait un beau 69, ils dérapent en bouffage de cul réciproque. Faut dire qu’ils sont plus passifs tous les deux qu’actifs, même si PH est venu à aimer se faire une rondelle.

Second à cessé de soulever sa barre et tète les 24cm d’Ernesto venu lui prêter main forte.

Ed est devenu un bon pro de la gorge profonde. Mes 20cm passent sans l’étouffer derrière son larynx et il me masse le gland avec ses déglutitions.

Je lâche les bras et me penche que son dos pour lui titiller l’anus. Bien souple, même s’il serre son anneau. Je crache sur mes doigts et lui en met deux. Il « danse » du bassin pour que je le pénètre plus profond. Je retire mes doigts et enfile une kpote trouvée à proximité (nous en avons mis partout où quelqu’un peut baiser et même dans les endroits improbables). Ed se retourne et vient s’assoir sur mes genoux. Son anus se pose sur mon gland et doucement il s’enfile ma queue.

Quand ses petites fesses touchent mes cuisses, il contracte son sphincter pour me prouver le bon état de ce dernier (il connait mon obsession des rondelles musclées).

A nos cotés, Ernesto a trouvé à ranger sa bite dans le cul de second. Non sans quelques difficultés, vu les gémissements de l’enculé. Faut dire que ce n’est pas Maçon son patron ni Julien qui ont un tel équipement !

Mais après quelques va et vient, Second, les jambes relevées et coincées sous la barre, commence à apprécier le ramonage de son conduit.

Je félicite Ernesto pour son « coup de main ». Il me dit qu’il a bien progressé à enculer régulièrement sa clientèle locale. Eux aussi n’étaient pas habitués à un pareil calibre tout du moins au départ !

Ric se prend Julien dans le cul et apprécie les 6cm de diamètre de ce dernier. Bien qu’il se fasse enculer très souvent par son paternel et ses 27 x 7, il a gardé un anneau nerveux et très puissant. Même quand j’ai l’occasion de le sodomiser, je sens bien les bords de son boyau et la constriction de son anus, et je n’ai qu’une bite de 5cm de diamètre !

Les deniers à se mettre en place sont PH et Johan. Ce dernier étant exclusivement passif, PH l’encule  en levrette, les mains sur ses épaules pour bien s’enfoncer. Il me commente que c’est troublant notre ressemblance physique.

Je lui fait la remarque que ce n’est pas suffisant pour qu’il débande. Il éclate de rire et l’encule de plus belle.

Nous passons un bon moment à baiser les uns à coté des autres. Nous prenons même tellement bien notre temps que des activistes du dernier étage viennent nous rejoindre.

 Leurs participations à nos duos nous amènent rapidement au dernier stade et nous jouissons tous dans une débauche de cris et de gémissements.

Passages sous les douches et nous revoilà dans l’eau. Là c’est plutôt détente après l’effort.

Quand nous remontons, les autres sont en train de se partager les chambres du 3ème. La notre étant exclue de la répartition, les invités se partages les chambres simples (avec quand même des lits de 2m x 2) et le « dortoir de refuge ».

Les regroupements se font par affinités. Eric monopolise une chambre pour lui, Cédric, ric et, je suis étonné mais sans plus, Bogosse.

Moitié s’est groupé avec nos « Palmyriens » sur un des étages du dortoir. Voulant profiter un maximum de nos amis je m’installe avec eux mais un étage au dessus. En me penchant je pourrais voir ce qu’ils font. PH reste à mes cotés comme Ernesto. Nous sommes rejoints par Pierre et son Olivier. Second et Maçon interrompent leur grimpette vers le niveau supérieur pour venir dormir à nos cotés.

Les autres disparaissent dans les autres chambres.

Après un peu de mélange, je me trouve à dormir entre Julien et Ernesto. PH lui se trouve encadré par Pierre et son mec.

Bien que le silence soit loin d’être complet et qu’il soit déchiré par des bruits allant du simple murmure à des gémissements caractéristiques d’une activité sexuelle encore active, je sombre dans les bras de Morphée. 

Quand j’émerge le dimanche il n’est pas loin de midi. Je suis seul dans les bras de PH et d’Ernesto.

Ils me caressent doucement pour faciliter mon réveil. Et bien sûr, ils me font bander ces cons !!

Heureusement ils ne me laissent pas comme cela et à deux m’octroient une pipe des plus délicieuse.

Ils m’emmènent jusqu’à l’éjaculation que recueille sans en perdre une goutte mon PH.

Nous nous partageons ma production dans une pelle qui exclue Ernesto. Pour le consoler, nous lui faisons la même chose même si lui, nous le laissons exploser à l’air libre sur ses abdos.

Nous terminons PH, je le suce pendant qu’Ernesto lui roule une pelle.

Rapide détour par la salle de bain commune où nous trouvons quatre de mes invités en train de finir de se laver.

Ils nous attendent et nous remontons tous au 4ème.

Là tout le monde est plus ou moins en train de petit déjeuner/ déjeuner à voir les bols de céréales côtoyer les tranches de rôtis froids.

Nous sommes les derniers et du coup accueillis par des lazzis bruyants.

Samir m’apporte un mug de café fort qui  fait disparaitre les derniers lambeaux de sommeil subsistants.

Je passe embrasser tout le monde et à mes questions m’assurent tous avoir passés une bonne nuit. Ric me glisse dans l’oreille que ses deux étalons avaient quand même trouvé la force de le prendre au milieu de la nuit. Je lui glisse en retour un « salope » affectueux. Il me rétorque que c’était instructif pour le jeune Cédric.

Ce dont je ne doute pas vu que ce dernier passe son temps libre entre les bras (pour ne pas rentrer dans les détails) d’Eric.

Comme il fait beau, nous passons à la terrasse où mes archis (Olivier et Pierre) nous montrent les plans de la serre qui avant l’hiver devrait venir coiffer le bâtiment et la cour. Cadeaux de ma chère mère.

Tous de s’exclamer sur la beauté de l’ossature métallique et sur le fait que le « jardin-terrasse » et sa piscine seront praticable toute l’année.

En attendant, nous redescendons prendre le café. La différence de température entre la terrasse et les 25° du séjour nous font quitter les épaisseurs que nous avions passées sur nous.

Nous retrouver tous en slips et autres boxer à remis la gaule à certains. Je n’étais pas le dernier à bander !

La touze s’est relancée. Et nous avons passé l’après midi à baiser dans tous les coins avec tous et chacun. En opposition à la veille où la « faim »avait donné dans les rapports une certaine dose de brutalité, le dimanche s’st plutôt plus passé dans la tendresse et la douceur (dans la mesure ou se prendre un mandrin de 22cm et plus est un acte banal !).

Je cois bien que dans l’après midi, je me suis pris dans le cul tous les actifs présents et que j’ai enculé à mon tour et parfois simultanément tous les passifs.

Je me souviendrais de ma pendaison  de crémaillère ! à PH et Marc à qui j’en faisais la remarque, m’ont assuré que c’était bien pour cela qu’ils avaient veillé à ce que je sois « comblé ».

J’ai notamment bien apprécié le tableau final où je me suis retrouvé embroché entre Eric et Bogosse les deux plus grosses teubs présentes ! Aidés par mes propres amours (Marc et PH), ils m’ont fait tourner sur leurs bites comme un mouton sur sa broche ! Avec tous les autres autour de nous à me mater, j’ai vraiment pris un pied phénoménal.

Surtout quand ils m’ont tous jutés dessus ! Heureusement que le sol est carrelé, car ça m’a glissé dessus et fait une grosse mare. J’ai été le dernier à jouir alors que mes deux pivots remplissaient pour l’un sa kpote au fond de mon trou alors que l’autre ajoutait sa production à celle du groupe.

Merci à Samir et Ammed qui m’ont épongé de ce mélange spermique.

C’est là que j’ai apprécié le fait d’avoir fait des douches à l’italienne dans une salle de bain elle-même prévue avec une évacuation de sol. Car tous à se doucher en même temps, c’est la pièce entière qui a s’est fait asperger d’eau !!

Dans la soirée, nos invités nous ont tous quittés à l’exception des Espagnols.

Je remercie encore chacun pour leurs cadeaux avec une mention spéciale pour Moitié et sa réinterprétation du « diner sur l’herbe ». Idem pour le quatuor de La Palmyre qui en a fait une version homoérotique.

Soudain de ne plus être que 8 est surprenant après ces deux jours de folie. Le silence nous fait du bien et nous profitons tous de ce moment calme.

Samir, Ammed et Jimmy ne mettent pas de temps pour remettre le Blockhaus dans sa configuration habituelle.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)