Page précédente

Épisode 1 ici

Épisode 2 ici

Les ordres de mon maître :

Samedi soir, je consulte ma BAL, mon maître m’a écrit ceci :

pute,

Demain, rdv 15h30 chez toi, tu m’attendra la porte ouverte comme suis ;  tu devra avoir la bite, les couilles, le pubis et le fion rasé,  habillé en tee-shirt, a 4 pattes, le pantalon baisser aux genoux, les mains derrière la tête, ta gueule sur le fauteuil, au préalable, tu te sera branler et juter dans un verre que tu posera par terre entre tes jambes, si tout ceci n’est pas respecter ton cul deviendra rouge écarlate par des coups de ceinturon, je viendrai avec un pote.
Dimanche, 14h30, je commence mon rasage et me fais un lavement. Cela me prend un peu de temps, il est 15h20, je me branle et jute dans un verre. 15h20, je laisse la porte entrouverte,  je m’habille et me positionne le cul à l’air comme ordonné, mon verre entre mes jambes. 15h30, j’entends du bruit, ils arrivent. Puis comme si je n’existais pas il dit à son pote.

-           regarde moi cette salope ! je t’avais dis qu’elle était obéissante…
-           en effet mec, elle a l’air d’être bien dresser en petite pute, à voir ce qu’elle vaut maintenant…
sans tourné la tête je les entends se désapé, des mains se pose sur mes fesses et me les écartes pour constater que mon trou du cul est bien net, puis bien que je ne le méritais pas  une claque me tombe sur le cul.
-           aïe !!!
-           ta gueule chiennasse ou je t’en fou une autre, aller maintenant au travaille salope…
Sans avoir le droit de les regarder l’un d’eux viens s’asseoir face à moi, cuisse écarter, me présentant une bite en semi érection, au gland recouvert de son prépuce devant ma bouche.
-           aller va-y salope… lèche…

Comme une chienne je lèche cette bite sur toute sa longueur avec ma langue avant qu’il ne me force la bouche avec ses mains sur ma tête pour me la rentrée entièrement en me faisant aller et venir dessus comme si je n’étais qu’une poupée gonflable. Apparemment il aime car je l’entends gémir. Pendant ce temps l’autre à ramasser le verre, m’écarte le cul pour y verser le contenu, il me graisse le fion de ses doigts avec mon jus, après m’avoir bien dilaté le cul, et y enfonça sa bite.
-           hum… parfais salope… tu sent comme ça rentre bien ? t’as toujours un bon p’tit cul…
Me voici donc avec une bite dans la bouche et une dans le cul, et me fais limé des 2 coté.
-           ça va ? C’est bon mec ? Il te suce bien ?
-           hum… ouai… ça c’est une vrais petite chienne a bite dis donc !!!
-           ouai… grâce a mon dressage il es devenu une bonne putain…hein salope ?… dis lui que tu n’es qu’une putain…
-           oui… je ne suis qu’une putain…

À mon avis il n’y a rien de plus humiliant que de se faire défoncé en avouant devant ces ôtes que l’on est qu’une salope et une pute.
Pendant un long moment, je suce et suce encore tout en me faisant limé le cul, je sent la bite de mon enculeur qui se gonfle de plus en plus, puis dans un grand râle de plaisir il me décharge tout son foutre dans mes entrailles.
-           haaaa !!!! Tiens bâtard de chien…putain… hummmm… prend tout dans ton cul de PUTE, salope…
Il se retira et me flanquant une claque sur le cul dit a son pote.
-           tiens… va-y… il est a toi maintenant.
-           Avec plaisir…
Il se retira de ma bouche pour se placer derrière moi pendant que mon enculeur pris sa place en me disant.
-           aller nettoie moi ça maintenant…

Et il m’enfourna sa bite encore gluante de son sperme dans ma bouche.
Le cul bien dilaté  et ouvert par sa bite, je sentais le foutre dégouliner le long de mes cuisses avant que la seconde bite vienne s’y introduire.
-           woufff !!! putain…ça rentre comme dans du beurre dis donc… j’ai même pas besoin de forcé tellement qu’il est bien ouvert… effectivement elle as un bon cul cette salope…hummmm…
-           mouai… t’as vue ça…je t’avais dis que c’était une bonne pute a bite c’te chienne…
Excité par ma suce mon 2eme enculeur ne mis pas longtemps avant de me remplir le cul de son jus, pendant ce temps je sentais la queue de mon maître se ramollir dans ma bouche que je prenais soins de bien lui nettoyer en y faisant sortir les dernière goutte de sperme, elle y ressortie toute propre.

L’autre après s’être bien vider les couilles dans mon cul me remis son gourdin dans la bouche pour me le faire nettoyer, comme pour mon maître je me suis exécuté et pris cette bite gluante de 3 sperme a la fois, en même temps, je sentais que tout le foutre que j’avais emmagasiner dans mon fion commençais a ressortir de mon cul bien dilaté par ces 2 bites.
Je restais dans la même position le temps qu’ils se rhabillaient et qu’ils ne  me disent avant de claquer la porte derrière eux :
-           très bien salope… on reviendra…
-           ouai on reviendra… ça c’est sur…

A suivre…

lope91

ericm91@voila.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.