Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode 1 ici

Épisode Précédent ici

Baiser sur un chantier :

Il y avait 2 mois que je n’avais plus de nouvelles de mon maitre, ne sachant pas qu’il était parti en vacance je me suis posé plein de questions a savoir si il ne voulait plus de moi, si il avait trouvé une autre salope pour assouvir ses phantasmes ou si il lui était arrivé quelque chose etc.… etc..

Comme d’habitude chaque jours je m’attendais a un message de sa part et suivre ses ordres mais rien…
3 semaines s’écoulèrent et, malgré l’attente, bien que j’ai ordre de ne pas me branler ni de jouir sans son autorisation, le désir fut plus fort arrivé a la 4eme semaine car je n’arrêtais pas de bander a tout moment de la journée et de la nuit tout en résistant à me branler.

Je me suis donc autorisé moi-même un jour à me vidanger devant une vidéo X. l’excitation étant trop forte j’ai craché en a peine 1mn. (N’ayant pas cherché à savoir, mon maitre ne sais pas cette petite désobéissance)

Puis ce vendredi je reçois ce mail : « salut ma salope, je suis de retour de vacance, et pour fêter ça tu vas me servir de chienne, donc rdv demain samedi a 10h en bas de chez toi, habillé comme une pute. Ton maitre »

Le lendemain je me suis donc levé de bonne heure afin de devoir me raser intégralement (ce qui ma prit du temps) et de me faire un bon lavement. J’ai enfilé mon short en jean’s extra court qui laisse sortir mes couilles et ma bite lorsque je me penche, un T- shirt et mes baskets sans chaussettes.
A 10h tapante j’étais sur le trottoir en bas de chez moi et l’attendais.

10h05, le voila qui arrive, je monte dans la voiture.
- Bonjour maitre…
- Salut salope.
- Vos vacances se sont bien passées ?
- Qu’est-ce que ça peu te foutre ? Mets-toi au taf…

Donc à ces mots, pendant qu’il redémarrait je me suis penché sur son entre-jambe, ouvrais sa braguette pour lui sortir sa queue déjà raide et l’engouffrais dans ma bouche.
- Putain…. T’as toujours une bouche aussi chaude salope… vas-y tète bien j’ai un trop plein de foutre à faire sortir… allez… suce ma pute….
Il avait en effet une sacré envie de jouir car il ne mit pas longtemps à me larguer toute sa semence.
- Hummmm…… ouiiiiiiiiiii………….. Putain…. Vas-y salope……………… et avale tout………………hummmm……. Hummmm…….

Son foutre étant très abondant que je ne pu tout avaler d’un seul coup mais je me suis rattrapé en nettoyant son sperm qui avait dégouliné de ma bouche le long de sa queue et de ses couilles, et repris aussitôt sa bite dans ma bouche (comme il m'a dressé à le faire) afin de récupéré toute les dernières goutes de son sperm jusqu'à ce qu’il débande complètement et que son prépuce recouvre son gland.

Apres un certain temps de route il s’est arrêté non loin d’un chantier, là, il m'a ordonné de descendre pour le rejoindre de son coté et de baisser mon short, il m'a alors emprisonné mon sex avec la cage de chasteté et me mit un collier de chien.

- Ok… maintenant tu va servir de pute… rhabille toi…
Nous sommes passés devant ce chantier en marchant doucement devant les ouvriers qui y travaillaient, certain nous on vu arborant un large sourire et une certaine moquerie dans leurs regard à me voir ainsi accoutré, puis, derrière une butte de terre a l’abri des regards indiscrets mon maitre me dit :
- Ok salope… fou toi à poil maintenant…
Pendant que je me déshabillais il m’expliqua ce qui allait suivre.

- Bon …comme je te l’ai dit tu vas servir de pute, les mecs qu’on a croisés sont des ex taulard et pour eux, que tu sois un mec ou pas, tu n’est qu’une viande, un objet de plaisir et un trou a bites, le chef de chantier est un pote a moi et il est au courant du plan, par contre ses gars ne savent rien et je pense qu’ils vont prendre pas mal de plaisir a te défoncé la gueule et ton fion de pute.
Attention ! Certain sont restés brutales alors t’as intérêt à faire se qu’ils te demandent si tu ne veux pas être passé a tabac. Allez... maintenant fou toi a 4 pattes et donne moi ton cul de salope.

Le cœur battant par ce qu’il venait de me dire je me suis mis en positon, a genoux, la tête par terre en écartant bien mes cuisses et mon cul avec mes mains afin de lui offrir mon trou, il cracha dedans et m’enfila sa bite qui en redemandait encore.
Il me lima pendant une bonne 10ene de mn avant de me larguer tout son foutre.
- Putain de salope…. Maintenant que t’es bien lubrifié y a des bites qui vont rentrer sans difficultés.

Après m’avoir fait nettoyer sa queue il est parti emportant mes fringues avec lui. Je suis donc resté assis par terre attendant la suite qui ne fut pas bien longue car un mec est venu se présenter devant moi, a sorti sa bite de sa braguette et me dis :
- Bon… apparemment t’es une petite salope c’est ça ?
- Oui…
- Ok alors vas-y suce moi la bite…

Je pris donc sa queue dans ma bouche que je sentais grossir en un rien de temps.
- Hum… houai…vas-y salope…pompe moi bien… tu sais y faire apparemment… t’aime la bite hein salope… houai… allez vas-y continu…. putain… t’as une bouche d’enfer… allez suce… Suce salope… putain… ma femme suce pas aussi bien… tu va m’faire juter salope… humm mm….

Puis en quelques mn il me largua son foutre dans la bouche et se retira aussitôt pour finir de se branler sur ma figure m’aspergeant de son sperme. Il rengaina son engin et reparti en me disant :
- Tu va faire des heureux, salope !

5 mn plus tard un autre mec est venu qui, me découvrant complètement a poil et s’approchant de moi me dit direct en sortant sa pine de sa braguette :
- Hey salope… y parait que tu suce bien… alors vas-y… ouvre ta gueule et pompe moi le dard… houai… vas-y salope… suce chienne…humm…. Houai…. Allez suce p’tite salope… houai comme ça vas-y…humm… c’est vrais que tu pompes bien… allez prend tout dans ta p’tite bouche… vas-y…putain qu’c’est bon… t’aime la queue hein p’tite pute… alors vas-y… pompe… pompe… putain… mais tu va m’faire juter salope !… pas maintenant… attend…
Il s’arrêta un moment dans ma bouche afin de ne pas jouir tout de suite puis il me dit :
- J’vais t’enculer salope… allez donne moi ton cul putain… tu va voir j’vais t’défoncer…

Je me suis donc retourné, me mis a 4 pattes et lui ai présenté mon cul, il m’encula direct et me lima le fion avec force.
- Humm… woua…. Quel cul… t’as un trou de pute toi… j’vais t’piner comme une salope tu vas voir… tiens prend ça chienne… t’aime ça la bite hein salope…. Putain !!!.... j’vais cracher salope…
A ces mots il me remplit le cul de sa purée en gémissant et continua a me labourer pendant au moins 5 bonne mn comme si une 2eme fournée allait arriver nageant dans le foutre qu’il m’avait envoyé, puis il se retira, se rhabilla et reparti en me disant
- Pas mal salope… t’es une bonne p’tite pute…

Un 3eme mec arriva qui, direct sans rien dire baissa son pantalon pris sa bite dans sa main et me pissa dessus, puis après s’être vidé la vessie me dit :
- Ouvre ta gueule salope et tète moi la bite… (Ce que je fis)
Houai… vas-y salope… tète bien… houai… vas-y…y parait qu’t’aime la bite salope… et qu’t’es une bonne pute avec un bon cul… alors vas-y… fais moi gonflé le barreau avec ta gueule et j’vais m’occuper de ton fion…
Une fois sa bite bien raide il me demanda de me mettre sur le dos et de relever mes cuisses qu’il écarta avec ses mains pour m’enfoncer son pieu dans mon trou et m’encula direct.

- Putain de salope de chienne… ça rentre bien dis donc… t’es bien large ma salope… t’as du prendre pas mal de bite dans ton cul hein ma salope… t’es vraiment une bonne pute…
Il me défonça le cul pendant une 10ene de mn avant de se retirer pour finir de se branler sur moi, il éjacula sur mon torse et ma figure et m’ordonna de lui nettoyé sa bite avant de se rhabiller lorsque le 4eme mec arriva.

- Elle est a toi mec… vas-y profites –en c’est une sacré putain…
Le corps et la figure encore couvert de foutre le mec n’hésita pas à sortir sa bite pour me la fourrer dans la bouche en me la défonçant comme si c’était mon cul, l’excitation devait être forte car il ne mit pas longtemps a lâché son foutre dans ma bouche qu’il m’obligea à avaler.

Je fus baisé par 2 autres mecs après, surement les 2 derniers car m’ayant fait baiser par le dernier mec mon maitre m’appela au delà de la bute.

- Allez putain… ramène ton cul ici… j’te ramène chez toi.

Epuisé et couvert de foutre je l’ai rejoint qui m'a raccompagner a la voiture a poil devant tout ces mecs qui m’avait baisé.
Comme une chienne il m'a laissé a poil durant tout le trajet en ralentissant comme a son habitude devant les camions qu’il doublait histoire d’être humilié.
Je n’ai eu le droit de me rhabiller qu’une fois arrivé en bas de chez moi non sans l’avoir au préalable vidé une 3eme fois sur le bas coté d’un petit chemin où il m'a ordonné de le sucer avant de m’enculer sur le capot de sa voiture.

lope91

ericm91@voila.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.