Page précédente

Épisode précédent

APRES MIDI DE L’ETE 76

Épisode 2

Je restais sur le ponton , allongé sur cette superbe serviette jaune , j’avais l’impression de me plonger dans le soleil . Mes deux protagonistes se poursuivaient dans la prairie voisine à force de cris , de bonds , complètement nus , un cliché de la Rome Antique par excellence .
J’observais les lieux et je trouvais que ce site était le coin idéal pour passer un été torride comme l’était celui là ! Je regardais le cabanon , la caisse extérieure semblait bien restaurée , une double porte , une fenêtre carrée au milieu d’un mur aveugle , toiture comportant deux versants recouverts de bardeaux de bois . Les débordements de toiture importants créaient une ombre  tout autour de la construction et côté étang , il s’agissait carrément d’un espace couvert sur plus de deux mètres ! Une terrasse en bois se prolongeant en ponton venait fixer la cabane au site ! Côté arrivée des jongs poussaient d’une manière anarchique , à vingt mètres sur la gauche se développait un saul pleureur , le reste était recouvert de gravier fin , d’une partie en herbes folles faites de graminées , de fleurs des champs , il y avait même quelques coquelicots près de la prairie où flânaient toujours Franz et Tom. Un petit bois longeait le bord de l’étang à l’opposé de la prairie  Nous avions franchi une barrière fermée par un cadenas , il y avait donc une privatisation des lieux
Hey Pierre ! tout va bien !!

Franz prit Tom dans ses bras et lentement revint vers moi . Les jambes et les bras de Tom pendaient comme des objets de chiffons , ils heurtaient les jambes de Franz , la  tête penchée  sur le côté , il me faisait penser à la Pietta de Michel-Ange
Besoin d’aide ?
Oui un bouche à bouche s’impose !! il a perdu connaissance !
Franz me présenta le corps de Tom , je me suis penché et j’ai déposé un délicat baiser sur la bouche du gisant . Tom me surprit pas sa réaction , surgissant des enfers , il m’aggripa la nuque de la main gauche, pour me bloquer la tête contre la sienne. Quant à la droite elle se saisit de mes couilles dans une carresse subtile me prouvant ses compétences sexuelles . Je me retrouvais en trois secondes complètement dur , le sexe emprisonné dans une main délicate , la langue happée par la bouche de Tom .

Nous nous sommes laissé glisser sur les serviettes et là , la sensualité de ce petit bonhomme fit des merveilles il carressait d’une manière fantastique , ses mains courraient partout , partisant de rapports partagés , je fis de même  partout sur son corps , jusqu’au moment où il fut pris de tremblements ! Il étira son corps , formant un arc , des pieds jusqu’au bout des mains  , les muscles fins se dessinaient aux différentes parties du corps , tantot masse fessue , tantot attaches noueuses .  Il bougea légèrement , présenta son profils à ma vue , je découvris un sexe tendu à l’horizontale tel une flèche engagée sur l’arc de cupidon  . A cette vue mon coeur fit des bonds , mes joues étaient écarlates et pourtant cupidon n’avait pas encore décoché sa flèche !
Franz se précipita sur cette belle bite palpitant au rythme des pulsations cardiaques de Tom. Il pris directement tout en bouche , pompant régulièrement , avec une éfficacité militaire , il arrachait des gémissements de la bouche de Tom ,.

Baise moi Franz , baise moi Pierre , un sourire , des yeux bleus , un air suplliant , deux mains jointes, une supplique !!!!!! L’animal est comédien !! D’un mouvement gracieux Tom s’allongea sur le dos , se saisit les jambes et montra son adorable petit cul , sa rondelle palpitait  .  Franz lècha , introduisit sa langue au plus profond de son petit trou , il  frémissait .       
 Petit à petit Tom commença à se tortiller dans tous les sens , Franz à genoux , le saisit par les hanches et porta les fesses de son ami au niveau de ses lèvres , je pus voir que la petite rondelle un peu frippée du début s’était transformée en un petit trou foncé qui s’ouvrait puis se refermait comme l’obturateur de mon Nikkon !  Je ne pus resister à cette friandise et je remplaçais la bouche de Franz  , ma langue pénétra sans résistance je lui léchais le cul comme on lèche un esquimo !        

Au bout d’un cours instant Franz me poussa du bout des doigts , je vis à dix centimètres de mon visage son sexe hyper bandé ! tellement bandé que je pouvais y distinguer toutes les veines , les pores de la peau , la texture fripée de son scrotum , la peau lisse et tendue du gland écarlate qui se posa tout près du petit trou . Doucement , il avança , toucha légèrement la peau ridée et pénétra Tom lentement , trés lentement , centimètre par centimètre son organe entra . Le pubis rasé de Franz heurta  la base des couilles de Tom  .. A petits coups Franz commença à pistonner ce petit cul d’amour , les lèvres de Tom étaient pincées , ses yeux figés sur le visage de son patron . Figé , il subissait l’assaut viril  ! Cette superbe queue légèrement courbée glissait de plus en plus vite , sortant pour mieux s’enfoncer . Au fur et à mesure le cul de Tom s’élargissait , il avait renversé la tête et offrait sa bouche pour absorber ma queue tout aussi dure que celle de Franz . Pénétré des deux côtés il gémissait , accompagnait nos mouvements , si bien qu’il fallut peu de temps pour que tous les mouvements soient synchronisés  !     Les pénétrations coincidaient , les retraits aussi , Tom finit par entrer comme en transe , il s’agitait , et brusquement se redressa , laissant échaper la queue de Franz et il hurla presque ,..... ‘je veux les deux dans mon cul !!!! ‘Les yeux rougis , la bouche ouverte , des filets de salive sortaient aux comissures . Essouflé, à quatre pattes , il nous regardait tout en balançant la tête de gauche à droite comme pour dire waoua c’est trop bon !  il sifflait comme une forge . Il plongea ses yeux dans les miens et reprit ... ‘oui ... les deux ......... ‘.  

Franz me demanda de me coucher sur le dos , Tom se précipita sur ma queue toujours en super érection , en quelques coups de langue il me fit atteindre le bord du gouffre , je me pinçais la base de la queue pour contrôler mon orgasme .. ouf fausse alerte ! je contrôle !     
Tom se redressa , léger comme un chat positionna les pieds de chaque coté de mon corps ,offrant ses fesses à ma vue , descendit, en souplesse , me saisit le sexe et doucement s’accroupit pour venir s’empâler sur moi . Ce que je voyais de lui c’était son dos , ses fesses et la plante de ses pieds . Il commença à se raidir l’anus , je sentais trés fort son muscle anal qui me pompait , c’était grandiose ..... En se levant un peu plus , il se dégagea de mon sexe , seul le gland  était encore enfoui !  Tom me massa le gland lentement aprés dix secondes j’allait éclater je lançais un ‘ stop ‘ ! une nouvelle alerte jouissance grâce à sa dextérité manuelle , buccale et anale !  
C’est un démon !! cet angelot !

Franz ramena les jambes de Tom vers l’avant , il le  coucha sur mon ventre ,mon sexe toujours profondément enfoui .Je respirais la courte chevelure de Tom , une odeur de soleil  et d’eau de rivière , je lui caressais les tétons , je m’apperçu qu’il était asez sensible à cet endroit !    Tom lui s’agitait déjà et commençait à me pomper de nouveau
Franz en érection maximale , me joignit les jambes , s’installa à genoux  face au postérieur de Tom , lui releva les jambes , les maintenant en l’air d’une main tandis que sa main libre caressait ma queue et le trou de Tom . Je sentis son dard se plaquer au mien et doucement il glissa le long de ma verge et pénétra le cul de Tom .
Deux sexes bandés au maximum se trouvaient en lui ! Immobiles .
Tom ne bougeait plus , concentré , il respirait lentement , ses mains se crispaient sur les miennes , je percevais une tension énorme dans tout son corps !
Franz lui dit :souffle , respire et pousse !

Je sentis que Tom se décontractait , Son sphincter se relacha doucement , je percevais nettement les contractions du sexe tendu de Franz qui doucement entama des petits mouvements de va et vient , son sexe frottant contre le mien ! Vu ma position allongée , coincé par le poids de Tom , j’étais inactif . Peu à peu Tom se décontracta , il me prit la tête de sa main , tourna la sienne , il voulait m’embrasser ! Sa langue cherchait la mienne et goulument il la happa ! Franz immédiatement se joignit à nous et c’est donc trois langues qui s’entremêlaient !
Tout à coup Franz accéléra son rythme ,en grognant . Tom s’accrocha à moi , courba le dos pour modifier l’angle d’attaque , ce qui eut pour effet de faciliter ma pénétration .

Mon pubis heurtait les fesses de Tom avec bruit , le tempo de Franz se fit plus agressif , Je vis que de grosses perles de sueur  emplissaient son visage , la bouche ouverte laissait voir ses dents magnifiques . Tout à coup il se crispa , en accentuant  ses mouvements .. un cri sortit de sa gorge ! un râle ! Oh oui je viens éructa- t-il ! Mon sexe serré perçut les contractions de la queue de Franz , son sperme vint frapper mon sexe , lubrifiant ce réceptacle d’amour ! Mon excitation était à son comble , Franz se retira lentement , je fis rouler Tom sur le coté et immédiatement je commençais à le pilonner ! Mes mouvements étaient si puissants que tout le corps de Tom se mit à glisser sur la serviette ! Franz ayant vu ce qui se passait , vint bloquer le corps de Tom et lui présenta sa queue à sucer !

Je lui pinçais les tétons trés fortement , Tom excité à mort par la situation se masturba , et en dix secondes , il parvint à jouir avec de gros jets de sperme qui vinrent s’écraser sur le bas ventre de Franz . Je continuais à le pilonner et mon plaisir suivit quelques instants après . Je gardais mon sexe bien enfoui dans le cul de Tom et je m’éfondrais de bonheur , tétanisé !  Les trois corps entassés , continuaient à bouger , les mains caressant les corps , les bouches ouvertes à la recherche d’oxygène !

On éclata de rire tous les trois , Tom lança : putain c’était bon !!! En deux bonds il se releva , laissant ses deux ainés cloués au sol . Il se présenta de dos à nous , écarta légèrement les jambes , de ses deux mains , il ouvrit ses fesses , nos deux spermes mélangés coulaient lentement hors de sa petite rondelle ouverte  ! Ce spectacle ensoleillé me comblait !
Franz se tourna vers moi , m’embrassa et me dit : super non?

Il posa sa main sur mon pubis non rasé et commanta tendrement :  tu aimes tous ces poils? Tu t’es déjà rasé ?
Je fus surpris par  sa question et répondis : pourquoi tu as envie de me raser?
Oui !! J’aime trop les sexes rasés ! Regarde Tom il est magnifique ! Je ne pus que hocher la tête ce qui marqua mon acquièsement ! Tom était vraiment magnifique ! Je me tournais vers Franz et lui dis : toi aussi tu es beau !  Ah oui ? qu’aimes tu en moi ? dit –il .Ton  corps musclé sec et complètement rasé !

Tu aimerais avoir ton corps rasé comme le mien ? insista Franz .
Je répondis : je crois
Il se releva élégant et svelte , me tendit la main pour m’aider à me lever , enroula son bras autour de ma taille , fit de même avec Tom qui s’approchait de nous , lentement nous nous dirigeâmes vers le cabanon , encore sous le coup de nos émotions , en silence nous nous sommes rabillés .

Franz me dit : pourquoi pas nous rejoindre ici demain vers 3heures? Tu sais où c’est maintenant et le code du cadenas est 6969.

Al50xl

al50xl@hotmail.com

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.