Page précédente

Épisode précédent

Vacances 3

Dimanche soir

Nous déposons nos affaires à l’appart et après une bonne douche, nous descendons prendre une bière auprès de la piscine.
Nous testons nos nouveaux maillots. Avec eux, nous décrochons un bon nombre de regards, admiratifs, envieux, jaloux…sans nous cacher, nous évitons quand même les attitudes trop provocantes (roulage de pelles, attouchements des parties..)

Nous passons le début de soirée au calme sur la terrasse sirotant un apéro. Quelques voisins de la résidence font de même.

De retour à l’appart, nouvelles douches et nous restons en shorty de bain. Calme, un peu de télé, deuxième apéro, Pierre commence à être excité, il nous tourne autour, nous touchant le sexe, donnant de petit bisous. Marc et moi bandons peu discrètement sous le tissus heureusement extensif des maillots. La forme de nos glands se distingue bien par l’absence de motifs.

22h, nous sommes les derniers à être servis « à domicile ». Manu et son petit collègue nous servent le repas froid que Marc a commandé. Ce dernier reprend de nouveau la couleur pivoine quand il voit nos queues bandées sous les maillots.
Manu nous dit qu’ils ont fini leurs services. Il nous dit qu’ils vont de doucher et se changer et qu’ils reviennent dans 10mn.

Avec Pierre je range la bouffe dans le frigo, prélevant juste de quoi faire patienter nos estomacs.

10mn pile, Manu et son collègue sont à la porte en short de surf et marcel.
Manu s’est étoffé pendant l’année. Je lui en fait la remarque. Il me dit avoir intégré l’équipe universitaire de handball. Je lui dis que cela lui va bien tout en lui ôtant son tshirt, il me dit que cela lui a permis de faire quelques rencontres sexuelles très agréables dans son équipe et avec quelques adversaires. Pierre s’est attaqué de son coté à Théo qui se retrouve torse nu sans avoir pu protester. Marc nous observe du canapé.

Manu s’assoit à coté de Marc et lui roule un patin. Théo bien que supposant ce qui allait arrivé a l’air quand même surpris. La main de Manu est venu masser les 22cm de Marc qui repoussent fièrement le tissu. J’encadre Théo avec Pierre. Je le pousse un peu et  il tombe dans les bras de Pierre qui en profite pour poser sa bouche sur la sienne.  Il insiste et je vois qu’il lui a mis la langue. Théo se laisse faire. Manu, de son coté, a basculé entre les cuisses de Marc et attaque une pipe. Je me colle au dos de Théo, mes mains le caressent. Je le sens frissonner.  Je les descend jusqu’à pouvoir dénouer le lacet de ceinture.

Le short tombe et il se retrouve nu bandant ses 16cm bien fermes. Je me penche et lui bouffe la bite entièrement c’est à peine si je sent le gland me titiller la glotte. Il se recule sous l’effet mais Pierre le bloque. Je peux sans problème continuer ma pipe. J’y vais doucement car il n’a pas l’air d’être très endurant ! Pierre lui prend une main pour la lui poser sur son maillot déformé par son sexe bandant. Petit à petit, Théo se décoince et après avoir sorti la bite de Pierre de sa prison de tissu, il le branle.

Je cesse ma pipe avant qu’il jouisse et me relève. Je le domine de plus d’une tête. Je lui relève le menton et à mon tour prend ses lèvres. Pierre pendant ce temps se débarrasse de son maillot de bain et me retire le mien. Il nous rejoint dans un pelle à trois.
Doucement je pousse leurs deux têtes vers le bas. Pierre a compris et Théo calque son comportement sur le sien. Quand il voit Pierre me sucer un téton, il fait de même avec l’autre. Puis comme je continu à les pousser vers le bas, ils s’agenouillent et commencent à s’occuper de ma bite bien gonflée.

Pierre montre à Théo comment me sucer puis lui cède la place. Théo commence timidement par me sucer le gland puis s’enhardi en m’avalant quelques cm de plus. Impatient, je donne quelques coups de reins qui me permette de prendre possession de sa bouche entière. Il tousse quand par inadvertance je touche sa glotte de mon gland. Pierre prend le relais et lui montre comment avec un peu de volonté on peut faire mieux. Même si a genoux ce n’est pas facile de faire une gorge profonde, il arrive quand même à prendre mon gland dans sa gorge.
Théo ouvre de grands yeux devant la performance.
Pour parfaire son éducation, Pierre se couche sur le dos sur la table basse et je lui ré-enfile la bouche puis la gorge jusqu’à ce que mes couilles lui buttent sur le nez. Théo n’en revient pas. Je lime quelques instant la gorge de Pierre avant que Théo excité me demande d’essayer. Il remplace Pierre sur la table et je commence doucement à m’enfoncer dans sa bouche.

Avec Pierre qui lui dit à l’oreille ce qu’il doit faire pour ne pas s’étouffer, je lui envahi la gorge de mon gland puis me retire aussitôt. Il me demande de recommencer. Je me réintroduit dans sa bouche et arrivé au fond, donne un coup de rein plus puissant et m’enfonce plus profondément dans sa gorge. Je sens sur ma bite le massage de son larynx  qui monte et descend sous ses efforts de déglutition. Je ressort, il a les larmes aux yeux, pas de douleur mais d’effort.
Je le laisse respirer complètement mais il réclame que je continu, il me veut entièrement comme Pierre. Je lui dis que ça demande de l’entraînement  mais il ne veut rien savoir. Je demande à Pierre de lui mettre la sienne en premier. Il est plus petitement monté que moi, ça devrait être plus facile.

Effectivement, en quelques coups de reins, il avale entièrement Pierre. Marc (et Manu) qui était venu admirer le petit nouveau demande à Manu de prendre le relais avec son sexe de 17x4. Théo se fait au cm supplémentaire dans sa gorge. Quand il le prend sans haut le cœur, je prend la place et enfonce la totalité de mes 20cm. Ça coince un peu mais vaillamment il me prend en entier.  Je lui défonce bien la gorge car je me doute que la prochaine étape, il va tester les 22x6 de Marc ! il tousse un peu mais je continu. Je me retire et quand Théo voit la bite de Marc s’approcher de sa bouche, il a un mouvement de recul stoppé par Manu et Pierre qui le tiennent.
Marc y va doucement . il lui faut bien 5/10mn avant de pouvoir poser ses couilles sur le nez de Théo. Là, Marc lui pilonne la gorge pour bien faire le chemin. Pour qu’il ne s’étouffe pas, Manu lui dit quand il doit respirer, souffler et avaler.
Pendant ce temps là, Manu s’était attaqué à l’autre extrémité de son tube digestif. Agenouillé, les mains sous les genoux de Théo poussant les jambes vers le haut, il lui bouffait le cul à grands coups de langue.

Marc le lâche quand il s’aperçoit que Théo n’a plus de difficulté pour l’avaler entier.
Nous le redressons et le félicitons pour sa prouesse. Il nous sourit content d’y être arrivé. Quand il nous parle il s’étonne d’avoir perdu quelques tons et ne reconnaît pas sa voix devenue plus grave. Même si c’est l’œsophage qui se dilate sous la poussée des glands dans la gorge, j’ai remarqué que ce n’était pas sans effets sur le pharynx et donc la voix.
Affamé, il réclame une bite dans sa bouche. nous reprenons la rotation, Pierre, puis moi. Manu n’a pas cessé de lui préparer le cul, alors que Théo est bâillonné par nos bites, il lui met 1 puis 2 doigts dans le cul sans que ce dernier ne proteste.
Voyant cela Marc décide que ce soir il aurait droit aussi à se faire déflorer le cul. Il ordonne à Pierre de se Kpoter et d’enculer Théo (comme c’est la plus petite bite de nous 4, ce sera plus facile). Pierre est tout content, d’habitude il est toujours le passif de l’histoire !
Alors que je lime toujours la gorge de Théo, Pierre s’installe entre ses cuisses et la kpote bien graissée, il lui enfonce ses 16cm d’un seul coup un peu maladroit. Malgré ma bite dans sa gorge, Théo proteste. Nous continuons quand même tous les deux, il se calme et commence plutôt à apprécier les effets.

Quand je fait mine de retirer complètement ma bite de sa bouche, il aspire fort pour garder au minimum mon gland sur sa langue.
Manu l’a bien choisi, on va en faire un bon accro à la bite.
J’attend que Manu ai pris la place de Pierre pour céder la mienne à Marc.  J’observe Manu, depuis un an, il a pris de l’assurance et il lime le petit cul de Théo avec une science qui provient de longues pratiques.
Je lui en fais la remarque. Il me dit que notre rencontre de l’année dernière l’avait bien décoincé et qu’il avait profité de tout pour baiser. Le sport beaucoup, les études un peu, les bars aussi et même la famille où il a débauché un de ses petits cousins lors des fêtes de noël !
Je me kpote et lentement pousse mes 20cm dans le cul de Théo dès que Manu me laisse la place. Malgré les 2 bites précédentes, le cul de Théo peine à s’ouvrir. J’y vais donc tout doucement. Il ne s’agit pas de l’abîmer, on ne pourrait plus jouer avec le reste de notre séjour !!
Quand je suis enfin totalement en lui, je stoppe pour qu’il s’habitue au nouveau volume qu’il a dans le cul.

De leur coté, Pierre et Manu sont couché sur le sol en un 69 torride.
J’encule Théo pendant un bon ¼ d’heure avant de céder a mon tour la place à Marc.
Pour rendre les choses plus facile, je vais chercher du poppers et alors que Marc présente son gland à l’anus de Théo, assis à sa tête, je lui en fait respirer une bouffée. Il chauffe bien, je lui mets le flacon sous l’autre narine, il sniffe et Marc profite du second effet Kiss Cool pour lui mettre la moitié de sa bite dans le cul.

Là, je vois Théo prendre une grande bouffée d’air. Je le re-dose en poppers et Marc d’un coup sec l’enfile jusqu'au bout.
De mon coté je lui roule un pelle, respirant les quelques effluves de poppers  qui flottent au dessus de son visage.
Quand Marc a pris son rythme et que je sens Théo plus détendu, je m’écarte un peu. Il me demande alors s’il peut me sucer. Je ne laisse pas passer une telle proposition et lui remets mes 20cm dans sa bouche. Il m’aspire jusqu’à ce que mes couilles se posent sur son nez.
Tous très excités, nous jutons tour à tour. Marc dans sa Kpote au fond du cul de Théo, j’ai juste le temps de sortir ma bite et je lui jute sur le visage et sur son torse où mon sperme se mélange au sien fraîchement éjaculé.

A coté de nous Pierre et Manu se repeignent les abdos avec leurs spermes respectif et après une rotation, mélangent le tout en se collant pour se rouler une pelle.

Etalés dans le salon, nous mettons un bon ¼ d’heure avant de commencer à bouger. Marc le premier se lève et nous rapporte à boire. Une fois réhydratés, nous allons piller le frigo du repas froid qu’ils nous avaient apporté.

Manu est tout content de nous avoir retrouvé et ravi d’avoir fait la connaissance de Pierre. De notre coté nous le remercions pour Théo. Ce dernier fait le tour des convives et plaquant un bisou à chacun, nous dit qu’il vient de prendre un super pied à s’être fait dépucelé de la sorte.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

suite

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.