Page précédente

Épisode précédent

Super marché -2

J'étais sorti de ma cabanne à foutre, je portais un string et un soutien gorge, je dégoulinais de sperme

Mon rouge à lèvre foutait le camp.

Mon routier, mon sauveur, me tenait par la main, tous les autres ricannait, sauf le noir qui m'avait baisé la veille avec ses copains

Il me lança un signe de tête.

Sitôt dans le camion,"mon sauveur"  deboutonna son fut, laissant apparaître un chibre énorme

Suce puisque tu n'est qu'une pute, je pris alors son membre dur que j'avalais à moitié.

Suce c'est le seul lubrifiant pour ton cul, j'ai pas de gel.

Viens dans la cabine, je n'avais pas le choix.

Il a écarté mes fesses et tout d'un coup il s'est introduit brutalement.

Je crispais mes mains de douleur, insoutenable

Petit à petit, il ralenti ses va et vient et le plaisir commença de monter en moi.

Je l'accompagnai en serrant mon anus et par mes mouvements

Il hurla de plaisir, c'était finit mais pas pour ce soir c'est une autre histoire

Corsica

pier231@orange.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.