14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Frères de coeur -5

Allongé sur le sol, incapable de bouger, je reprenais à grandes peines ma respiration. Jérémy venait, durant plus d'un quart d'heure, de jouer avec ma respiration et ma gorge, enfonçant à sa guise sa queue au fond de ma bouche afin d'assouvir son fantasme de se faire sucer. Et tout ça, sans vraiment me demander mon avis
D'un côté, j'avais moi-même accepté de me prêter au jeu, mais ce n'était pas une partie consciente de moi qui mettait mit dans le rôle. La chaleur, le manque d'oxygène par son poids sur ma cage thoracique et une petite montée d'excitation, je dois bien l'avouer, m'ont poussés à servir de simple poupée gonflable à Jérémy. C'est vraiment le sentiment que j'avais au fond de moi : de n'avoir servi que de trou chaud pour accueillir son membre.

D'autant qu'au vue du plaisir qu'il y a pris et de la solitude qui règne dans ce coin perdu, je doutais sincèrement que mes souffrances allaient se terminer maintenant. Et s'il recommençait, serait-il aussi agressif et violent qu'il l'avait été ? Ou encore plus ? Et serai-je à chaque fois dans l'obligation d'avaler son sperme ? Le simple fait d'y repenser me fit frissonner.

Alors que je reprenais peu à peu conscience, je remarquai que mon meilleur ami était tout aussi essoufflé que moi, quoiqu'il avait un sourire satisfait aux lèvres et le regard pétillant d'excitation. Fixant le plafond de ses yeux bleus, il murmura :
-Mec… C'était divin ! Je ne te dis pas le pied que j'ai pris à me faire sucer par ta bouche !
-Il est hors de question que nous recommencions ! m'exclamai-je en me mettant assis en tailleur, face à Jérémy, les sourcils froncés. Je n'ai pas du tout apprécié ton traitement : j'avais l'impression de n'être qu'un objet pour toi !

Il semblait ne pas m'écouter, le visage équanime, les membres tremblants, caractéristiques d'un plaisir immense. Et son ignorance ne fit qu'attiser un peu plus le ressentiment que me gagnait. Moi qui, d'habitude, suis un garçon plutôt calme et réservé, le comportement qu'il a eu me mettait vraiment hors de moi.
-Tu m'entends ? m'énervai-je de plus bel, fixant d'un regard noir mon meilleur ami. Tu m'as vraiment fait mal et tu semblais ignorer mon mal-être. Seul ton petit plaisir comptait à ce moment-là ! Tu m'as même forcé à boire ton sperme ! C'était dégoûtant !

Un long silence accompagna à nous mes remarques.
-Tu m'entends ?

Je cru avoir enfin fais réagir Jérémy car ce dernier se mit d'abord sur ses coudes pour se relever avant de se remettre sur ses pieds. Il se tourna vers moi, un sourire vicieux se peignant sur ses lèvres, sa main branlant doucement son pénis qui reprenait peu à peu sa taille d'érection et s'avança vers moi en disant :
-Bon, ça suffit pour la pause : on remet le couvert !

Je n'en revenais pas : il avait éjaculé il y a environ dix minutes et ne semblait avoir jamais pris autant de plaisir et il voulait déjà recommencer ! Une fille qui devait passer la nuit entière avec ce colosse ne devait pas pouvoir marcher avant plusieurs jours. Son rythme de baise devait infernal avant qu'il ne soit rassasié.
-Arrête Jérémy, tu ne m'as pas entendu ou quoi ? protestai-je en tournant la tête de côté pour ne pas avoir son membre à moitié en érection sous le nez.
-Ne fais pas comme si tu ne l'avais pas voulu : je ne t'ai pas demandé de me sucer, à ce que je sache, fit-il remarquer en agitant son gland devant mes yeux, comme s'il voulait me mettre en appétit, comme on agiterait un os devant un chien.
-Va te faire foutre ! Tu as profité de moi
-Et je suis sûr que tu as adoré. Allez Max, regarde un le un peu, il te réclame (il prit une voix un peu plus fluette, comme s'il faisait parler son sexe) Tonton Maxime, moi j'aime bien quand tu me suces ! Tu ne peux pas faire plaisir à ton meilleur des meilleurs amis ? Hein ? Tu ne voudrais pas ?
-Tu te fous de ma gueule, n'est-ce pas ?
-Un peu, mais c'était pour la manière délicate, souffla-t-il. Maintenant, je redeviens un peu plus méchant.

Il fit un dernier grand pas vers moi, attrapa mes deux mains avant que je n'ai le temps de réagir et me les bloqua au-dessus de ma tête, m'empêchant de faire toute résistance. De ses doigts libres, il me pinça le nez pour m'empêcher de respirer. Je fis mon possible pour retenir ma respiration mais je fus contraint de reprendre une grande inspiration par la bouche et il en profita pour enfoncer son sexe. En moins d'une seconde, toute ma cavité buccale était remplie de son membre qui grossissait au simple contact chaud de ma langue. Je sentais mes lèvres se distendre et ma mâchoire s'écarter au fur et à mesure de son érection. Pour couronner le tout, plus la peine d'y aller en douceur pour commencer : Jérémy faisait déjà de brusques va et vient dans ma bouche, faisant ressortir son sexe pour mieux le renfoncer au fond de ma gorge. A plusieurs reprises, lorsqu'il était au maximum, ses poils pubiens chatouillant mon nez, il faisait un petit mouvement de son bassin pour me faire sentir son épais membre.

Je tentai par tous les moyens d'échapper à son emprise, agitant mes jambes en tous sens pour lui faire comprendre que j'avais mal mais il s'en fichait éperdument, ne profitant que de son petit plaisir.
-Putain, t'as vraiment une super bonne bouche ! Plus je reste dedans et plus j'ai envie de te la défoncer et de te la baiser encore plus violemment !
Il me pilonnait littéralement, donnant de puissants coups de reins dans ma bouche au point que ma tête lui échappa des mains et vint frapper le mur derrière avec violence. Je fus un peu sonné par le choc et Jérémy en profitant pour repousser tout mon corps vers la cloison, ne me laissant plus aucune possibilité de m'échapper et il me mit en face du visage son gland qui dégoulinait de sa mouille abondante et des longs filets de bave qui parcouraient ses veines et sa peau. La bouche bée, il en profita pour me pénétrer un nouveau d'un grand coup, remplissant à nouveau ma langue de son sexe chaud que j'humidifiais de plus en plus. De ce fait, la pénétration en profondeur se fit plus facilement et il eut à loisir de réguler son rythme entre effréné-violent et lent-abyssale, jouant avec ma respiration et ma salivation qui se faisait particulièrement nantie. Je voyais les lourdes gouttes provoquées par le choc de son pubis et de mes lèvres mouillées s'écraser dans ses poils blonds et d'autres couler lentement vers ses couilles qui se ballotaient et m'aspergeaient de mes propres sécrétions.
Plus les minutes s'écoulaient et plus sa mouille s'ajoutait à ma bave, formant un mélange sucré-amer qui s'épandait sur le sol en une petite flaque et sur mon torse, comme une rivière aqueuse qui imbibait et imprégnait mon propre boxer. Et au fur et à mesure du temps, je pus constater qu'une bosse dans mon sous-vêtement, comme si je commençais la domination de mon meilleur ami sur moi. Ce dernier ne manqua de noter ce détail.

-Ah ah, et toi qui me disait ne pas aimer ça ! siffla-t-il en touchant de son pied mon paquet qui grossissait. Ça t'excite même de savoir que mon gros membre te baise ta petite gueule, t'as vu ça ?
Pour toutes réponses, j'émis un vague grognement et je fermai les yeux, des larmes de douleurs commençant à couler et à s'additionner au liquide qui se déversait sur mon corps. Jérémy devint de plus en plus agressif en me pénétrant la bouche. Je n'avais même plus de possibilité de refermer un peu les mâchoires : elles étaient à leur envergure maximum. Impossible de les serrer ou desserrer. Je sentis le corps de mon ami se raidir de plus en plus et sa pression sur ma tête se fit plus importante et ses grognements devinrent de véritables cris de jouissance. Dans un dernier mouvement de son bassin, il s'enfonça au fond de ma gorge, si loin que je sentis mes amygdales en subir ses assauts et empêchaient à son membre de pénétrer plus loin. Je pouvais néanmoins noter que son sexe fut parcouru de soubresaut et de tics nerveux et je n'eus même pas l'occasion de sentir son sperme se déverser car il était directement éliminé dans mon gosier.

Si j'avais pu qualifier le hurlement qu'avait poussé mon meilleur ami en cet instant, je dirai qu'il correspondrait à la brame du cerf et moi, j'étais en train de m'étouffer car il m'empêchait d'inspirer de l'air depuis plus d'une minute. Lorsqu'enfin il libéra ma gorge et me permit de reprendre mon souffle et d'éviter que je ne rende mon déjeuner et mon dîner d'un seul coup, il me dit d'un air satisfait :
-Je crois que nous allons passer de merveilleux jours, toi et moi, ici.

Valtaria

valeerra@hotmail.be

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Frère de coeur

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)