Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Les potes de mon grand-frère
Ce qu'ils sont devenus

J'écris de plus en plus rarement mais voici malgré tout la suite des aventures des « potes de mon frère » - où l'on retrouve Guy, le grand noir.

Philippe Meyer a 40ans.

Il est professeur de mathématique dans un collège de la région. Il était marié, il a même une fille mais cela fait deux ans maintenant qu'il a divorcé et qu'il assume enfin pleinement son homosexualité. Ce n'est pas toujours facile - il a une plutôt belle gueule et il s'est remis au sport mais cela n'empêche pas les refus et les déconvenues. Quand le besoin se fait trop pressant, ou quand il a envie de changer un peu des appli et des sites de rencontres, il se rend dans un parc réputé pour être un lieu de rencontre gay.

Il est 22h30 environ quand il arrive. La lune est presque pleine et le ciel dégagé, ce qui est plutôt pratique pour voir à peu près à qui on a affaire. Il n'y a presque pas de voiture : il craint d'être venu pour rien. Il décide quand même de faire un tour dans le parc - qui alterne les zones sombres et les zones éclairées par des réverbères.

La première personne qu'il croise est un jeune rebeu qu'il n'avait jamais vu : 25ans, peut-être un peu plus, en jogging, bien foutu, l'air farouche - très excitant. Philippe s'approche de lui. Il n'a même pas le temps de lui dire quelque chose que le rebeu lui lance :
Tu t'es vu ? Casse-toi.
Philippe n'a aucune envie de se faire casser la gueule - aussi fait-il prudemment demi-tour et continue son exploration. Il n'y a vraiment pas grande monde. Il finit par apercevoir une silhouette assise sur un banc. il s'approche : c'est un jeune homme grand et mince, pas plus de 20ans, aux habits sombres et au visage noir comme l'ébène. Il ne fait rien et paraît s'ennuyer. Philippe se dit qu'il ne risque rien sauf un refus :
Je peux m'asseoir ?
Le jeune homme dévisage Philippe un instant puis répond :
Désolé mais ça ne va pas le faire.
Pas de problème. Bonne chance ! Ca a l'air mort ce soir.
Philippe est sur le point de repartir quand le jeune homme lui lance :
Attendez ! Monsieur Meyer ?
Philippe s'arrête net. Le jeune homme continue :
Monsieur Meyer ? Le prof de math ? Vous ne vous souvenez pas de moi ?
Philippe dévisage le jeune homme, il creuse sa mémoire mais ça n'est pas facile, surtout avec cette obscurité. Le jeune homme lui propose de s'asseoir : « De toute façon c'est mort ce soir. ». Philippe hésite un peu : se retrouver dans ce genre de parc avec un ancien élève, ce n'est pas quelque chose qu'il avait prévu. Mais le jeune homme n'a visiblement aucune envie de se moquer de lui ou de lui faire de chantage - de toute façon, il y a de fortes chance que ce jeune homme n'a pas non plus envie que ça se sache. Alors Philippe s'assoit. Le jeune homme se présente :
Guy ! J'étais votre élève en 4ème et en 3ème il y a six ou sept ans je pense, j'ai 20 ans maintenant.
Ah oui ça fait un moment. Mais oui ça me dit quelque chose ! Le grand noir du fond de la classe qui ne travaillait pas beaucoup !
C'est vrai, je ne travaillait pas beaucoup mais je vous aimais bien quand même.
La scène a quelque chose de surréaliste : un professeur et son ancien élève qui discutent en pleine nuit dans un parc de drague. C'est le professeur le plus intimidé des deux.
Guy : Alors comme ça vous êtes…
Philippe : Homosexuel ? Oui oui comme tu vois… Je pense que je l'ai toujours été d'ailleurs, mais bon, la vie, c'est compliqué parfois.
Guy : Vous l'étiez déjà quand j'étais votre élève ?
Philippe : Oui oui. Mais rassure-toi : ce ne sont pas mes élèves boutonneux et puant la sueur qui m'attiraient ! Je matais plutôt du côté des stagiaires et du prof de sport.
Guy : Ah ouais le prof de sport, j'avoue, il était pas mal. Même si à l'époque je regardais pas trop les mecs.
Philippe : Ah oui ? C'est récent pour toi ?
Guy : Oh là c'est une longue histoire ! Et maintenant alors ?
Philippe : Maintenant quoi ?
Guy : Bah je sais pas, je suis toujours boutonneux et puant la sueur ?
Heureusement qu'il fait nuit car Philippe se sent devenir tout rouge et sa queue pulse dans son boxer.
Philippe : Non non au contraire. Tu es devenu un très beau jeune homme. Tu dois avoir beaucoup de succès.
Guy : Ouais faut le dire vite. C'est tout récent et j'ai pas envie de m'afficher. Et ici y'a vraiment pas grand monde. Je crois que je vais rentrer sans avoir rien pu faire.
Philippe : Oui pareil pour moi. J'ai déjà fait quelques rencontres sympa ici mais ça dépend vraiment des soirs.
Guy : Ouais, on est bon pour aller se branler chacun de son côté !

Il restent un instant côte à côte en silence. Philippe est un peu gêné par cette dernière phrase, il ne sait pas trop s'il doit continuer dans le même délire ou pas. Guy finit par sortir :
Guy : Vous voulez vous occupez de moi ?
Philippe : Comment ça ?
Guy : Bah devinez !
Philippe : Mais tu m'as dit avant que ça n'allait pas le faire. Ce que je peux comprendre d'ailleurs, je suis plus âgé, tu pourrais trouver mieux…
Guy : Où ça ? Y'a personne ici. Et puis plutôt que de se branler chacun chez soi… Je vous dois bien ça. On va dire que c'est pour toutes les fois où vous ne m'avez pas envoyé en colle alors que je le méritais !
Philippe est traversé de pensées contradictoires : Guy est un ancien élève ! Mais justement, il n'est plus un élève. Il revoit en Guy les traits du collégien, ce qui le met plutôt mal à l'aise mais il voyait aussi un très beau jeune homme qui n'a plus rien d'un ado boutonneux.
Guy : Allez-y, faites-vous plaisir ! Vous ne voulez pas voir une belle bite de black ?
Philippe : Je peux ?
Guy fit un signe de tête en guise de réponse.

Philippe avance timidement la main et toucha la cuisse du jeune homme à travers le nylon de son jogging. Ce simple contact lui fait bondir sa queue, il sent son pouls s'accélérer. Guy se laisse faire : Philippe remonte sa main jusque vers son entrejambe qu'il palpe pour voir comment la queue est positionnée puis il la serre entre les mains, toujours au-dessus du jogging. Guy écarte légèrement les jambes. La queue est encore molle mais de taille déjà assez respectable. Sans se précipiter, Philippe caresse la queue puis glisse la main à l'intérieur du pantalon et du boxer pour la toucher directement : il sent le pubis poilu, les couilles épaisses et la queue chaude qui semble s'allonger à mesure qu'il la parcourait : elle est en train de bander et ne semble plus vouloir s'arrêter ! Il malaxe un peu le tout puis descend un peu le jogging pour pouvoir sortir l'attirail à l'air libre. A la lumière du réverbère, il découvre une bite magnifique - encore un peu molle mais déjà énorme, avec un très beau gland circoncis.

Guy pousse un soupir d'aise, croise les mains derrière la tête et se détend encore un peu.
La queue de Philippe lui fait mal, coincée dans son pantalon, mais il ne veut pas se préoccuper de ça pour l'instant : il sait que Guy lui fait une faveur en lui laissant sa queue, il veut profiter de l'occasion.

Guy : Alors ? Vous la trouvez comment ?
Philippe : Magnifique ! Tout bonnement magnifique !
Guy : Déjà au collège les potes étaient jaloux quand ils la voyaient dans les douches.
Philippe : Je les comprends !

Philippe caresse les couilles d'une main, et tient la queue fermement de l'autre. Puis il crache de la salive dans sa main pour pouvoir branler au mieux le gland du jeune homme. Guy laisse échapper un nouveau soupir et tend encore un peu son bassin en avant pour inciter Philippe à continuer - toujours avec les mains derrière la tête. Philippe le branle ainsi quelques instants - il meurt d'envie de le sucer mais il n'ose pas, jusqu'à ce qu'il sente la grande main de Guy se poser sur son crâne et le pousser, gentiment mais fermement, vers le bas. Il ne se le fait pas dire deux fois et baisse sa tête et commence à le sucer. Guy a gardé sa main posée sur son crâne et lui impulse le rythme sans violence, tout en douceur.

La position n'est pas très confortable : Philippe est assis à côté et penché sur la queue, elle-même un peu coincée par le jogging. Il serait plus à l'aise à genoux entre ses jambes, mais il préfère continuer comme ça plutôt que de s'interrompre.

C'est à ce moment-là que Guy aperçoit le rebeu de tout à l'heure approcher. Il a été attiré par les bruits de discussion : le vieux (Philippe) ne l'intéressait pas du tout mais le jeune black un peu plus ! Il reste d'abord un peu à distance en se touchant la queue à travers son jogging (le sien était en coton) puis, quand Philippe se baisse pour sucer Guy, il s'approche un peu plus. Il s'adresse à Guy :
Belle queue mec !
Merci !
Philippe sursaute. Il arrête sa pipe et redresse la tête. Pour bien visualiser la scène, il faut préciser que Guy est assis au bord du banc, Philippe au milieu et que le rebeu s'est approché du côté de Guy. Le rebeu a sa main carrément dans son pantalon désormais, il se palpe tout en matant Guy et Philippe.
Le rebeu : Et tu suces aussi ? Ou tu te fais juste sucer ?
Guy : Ca dépend du matos !
Philippe observe la scène tout en branlant Guy.
Le rebeu : Mate et dis-moi ce que tu en penses.

Le rebeu descend son jogging jusque sur le genoux et fait apparaît un entrejambe très poilu d'où émerge une queue déjà bien grosse et qui continue à grossir : pas aussi longue que celle de Guy, un peu plus fine également mais très honorable, d'où pendaient deux belles couilles épaisses.
Le rebeu : Alors ?
Guy : Pas mal !

Philippe peut voir le rebeu un peu plus distinctement à la lueur du réverbère : il est un peu plus âgé que Guy, probablement 25ans, le corps athlétique très bien proportionné (là où Guy était un grand gaillard musclé sec et mince), des cuisses puissantes à ce qu'on peut en voir, et une gueule bien virile, avec une barbe de trois jours et, seule ombre au tableau, des traits assez durs - le gars est visiblement là pour assouvir des pulsions qu'il n'assume pas trop. Philippe est aux anges : il a dans sa main une magnifique queue noire qui dépasse du jogging de Guy et devant lui, juste sous ses yeux, Guy s'est penché pour commencer à sucer le rebeu, debout contre le côté du banc, le jogging baissé jusqu'aux genoux. Dire qu'il a cru s'être déplacé pour rien !

Le rebeu ne prête pas attention à Philippe mais Philippe lui, profite du spectacle. Il en a presque oublié la queue de Guy mais Guy le rappelle à l'ordre : sans cesse de sucer le rebeu, dont la queue avait grossi jusqu'à devenir bien dure, légèrement recourbée vers le haut, il cherche la tête de Philippe et la ramène jusqu'à sa queue. Pendant un petit moment, on entend surtout des bruits de déglutition. Seul le rebeu rompt le silence de temps à autres : « Alors t'aime ma belle queue de rebeu ? Tu kiffes  ? ».

Le rebeu finit par dire : - Putain, quand même t'as aussi une belle queue toi !
Guy s'arrête de sucer.
Guy : Tu veux goûter ?
Le rebeu : Pourquoi pas ! Une queue comme ça, ça vaut le détour.
Guy : D'accord mais d'abord tu laisses mon pote te sucer un peu.
Le rebeu : Qui ça, le vieux ? C'est ton pote ? Je me fais pas sucer par un vieux moi, désolé.
Guy : Je t'assure qu'il suce comme un chef. Et si tu veux goûter ma queue, faut passer par là.
Le rebeu : T'es un ouf toi !
Guy : Sois cool mec. Laisse-le te sucer puis tu t'occupes de ma queue.

Philippe s'est interrompu pour suivre leur échange. Il n'en revenait pas. Guy était décidément un garçon très gentil ! Il écoute sans rien dire.

Le rebeu : Bon ok.

Le rebeu se déplace pour se retrouver face à Philippe qui se penche à son tour sur la queue luisante. Il peut à la fois savourer la belle queue bien ferme du rebeu, et le goût de la salive de Guy - c'est la première fois qu'il se retrouve à sucer ainsi une queue après un autre mec. Avoir ces deux beaux jeunes hommes pour lui est un rêve qu'il n'aurait même pas imaginé comme un fantasme pour se branler ! Il ne s'est pas touché la queue mais il sait qu'il avait trempé son boxer de mouille. Le rebeu a pris sa tête entre ses mains pour lui baiser la gueule - il est plus directif, un peu plus brutal que Guy mais ce n'est pas pour déplaire à Philippe qui s'agrippe fermement aux fesses musclées et poilues du rebeu et qui sent l'odeur muscée de ses poils quand le rebeu lui fait faire des gorges profondes.

Le rebeu : J'avoue tu te débrouilles plutôt bien. T'encaisse bien les gorges profondes !

Pendant ce temps, pour être plus à l'aise, Guy enlève son jogging et son boxer, tout en gardant ses chaussures, puis il se se penche et s'approcha de Philippe : il veut lui aussi continuer à sucer ! Guy et Philippe se partagent ainsi la queue du rebeu. Philippe est très troublé de voir le visage de Guy aussi près du sien, et de le voir sucer la queue du rebeu « en gros plan » pourrait-on dire. (lequel rebeu était aux anges !). Il aurait bien envie de s'approcher et de l'embrasser mais quand leurs lèvres se frôlent sur la queue du rebeu, Guy se recule en rigolant et en disant « c'est trop zarb ! ».
Philippe continue à sucer le rebeu qui se penche pour pouvoir palper la queue de Guy.

Le rebeu : Elle est trop grosse putain. Ca c'est de la teub !

Le rebeu fait comprendre à Philippe qu'il doit s'arrêter. Sans relever son jogging, donc en restant cul nu, le rebeu se met à genoux entre les jambes de Guy et commence à lui sucer la queue et lui prend la main pour qu'il la pose sur sa tête. Guy regarde Philippe avec un sourire, hausse les épaules et fait ce que le rebeu lui demande : il se montre un peu plus directif et appuie sur sa tête pour lui faire sucer le plus loin possible.

Philippe se demande ce qu'il doit faire pendant ce temps. Il se met alors à genoux sur le sol, mais derrière le rebeu - avec sa position à genoux penché vers l'avant, le rebeu a ses fesses bien ouvertes et tendues vers l'arrière ! Philippe se garde bien d'y toucher ! Il ne s'est mis là que pour pouvoir tendre son bras entre les jambes et lui caresser la queue. Cela semble plaire au rebeu car il écarte un peu les jambes pour lui faciliter le passage. Avec la salive et la mouille, Philippe peut bien caresser et malaxer le gland du mec, parfois il tend aussi la queue vers le bas ou alors il remonte jusqu'aux couilles. Sentir cette queue palpiter dans sa main tout en voyant la tête du rebeu monter et descendre sur la queue de Guy, le tout à la lumière du réverbère, c'était un spectacle particulièrement excitant.

La surprise vient quand le rebeu tend un bras vers l'arrière pour chercher la tête de Philippe et la plaquer contre ses fesses. Philippe n'en revient pas : le rebeu veut se faire bouffer le cul ! Lequel cul est d'ailleurs fort appétissant : les fesses sont fermes et poilues, et le cul en lui-même ne l'est pas trop (poilu) et est tout à fait propre. Philippe s'exécute et commence à lui faire un bouffage de cul en règle, en se concentrant progressivement sur son trou à mesure que les gémissements du rebeu lui disent qu'il est sur la bonne voie et qu'il peut continuer. Il n'a pas cessé de caresser la queue du rebeu, mais le rebeu, lui, a cessé de sucer Guy : il tient la queue black bien en main mais a le visage plongé dans ses couilles; il parait complètement concentré sur ce que Philippe est en train de lui faire.

Philippe est un peu décontenancé, il ne s'attendait pas à ce que ce rebeu si viril dans son allure se retrouve ainsi dans une position passive, mais il continue. Il a désormais un doigt dans le cul du rebeu qui gémit de plus belle - puis deux ! Quand Philippe relève la tête, il peut voir Guy qui se marre en silence devant se spectacle et ils échangent des regards complices.

Puis le rebeu lance : Prends-moi ! Vas-y, prends-moi !

Philippe ne se le fait pas dire deux fois. Il déboutonne son pantalon, sort une capote et du gel qu'il a toujours avec lui dans ces cas-là, s'enfile le tout et présente sa queue - à peine plus fine que celle du rebeu - à l'entrée du trou déjà préparé. il veut y aller doucement mais de lui-même le rebeu recule brusquement et se la prend d'un coup. En le voyant à genoux, enculé par lui d'un côté, et léchant la queue de Guy de l'autre, Philippe ne peut s'empêcher de penser que ce rebeu est bel et bien en train de se faire prendre comme une salope ! Puisque c'est ça qu'il est venu chercher, Philippe se met dans son rôle et lui donne de sérieux coups de reins pour bien enfoncer sa queue jusqu'au bout. Il pousse le pull du jeune homme pour dénuder une grande partie du dos et, en lui agrippant fermement les hanches, Philippe commence à pilonner le rebeu à genoux devant lui. Lequel rebeu « encaisse » bien lui-aussi. Il avait un cul magnifique, serré, un corps musclé et puissant, et en même temps complètement dominé par ce plaisir « passif ». Le rebeu commence à se branler frénétiquement. Philippe a une main agrippée à la hanche du gars, l'autre sur sa nuque, et tout en accélérant son rythme, il échangeait des regards avec Guy, qui qui se régalait du spectacle.

Philippe est sur le point de venir quand il sent le cul se refermer sur sa bite et le rebeu pousse des gémissements encore plus fort : il a joui, le sperme a jailli sur le sol. Il s'arrête aussitôt, fait sortir la queue de Philippe, relève son jogging, bredouille un « Merci les gars » et part- ou plutôt « s'enfuit » tant ce fut rapide. Guy et Philippe se retrouvent seuls avait d'avoir pu compris ce qui s'est passé.

Philippe : En voilà un qui était pressé.
Guy : Ouais. A peine joui, il s'est cassé ! Vous avez joui vous ?
Philippe : Non pas encore et toi ?
Guy : Non plus. Mais c'était pas loin.
Philippe : Je peux te finir si tu veux !
Guy : Vous feriez ça ?
Philippe : Avec plaisir !

Tout en restant à genoux, et en évitant les traces de sperme sur le sol, Philippe s'avance jusqu'à prendre la place occupée avant par le rebeu. Il profite un peu de la vue sur la queue, les couilles, les cuisses (avant, tout était caché par le jogging !) puis il plongea et recommença à sucer son ancien élève. De lui-même il prend la main de Guy pour qu'il la pose sur sa tête : il aime ce contact chaud et ferme, puis il le suce de plus belle, tout en se branlant de son côté. Il ne parvient pas à faire une gorge profonde complète mais il se débrouille suffisamment bien pour que moins de trois minutes plus tard, Guy veut le faire reculer en disant « Attention ça bien ! » Mais Philippe tient bon et ne recule pas : il suce Guy jusqu'au bout, et reçoit avec plaisir de longues giclées de sperme dans la bouche. Il y en avait vraiment beaucoup mais Philippe avale tout, et continua à bien lécher et nettoyer le gland - jusqu'à faire sursauter Guy qui lui demanda d'arrêter. Philippe a joui en même temps et son sperme a rejoint celui du rebeu sur le sol.

Puis Philippe se rassied sur le banc à côté de Guy, qui a toujours les jambes nues et dont la queue reprend - très doucement - une taille normale. Philippe sort un paquet de cigarettes de son jeans, en offre une à Guy qui accepte bien volontiers et ils se fument une clope tous les deux côte à côte, pour se remettre de leurs émotions.

Guy : He ben, je ne m'attendais pas à ça en venant ici ce soir, et vous ?
Philippe : Non plus ! Mais je pense que tu peux me dire tu maintenant. Non ?

C'est ainsi que malgré leurs différences d'âge, Guy et Philippe sont devenus de bons amis, et que Philippe suce encore Guy de temps en temps !

Marc 67

Micmac67@live.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Les potes de mon grand-frère

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay