Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 -

Moto 2

Le Dimanche


Après ma dose matinale de sperme (5 bonnes giclées après 10 mn de pompage), on retrouve Eric dans la cuisine.

J'ai juste enfilé un de mes shorts jeans spéciaux et mon collier, marc est en shorty et Éric en caleçon avec la bite qui sort par la jambe gauche de 4 bon cm !

Après le petit-déjeuner, ça y est, je suis le cul sur une moto avec le guidon entre les mains. Explication des bases, puis essais de roulage dans la propriété. Le plus dur : le premier demi tour ! Exécuté le pied au sol ! On fera mieux la prochaine fois. Encore quelques 10aines de mn à faire des aller et retour, des freinages et des virages. On rentre la moto au garage. Je suis en sueur et file directement aux douches.

Je suis sous le jet, les oreilles bouchées par le bruit de l'eau et ne vois pas arriver les deux compères Marc et Eric !

Marc coupe l'eau, étonné je me tourne vers la porte et les vois tous les deux hilares. Ils m'attrapent, me soulèvent du sol (75kg de muscle quand même !) et me portent jusqu'au banc de musc, couché sur le ventre, ils attachent mes mains et mes pieds avec des menottes de chaque coté.

Attaché, à leur merci, j'entends marc apporter les "instruments de plaisir".

Il commente mon corps de façon très clinique, montrant mon anus, plantant dedans un doigt plein de graisse à gode, puis deux et un troisième les rejoint.
Il les fait tourner doucement dans un sens puis l'autre. Titillant ma prostate, je bande un max. Eric admire mes 20cm, c'est gentil de la part de 26cm !

Marc commente l'ouverture de mon anus, il sort les doigts et m'enfile son gros sexe et montre a Eric comment je prends bien sa bite jusqu'aux couilles. Encore 3 ou 4 vas et viens et il sort. Il attrape le gode 28cm et commence à me l'enfiler. Eric dit qu'il comprend comment j'avais pu prendre sa bite de 26 sans trop de difficultés. Marc me présente sous le nez le flacon de poppers, je sniff un grand coup et il me rentre le monstre en plastic ! Je gueule, et entends Eric rire aux éclats. Il me masse les flancs et me dit bravo pour la saillie ! Je me sens très chienne !

Après dix minutes de limage, j'entends une kpote claquer sur sur une bite, ça ne peut être que celle d'éric. Marc arrache le gode de mon trou, j'ai une impression de courant d'air dans le ventre avant de sentir Eric enfoncer sa grosse bite dans mon anus ainsi préparée.
Il ne s'arrête que lorsque je sens ses couilles contre les miennes. Il reste enfoncé en moment puis commence les va et viens. Il me chauffe le cul. Marc ajoute du lubrifiant, ça rafraichi mon trou.

Je sens les va et vient s'accélérer, je serre mon anus, Eric gueule que c'est trop bon, je serre plus, il est obligé de pousser fort. Il décule brutalement arrache la kpote et je sens de grand jet de sperme me couvrir le dos jusque dans les cheveux. Puis une nouvelle douche de sperme vient de coté, c'est marc !

On reste tous 5 bonnes minutes à récupérer, ils me déhanchent et nous partons tous les trois vers les douches.

Le grand moment de tendresse, on se savonne réciproquement, en fait surtout eux me savonnent. Ça ressemble beaucoup a des caresses, on se sèche et remontons nous restaurer.

L'après midi est bien entamé quand nous planifions les cours de conduite. Il admire mon casque shoei et approuve mon choix, il me conseille pour les botes. Il repart et nous nous retrouvons seuls tous les deux. Je rejoins marc dans le divan et me love dans ses bras. Il me dit qu'il est content de moi et de mon obéissance.
J'ose lui dire que je l'aime. Il me cloue le bec en me roulant une pelle. Il me traite gentiment d'imbécile et dit que si je continu je vais m'en prendre une ! Je le crois pas et m'endors dans le creux de son épaule.

Je me réveille seul, je le cherche et le voit dans le fauteuil en face de moi, me regardant le menton entre ses doigts.

On se sourit, il me dit d'aller m'habiller car il doit me ramener chez mes parents.

J'ai une baisse de moral ! Je voudrais rester toujours avec lui !

Il me lâche devant la grille de la maison je sors et le regarde partir.

Je rentre et mes parents me demande pourquoi marc n'est pas rentré, j'invente un mensonge en lui prétextant des rendez vous tôt le lendemain matin. Je file dans ma chambre et rêvasse couché sur mon lit.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.