Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 181

La touze 2011 - 4

Pour la nuit, beaucoup ont préféré essayer le nouveau dortoir. Faut dire qu’il a de la gueule : couchage immense (10m), sanitaire favorisants la vue des uns sur les autres…
A l’opposé des douches, nous avons eu le temps d’installer un projecteur vidéo qui peut diffuser tout types de films (mais vous aurez compris plutôt de cul par chez nous)  sur une largeur de plus de 2m.

A part Eric, Bo-gosse et Xavier qui squattent l’étage du donjon avec Ric, Cédric, moitié et Théo1, tous les autres ont trouvé place dans la maison.
Pour ma part j’ai passé la nuit avec Johan, Marc et Alex. Pas très original, mais après la débauche de la journée, Johan comme moi avions besoin/envie de retrouver nos bases !

Le dimanche n’a pas démarré de bonne heure. J’ai été le premier levé (en dehors de Samir et Ammed), il était déjà 10h. Comme la veille j’ai pu profiter seul de la piscine pendant une demi-heure et c’est encore Ric qui m’a rejoint le premier.  Après un bon roulage de pelle, nous nous y sommes remis et nous avons pu nager ½ heure de plus avant de voir apparaître les autres invités.

Les arrivées se sont étalées jusqu’à midi environ. Le matin a été très calme, bisous et câlins seulement. Après la piscine, avec Ric, je suis descendu à la salle de muscu histoire de faire gonfler un peu nos musculatures. Franck nous a suivis et nous avons vu avec plaisir Second et Julien nous rejoindre.

Avant de démarrer notre séance, je distribuais à chacun un jock, le seul « vêtement » autorisé dans cette salle.

Pendant que nous entamions nos développés couchés, Ric et moi, les trois autres se sont échauffés.

5 mn plus tard Cédric se pointait. Je trouvais un jock à sa taille parmi ceux que j’avais achetés pour Jimmy. Aussitôt il s’est intercalé dans notre rotation. Il avait eu les yeux plus grands que le ventre et la barre chargée de ses 90 Kg est restée sur le portant !
Quelques 20 Kg de moins et il poussait à son tour la fonte.
Second et Julien  s’étaient mis à travailler leurs dorsaux.
Quand je n’étais pas couché sur le dos à pousser ma barre, je passais les voir travailler. Ma main sur leur dos à sentir les muscles travailler sous la peau, c’est excitant et ma queue a commencé à gonfler. A les regarder de plus près, Julien et Second sont deux beaux jeunes males.
Second, s’est fait une belle musculature avec son taf de maçon et son bronzage est déjà au top en ce début d’été. Seules ses fesses sont blanche à la dimension réduite de son short en jeans ainsi que ses pieds jusqu’aux chevilles (marque de ses caters).
Julien, quand à lui,  à des muscles plus « long » et son bronzage laisse à désirer ! Mais l’un comme l’autre arborent de belles épaules larges, une taille fine et un beau petit cul rond. Coté queues, c’est pas mal non plus et chez eux aussi ça commence à tendre la poche des jocks !

Marc passe la tête dans la porte pour nous dire qu’il est temps de les rejoindre pour déjeuner.

Il était temps car toutes les bites étant raides nous allions probablement baiser entre nous !
Douches. Malgré les savonnages mutuels, nous réussissons à ne pas aller trop loin.
Second et Julien sont impressionnés par les installations quasi professionnelles.
Ric et Cédric de confirmer que la seule différence avec leur club de muscu était le nombre de chaque appareil. Et Ric de compléter qu’il ne baisait pas au club ! Même s’il pensait que certains mecs se seraient bien fait son petit cul.

Nous enfilons nos maillots et remontons sur la terrasse. Samir et Ammed avaient déployé le buffet et chacun piochait dedans. Ric se souvenant du « match » de l’après midi, tout comme Jimmy et Moitié, grignote seulement.

Après un bon café, je pars avec les trois athlètes du cul et avec Kev et Franck pour m’aider.

Au donjon, nous préparons les 3 compétiteurs.

  • Lavements, jusqu’à ce que l’eau sorte aussi transparente en sortie qu’en entrée.
  • Graissage de cul et dilatation à la main.
  • Pluggage des 3 culs en attente

Tous les autres nous rejoignent. Les actifs devant honorer les culs de nos trois salopes se préparent à leur tour. Tous les autres passifs sont priés de sucer, lécher les bites, bouffer les couilles, exciter et garder raide la dizaine de queues qui bientôt pénétreront par deux les trois culs préparés.

Les premiers à s’y mettre sont Marc Alex et Igor. Ils se couchent sur le dos à environ 1m de distance sur les grands tatamis. Avec mes deux acolytes, nous dépluggons nos sportifs et les plantons sur les trois bites dressées. Nous les laissons trouver leurs positions puis, Bruno, Olivier et Jean Black se placent dans leurs dos et plantent à leur tour les trois culs offerts à la performance.
Heureusement que nous les avions bien préparés, car malgré quelques grimaces et ce uniquement pour Moitié, les deuxième pénétrations se sont faites sans cris. Faut dire qu’ils étaient volontaires !
Il faut quelques minutes avant que les mouvements soient harmonieux et que nos trois « enculés » se fassent ramoner copieusement. Ric et Jimmy encaissent bien la chose, Moitié à plus de difficultés à gérer. Bo-gosse s’approche et l’encourage. Il lui dit que s’il accepte bien, lui l’enculera en dernier avec Eric ou Xavier.
Vu la taille des deux, ça pourrait plutôt effrayer Moitié. Mais ce dernier est tout content et il donne des coups de cul pour se faire pénétrer encore plus fort ! 
Tous autour, nous bandons et les mains masturbent leur propre sexe comme ceux qui leurs sont voisins.
Les enculeurs en second cèdent leurs places et sont remplacés par Eric, Bo-gosse et Xavier.
Pour y aller progressivement et rassurer sa Moitié, Bo-gosse l’encule en duo. Ric récupère les 26cm de Xavier en plus alors que Jimmy se satisfait d’Eric en plus. Avec mes deux comparses, nous avons remis une couche de gel entre temps. A la demande de Ric je distribue des flacons de poppers pour leur en faire inhaler. Moitié, dont je m’occupe, apprécie et s’ouvre plus facilement. Au point que Bo-gosse m’en demande le nom et la marque.

Les sodos se font plus profondes et les râles des enculés s’entendent plus franchement. Autour, les branlettes ont laissé place aux pipes.

Quand les trois enculés laissent passer facilement les deux bites qui les liment de concert, nous pouvons les faire passer à la dernière phase : les mastards ensembles. C'est-à-dire Eric avec Xavier et Bo-gosse avec Jean black.

Les branleurs suceurs récupèrent les trois enculeurs écartés. Mais ils ne sont pas laissés pour compte avec deux jeunes à les sucer et à continuer de les exciter.
Moi je reste avec les doubles sodomisés. Trop fun à voir !
Moitié, encore un peu expectatif malgré ce qu’il vient de se prendre dans le cul laisse Jimmy et Ric se prendre les couples de bites en premier. Mais pour qu’il ne se referme pas, je le fais s’assoir sur ma main. Elle rentre entièrement !
De voir se dérouler sous ses yeux ce qu’il ne va pas tarder à subir excite Moitié. Et il saute sur mon bras. Je le pousse en avant et il se retrouve à 4 pattes au coté de Ric. Ma main toujours dans son cul, il joue du bassin. Je la tourne lentement et sous mes doigts trouve sa prostate. Je la caresse doucement, ça le fait bander comme un malade. Kev lui repasse du poppers sus le nez. Il se déchaine et gueule qu’il veut des vraies bites dans le cul. BO-gosse laisse Ric et Xavier sort de Jimmy. Ils changent de kpote et se placent pour se faire Moitié.
Xavier se met sur le dos et je pose Moitié sur sa bite. Je ne retire ma main qu’une fois ce dernier en place. En sortant, je lui caresse le gland et il aime. Ma main retirée, Bo-gosse peut entrer à son tour.
Les mains sur les épaules de son mec, il le plante franchement. Moitié gueule que c’est trop bon tout en se faisant secouer comme un prunier !
Eric qui se faisait Ric est rejoint par Jean black. Ils apprécient tous les deux le cul musclé de Ric qui n’hésite pas à stopper leur progression par de belles contractions anales.
Moitié n’est pas à ce stade, il subit la défonce de son trou comme une salope, incapable de maitriser quoi que ce soit.

Bo-gosse est le premier à jouir, il n’a que le temps de se retirer et kpote jetée, de couvrir le dos de sa Moitié avec son jus abondant. Xavier m’appelle et me demande de refaire ce que je lui avais fait quelques minutes plus tôt. Je jette un coup d’œil à Bo-gosse qui me dit d’y aller, sa « salope » ayant besoin d’un bon larvage.
Je graisse ma main et la glisse contre la bite de Xavier. Je tiens cette dernière dans ma paume. Je sens qu’il bande comme je ne l’ai jamais senti, autant que quand il m’encule quand je me fais sa meuf.
Il reste enfoncé et c’et moi qui par massage le fait exploser. Sous le bout de mes doigts, je sens la kpote gonfler sous l’afflux de son sperme.
Je le laisse se retirer et en sortant ma main, frotte la prostate de Moitié qui explose enfin. Bo-gosse le prend dans ses bras et couchés ensemble, il le laisse reprendre ses esprits doucement.
Je rejoins Jimmy qui a trouvé avec Kev et Marc de quoi remplir son trou affamé. Je lui présente mes 20cm durs comme de la pierre et il m’avale jusqu’aux couilles.

Je lui prends la tête et excité lui « sodomise » la gorge.
Je m’agenouille au dessus de la tête de Kev et ce dernier s’empresse de me bouffer la rondelle. Nous faisons un quatuor d’enfer !  Je me penche au dessus de Jimmy et roule un patin à mon Marc. Je ne tiens pas longtemps. Depuis des heures que je bande, je finis par exploser et mon jus couvre le visage de Jimmy. Ce dernier jute sur les abdos de Kev et contracte ses muscles annaux pour déclencher la jouissance de ses deux enculeurs. Ça ne manque pas et ils hurlent ensemble qu’ils lui remplissent le cul (enfin sous kpote bien sur).

Quand je regarde autour de moi, je vois que nous étions les derniers à juter.

Tous, nous sommes étalés qui sur les tatamis, qui dans les fauteuils ou contre les murs, par deux par trois et pour nous même par quatre.
C’est alors que nos serveurs sont venus avec les rafraichissements.

Là il y a eu comme un dérapage ! Nos deux hommes de services n’étant pas de bois, bandaient comme des oufs sous leurs shorts en cuir.

Ils se sont fait attaquer proprement dit. Leurs plateaux pris en charge, ils ont été carrément mis à poil et Samir s’est fait pomper par Arnaud alors qu’Ammed se faisait préparer le trou par la langue experte de Phil.

Une fois la bite de Samir kpoté, les copains l’ont placée devant la rondelle préparée d’Ammed et les ont emboités l’un dans l’autre.
Julien qui les « connait »  bien sous ce jour là, après autorisation de Marc, les a rejoint pour participer au traitement d’Ammed.
Ammed appréciant les rapports assez « musclés » nous l’avons vu se faire traire la bite, travailler les tétons le tout plus durement que dans un rapport classique.
 Ils nous ont offert un beau spectacle de baise alors que nous devisions tous autour une canette à la main.

Leurs éjaculations ont sonné la fin de notre mégatouze. Même les plus jeunes n’avaient plus d’énergie pour bander ! La fin de l’après midi s’est passée dans la piscine après que nous soyons tous passés sous les douches.

Les départs se sont échelonnés jusqu’à minuit où Julien est reparti avec sa camionnette  frigo vide.

Quand nous avons fait le tour de la maison, je me suis dit que même avec Samir Ammed et Jimmy, nous en aurions pour une bonne journée pour tout remettre en place.

Avec Marc, nous avons eu deux surprises. La première en entrant dans le salon, nous somme tombé sur un deuxième tableau de Moitié accroché en face du premier. Le plus amusant est qu’il me représentait en pieds, nu de dos, la tête tournée sur le coté, à la façon d’une photo d’Herb Ritts.

La deuxième surprise a été le contenu d’un de nos grands vases en cristal. Avec les explications de Samir, nous avons su que chacun des invités y avait déposé sa participation. Alors qu’il s’apprêtait à mettre sa propre contribution pour Ammed et lui, nous l’en avons empêché. En rigolant je lui ai dit que les « violés » n’avaient pas à payer !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.