Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 27

Mon petit commerce avec Jean, va son train les mercredi après midi et mes clients TTBM sont impatient de le tester en gang bang comme ils l’ont fait avec Ric. Je pense que le fait d’être plusieurs TTBM réunis flatte leurs égos car autant pour Ric il y avait une découverte, autant pour Jean, chacun connaît le moindre détail de son anus !!
Si je veux organiser cela il va pas falloir que je tarde car l’approche des examens scolaires va diminuer sa disponibilité !

Je me suis enfin décidé et j’ai acheté une MONSTER 1100S (DUCATI). Elle est trop ! très réactive, je suis content de m‘être fait la main sur le X11 de Marc. Maintenant j’ai ma moto à moi !A ma mère qui s’étonne que j’ai les moyen d’acheter cela, je lui dis qu’avec mon salaire et surtout mes travaux en dehors et le faible loyer que me fait Marc, j’ai pu économiser assez.

Le WE suivant, après le samedi matin consacré au père de Jean, je suis passé chercher Ric avec ma nouvelle moto. Pas de changement pour lui, l’ancrage se fait toujours sur mon paquet.
Ce WE Marc a invité Seb à nous rejoindre car il doit faire la connaissance d’Eric. J’ai ajouté Ric pour que Seb puisse se rendre compte de ce qui est humainement possible de « prendre ».
Ca devrait le faire tous les 5 !

Marc ne devant rentrer que vers 14h, Eric et Seb doivent nous rejoindre vers 18h. En attendant, comme nous sommes seuls Ric et moi, je décide de faire un peu de muscu, ça sert toujours.
Direction la salle au sous sol. Mise en tenue réglementaire (jock) et nous voilà en train de suer sur les différents bancs.

Il est 13h 30 quand nous passons aux douches. J’inspecte Ric et admire le travail d’épilation que lui fait subir son père. Il ne lui reste plus rien sur le corps épilation totale et définitive des bras, jambes et du torse (il n’y avait pas grand chose). Pour le sexe, même chose pour les couilles, par contre sur le pubis il ne fait qu’une épilation simple laissant la possibilité plus tard d’y laisser pousser quelques poils.

Nous nous savonnons mutuellement et malgré le fait que nous sommes excités et bandants, nous nous retenons pour la soirée.
En jock seul, nous remontons accueillir Marc. La vue de nos accoutrement le fait sourire et nous avons droit à une tape sur le cul.

18h juste quand la voiture de Seb entre dans la cour. Nous avons juste le temps de faire la présentation de Ric qu’une moto se fait entendre. Eric nous rejoint vite.
Seb est surpris, le physique de Ric l’interpelle et la masse d’Eric l’impressionne. Même habillé, Eric impose sa masse musculaire et surtout celle qu’il possède en haut des cuisses.
Marc donne le signal en décidant que nous allions tous nous doucher à la salle de muscu. Cela en plus nous permettra de préparer le cul de Ric !

C’est la première fois que Seb assiste à un lavement. Il observe bien la manip et pose quelques questions. Nous nous gardons bien de lui dire que c’est en prévision d’une double sodomie. J’y passe aussi, j’aime bien avoir le cul propre ! de me voir le faire et sachant qu’il va se faire enculer par Marc et Eric, Seb intrigué par la chose accepte de le faire.

Je m’occupe spécialement de lui, graissant bien l’embout de la canule, je l’enfile de 15cm avant d’ouvrir doucement l’eau. Je lui dis de bien serrer son anus et quand il me dit ne plus en pouvoir, je le libère et il courre sur les wc. Quand il revient il me dit que ce n’était pas très sale, une autre fois devrait alors suffire. Je le lui dis et répète l’opération. Les trois autres nous attendent dans la salle de muscu histoire de ne pas trop gêner Seb pour son premier lavement (c’est suffisamment space la première fois pour ne pas en rajouter avec 3 mecs qui matent !).
Quand nous les rejoignons, Ric est à genoux entre les deux en train de sucer alternativement la bite de Marc et le mastard d’Eric.

Seb est impressionné par le sexe d’Eric alors qu’il n’est pas encore totalement bandé.
Nous rejoignons le baisodrome deux étages plus haut, non sans s’être pris quelques mains aux fesses et doigts dans le cul dans les escaliers !
Couchés sur le dos sur un des grands lit, Ric et Seb se font enfiler leur gorges par les bites respectives d ‘Eric et de Marc. L’insistance de l’une ou l’autre à rester calée bien au fond, tire quelques tentatives de renvois.

Pour ne pas être en reste, je m’occupe des queues des deux suceurs. Leurs tiges bien raide se ressemblent beaucoup. 19/20cm de long pour 5cm de diamètre environ, bien droites, non circoncises mais le prépuce souple découvrant totalement les glands. Là une petite différence, le gland de Ric est plus large avec un bord type champignon alors que celui de Seb est plus en obus. Dans les deux cas, ils sont sensibles à mes coup de langue, et à la profondeur de ma gorge. Habituée au 22 x 6 de Marc, je n’ai aucune difficultés à bouffer leur tige jusqu’à la racine !

De se sentir pompé de la sorte leur donne du cœur à l’ouvrage et bientôt, Marc et Eric échangent leurs pompeurs.
Je reste sur la bite de Seb alors qu’Eric tente une pénétration complète. J’entend Marc conseiller à Seb d’avaler mais ça ne suffit pas et il s’étrangle avec le gland calé derrière la glotte et éructe violemment.

Je cesse ma pipe et m’allonge tout contre Seb afin de glisser dans son oreille encouragements et conseils.
Il se calme, Ric reprend la grosse bite noire dans sa bouche et doucement l’aspire jusqu’à se retrouver le nez dans les grosses couilles rasées. Il maintient le gland au fond de sa gorge une bonne 30aine de secondes puis doucement le recrache et respire un bon coup avant de recommencer.

La démonstration montre à Seb que c’est possible. à mon tour je m’y colle et aspire le gros gland d’Eric dans ma propre gorge. Je suis moins habitué que Ric à de tel format et je me recule aussitôt pour recommencer. Seul Ric arrive à garder Eric un certain temps bloqué au fond de sa gorge sans mourir !!

Seb décide de s’y attaquer de nouveau. Il reprend le gland d’Eric dans sa bouche et joue un peu avec, passant sa langue autour de la couronne, titillant le frein, tétant, avant de nous imiter et après avoir pris une bonne respiration, commence à avaler le gourdin. Je lui murmure dans l’oreille que c’est bien , qu’il va adorer la douceur du gland dans sa gorge, je lui penche un peu plus la tête en arrière et d’un coup de rein, Eric en rentre les trois quarts. Il se retire aussitôt et Ric et moi félicitons Seb même si tout n’est pas rentré. Après tout le WE n’est pas terminé !

Après deux ou trois autres tentatives, Eric retrouve la gorge totalement accueillante de Ric et Seb apprécie la taille raisonnable de Marc ! moi je commence a leur préparer le cul et le leur bouffe à grand coup de langue. préparer deux cul demande plus de salive que je ne peux en produire, je demande aux deux sucés qui se mettent à me cracher dans les mains. Je peux alors commencer les dilatations une mains par cul, j’enfile un, deux et rapidement trois doigts. Ils tournent plus facilement dans Ric mais lui à l’entraînement et il sait détendre son sphincter. Seb prend son pied et je dois faire attention à ne pas aller trop vite.

Je remplace la salive par un bonne dose de gel, ce dernier à l’avantage de ne pas sécher aussi vite. Les deux jeunes sont soulevés et retournés. A 4 pattes sur le bord du lit, cote à cote, il se font mettre. Je vois le visage de Ric s’épanouir sous la poussée ferme d’Eric. Il ne soupire que lorsque ce dernier fait entrer ses cm les plus larges. Seb, après une petite grimace, se laisse pénétrer par les 22 cm de Marc.

Je me place entre les deux et leurs deux bouches me dévorent le chibre. Ils passent plus de temps à se rouler des pelles en se bataillant mon gland qu’à coulisser sur la hampe mais c’est bon quand même. Seb maintient de sa main posée sur le crane rasé de Ric leurs bouches soudées. Mon gland apprécie ce traitement et je commence à différencier les langues par la différence de rugosité de leurs papilles. Ric à la langue la plus douce.
Après ¼ d’heure de sodomie, je vois les deux enculeurs se retirer. J’en déduis qu’un échange de cul ne va pas tarder.

Je prend une bouteille de poppers stockée sous le lit et alors qu’Eric pose ses mains sur les hanches de Seb et son gland sur son anus, je débouche le flacon et rapidement fait sniffer à Seb les vapeurs qui en sortent. Une narine, l’autre, la réaction ne se fait pas attendre et Eric en profite pour le saillir (il n’y a pas d’autre mots pour une bite de cheval !). Malgré ma préparation, le travail de dilatation effectué par Marc et les effets du poppers, la pénétration d’Eric lente mais inexorable lui tire quelques larmes. Je m’empresse de les lécher et embrasse Seb, écrasant ses lèvres sous les miennes, j’essaye avec ma langue de lui attraper la sienne. Je lui remets une dose de poppers et en sniffe aussi par la même occasion ! je vois ses yeux s’ouvrir plus grand et je devine que les derniers cm d’Eric sont entrés.

Je suis chaud et Marc m’ayant vu prendre du poppers sait que je suis en manque. Il se retire de Ric et abandonnant la Kpote vient m’enculer brutalement. J’adore me faire dominer de la sorte quand j’ai pris du poppers ! ses mains posées sur mes épaules, il me lime, me faisant profiter de ses 22cm. Dès qu’il s’écarte trop, je donne un coup de cul pour me ré enfiler sur sa queue. Je suis bien quand j’ai son morceau entier en moi. Je passe mes bras en arrière et bloque le mouvement en le tirant par les hanches.

Seb, délaissé, trouve sa place.  Sur le dos, il se glisse sous moi et vient me téter la bite. Son entraînement est tel qu’il pourrait presque respirer avec mon gland au fond de sa gorge !
Sa queue raide devant nos bouches reçois alternativement les hommages de nos gorges. De temps en temps j’appui sur la tête de Seb pour qu’il s’entraîne la gorge.
La situation ne va pas durer très longtemps, l’excitation générale va crescendo et les uns après les autres nous jutons, giclons, éjaculons, jouissons, balançons la purée, Marc au fond de mon cul, Eric dans sa Kpote, moi dans la gorge de Ric, Ric sur nos visages et cheveux et Seb sur le matelas !

Tous les 5 allongés sur le dos, nous regardons notre reflet dans les glaces du plafond.
Les muscles se détendent et les bites se recroquevillent. Nous reprenons pieds dans la réalité. Notre petite histoire aura quand même duré 3heures !
J’ai faim !! nous descendons tous à poil vers la cuisine pour nous restaurer. Il va falloir tenir le rythme demain !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.