Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 38

Le WE dernier, j’avais cours avec le père de Jean.
Il commence à me gonfler celui là ! Ok c’était amusant les premières fois, l’idée de me faire toute la famille (mère, fils et père), de l’enculer à sa boite, mais maintenant, sans le salaire et parfois le jeune gardien, j’aurais arrêté.
Le programme : arrivée 9h30, sport (là c’est vrai qu’il est maintenant en meilleur forme et que physiquement il récupère un peu de muscle) jusqu’à 10h30, baise dans son bureau ou dans la salle de bain adjacente, sortie 11h.
Heureusement 3 fois sur 4, je retrouve le jeune gardien en fin de séance. Cet hétéro, ouvert au sexe, devenu bi, apprécie maintenant nos coups vite faits derrière les vitres sans tain de son poste de garde.

Il y a quelques semaines, j’avais pu l’initier à la sodomie passive. Les pipes + doigts dans le cul  l’avaient suffisamment chauffé, plus l’envie de savoir ce que ressentaient les meufs qui gueulaient sous ses coups de bite dans leur cul l’ont fait passer à l’acte. La première intromission a quand même été laborieuse et j’ai du m’y reprendre à 3 fois . mais il tenait absolument à connaître ça ! finalement je lui ai fait prendre son pied et il a juté sous la stimulation anale (et moi dans la Kpote).

De temps en temps aussi, Seb me retrouve après le coaching de notre boss pour une séance de muscu plus hard. Je nous ai concocté quelques séries d’exercices destinés à nous faire prendre un peu de volume.  De temps à autre, il finit le WE à la maison mais ce n’est pas systématique. Il a toute une bande d’amis (mecs et meufs) qu’il voit souvent, avec qui il part en vacances l’été etc. Comme je lui demandais si quelqu’un s’était aperçu de quoi que ce soit le concernant, il me dit que non mais que lui, depuis, s’était surpris plus d’une fois à mater ses potes à poils lorsqu’ils se changeaient après le sport (tennis, piscine, canyoning…). Il me dit que certains ne dépareraient pas dans notre groupe vu leurs physiques et leurs « attributs physiques » ! mais qu’il avait l’impression que tout ce petit monde était bien hétéro.
Je lui fis alors remarquer que lui aussi était un bon hétéro de base,     avant !
Du coup il demanda à Marc la permission de voir / tester/ essayer si l’un ou l’autre d’entre eux se laisserait tenter par un rapport homo.
La présentation de photos des mecs en question, arracha sans difficulté l’accord de Marc, à condition que si il en décrochait un, il ferait en sorte d’en faire profiter les autres.

Au retour, je m’arrête chez le père de Ric. Il est directeur de banque et j’ai besoins de conseil concernant le placement de mes « émoluments » annexes. En effet, je reçois tout en liquide et j’ai beau mettre tout mon salaire officiel de coté, je ne dépense pas la totalité de l’autre. Sans compter que la source n’étant pas éternelle, j’ai plutôt intérêt à mettre de coté pour plus tard !
Lorsque je rentre chez eux, il me reçoit à son bureau. De là, nous voyons Ric s’entraîner en  accumulant les longueurs de piscine avec des demi-tours parfait. Après la partie financière, je lui demande comment cela va avec son fils. Il me dit que de ce coté là tout est parfait, qu’il marche bien dans ses études et que c’est une bonne lope obéissante, qui maintenant est parfaitement adaptée à sa grosse bite. Il me dit ne jamais pouvoir me remercier assez de lui avoir ouvert les yeux sur les agissements de sa femme envers leur fils. Il me dit aussi que maintenant, Ric est tout le temps en jock à la maison, prêt à se faire saillir à tout moment selon ses envies.
D’ailleurs, d’en parler ça nous fait bander et son père, ouvrant la fenêtre, lui crie de monter au bureau.

Ric sort de l’eau d’un appui coulé de ses bras sur le bord de la piscine. Il est en Speedo bleu électrique qui ne cache pas grand chose de son sexe. Il s’essuie en venant vers nous et saute par la fenêtre pour nous rejoindre.
Avec un grand sourire, il me roule une pelle et une de ses mains vient vérifier mon état d’excitation. Il se tourne vers son père et d’un geste qui en dit long sur sa pratique, il baisse le zip et lui sort sa bite en début d’érection (elle doit bien faire déjà 20cm !).
Il se penche dessus et prend le gland en bouche, je devine qu’il le masse avec sa langue et la hampe durcit jusqu’au maxi de ses dimensions.
J’ouvre ma combi jusqu’en bas pour sortir mon sexe. Bien qu’il soit au meilleur de sa forme, il me semble ridicule à coté de la bite paternelle !

Je passe une main sus ses abdos et défait le lacet avant de lui baisser le maillot sur ses chevilles. Je laisse mes mains courir sur sa peau lisse entretenue imberbe, c’est bandant !
Je me kpote vite fait et après lui avoir craché sur l’anus m’enfonce avec délice. Si la pénétration est aisée, elle ne manque pas de résistance quand même. Sous mes coups de reins, il avale la pine de son père jusqu’aux couilles. Ce dernier apprécie, il me dit que rien ne l’excite plus que de le voir soumis et utilisé devant ses yeux. Il me dit n’avoir jamais pris un pied aussi fort que lors du gang bang que j’avais organisé pour lui. Il me demande quand je pourrais en organiser un autre. Je lui dis que ce sera plus dur car il faut que je trouve de nouveaux mecs intéressés. En effet, en gang bang, utiliser la même « proie » deux fois de suite avec les mêmes mecs ça le fait pas ! Trouver 10 mecs TTBM c’est pas évident (même si Marc et Eric seront partant, il m’en reste 7 à trouver).

Il me dit que si c’est une histoire de fric, je n’ai pas à m’en faire, que si j’ai besoin, il me fera une avance contrairement à l’autre fois (c’est vrai que financièrement ce genre de plan me rapporte un max !) je lui promets d’y réfléchir.

Malgré ces digressions, j’avais continué à labourer le cul de Ric. Puis nous avons échangé nos places. Dékpoté, j’ai investi sa gorge alors qu ‘il se faisait éclater l‘anus par de paternels coups de reins. Rapidement sous l’expertise de sa pipe et l’excitation du gland par sa langue, j’ai déchargé sur son crane, le jus dégoulinant entre ses omoplates. Le père, ancré aux hanches du fiston, le limait sur toute la longueur de sa bite puis dans un cri, calé au fond de ses entrailles, il l’a dosé. Quand il s’est retiré, Ric s’est bouché le cul, avec sa main le temps que son oignon se referme et qu’il retienne le jus. Avec son entraînement, il n’a pas fallut longtemps. Son père profita du moment pour lui demander si était prêt pour un autre gang bang. Ric se tourna vers moi les yeux brillants en me demandant quand ce serait. Je lui dis que je n‘avais pas encore trouvé les mecs mais que je m’en occuperais bientôt. Il me dit que ça lui avait plut d’être la salope de service et remercia son père de m’avoir fait cette nouvelle demande.

Quand je rentrais, je dis à Marc la demande du père de Ric. Il me dit que ce serait une bonne idée pour mon portefeuille. J’acquiesçais mais lui avoua la difficulté de trouver de nouveaux taureaux. Il me dit d’appeler Eric car lui serait capable de me les trouver parmi la communauté black et qu’il ne m’en coûtera que sa participation.

Au bout du fil, Eric m’a assuré qu’il n’avait aucun soucis et que si je limitais à 7/8 mecs par séance, il pouvait m’assurer une bonne demi douzaine de plans. Il me dit qu’il se chargeait des contacts et me demanda une date. Je la lui donnais dans 3 semaines avec l’approbation de Marc puis lui précisais que ce serait gratuit pour lui et au même tarif que la dernière fois pour les autres.
La soirée du samedi s’est passée à retenir le gîte, prévenir le père de Ric et organiser l’opération.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.