1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Le voisin agaçant

C'est l'histoire de … non en faite, je ne vais pas commencer mon histoire comme ça … Il était tellement énervant ! De qui ? Mon voisin !. Je venais de déménager avec mes parents et mon grand frère de 19 ans … j'avais un an de moi que lui. Bien sûr comme tout frères qui se respecte, on en peux pas se voir … c'est pour cela d'ailleur que nos parents on fait construire notre grande maison avec un étage complètement à nos charges ( j'entends ménage et tout le tralala …) en disant « chacun une chambre à l'autre bout de la maison … comme ça, pas de disputes ». ( ce qui nous empêche pas de nous disputer encore mais là … je m'égare)

 Donc je commencer à aménager ma chambre avec le décorateur d'intérieur que m'a mère à choisit en lui disant les couleurs que je disait «  quelle me ressemble,  lin, marron et taupe » couleur assez discrète mais qui plaît toujours. D'ailleur je ne me suis pas présenté, je m'appelle Nathanëlle ( souvent appelé Nath ), je mesure 1m78 je suis plus tôt dans la normal … pas trop musclé mais pas trop maigre non plus, je suis métisse et j'ai hérité de mon cher papa, tout le côté noir ( un «  cul de black » comme j'aime bien l'appeler et une bite dans la normes, 19 sur 6 ) des cheveux noir légèrement bouclé avec les yeux marrons clair. Je choisissais donc les couleur dans ma chambre et comme nous venions d'enménager dans les grands lotissements, tout le monde fais construire en même temps et enménage en même temps, alors une fois installer, mon voisin de droite venait juste de faire apparition, 1 mois après nous

 Jean , 1m82 , une petite quarantaine , bien conservé pour son âge, avec des tatouages partout sur le torse et un tigre sur le mollet. Il est venu se présenté à mes parents avec son jeune fils de 12 ans  en disant qu'il était divorcé et en leur offrant une bouteille de Pinot Noir ( on s'en fiche je sais mais j'adore le vins) Il ne s'était pas gêné pour venir se présenter torse nu , en short millitaire et tongs d'été. C'est pour cela d'ailleur que j'ai pu voir ses tatouages. Mes parents m'ayant toujours bien élevé, je me dirigeait habillé en pantacourt en jean, polo rouge d'une certaine marque et pieds nu. Je le voyais discuter avec mes parents et je descendis les escalier et comme il sont dans le hall de notre entrée, j'étais en quelque sorte obliger de le croiser. Je descend et je le dévisage de la tête au pieds … pile mon type d'homme je dois avouer … en plus avec quelques poil sur le torse bien bombé et musclé … on sent qu'il a du faire chaviré les cœurs

 Je me dirige vers lui donc et mon père me présente, lui tend la main et moi je me penche vers lui pour lui faire la bise … je suis assez éfféminé alors je fais la bise à tout le monde c'est un réflexe... et je le bise ( ah ah …) et il sen l'homme … l'homme qui a travaillé dans son jardin tout la journée et qui n'a pas encore pris de douche … la virilité dans l'excellence. J'inhnale son odeur qui m'emoustille mais je sent comme un mouvement de recule de sa part … oh pas physiquement mais mentalement. Et puis après il m'a zappé comme ça ! D'un coup , hop il est partit parler à mon père. Je vous avoue que ça m'a frustré … ayant ma fierté je repars dans ma chambre la mort dans l'âme et le tête haute ( toujours rester digne )

 J'entends donc la porte claquer quand j'étais sur mon lit et je décide d'aller mater encore mon cher voisin agaçant. Le pire vous savez quoi ? Il m'a snobé … mais quand on le vois descendre mon aller dans son short beaucoup trop serré pour un hétéro mais qui moule juste ce qu'il faut pour que son cul soit balancer. Il avait des fesses à craquer ce mec ! En plu il était bronzé du au temps passé dehors à passer le motoculteur dans son jardin. Je le regarde amusé et exité et il se retourne d'un coup ! Comme si il avait vu dans un miroir ou je ne sais pas quoi que je le regardais, alors d'un coup j'ai baissé la tête … bon j'étais cramé. Sauf que je ne savais pas que c'était mon voisin de droite … et que ma fenêtre menait sur sa maison. Je pense que je vais passer de bonne vacances

 Les jours passait et je le voyais dans son jardin en train de passer le motoculteur avec ses bras qui se crispaient des qu'un cailloux se placer sous sa machine et je bénissais ses cailloux. Il était donc obliger de se baissais pour les ramasser et je ne me lassais pas de mater se boxer C.K. Qui baisse, qui baisse, qui baisse … humm qu'elle ce qu'ils me rendait dingue. Il se passait les mains sur la tête avant d'enlever son marcel plein de sueur et te le poser sur le sol. Il s'assit dessus et prend une bière qui était à coté de lui. Il l'avait sûrement déjà ouverte et se mit dos au mur de sa maison assis sur  son marcel. Je le regardais mettre sa main gauche plein de terre sur le paquet de son short. On sent bien que c'est un homme … un vrai pure et dur. Il leva la tête et me regarda d'un coup. Mais toujours avec se regard de recule. Est ce que c'est moi qui lui faisait cette éffet ou il était complètement fermé à moi ?. Je détourna les yeux deux seconde avant de les rebraquer sur lui et il me regarda en levant les yeux au ciel et en faisant un bruit de sifflement. Je rêve ou il venait de me snober ! Encore une fois !... ok c'était clair et net, c'est un trou du cul … un très beau truc du cul mais un trou du cul comme même. Je décida de fermer ma fenêtre et de continué de faire mes activités. Que l'on me snobe une fois, ça va … mais deux fois ! Mais pour qui il se prenait se «  Jean » … quel con !

Les mois passait et je le croisais mais sans jamais lui dire bonjours, ce qui m'a valut plusieurs réfléxions de mes parents en me disant que je n'étais pas poli envers notre cher nouveau voisin Jean. Qu'est ce que je l'enmerdais celui là aussi. Et quand je repartis dans ma chambre je surpris la conversation de mes parents qui disais :
«  - Au faite, en parlant de Jean, disait mon père, tu sais que la dernière fois je buvais mon café le matin et il était à poil dans son salon.
Ah bon ? Fit ma mère sur le ton de l'étonnement.
Bah oui ! Le pire c'est que comme la baie vitrée était ouverte je lui ais fais «  alors je te dérange pas trop là ? » , mon père qui l'imitait, ben tu es jaloux parce que tu peux pas le faire.( belle imitation de mon père).
Ah ben tiens ça alors … manquait plus que ça … en plus de la cocu . »
 Je n'écoutais pas le reste car je savais qui c'était la cocu … et que j'avais entendu l'essentiel. Il se trimbalait à poil chez lui tout les matins. Depuis, les jour d'après je passait mon temps à regarder mon voisin en mangeant mes croissants. Il était la , fier comme un gardon se tenait dans le plus simple des appareil avec tout ses muscles et ses tatouage. Le tatouages tribale sur le pectoraux de gauche bougeait à tout les mouvement de ses bras musclé et veinés. Il venait de se levais et était en pleine formes ! À tout les étage alors il en train de boire un café en ayant une érection matinale des plus impressionnante, 22 sur 6 environ et je peux vous dire qu'il y avait à manger pour 6 !. Il avait un billard et adorait jouer le matin au billard vu qu'il travaillait de nuit. Je répétais le manège du croissants et de la baie vitrée pendant une ou deux semaine environs et un jour en particulier ou il jouait au billard, je le voyais  pousser un coup sur la queue ( du billard bien sûr ) nu avec ses fesses qui tremblait légèrement a chaque poussées. Un vrai délice pour les yeux ce mec … je décidais de monter en vitesse dans ma chambre et commença à me caresser … cette situation m'exitait … le fait de le voir et qu'il ne me voyait … à mince ! Il m'a vu ! Je répéta le shéma de la première rencontre et je me baissais en dessous de ma fenêtre … après quelques seconde je remontait et je le regardais méfiant. Il était devant ça baie vitrée  nu comme un vers et debout et fit un mouvement de la tête comme un «  qu'est ce que tu veux ? » et il souffla un coup et partit. Non mais je ne rêve pas ! Il m'a encore snobé ! Mais quel enfoiré ! Mais quel … grrrr ! Le pire c'est qu'il m'exitait comme pas possible ! Je ne pouvais pas m'empêchais de m'imaginer ses coup de reins aussi puissant que les coup qu'il donnait à la queue de billard … les coups sec et bien profond que tu te souviens même deux heure après. Il venait encore de me snobé ! … pfff pas la peine, je le lâche celui là … il pouvait bien avoir une belle gueule,!
  une queue à en faire pâlir certains et des muscles bien comme il faut... je n'allais pas pleurer pour lui !

Les jours passaient et un week-end, mes parents était partit à un magasins de bricolage car ma mère à eut une nouvelles lubie, le jardinage. J'étais donc tout seul avec mon frère qui végétait dans sa chambre sur son ordinateur. J'en profitais pour faire des photos coquine avec un string en dentelles que je m'était acheté en douce sur internet.  Un des hommes avec qui je chat en ligne adore que je porte des string et je n'aime pas décevoir mes hommes alors. Je me faisais couler un bain et allais m'habiller en petite tenu comme le voulait monsieur. Je pris mon appareil photo et un peignoir pour pouvoir faire un petit streap tease à mon cher monsieur et la porte sonna. J'allais ouvrir la porte et à votre avis qui étais-ce ? … mon cher voisin ! … toujours en short millitaire et torse nu et en tongs … il était tellement sexy et en sueur que je ne pouvais rien dire pendant 20 seconde à part le mater. J'avais bien sûr refermé mon peignoir et était donc toujours en sous vêtements sous le peignoir. Je le regardais et le salua le plus froidement possible … il fit pareil, et me demanda :
« - Salut, dit-il d'un ton distant.
salut, répondis-je du même genre.
Je voulais savoir, tes parents sont là ?
Non, dis-je, toujours aussi froidement mais je sentait une bosse dur dans mon petit string à dentelles si serré.
Ok … salut. »
 il commença à partir et moi à claquer la porte quand soudain il revient sur ses pas. Malheureusement j'avais déjà claqué la porte de fureur. La sonnette retentit de nouveau et je me précipita non-chalant vers la porte. Je l'a rouvris de nouveau quand je le vit, encore dans la même tenu mais avec un air … gêné.
« - excuse moi, dit-il avec un air intrigué. Mais il y a quelque choses qui ne va pas ?.
 Quelque choses qui ne va pas ? Non mais … rahhh quel tâche. Bien sûr vous commencez à me connaître, je reste digne ! Alors …
si ça va très bien … pourquoi ?
J'ai l'impression qu'il y comme … un  malaise entre nous … non ?. Dit-il en se caressant le pectoraux avec son tatouage tribale.
 Etonnant venant de sa part … c'est bien qu'il s'en rende compte … mais pour mon cas c'était pas du malaise mais de la tension, de la bonne tension si vous voyez ce que je veux dire.
Non pas du tout … »
 Je commençais à refermer la porte quand il plaça son bras musclé et légèrement poilu dans l'arche de la porte. Je ne savais pas ce qui se passais mais tout s'est passé très vite. Il a ouvert la porte en PVC  blanche en vitesse et est entré dans mon hall sans ma permission ! Il m'a prit pas les deux bras et ma complètement retourne contre le mur de l'escalier. Il venait d'être peint alors il s'entait encore la peinture. J'avais le visage coller contre le mur et j'avais encore plus la gaule dans mon petit string. Je voulais pousser mes corps grâce à mains contre le mur mais il a placé ses mains puissante contre le mienne … elle était pratiquement 2 fois plus grandes que les miennes … les miennes étaient tout fine et longue. La seul phrase qu'il m'ait chuchoté dans l'oreille avec sa voix d'homme viril « alors tu n'as rien contre le fait de faire plus en plus connaissances ». Et donc il m'a détaché mon peignoir alors qu'il était coller contre mon corps de tout son long. Le peignoir tombait par terre et je me retrouvais en string dos à lui. Il recula d'un bon et dit en s'exclamant :
Attends mais c'est quoi ça ?
Je … je devais aller prendre un bain, dis-je un peu rouge de honte.
Il avait un regard d'homme exité et furieux.
Alors toi, je vais pas te lâcher ma coquine ! En me donnant un claque sur les fesses.
 Il me prit par le bras et m'envoya voler dans le canapé en cuir que mes parent venaient d'acheter. Je me retrouva encore sur le dos mais toujours en string avec la bite qui commençais à dépasser du petit triangle noir en tissu. J'adore porter des string parce que je trouve que pour plaire à un homme viril, hommes ou femmes, rien n'est mieux que de la petites dentelles pour le rendre dingue. Et à la vu de la petit ficelle qui me rentrait dans le cul, Jean commençait à devenir complètement dingue. Il attrapa un coté de mon string et tira d'un coup sec, et le string cassa ! J'avais il avait tellement tiré fort que j'avais la marque du string en rouge sur le coté des fesses. Il a prit le string et comme il était à califourchon sur mes fesse me le colla dans la bouche en chuchotant «  comme ça, on t'entendra pas crier comme une chienne en chaleur » … je ne sais pas si c'est le peur ou l'exitation de la  situation mais … je ne bougeais pas et le laissais faire ce qu'il voulait de moi. Il me caressa le corps avec ses main d'homme un peu partout sur le corps et n'hésitait pas sur les endroit intimes. Tout est passé sous les mains de l'expert. Il s'attarda sur mes fesses et commença à glisser un doit dedans, ça me fit comme un éléctro choc. Il n'hésita pas longtemps à m'en mettre un deuxième qui avait lui, plus de mal à passé. Il se baissa pour se rapprocher de mon oreille en me chuchotant «  elle serait pas pucelle la catin du quartier ? ». Je me tus et le laissa faire ce qu'il voulait de moi mais à ce niveau là, il n'avait pas tord, j'étais belle et bien encore « pucelle »

Après mettre travaillé le cul au doigts il ne mettait pas longtemps à se levé pour prendre une capote qu'il avait dans la poche de son short et de baisser son short pour mon montrer sa matraque de compétition . Comme je l'avais bien vu, c'était un beau spécimen de concours qui était en voie de disparition. Il met la capote sur sa queue bien tendu et reprit sa place de tout à l'heure à califourchon sur mon dos. Je ne bougeais pas parce que j'étais pétrifié et exité. Mais cette fois pas question de doigt ou de préparatif, il y alla directement et sans retenue au plus profond de mon être et de mon corps. Il poussa des coup de rein violant que j'en criais de douleur et de plaisir mais les sons étaient sourd dans mon string roulé en boule dans ma bouche. Il donnait des coups de reins monumental et ne se dit pas prier pour les augmenté de plus en plus. Et puis il continua pendant 5 bonne minutes à me buriner de l'intérieur comme une bête sauvage qui n'avait pas baiser depuis 1 mois. Je n'en pouvais plus … je devenais dingue et j'en redemandais... je tendais des fesses pour qu'il puissent continuer de plus bel mais il se retira d'un coup et se mit debout … je me retourna me demandant ce qui se passer et il mit le pied gauche du mon ventre pour que je ne bouge plus. «  tutute … ne bouge pas toi … tu as crus que tu allait goûté à tout aujourd'hui ? Non … tu es pas encore assez coriace pour ça … j'en ais finit avec toi ... » et il commença à se masturber et à en me regardant d'un regard méchant et exité. J'avais la peau qui coller au cuir du canapé à cause de la sueur mais je le regardais toujours. Après 2 minute de branle il largua 6 gros jet de sperm blanc bien épais sur mon visage, et m'en mit dans les cheveux, un peu au dessus de la paupière et le reste sur le string et la bouche. Ça allait être dur à enlever. Il prit son short millitaire et se rhabilla sans trop de peine en laissant sa bite dépasser de son short. Il se baissa pour prendre mon string en dentelle noir et me dit «  c'est Nath toi c'est ça ? … je!
  vais garder ça je pense …. pour te souvenir de ce que tu as fais … si tu viens pas travailler la pipe et l'anale avec moi demain … je dirais à tes parent ou j'ai trouvé ça. » et il se retourna pour partir. Je ne disais rien … je me relevé avec des douleur dans l'anus … et je le regardais partir avec son short et son beau cul. Il venait de me baisser, comme sa pute ou son trou à fourrer … et était partit en plus avec mon string en dentelle préféré … sans un au revoir ? Est ce qu'il venait de me snober ? Mais quel enfoiré celui là ! …

Si vous avez aimé mon histoire et que vous souhaitez que je me mette à la suite … dite le moi par mail

Bisou !

LepetitAnge114

angelique114@live.fr

Suite de l'histoire

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)