20 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Du club au cimetière

Alors voilà ne vous inquiétez pas je ne meurs pas, je me fais juste baiser dans un cimetière la nuit…

Tout commence quand j'avais 18 ans, j'étais déjà une petite pute dans l'âme mais une petite pute « in the closet », que ce soit avec la famille ou les amis, campagne oblige.

Cela fait déjà quelques années que je ne suis plus un petit puceau effarouché, mais je n'aurais jamais pensé vivre ça. Avec mes potes, tous hétéro et la plupart en couple on se décide à sortir dans une petite boite perdu mais qui laisse entrer tout le monde, en particulier les beurs…

Déjà bien entamé par un début de soirée arrosé, nous voici nous garant sur le parking du village et on parcourt les derniers mètres à pieds pour enfin se poser avec une bouteille dans notre antre de débauche. Assis à côté de moi deux arabes qui eux aussi sirotent leurs verres en regardant et participant à l'ambiance du lieu. Forcement au bout d'un temps la conversation s'engage entre eux et moi, au début rien de très chaud, des compliments sur les meufs dans mon groupe de potes, rien de bien passionnant. Puis ils me proposent de m'éclipser avec eux à l'arrière de la salle vers les toilettes car ils veulent se fumer un joint et me demande de me joindre à eux. Moi tu me mets de l'herbe sous le nez et je te suis n'importe où. Nous voilà donc en train de rouler et de fumer un bon joint dont les effets viennent s'ajouter à l'alcool, hummm que c'est bon. Bref après avoir fini on retourne s'assoir, danser un peu et boire plus. Enfin la conversation revêt un aspect un peu plus chaud, en effet le plus entreprenant des deux me demande si je me rase les jambes. Il faut dire que je suis imberbe de nature et qu'été oblige j'étais en bermuda. Moi bien sur je réponds que non que c'est naturel, que j'y peux rien, et là il commence à me toucher le mollet pour voir si je disais vrai. Il se retourne vers son pote et lui dit putain j'y crois pas c'est vrai, et il a la peau douce comme une meuf.

Bon évidement je joue un peu le macho, genre vas-y qu'est ce tu fais à me toucher comme ça, y avait mes potes pas loin, même si ils ne me prêtaient pas attention.

Sur ce, les effets combinés de l'alcool et du joint devenant un peu trop fort, je dis à mes potes et mes nouveau amis que je vais respirer un peu l'air frais dehors histoire de me remettre les idées en place. Me voilà dehors pas très stable sur mes jambes à marcher et respirer l'air frais d'un milieu de nuit d'été dans la campagne du sud de la France, quel bonheur. J'entends des bruits de pas derrière moi et on m'interpelle. Je me retourne, et les deux mecs qui me draguaient il y a pas 5 minutes sont là devant moi à me dire allez gars on rigolait tout à l'heure, vient on va se fumer un bon pétard. Nous voilà parti vers le cimetière pas loin qui est le seul endroit bien pénard du coin surtout la nuit. Une fois assis entre deux caveaux, on commence à fumer quand le plus grand des deux dis qu'il faut qu'il pisse grave, et le voilà qui se lève sort sa queue pile devant nous et se met à pisser. Moi évidement je reste scotché les yeux sur sa bite ce qu'ils ne manquent pas de remarquer. Quand il a fini de pisser et qu'il secoue sa queue il me dit alors elle te plait ma teub. Moi bien sur je fais genre non mais elle est bien grosse c'est pour ça que je regardais. Et là son pote sort aussi sa queue et me demande comment je la trouve. Ils commençaient un peu à grossir, et ça se voyait, moi j'en pouvais plus mais ma stupide morale catho me retenait et je n'osais pas me lâcher, en plus j'avais peur qu'ils ne se foutent de moi et disent à tout le monde que je ne suis qu'une petite pédale. Mais non ils me disent pour mieux me rendre compte je peux toucher. Alors là c'est le coup de grâce, j'en peux plus, je vais exploser tellement ils m'excitent ces cons, et comme mû par une force supérieure mes mains se dirigent vers leurs deux queues. Quand enfin mes doigts se referment autour de ces deux membres de chairs chaudes et palpitantes je peux sentir le sang qui afflue et fait durcir leurs morceaux. N'étant plus moi-même entre l'alcool, l'herbe et la tension sexuelle je commence un mouvement de va et vient qui les fait grogner de plaisir. Eux debout et moi toujours assis je sens une main passer derrière ma tête et dans le même temps qu'une pression s'exerce le plus entreprenant des deux me dit «  j'ai trop envie que tu me suce s'il te plait suce moi, fais-moi plaisir ». Au point où j'en étais je me laisse faire et je me retrouve avec sa bite devant la bouche qui touche mes lèvres. A ce moment-là je décolle, je suis ailleurs, dans les antres de la luxure. Mes lèvres s'ouvrent et ma bouche se remplit de salive comme une chatte en chaleur. La pression sur ma nuque se fait plus forte et sa bite s'enfonce dans ma bouche humide. Je m'applique à sucer cette queue de rebeux mais j'ai l'impression que je suis devenu un pro de la pipe juteuse et gorge profonde en deux aller-retour, je suis né pour ça. Les soupirs et les commentaires du mâle que je pompe me confirment cette impression. Il grogne son plaisir viril et remarque à son pote que je suis un des meilleur aspirateur à bite qu'il ait jamais testé. L'autre demande son tour et je sens une deuxième paire de mains qui m'attrape la tête sans douceur et m'arrache à la première bite pour me tourner vers la deuxième, un beau morceau aussi. Sans attendre il s'enfonce dans ma gueule en grognant et en me disant que j'ai vraiment une bouche à pipe et une bonne gueule de pute faites pour vider les couilles de vrai mâle. Dans mon état second entre luxure et drogue je ne peux qu'acquiescer d'un faible râle de bonheur tant la bite me remplit la gorge, la salive me remplit la bouche et dégouline sur mon menton. Tour à tour ils me bourrinent la gueule en me traitant de pute à rebeux, de bouche à zob, de fiotte à queue, et moi je suis au septième ciel, j'adore chaque seconde de cette baise. Après un bon quart d'heure à ce rythme alors que j'ai des larmes plein les yeux, le menton et le tee shirt couvert de salive et la gorge complètement dilatée. Le premier à m'avoir enfoncé sa bite au fond de la gorge commence à s'intéresser à mon cul, baisse mon bermuda, expose mes fesses et mon trou. Celui que je suçais encore appuis alors sur ma nuque pour me forcer la tête au sol et offrir mon trou à leurs envies. Ne pouvant résister et mort d'envie moi-même je me laisse faire et je sens une langue tester l'entrée de ma chatte en feu. Je ne peux retenir un gémissement qui les ravi et redémarre le flot d'insultes qui me rendent encore plus chienne. J'entends le premier demander une capote au deuxième et je me dis ouf ils prennent leurs précautions. Le gars enfile sa capote, me tartine de gel et commence à me bifler les fesses et le trou. Puis n'y tenant plus il me titille l'œillet et commence à s'enfoncer. Mon dieu qu'elle est grosse, ça me déchire le trou mais putain que c'est bon, et au fur et à mesure qu'il s'enfonce je m'ouvre grâce au mélange alcool beuh et excitation. Il commence à me pilonner mais je me rends compte qu'il n'est plus dans son trip de domi macho qui baise une petite salope soumise à sa queue de mâle. Il ressort sa queue en disant à son pote que cette capote le fait chier et qu'il arrive plus à bander. Son pote lui dit, vas y regarde cette pute elle a le trou nickel vire la capote et baise la comme une grosse pute. Moi pas vraiment d'accord je tente de me relever et dire que non mais je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit que les deux m'attrape et me dise de fermer ma gueule qu'ils vont bien se faire plaisir dans ma chatte de pute à jus et bien me remplir de bon yop de mâle. Bien tenu et dans l'incapacité de bouger je sens la bite qui se repointe devant mon trou et commence à forcer le passage. Je ne veux pas, mais la sensation de cette queue à cru m'électrise et je ne peux résister à l'appel profond et à l'instinct primaire de la pute soumise que je suis. Je sens chaque centimètres s'enfoncer dans ma chatte et je gémis de plaisir, je n'en peux plus d'extase tant cette queue me fait du bien. La glisse est parfaite et mon enculeur dis à son pote de me fourrer sa queue au fond de la gorge pour étouffer mes plaintes lascive de chienne en chaleur, et ça marche, je crie toujours ma jouissance mais la bite fait comme un oreiller et estompe mes cris de pute. Le sucé demande à son pote de lui laisser la place et sitôt dit, sitôt fait. Je sens la deuxième bite s'enfoncer dans mes entrailles et combler le vide que le retrait de la première avait laissé. Le premier revient devant moi et me présente sa bite raide et luisante de ma mouille anale devant la bouche. Avec un sourire carnassier il me choppe sous le menton avec une main et me dit « allez salope viens sucer ma bonne bite qui sort de ton cul, je veux que tu goutes bien le jus de ton cul avant que je te remplisse la chatte de foutre, tu vas être notre pute, on va bien te donner et te remplir, t'humilier comme la chienne que t'es, vas-y pute lèches ta mouille sur ma queue et bouffe la bien, nettoie la bien avant que je te la renfonce dans la chatte pour te féconder au jus de mâle ». Son pote derrière en peut plus et râle que ma chatte est trop bonne autour de sa bite qu'il va bien me spermer le trou et il me défonce à grand coup de rein pendant que son pote enfonce sa grosse queue dans ma bouche et se lave la bite avec ma salive. Je ne sais par quel miracle j'étais propre mais de me sentir leur chose, leur trou, leur vide couille me mettais dans un état second et cette bite je la pris en fond de gorge aussi profond que possible alors que je jouissais du cul sous les coups de boutoir de l'autre. Ce moment d'extase absolu ou ton corps et ton esprit explose dans une myriade de billes de lumière, de chaleur, quintessence du bonheur d'être vivant, l'orgasme, dura quelques minutes et c'est mon enculeur qui me ramena à la réalité en grognant qu'il était au bord de l'explosion et qu'il allait jouir dans ma chatte, bien me remplir le trou de bon sperme bien chaud de rebeux. Les derniers coups les plus violents de sa chevauchée accompagnés de cris de mâle me firent comprendre que j'étais en train de me faire bien remplir, et j'ai senti mon trou devenir bien gras autour de sa bite qui se lubrifiait dans son jus qui commençait à sortir un peu. A peine est-il sorti que le premier remet sa bite au chaud dans ma chatte graissée au bon yop. J'étais tellement ailleurs que je ne m'étais même pas rendu compte que je le suçais plus…

Surchauffer à mort par cette baise et fécondation je supplie le mec qui vient de m'engrosser de me donner sa bite à nettoyer avec ma bouche de pute. J'ai signé à ce moment mon acte de naissance de pute en chaleur vide couille de racailles. C'est en ricanant et en m'insultant qu'il me présente sa bite qui commençait à dégonfler et dégoulinante de sperme mélangé à mon jus de cul. J'ouvre la bouche en grand et aspire ce mât de chair qui m'a tant fait jouir du cul. L'autre mâle pendant ce temps était bien occupé à me pilonner le trou et s'éclater à décrire comment ma chatte bien dilatée et graissée au jus aspire sa queue comme une bouche de pute en manque de jus et qu'il va bien me satisfaire en vidant ses grosses couilles bien à fond dans mon trou. Alors qu'un autre orgasme anal me submerge et que le monde s'obscurcit autour de moi qui n'existe plus qu'en un anneau lové autour de cette bite majestueuse qui me défonce et m'enfonce dans les affres infinies du plaisir, mon étalon dans un dernier effort violent me remplit les entrailles de son sperme bouillant me faisant décoller les genoux du sol à chacune de ses dernières ruades. Après quelques minutes pour se remettre de sa jouissance, il décule et m'ordonne de nettoyer sa bite ce que je m'empresse de faire ne voulant pas perdre une goutte de leurs précieuse liqueurs mélangées.

Les deux mâles bien propre se rhabillent tandis que je gis béat sur le sol couvert de sueur, la tronche pleine de salive, le trou et la raie ruisselants de sperme bien frais. J'ai besoin de temps pour redescendre sur terre, et mes deux nouveaux potes/mâles me laissent reprendre mes esprits seul dans la douce tiédeur de la nuit non sans m'avoir dit qu'on se reverrait bientôt et qu'ils ont des potes à eux à me présenter.

Je reste seul, repu, heureux, et je redescends.

N'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires à hotfirehole@gmail.com

Hotfirehole

hotfirehole@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Du club au cimetière

Dernière mise à jour publique (20/7)

Je suis spermivore Jaimeavaler
Mon meilleur ami m’a dépucelé  rom.3004
J'ai fait mieux qu'elle Youg2004
Etalon brésilien Bearwan
Chaude rando -01 Carolito

Nouvel épisode

Domination par Stéphane -63 Pattlg
Domination par Stéphane -64 Pattlg
Domination par Stéphane -65 Pattlg
Chaude rando -02 Carolito
Chaude rando -03 Carolito
Chaude rando –04 Carolito
Chaude rando –05 Carolito
Chaude rando –06 Carolito
Chaude rando –07 Carolito
Chaude rando –08 Carolito
Le petit short blanc -04 Frank
Un oncle parfait - 03 Will23mtl
Adam -02 Ethan De Rouge
Voyage Initiatique -03 Ninemark
Soumission & Domination -496/2 Jardinier

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet 2018

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)