14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er épisode - Épisode précédent

Fabien -07

A table

Il nous désigna la salle bain de la main et nous demanda d'aller nous laver. Et je dus alors laver les fesses de Thomas avec du savon et les lui sécher avec une serviette fraîche. À son tour, Thomas fit glisser ses doigts savonnés dans ma raie, autour de mon anus puis sur mon sexe. Il semblait y prendre du plaisir et moi aussi, d'autant qu'il s'était mis à genoux et que sa bouche était à quelques centimètres de mon sexe qui ne débandait plus.

Fabien m'ordonna de me mettre dans la baignoire et dit :« Rincer-le avec le pommeau de douche. »

Et joignant le geste à la parole, il ouvrit le robinet et tendit la poignée de plastique.
Au début j'imaginais que l'eau allait se réchauffer car celle qui m'éclaboussait les chevilles était glacée.

Je fus rapidement détrompé.

C'est un jet d'eau glaciale qui s'abattit sur mon cul et mon sexe. Je voulu crier, mais j'avais toujours le slip de Thomas en bouche. Frottant rapidement le savon qu'il avait mis, Thomas faisait aller et venir rapidement le jet.

Par réflexe j'avais reculé dans la baignoire, mais évidemment, je n'avais aucun moyen de sortir. Le jet d'eau eu l'effet que Fabien attendait : mes ardeurs se calmèrent très vite et la main de Thomas n'eut plus d'effet sur mon sexe flasque et quasi insensible à cause du froid.

Thomas en revanche, semblait prendre plaisir. En tout cas sa queue l'indiquait.

Une fois séché, grelottant, je sortis de la baignoire avec des gestes lents. Fabien ôta le slip de ma bouche et l'accrocha à mon collier de soumis.

Juste après, il devint plus classique et nous demanda de préparer un diner, de mettre la table, de lui préparer son apéritif. Pendant que cuisaient les pâtes, il me demanda de me mettre à quatre pattes devant lui et se servit de moi comme repose-pieds. Thomas, quant à lui, reçu pour instruction de les lui lécher.

Cela dura probablement un quart d'heure. Je commençais à avoir des crampes et à chaque fois que je bougeais un peu trop, il me frappait d'un coup sec du talon. Thomas avait dû bien faire son travail de lécheur, car il eut le droit de finir le verre de Fabien.

« Aller, à table ! lança-t-il en se levant. ».

Thomas et moi allâmes chercher le repas et nous le servîmes. Il commençait à être assez tard. J'avais faim et mon ventre gargouilla assez bruyamment.

Entendant cela, Fabien me demanda d'aller chercher une assiette et un verre. Il me servit quelques cuillérées de pâtes. J'imaginais qu'il allait ajouter un peu de sauce bolognaise mais au lieu de cela, il cracha plusieurs fois dessus. Il invita Thomas à faire de même. Il mélangea le tout. Présentant le verre à Thomas, il lui ordonna de pisser dedans.

Le jeune homme sorti son sexe de mon jock et ferma les yeux. Il réussit à sortir cinq ou six jets jaune clair mais il ne fut plus en mesure de continuer car il se mit à bander.

Voyant cela, Fabien se leva, plaça mon assiette de pâtes devant le jeune éphèbe bandé et se glissa derrière lui.

Passant ses bras sous les aisselles de Thomas, il commença à lui caresser le sexe. Doucement tout d'abord, puis de plus en plus fort. Il ne fallut pas longtemps pour que Thomas commence à haleter et gémir de plaisir : il n'avait pas encore eu le droit de jouir jusqu'à présent.

Quelques instants après, ses gémissements s'intensifièrent et il se contracta. Fabien plongea littéralement sa queue dans le plat de pâtes et une épaisse gelée blanche s'étala dans l'assiette. Je vis certaines pâtes en être éjectées sous la violence de l'impact. Thomas se détendit alors que Fabien pressait les dernières gouttes de son nectar d'homme.

Reprenant les couverts, il mélangea consciencieusement le sperme, les crachats et les pâtes.

Il plaça le plat devant moi, le verre de pisse et des couverts.

« Mange puisque tu as faim. »

Je m'installai à table et pris une bouchée de pâtes. Elles étaient froides. Le goût était vaguement salé avec ce goût typique de sperme froid. J'avalai avec un peu de mal. Je pris une seconde bouchée et cette fois ce fut plus facile.

« N'oublie pas de boire surtout. »

J'ai alors pris le verre et l'ai porté à mes lèvres. En revanche, la pisse était encore tiède. J'ai avalé d'un trait le verre, pour essayer de ne pas trop sentir le goût.

Thomas et Fabien me regardaient avec intérêt. Fabien semblait aux anges et le Thomas me regardait avec la bouche légèrement ouverte, comme s'il souhaitait manger lui aussi ce met.

Comme je finissais mon assiette, je dû la lécher pour ne rien perdre. Comme j'aurais aimé avoir ce sperme directement en bouche, tout chaud, sortant du corps de ce beau mec. Je regardai alors Thomas avec un désir brûlant. Il me rendit la pareille.

C'est alors que Fabien se leva, m'essuya les lèvres avec le slip de Thomas que j'avais toujours au cou et plaça son sexe sous mes yeux. La ceinture noire au niveau de mes yeux, l'emblème DIM emplissait mon champ de vision. A croire qu'il n'était jamais fatigué, il bandait de nouveau. Je me mis à lécher mon boxer en suivant son sexe dressé.

Fabien fit glisser son boxer et libéra son membre pour l'enfourner immédiatement dans ma bouche. Prenant mon crâne à deux main, il força le passage jusqu'au fond de ma gorge ce qui me fit très mal. Un réflexe de déglutition me sauva probablement du vomissement car sa queue trouva sa place naturellement.

Il resta ainsi pendant une éternité, je devais me concentrer pour respirer par le nez.

Il se retira lentement comme pour apprécier chaque millimètre de ma gorge et commença à me limer la bouche.

C'est alors que je compris ce qu'il avait fait, car en léchant son gland, je sentis des gouttes de liquide sortir qui avait sans aucun doute possible la saveur de la pisse. Il venait de me pisser dans la gorge sans que je ne m'en rendre compte.

Il prit son temps et je dû lui lécher le sexe et les couilles pendant un bon quart d'heure. Je sentais qu'il se retenait et qu'il faisait durer son plaisir. De mon côté, même si je prenais mon pied avec cette queue si massive et si raide, je commençais à avoir du mal à saliver suffisamment et ma mâchoire avait du mal à s'ouvrir pour laisser rentrer.

Au bout de ce quart d'heure, il se laissa aller et me dit tout bas :

« Dessert… »

Et il juta dans ma bouche.

Une fois qu'il eut fini, il se retira, pinça son gland pour déposer les dernières gouttes blanchâtres sur ma langue.

« Vous faites une bonne paire tous les deux. On pourrait vraiment bien s'amuser si on avait du temps. Malheureusement Thomas a une compèt' de ping-pong demain matin et il ne peut pas rester plus tard que minuit. Comme vous avez été bien obéissants tous les deux, je vais vous faire un petit cadeau. »

Il reprit le slip de Thomas et mon collier de soumis. Il demanda à Thomas d'ôter mon jock. Nous prenant tous les deux par la main, il nous installa sur son lit.

« Vous aller me faire un beau 69 tous les deux. Je veux que vous jouissiez tous les deux. Après, vous pourrez partir. N'oubliez pas de me montrer quand l'autre aura joui. »

Il s'assit sur le bord du lit et attendit. Thomas et moi nous nous regardâmes un moment, puis nous nous mîmes en position. Je calai mon front contre ses cuisses fermes et imberbes. Je pris un instant pour admirer ses couilles et son sexe magnifiques, imberbes eux aussi. Je sentis les cheveux de Thomas contre mes cuisses et presque aussitôt une douce chaleur saisir mon sexe.

Thomas ne perdit pas un instant et se mit à me sucer.

De mon côté, c'est avec lenteur et désir que je déposai d'abord des baisers sur ses bourses puis sa verge puis son gland. Je léchai délicatement le gland et sa base ce qu'il apprécia car son bassin se plaqua sur mon visage.

J'ouvris alors la bouche pour faire entrer le jeune membre tout entier au plus profond de ma gorge.

Je l'accueilli avec bonheur. Son sexe était doux, lisse, ferme. Je me mis à le sucer avec précaution. Je voulais lui procurer la meilleure suce de toute sa vie. J'imagine que j'y suis parvenu car il cessa peu à peu de me sucer pour seulement accompagner de délicats mouvements du bassin le rythme de mes caresses.

Je continuai tout en tendant au mieux la peau de son sexe en la prenant à deux doigts à la base de sa verge.

J'aspirais le plus possible pour exercer le plus de pression avec ma langue et mes lèvres.

Thomas écarta légèrement les jambes, se mit à gémir doucement.

J'accélérai progressivement et il me suivit de son bassin.

Les halètements de Thomas accélérèrent jusqu'à ce qu'il émette un puissant râle et que je me retrouve avec plusieurs jets de son sperme en bouche.

Fabien se leva et pencha son visage vers le mien. J'ouvris la bouche pour lui montrer le sperme de Thomas. Sans rien dire, il alla se placer à côté de Thomas.

Celui-ci haletait et semblait avoir du mal à se remettre. Il prit toutefois mon sexe en bouche et commença à me sucer. Pour l'encourager, je lui prodiguai des caresses. Je me faisais des films très hard avec lui et je finis par éjaculer dans sa bouche. Je regardais vers lui à ce moment-là pour mémoriser cet instant où pour la première fois je lui donnai ma semence.

Tout comme moi, il montra à Fabien le résultat de sa récolte.

Se levant d'un bond, Fabien donna une claque sur les fesses de Thomas et lui dit :
« Aller hop, dépêche-toi, faudrait pas que tu rentres en retard chez toi ! ».

Thomas se leva et commença à rassembler ses affaires.

« Tu veux rester cette nuit ? me demanda alors Fabien.
— C'est gentil, mais je suis trop fatigué. Je vais rentrer chez moi et puis je dois bosser demain. J'ai des travaux à finir. »

Un peu déçu, il me fit quand un même un beau sourire. Je me levai à mon tour et pris mes affaires. J'enfilai mon t-shirt souillé et mes chaussettes. Je cherchai du regard mon jock et Thomas me le tendit avec un sourire radieux.

« Merci, dis-je.
— De rien, c'est la première fois qu'il m'adressait la parole. »

J'eu une sensation de flammes dans les entrailles.
J'eu l'impression de fondre littéralement.
Je suis sûr que j'ai rougi à cet instant.

Constatant que mon jock était encore humide du liquide séminal de Thomas, je décidai de ne pas le mettre et enfilai mon jeans directement à même la peau. Je finis de m'habiller quasiment en même temps que le jeune homme.

Je lui serrai la main et tendit la main à Fabien qui s'approcha en me roula une pelle devant Thomas. Il lui expliqua que nous avions été ensemble à une autre époque qui –si mes calculs étaient à peu près justes- devait correspondre aussi à celle où Fabien avait connu Thomas.

Toujours en boxer, Fabien nous ouvrit la porte de son appart nous nous prîmes congés.

Thomas et moi nous retrouvâmes dans l'ascenseur. Nous nous regardâmes et j'engageai la conversation.

« Et bien, c'était une sacrée soirée hein ?
— Oui c'est vrai. J'ai bien aimé et toi ?
— J'ai adoré. Mais je crois que j'aurais encore préféré si nous avions été que tous les deux. »

Il rougit.
« Tu as un copain ou déjà eu un copain ?
— Oui mais ça c'est pas trop bien passé. C'est lui qui m'a appris à faire tout ça.
— Ah évidemment. Perso, j'aime bien quand c'est plus tendre et plus doux.
— Comme quand tu m'as sucé ?
— Exactement. »

L'ascenseur arriva au rez-de-chaussée.

« Tu rentres chez toi là ? l'interrogeai-je.
— Oui, je peux pas trainer, j'ai une compétition demain. Ping-pong. C'est les éliminatoires régionales, je peux pas rater. 
— Je comprends oui. C'est pour ça que tu es si musclé.
— C'est gentil merci. Tiens, c'est pour toi. »

Il me tendit la main avec quelque chose de blanc dedans.
C'était son slip.

« Si t'en veux pas, je comprendrai.
— Oh mais si bien sûr. Merci. Tiens, voilà le mien. »

Et je lui tendis mon jock. Il s'en empara, le huma furtivement et l'empocha dans sa veste. Je voulu l'embrasser mais il se recula en jetant des regards inquiets tout autour.

Un peu déçu, je compris qu'il n'était probablement pas encore sorti du placard et qu'il avait encore la crainte du regard des autres. Je lui griffonnai mon 06 sur un bout de papier qu'il prit sans toutefois me donner le sien.

« J'aimerais te revoir. 
— Moi aussi. »

Il sourit et parti dans la nuit.

Yopi

yop_ex@outlook.fr

suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Sen et Kaze - Rapt - Un hasard - Tennis ? Plus Jamais ! - Tournoi en chambre - Pipe en jean… - Ma deuxième année de Fac - Au boulot - Le pinceau du peintre - Soirée étape - Ma première histoire - Et in inferno ego - Le dépôt - Mon petit beur - Première année de Fac

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)