20 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Lope soumise au cinéma

Bonjour à tous, j'ai 36 ans. Je ne corresponds pas à l'image du mec parfait dans notre culture occidentale, je mesure 1,70 et je suis bien rond. Toutefois j'ai un visage qui attire et mes rondeurs affolent les mecs qui aiment ça. Mon kiffe c'est la baise bien hard avec les blacks et les rebeux car ils adorent les gros cul. Je suis une salope au lit et j'assume totalement. Je suis open d'esprit et je m'adapte aux désirs du mâle. Ce qui m'a amené il y a quelques temps à tenter une nouvelle expérience en me travestissant. Avec le temps j'ai réussi à trouver ma personnalité de trav mais je n'en reste pas moins un mec. C'est juste un « costume » pour exciter les hétéros et me faire enfiler comme une salope.

J'ai plusieurs amants réguliers et notamment un black hétéro, 28 ans, chaud comme la braise qui aime ma bouche et mon boule… Il s'appelle Teddy, il est antillais, il mesure 1,80, assez musclé, et il a une queue de 22 cm bien épaisse … Il bande comme un taureau dès que je le touche. Il kiffe quand je le pompe et il aime faire durer le plaisir avant de me retourner et m'enfiler comme une chienne. Il est endurant, il est capable de jouir plusieurs fois de suite sans débander. Gros juteur, il me domine et je kiffe ça. Un jour je lui ai demandé s'il aimerait me mettre à dispo d'autres black, me faire tourner quoi. Il serait mon maître, il choisirait ce que je dois faire et à qui je dois le faire. Excité par cette idée, je lui propose de nous rendre dans un cinéma bien chaud du côté de Pigalle. Nous nous mettons d'accord sur les « règles » et je lui demande aussi de me « protéger » car je sais rendre fou les mecs quand je suis chaud.

Le jour est fixé et nous partons ensemble en direction de Pigalle. Sous mes vêtements je porte de la lingerie coquine de couleur rouge, une guêpière en cuir avec portes jarretelles, des bas résille noirs, j'ai dans mon sac ma perruque blonde et mes talons aiguilles. Sur le chemin il est déjà très excité et je compte bien en profiter. Sur le périphérique, lui au volant et moi comme passager, je commence à me chauffer en sniffant du poppers. Cette douce chaleur qui m'envahi me transforme peu à peu salope. Je commence à me toucher et gémir à côté de lui. Je le vois me mater et il commence à s'exprimer : « putain, quelle salope, tu me chauffes bb, tu es une vraie cochonne, mmmm tu vas en prendre plein la chatte ma salope… ». Il se caresse l'entre jambe et je commence à lui dire que j'ai envie de sa queue…. En quelques secondes il ouvre sa braguette et sa bite s'échappe d'un seul coup de son pantalon en cognant le volant. Il me regarde avec des yeux pervers et me dit : « salope vient sucer ton maître » … Je me jette sur sa bite et j'oublie que nous sommes au milieu de la circulation. D'une main il tient le volant et de l'autre il me tient par les cheveux pour me donner la cadence des mouvements. De temps en temps il appuie sur ma tête et m'envoie son gros gland en fond de gorge. Il me fait sniffer du poppers et il m'insultes de plus en plus. Je sens qu'il mouille et je commence à gémir en réclamant son jus… Sa bite se raidit davantage et quelques minutes plus tard il me demande si je veux son jus. Je le supplie de me gaver la bouche, il active ma tête sur son chibre et me largue sa sauce en fond de gorge en criant son plaisir comme un animal : « Putaaaaaaaiiiiiinnnn, ah quelle salope, avales tout ma chienne, ouiiii, oh quelle suceuse, mmmmm, nettoie bien la bite de ton maître, oui bb vas y ! » Je m'applique et à le nettoyer par petits coups de langues et il ne débande pas, c'est impressionnant…  Il me demande de remettre sa queue en place, j'arrive à rentrer les deux tiers tellement elle est grosse et le gland dépasse toujours. Nous quittons le périphérique et nous nous approchons du cinéma.

Une fois dans le cinéma nous nous isolons. J'en profite pour me déshabiller et enfiler ma petite robe rouge qui moule bien mes formes ainsi que mes talons et ma perruque. Nous faisons deux trois du cinéma et des différentes salles pour repérer les lieux. Il y a du monde, beaucoup de black, mmmmm super. Ca baise déjà dans tous coins entre mecs ou avec des travs. Je sens de nombreux regards se tourner vers moi, je marche dans les allées comme une pute. Certains me font des clins d'œil. D'autres cherchent à me toucher mais mon maître les arrête. Ils l'écoutent. Teddy, s'assoit dans un fauteuil au bord d'une allée pour mater le film. Il m'ordonne de rester debout et me fais baisser en avant pour le sucer en orientant mon cul vers le passage. Je me défonce au poppers et je me penche pour reprendre sa belle bite en bouche qui n'a toujours pas débandée. Je le sens excité, sa bite est raide comme jamais. Je vois dans ses yeux de la perversion et du plaisir et ça m'excite à mort. Je commence à pomper goulument et j'entends des sièges se replier indiquant que des mecs bougent autour de nous. Je ne vois rien. Teddy prend son pied. Je le suce toujours, en fond de gorge comme il aime, puis je remonte le long de sa hampe avec ma langue afin de lui titiller le gland en caressant ses grosses couilles rasées…. Je sens mon trou qui réclame une queue. Teddy doit le sentir car il se relève et me retourne. Je découvre alors une bonne dizaine de mecs blacks, blancs, beurs, en train de mater . Certains se branlent et d'autres se caressent. Teddy me fait pencher en avant et s'accroupit derrière moi. Il enfourne sa langue dans mon trou et je cris de plaisir en lachant un « ouiiiiiiii » de plaisir. Je sens l'excitation des mecs monter d'un cran et certains se rapprochent. J'entends Teddy dire « Attendez les mecs, je vous ferai signe ». Les mecs ne bougent plus, on dirait des sprinters qui attendent le top départ. Pendant ce temps Teddy me lèche le cul en écartant bien mon gros boule avec ses mains. Il me crache sur la rondelle puis ravale tout en aspirant mon trou tout en y insérant sa grosse langue. Il commence à y glisser un doigt puis deux. Je sens ma chatte s'ouvrir à mort. Teddy se relève et sans ménagement il m'enfonce sa belle bite dans le trou. J'aime quand il me prends sauvagement ainsi car il me prépare tellement bien à chaque fois que mon cul prends sa bite d'un seul coup sans douleur….

MMMM que c'est bon. Je sens mon trou dilaté au max quand il m'agrippe par les hanches et qu'il m'enfonce sa grosse queue bien au fond sans bouger…. Je joue avec mes sphincters et je masturbe sa bite à l'intérieur de mon trou… Je sais qu'il aime ça car il beugle et ses jambes tremblent…  Il commence ses va et vient en se calant bien au fond de ma chatte. Il me redresse et me relève une jambe qu'il pose en appuie sur les fauteuils d'à côté. Il me pine et je sens toute sa puissance de mâle me pénétrer, mmm que c'est bon. Il me lèche l'oreille et me dit : « alors salope tu kiffes, t'es une grosse cochonne, t'en veux de la bite hein… » Je gémis : « Oui mon maître, je suis à toi, fais de moi ce que tu veux, remplis moi bien » Les mecs sont toujours là rejoints par d'autres. Je sens le regard d'autres trav dépitées de voir que j'attire l'attention d'une bonne partie des mâles du cinéma. J'en entends certaines me traiter de pute par colère et jalousie mais moi ça me flatte. Certains mecs se bousculent, ils veulent être les premiers, ils ne veulent pas perdre leur place, ils sont en rut, ils en veulent, ils veulent de moi, de cette salope qui s'exhibe devant eux. Cela excite Teddy également. Je le sens en moi comme jamais, sa bite est ENORME et quand il me tape le boule je ressens des sensations jamais ressenties jusqu'alors.

Teddy susurre toujours dans mon oreille : « Alors ma chienne, tu veux sucer lequel en premier » Je le kiffe car il me domine mais fais aussi en sorte de me faire prendre mon pied… Ca c'est du mâle. Je jette un rapide coup d'œil mais je ne vois que les blacks. Je suis là pour ça… Je repère un jeune black un peu timide qui se caresse et qui semble vouloir rester discret car il a gardé sa capuche sur la tête. Je plante mon regard dans le sien et je me lèche les lèvres en le regardant. Teddy a compris et lui dis « viens mon frère, elle t'a choisie… » Le black est un peu hésitant et je me baisse en tendant ma langue vers lui. Le black craque, il s'avance et baisse rapidement son jog. Une queue énorme me saute au visage. Je me jette dessus et lui prodigue le même traitement qu'à Teddy quelques minutes avant. J'entends Teddy lui dire « Alors mec, elle est bonne ma suceuse hein…. » Le mec répond « oh putain oui quelle salope gourmande »… Je sniffe du poppers pour chauffer d'un cran. Le mec me réclame la bouteille et sniffe deux bonnes doses…. Je sens sa queue encore gonfler et il commence à me limer la bouche en enfonçant en fond de gorge sa queue. Il m'étouffe de temps en temps mais c'est ce que j'aime. Il est chaud. Il mouille et je le sens prêt à jouir. Alors ça m'excite et je commence à gémir un peu plus fort pendant que Teddy me lime toujours la chatte comme il sait si bien le faire. Je sens que mon sucé n'en peux plus : « oh putain salope, tu veux mon jus hein ». Il accentue ses va et vient, les larmes me coulent sur le visage. Il s'arrête d'un coup sec et sa bite tressaute dans ma bouche en déversant son jus. Il reste ainsi un bon moment sans bouger dans ma bouche. J'aspire au max et j'avale ce cadeau qu'il me fait, du bon jus comme j'aime. Il se retire et je le lèche encore pour le nettoyer.

Je vois derrière lui un truc hallucinant. Deux mecs se prennent la tête pour savoir qui passera en premier.  Ca m'amuse et m'angoisse aussi. Teddy intervient et leur dit, cool les mecs c'est moi qui décide, c'est ma lope. Un des deux se casse, pas grave…  Teddy décide que l'on change de place.

Nous nous installons tout en haut du cinéma à la première rangée de fauteuil. Il s'assoit et m'ordonne de m'empaler sur sa bite. Bien sûr la plupart du groupe de mecs a suivi et ils attendent toujours. Bien installé à califourchon sur son pieu je commence à me relever et me baisser pour bien m'empaler sur la bite de Teddy qui n'a pas débandée. Teddy fait signe à deux blacks de s'approcher. Dès qu'ils sont à ma hauteur je tends mes mains vers leurs sexes. Un a déjà sorti sa queue, l'autre non. Je commence à masturber le premier qui a une bonne bite, assez longue mais beaucoup plus fine que Teddy. Je caresse l'autre et baisse sa braguette. Je glisse ma main et sors une belle bite pas très longue mais très épaisse. Que j'aime la bite ! Je les caresse, je caresse leurs couilles. Je sens les mecs au max de l'excitation. Teddy m'ordonne de les sucer. J'ai arrêté mes mouvements sur sa queue et c'est lui qui maintenant me donne des coups de queue en ondulant son bassin. Il m'insulte : « salope, garage à bite, suceuse, chienne… » autant de mots qui décuplent mon plaisir. Je pompe les mecs l'un après l'autre. Je malaxe leurs grosses boules pour bien faire monter le jus… Le mec à la queue fine dis à Teddy : « Je veux la baiser ta pute ». Teddy répond « OK mec, je te la prépare » Teddy se relève en restant au fonbd de moi et me demande d'avancer jusqu'à la rangée de siège 1 mètre devant.

Les deux mecs font le tour de la rangée et se repositionnent devant moi. Ils se mettent côte à côte en rapprochant leurs queues et j'arrive, non sans peine, à sucer les deux glands en même temps. Teddy s'active dans mon cul, je le sens se raidir quand à un moment il beugle, se retire et en se masturbant m'arrose la rondelle de son jus chaud. Il frotte son gland sur mon trou pour étaler et remet sa bite au fond de moi à plusieurs reprises. Il dit aux deux mecs « Allez y … elle est bien humide »

Le mec qui voulait m'enfiler fais le tour de la rangée, arrive à ma hauteur et m'écarte le cul avec ses mains pour mater mon trou. Je l'entends respirer comme une bête et d'un coup il m'enfile toute sa queue dans la chatte…. Il me fait gémir. Je tends au max ma croupe vers sa queue et j'ondule mon bassin. Le mec n'en peux plus et quelques va et vient plus tard, il me claque le cul, s'enfonce d'un coup et crie « salope ». Je le sens se vider en moi… MMmmmm .

Le mec que je suçais fait le tour également et m'enfourne sa queue épaisse. Je suis tellement dilatée et mouillée par le jus de Teddy et de l'autre qu'il rentre sans difficultés. Je sens ma rondelle écartée au max. Le mec me baise doucement mais avec une telle amplitude de mouvement que j'ai l'impression de sentir chaque cm² de son gros gland me remplir le cul. Je plane car je sniffe régulièrement du poppers.

A ce moment je percute que Teddy a disparu, ah non ouf, il est à quelques mètres de moi le froc sur les chevilles et discute avec quelques blacks du groupe qui matait. Le mec en moi n'a même pas encore joui que je vois ces blacks avancer vers moi. Certains étant déjà en train de m'insulter sans même m'avoir touchée. Qu'est-ce que Teddy a bien pu leur dire ? Je ne vais pas tarder à le découvrir. Le mec en moi me baise toujours et c'est trop bon. Je sens sur mon corps plusieurs mains me caresser. Je sens des doigts dans ma bouche. Je ne sais pas combien ils sont. Ils prennent mes mains pour les poser sur leurs bosses. J'hallucine, je sens à travers les pantalons que des queues massives et bien dures. Le mec qui me baise prends son pied en même temps que moi. Il respire de plus en plus fort. A un moment je sens un des mecs me caresser le tour de mon trou pendant que l'autre me défonce toujours. Je n'avais jamais vécu cela auparavant, des frissons parcourent mon corps. Je plane et je suis à la limite de la perte de conscience tellement je jouis du cul. Une première bite me force la bouche et me lime, puis un autre. Je suis devenue une machine à sucer. J'avale toutes ces queues les unes après les autres. Les mecs râlent de plaisir et m'insultent. Je suis courbée en avant sur le dossier des fauteuils le cul offert à mon baiseur et aux doigts des autres. La bouche bien ouverte pour accueillir les bites des mecs de l'autre côté de la rangée. Le mec qui me titillait la rosette enfonce un doigt dans mon cul pendant que l'autre me baise. Cela me fait hurler de plaisir et je sens encore plus l'épaisseur de la queue de mon baiseur. Lui, cette double pénétration a eu raison de son excitation, il me féconde dans un râle que l'on a du entendre dans tout le cinéma. Je sens le jus qui coule de mon trou. Il décule et l'autre pousse tout le jus avec ses doigts dans mon trou. Je me sens remplie.

C'est alors le top départ d'une chevauchée sauvage dont je suis la chienne à monter, à remplir, à féconder. Les mecs se succèdent dans mon cul et dans ma bouche. Je suis obligé d'appeler Teddy qui mate la scène en se branlant pour lui dire que je n'en peux plus. Il répond « c'est ce que tu voulais ma salope, des grosses queues de blacks dans tous les trous, alors maintenant tu fermes ta gueule et tu encaisses, tu suces, tu lèches et tu avales un point c'est tout » A ce moment j'ai l'impression qu'ils vont me tuer. Je ne suis plus que leur objet, leur trou….

Quelques minutes plus tard, Teddy a quand même pitié de moi. Il respecte nos règles. Il m'a fait changer de position afin de me donner le temps de récupérer. Il m'a fait m'allonger sur le dos sur le sol sur une serviette qu'il avait emmené. Il a demandé aux mecs de me relever les jambes pour offrir ma croupe. Dans cette position bien plus confortable, j'ai pu voir tous les blacks qui m'ont baisée. Ils se succédaient les uns après les autres dans ma bouche et dans mon cul. Je n'arrivais même plus à les compter. Teddy surveillait à coté la bite à la main et me motivait en m'insultant.  Il me donnait des ordres : « ouvres bien la bouche, écarte bien les cuisses…. » Je ne sais pas combien de temps cela a duré. Les mecs vidaient leurs grosses couilles en moi les uns après les autres parfois dans mon cul parfois dans ma bouche. J'étais souillé de jus mais que c'était bon de sentir toute cette testostérone, ce désir pour moi, cette excitation.

Puis Teddy a décidé que la partie était finie, de toute façon je crois qu'il n'y avait plus de prétendants dans le cinéma. Il m'a autorisé à me laver le visage et les parties de mon corps souillées dans les toilettes mais m'a ordonnée de garder le jus en moi.

Nous quittons le cinéma, je suis cassée, épuisée. Le mec à l'entrée nous dit au revoir et dit à Teddy « Ramènes ta salope quand tu veux » Tu m'étonnes ! C'est mieux qu'un film ! On monte en voiture direction chez moi. Pendant le trajet Teddy est très doux et tendre, il me caresse, il me félicite. Il me voit épuisé et me propose de me reposer.

Arrivés chez moi, il me réveille et m'aider à monter à mon appartement. Il m'installe sur le canapé et me déshabille. Il m'offre à boire. Je m'assoupis de nouveau. Mais dans mon sommeil je me réveille car mon ventre gargouille. Quelle surprise en ouvrant les yeux. Teddy est nu la bite droite. Il m'a écarté les jambes et a glissé ses doigts dans mon cul. Il joue avec le jus, je sens que ça coule. Il est grave excité. Je n'ai pas la force de le sucer. Régulièrement il approche ses doigts de ma bouche et me fait lécher. Il grimpe sur le canapé, replie mes jambes sur ma poitrine et titille ma rosette avec son gland. Il bande comme un âne. Puis lentement et doucement, il me pénètre avec sa grosse bite. Malgré les bites qui m'ont enfilées, je le sens bien en moi, glissant à merveille grâce à tout ce jus.  Teddy me dit « Je t'ai ouvert la chatte au cinéma chérie avec mon jus, je te referme la chatte également avec mon jus » J'ai trouvé cette image forte, comme un sentiment d'appartenance…. Je me suis mis à bander. Alors Teddy a fait quelque chose qu'il n'avait jamais fait, il a commencé à me masturber au rythme de sa pénétration. Il m'a pris puissamment mais tendrement, faisant monter mon plaisir en même temps que le sien. Tellement excité, je n'ai pu me retenir longtemps, j'ai joui en criant mon plaisir. Je pensais que Teddy allait continuer à me baiser un peu plus longtemps, fatigué par ces deux précédentes éjaculations mais les contractions de mon cul sur sa bite en jouissant l'ont fait exploser au fond de moi en même temps que moi. Il s'est écroulé sur moi et s'est endormi comme cela. Je me suis assoupi aussi.

Je ne sais combien de temps mais à mon réveil il était toujours en moi, il dormait, et il bandait toujours, je n'en revenais pas…. Je l'ai réveillé, suis allé me doucher, lui également et il est rentré chez lui. J'ai reçu un SMS plus tard me disant « Je n'ai jamais connu tel plaisir, merci ma petite chienne… » J'ai souri fier de moi….

Nous nous sommes revus plusieurs fois avec Teddy en duo et nous avions projeté de recommencer. Toutefois étant dans l'éducation nationale, il a été muté et j'ai perdu mon maître. J'en profites pour passer mon annonce. Je recherche plan abattage, tournante, avec mecs chauds BM et sérieux en qui je peux avoir confiance. Si vous voulez être mon maître d'une fois ou plus, contactez-moi. On verra si le feeling passe et jusqu'où on peut aller… Bises

B1dssapo

b1dssapo@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Lope soumise au cinéma - La plus grosse bite que j'ai pompée - La fin du Ramadan

Dernière mise à jour publique (20/7)

Je suis spermivore Jaimeavaler
Mon meilleur ami m’a dépucelé  rom.3004
J'ai fait mieux qu'elle Youg2004
Etalon brésilien Bearwan
Chaude rando -01 Carolito

Nouvel épisode

Domination par Stéphane -63 Pattlg
Domination par Stéphane -64 Pattlg
Domination par Stéphane -65 Pattlg
Chaude rando -02 Carolito
Chaude rando -03 Carolito
Chaude rando –04 Carolito
Chaude rando –05 Carolito
Chaude rando –06 Carolito
Chaude rando –07 Carolito
Chaude rando –08 Carolito
Le petit short blanc -04 Frank
Un oncle parfait - 03 Will23mtl
Adam -02 Ethan De Rouge
Voyage Initiatique -03 Ninemark
Soumission & Domination -496/2 Jardinier

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet 2018

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)