20 Sept.
+ 52 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Pervers -03

L'hétéro de ses dames

Les jours qui suivirent ma première pipe, j'ai commencé à faire mon coming-out à mes potes. Sans forcément parler de Florian pour ne pas le mettre dans l'embarras. Ils étaient tous compréhensifs, certains plus que d'autres. Notamment Laurent. Un jour, pendant la récréation, il est venu vers moi et m'a soufflé :
– T'avais raison, c'est bien plus doux comme ça !
– Hein ? De quoi tu parles ?
– Bah de se raser les couilles !
Je sens alors une ouverture. Avec lui, l'hétéro de ses dames. Le mec qui se vante de coucher avec n'importe quelle fille. C'est vrai qu'il était plutôt beau gosse. Brun, pas très grand, un sourire à tomber et bien sûr, tout en muscle. Mais vraiment. Des muscles naturels et pas issus de gonflette. Je me rappelle l'avoir maté dans les vestiaires en sport. Mais à l'époque, je ne considérais pas les choses sous un angle sexuel. Plus un côté voyeur instinctif. Mais là, j'étais troublé que ce mec vienne me dire qu'il s'était raser les couilles après que je fasse mon coming-out. Et je sautais alors sur l'occasion :
– Ah ouais ? Fais voir, dis-je simplement en tendant la main vers son pantalon.
Et loin de se dégonfler, il ouvrit sa braguette et tira son pantalon pour me laisser libre accès. Je sentis du défi dans son regard, et à mon tour j'osais aller jusqu'au bout. J'enfournai ma main dans son boxer et caressais ses testicules. Ils étaient lourds, chauds et vraiment doux.
– Pas mal effectivement !
La sonnerie retentit et chacun repartit dans sa classe. Avant qu'il disparaisse de ma vue, je lui fis un clin d'œil lourd de sous-entendu, puis je me léchai la lèvre supérieure de manière ostensible. Il sourit, et je sus qu'une nouvelle bite me serait bientôt disponible.
Quelques jours plus tard, un midi, alors que mes potes et moi nous dirigions vers un parking, où nous avions l'habitude de manger, je croisai Laurent. Mes potes continuèrent leur chemin sachant très bien que j'allais les rejoindre.
– Vous allez où ?
– On va dans le parking du Bricorama là.
– Pourquoi faire ? Me demanda-t-il dubitatif, et peut-être même en émettant dans son
intonation une connotation sexuelle.
– Bah on aime bien se poser là bas. Personne nous emmerde, il fait frais (nous étions l'été) et
puis il fait tout noir là où se met. Ça pose une ambiance cool. On se parle mais on se voit pas. Tu devrais venir, il y a juste la lumière de nos clopes.
Il regarda à droite, à gauche, puis il me poussa contre le mur et s'appuya contre moi. Il me fixait. Le visage proche du mien, comme s'il attendait un signal de ma part. Je ne voyais pas où il voulait en venir et alors il posa ses lèvres sur les miennes et força sa langue dans ma bouche. J'étais stupéfait et me laissait faire. Il enfonça sa langue au fond de ma bouche, me lécha la langue, mordilla légèrement ma lèvre inférieure puis se retira. Son baiser m'avait provoqué une énorme érection. Et comme s'il voulait vérifier l'effet de son acte, il tendit sa main et tâta mon paquet bien dur. Il sourit.
– C'était donc vrai, tu es bien un pédé !
– Tu en doutais ?
– Tu dis tellement de conneries que parfois on ne sait pas si tu te fous de notre gueule ou pas...
– Bah là tu sais que c'est vrai. Pourquoi ? T'es intéressé par mes services ?
Il prit un peu de distance, s'alluma une clope et ajouta doucement :
– Peut-être... On va dans le parking ?
Une fois que nous avons rejoint mes potes, qui n'appréciaient guère la présence de Laurent, qu'ils trouvaient lourd, les choses ont repris leur cours, comme d'habitude. On parlait de films, de musiques, de drogues etc.
– Quelqu'un met un peu de son là ? Demanda Florian.
– Ouais, attends je vais te faire écouter un truc bien Rock, s'empressa de dire Laurent.
Il cherchait constamment à se faire accepter dans mon groupe de potes. Il mit alors une musique d'un groupe de Rock plutôt sympa sur son portable en vantant les mérites des lignes de basses et autres détails musicaux pour montrer qu'il s'y connaissait. Comme il était à côté de moi et que nous étions dans le noir complet, outre nos foyer de cigarettes, je décidais de jouer discrètement avec Laurent. Pendant qu'on parlait tous ensemble, je tendis ma main vers l'entrejambe de Laurent et commençais à lui caresser le paquet. Les autres ne se doutait de rien, et lui jouait le jeu.
Doucement je l'entendis ouvrir sa braguette et alors je pu continuer mon exploration. J'essayais de ne pas faire de bruit et de continuer à parler comme si de rien n'était. Alors que j'étais à côté de trois potes, j'avais la main sur le boxer de Laurent. Je pouvais sentir la chaleur de sa queue à travers. Je la frottais lentement pour la sentir prendre du volume. La mienne était déjà bien dure. J'aventurais alors mes doigts plus bas pour atteindre ses bourses rasées. Il était excité et j'adorais le sentiment de pouvoir que je ressentais. J'avais la capacité de contrôler l'excitation. Et ça me plaisait. Malheureusement, il était bientôt l'heure de rentrer en cours. Et dans ce lycée, il n'était pas question d'être en retard...
Une fois sorti du parking, Laurent me parlait comme pour que l'on soit en retrait des autres qui se pressaient pour rentrer. Suffisamment éloignés d'eux pour qu'ils n'entendent pas il me dit :
– Mec, tu m'as grave fait bander ! Tu veux pas me terminer là ?
– Mais on va être à la bourre là ! En plus là j'ai monsieur Sardi donc je vais me faire
défoncer...
– T'es une grande gueule en fait ! Tu me chauffes et après tu arrêtes tout.
On s'approchait du lycée et mes potes commençaient déjà à rentrer.
– Bon écoute, tu me rejoins dans les chiottes en bas de notre bâtiment dans une heure. Vu qu'on a deux heures de cours, le prof fera bien une pause.
Il me fit à sourire à tomber par terre : – Cool ! À tout à l'heure alors.
Pendant le cours, j'étais ailleurs. Je bandais constamment, et me projetais dans ce qui allait se passer. J'étais chaud et pourtant stressé. Au bout d'une heure, le prof n'était pas décidé à faire une pause.

– Monsieur, dis-je en levant la main, est-ce que je peux aller aux toilettes s'il vous plaît ?
Il accepta et alors je partis rejoindre Laurent. Une fois dans les toilettes je fus rassuré de ne voir personne. Juste une cabine fermée au fond. Je reçu alors un texto « Cabine du fond, c'est ouvert ». Ma bite me faisait mal depuis le temps que je bandais, et d'autant plus avec ce texto. Je poussai la porte de la cabine et vit Laurent qui m'attendait debout, le portable dans la main. Il regardait une vidéo de cul.
– Alors tu me montres ton talent ?
En baissant les yeux, je vis que les boutons étaient ouverts et qu'une grosse barre déformait son pantalon. Je me mis à genou devant lui pendant qu'il rangeait son téléphone. Il baissa son Jean's et je me retrouvai alors le visage en face de son boxer. Mon dieu, que sa bite me semblait grosse. Je ne m'en était pas rendu compte lors de mes explorations manuelles. Il mit sa main derrière ma tête et colla mon visage contre sa bite. Il se frottait contre moi. Puis il baissa son boxer et sa bite jaillit avec force contre ma joue. Elle devait faire au moins 19cm et était aussi large que celle de Florian.
– Désolé, elle doit sentir le savon.
J'ai pas bien compris cette phrase. Sur le coup, je me suis dis tant mieux. Mais le moment n'était pas
à la réflexion. J'avais peu de temps pour faire mon office.
– Allez, suce moi salope, chuchota-t-il en m'enfonçant son barreau de chair dans la bouche. Oui, c'est ça. Comme ça. Hum, tu sais y faire toi. Hum allez continue.
Je m'appliquais à aspirer son gros gland, à lui lécher. Je le branlais avec ma bouche, le décalottant avec mes lèvres. Il respirait fort.
– Ouais, c'est bon. Je vais pas tarder là. Suce, vas-y suce ma grosse bite. Tu l'aimes hein ? Tu veux son foutre chaud hein ?
Il gémit et enfonça sa bite profondément dans ma bouche en explosant tout son sperme. Comme avec Florian, je lui montrai son jus dans ma bouche avant de l'avaler. Il sourit à nouveau.
Qu'est-ce que son foutre était bon... Je crois encore aujourd'hui que je n'ai jamais trouver un sperme aussi bon...
La pipe finit, il se rhabilla et sortit. Ça n'avait pas duré plus de deux minutes. Quel rapide. Tant mieux vis à vis du prof, mais j'aurai aimé que ça dure plus longtemps... Je me suis branlé en même pas trente secondes et sorti à mon tour.
En cours je reçu alors un texto « Vivement la prochaine fois ! ».

Grumpyandro

grumpyandro@laposte.net

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Pervers

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)