18 Nov.
+ 78 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Chaudes vacances -01

Je m’appelle Alex, j’ai 18 ans.
Je mesure 1m68, je suis châtain/blond et coupé assez court. Mes yeux sont marron.
Niveau poids, je fais entre 63 et 66 kg. Très peu poilu, voire imberbe, je prends quand même le temps de me raser intégralement.
Je pratique plusieurs sports : course à pieds, natation, VTT… Et surtout, le fitness 3 à 4 fois par semaine. Quelques cours collectifs parfois, et sinon je reste sur le plateau musculation. Mes tonnes de fentes et de squats ont galbé mes cuisses et bombé mes fesses de façon assez incroyable. Ma génétique doit y être aussi pour quelque chose… En tout cas, j’en suis fier.

Je suis gay.
Gay et passif. Même si j’aime me faire sucer ou bien branler, je n’aime pas trop sodomiser les hommes…
Je n’ai pas encore beaucoup d’expérience, car habitant dans un petit village à une trentaine de kilomètres de Nancy, je connais malheureusement tout le monde dans mes environs et je ne veux pas que ma sexualité s’ébruite (ma famille n’étant pas au courant de mon homosexualité).
Et puis, je privilégie la qualité à la quantité.
Mais mes fantasmes sont nombreux et j’arrive parfois à m’étonner lorsque je me mets à penser tout en me masturbant à des plans très très hot, voir "trop" hard.

Mais cet été, mes fantasmes ont pu être réalisés, et je suis allé encore plus loin que ce que je pouvais espérer.

Voici mon récit :

Durant une semaine, mes parents et moi étions partis en vacances dans un camping situé près de la Grande Motte. Très original… Mais n’ayant rien prévu de tout l’été, c’était l’occasion de quitter mon village pour le soleil, et pourquoi pas, rencontrer un mec (chose que je pensais impossible car mes parents auraient été du genre à me coller partout).
Nous n’étions pas dans une caravane ou bien un mobile home. Non, nous, c’était à l’ancienne : tente !
Mes parents avaient la leur, moi la mienne.
Après un trajet interminable, nous arrivions enfin au camping "Les flots marins".
Nous installâmes nos tentes (la leur était tout confort, rivalisant avec les meilleurs hôtels de Las Vegas). La mienne : simple, basique. Avec double porte en moustiquaire pour aérer durant les nuits trop chaudes.
Face à ma tente, un camping-car. Alors que je peinai à planter mes sardines, j’entendis une porte claquer. Un homme venait de sortir du véhicule qui ressemblait plus à une maison roulante qu’à autre chose, et je le vis me regardait durant quelques secondes puis partir, une serviette sur l’épaule.
L’aurais-je vu en train de me mater ?
Non, j’ai halluciné. Mon manque de queue me jouait des tours.

Le reste de la journée fut agrémenté d’une petite visite de la ville à proximité, resto et pour finir, balade le long de la plage qui se trouvait à 5 minutes du camping.
La nuit était tombée, mes parents décidèrent de rentrer se coucher. Moi, je restai un peu sur la plage à regarder le reflet d’un quart de lune se dessiner sur la mer.
"Alors, tu as fini par y arriver ?"
Une voix grave me sortit de ma torpeur. Je me retournai brusquement, il s’agissait de mon voisin. L’homme au camping-car.
- Je vous demande pardon ? Rétorquai-je.
- Ta tente, tu as fini par arriver à la monter ?
- Ah ! Heu… oui ! C’est jamais facile… Je préfère les meubles Ikea.
- Je te crois bien ! Désolé de ne pas avoir proposé mon aide, mais ça peut paraitre étrange un homme qui sort de nulle part pour proposer de monter une tente.
- Aussi étrange que me faire peur pendant la nuit, seul sur une plage ?
- Je m’excuse alors…
- Je plaisantais, répondis-je, non fier de ma blague.
L’homme fixa l’horizon puis pivota la tête vers moi.
- Je me présente : Marc.
- Alex, enchanté.
Il était bien plus grand que moi - pas difficile à faire -, environ 1M85, chauve, une barbe de trois jours, assez viril et surement âgé dans les 38 ans. Le genre de gars sur qui je pourrais facilement fantasmer.
- Tu ne vas pas te baigner ? Me demanda-t-il en pointant du doigt la mer.
- Je ne sais pas… Je suis crevé, je pensais aller me coucher bientôt, le temps de prendre une douche…
- Aller, viens avec moi, cinq minutes histoire de se rafraichir, qu’en dis-tu ?
Je serrai mes poings, excité par la demande. Une dizaine de scénarios prirent naissance dans ma tête… Tous plus chaud les uns que les autres. Mais je devais me calmer. Il était sympa voilà tout. Surement pas gay. Et si je commençais à bander devant lui, de quoi aurai-je l’air ?
D’un hochement de tête, je lui indiquai que je le suivais dans la mer.
Il enleva son teeshirt et se mit à sprinter dans l’eau. Elle était fraiche, mais ce fut très agréable. Lorsque Marc s’approcha de moi, la peau luisante de liquide salé, mon cœur se mit à battre. Qu’allait-il faire ? Ou bien, devrais-je tenter quelque chose ?
Mais finalement, il resta à deux mètres de moi et me parla.
- J’adore me baigner la nuit ! Pas de touriste, pas de gosse qui chiale, pas de vendeur de cacahouètes ou je ne sais quoi d’autres. Bref, le kiffe total.
En guise de réponse, je lui souris. Il était musclé. Pas trop non plus, mais la pénombre de la nuit accentuait la définition de ces pectoraux, épaules et abdos. J’étais une crevette près de lui.
Nous parlâmes durant dix minutes. Je lui racontai pourquoi j’étais ici, mes études et comment j’envisageai mon futur. Lui était infirmier à Lyon. Mais en aucun cas il ne mentionna s’il était hétéro, bi ou bien gay. Le mystère régnait.
- Bon… Je suis désolé, lui dis-je, mais je dois y aller. Je suis vraiment fatigué…
- Pareil, je vais vite aller enlever tout ce sel sur moi avant.
Nous sortîmes de l’eau et nous nous dirigeâmes vers des douches alignées le long d’un mur proche d’une dizaine de cabines pour se changer. J’appuyai sur le bouton pour recevoir un jet d’eau froide quand j’entendis Marc me chuchoter :
- Bon, personne en vue, je me fous à poil !
Je n’eus pas le temps de réagir qu’il enleva son short de bain et se redressa devant moi, l’eau froide ruisselant sur son visage. Mes yeux descendirent automatiquement vers son sexe.
Malgré la température de la douche, sa queue mesurait bien une quinzaine de centimètres. Elle retombait parfaitement entre ses cuisses, son gland humide et brillant. Lisse et veineuse.
Déjà si grosse au repos, je n’imaginai pas ce que ça pourrait être lorsqu’il bandait.
Je sentis un début d’érection dans mon maillot de bain et je me tournai dos à lui. Tandis que mon cœur battait à un rythme fou, je l’entendis parler tout seul.
- Ce sable c’est insupportable ! J’en ai partout ! Et je hais m’endormir comme ça…
Je tournai la tête vers lui. Il tenait son sexe dans sa main droite et se passait l’autre main entre les cuisses pour mieux se rincer. Je ne sais pas combien de temps j’ai soutenu le regard sur sa queue, mais sa voix grave me sortit de ma fascination :
- Tout va bien Alex ?
Je relevai la tête, gêné comme jamais. Il me regardait un souriant. Il avait deviné. Il avait vu mon regard.
- Heu… oui oui ça va… Je…
Je ne trouvai rien à dire, alors je fermai les yeux et laissai le jet d’eau froide calmer mes ardeurs.

Nous marchâmes jusqu’à notre emplacement. Il me souhaita bonne nuit et entra dans son camping-car.
Moi, je pénétrai dans ma tente.
À l’intérieur, c’était une fournaise. Le soleil avait chauffé toute la journée, l’eau froide de la douche me manqua subitement.
Je décidai de laisser seulement la moustiquaire, il me fallait un peu d’air.

Allongé sur mon tapis de sol, nu, je repensai à cette queue.
Et tout en m’imaginant à genoux face à elle, je commençai à me masturber.
Je voulais la sucer, la lécher dans sa longueur, sentir son gland grossir entre mes lèvres… Et la sentir glisser entre mes fesses pour venir me prendre de plus en plus brutalement.
D’une main je branlai ma queue dure comme jamais, et de l’autre main je doigtais mon cul. Un doigt, puis un deuxième. Je me mis à quatre pattes, mes fesses en direction du camping-car de Marc, et je continuai à me doigter jusqu’à l’orgasme. Alors que je giclai, je me retins de crier, la tête enfoncée dans un coussin, et j’imaginais Marc, son énorme sexe à l’air, en train de m’épier depuis l’une des fenêtres de son domicile roulant.

Petit cul 57

moa.mi.moa@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Chaudes vacances

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)