20 Sept.
+ 52 histoires en accès privilège.
17 Sept. : +25 histoires en accès public
Galerie Amateur à jour !

VIP
"Accès privilège" des histoires juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 193

PH, Vacances à la maison -9 voyage en Espagne 1 Javier et Pablo

Marc a loué pour nos 3 semaines de vacances une villa avec piscine en Espagne au dessus de Sitges.

Nous devions au départ partir avec ma SLS mais, à trois, ça ne le fait pas ! Nous prenons donc l’avions pour Barcelone et louons une voiture à l’arrivée.

La villa est superbe. Récente, elle s’ouvre en grand sur l’extérieur et surtout sur une grande terrasse entourant une piscine de bonne taille. Nous faisons le tour du propriétaire avec le type de l’agence. Il ne se choque pas du fait que PH et moi le suivons le bras de chacun autour de la taille de l’autre.

Quand il nous ouvre une porte sur la chambre principale, je ne peux retenir, à la vue d’un lit King size, un « c’est là que nous nous installons ».
Avant de nous quitter , il nous indique quelques adresses de bars branchés et la route pour aller sur les plages gay.
Je le mate alors de la tête aux pieds. C’est un beau spécimen de catalan. Grand, carré, noir de poils, avec un sourire découvrant des dents d’une blancheur publicitaire.

Je ne peux m’empêcher de lui demander ce qu’il fait le soir et sans attendre sa réponse lui dit de ne pas hésiter à venir vérifier si nous ne sommes pas dans la piscine.

Il nous quitte non sans avoir accepté l’invitation non datée et nous avoir donné son numéro de portable au cas où quelque chose clocherait dans la maison.

Comme prévu avec l’agence le frigo est plein de la liste envoyée par mail.
Nous nous mettons à l’aise c à d en maillot pour PH et moi (pas question de finir l’été bronzé uniforme) et nu pour Marc.
J’ouvre le bar et nous prenons notre premier apéro. Il fait beau, ça nous change du temps qu’il fait en France.

Nous passons les premières journées seuls dans notre villa. Entre récupération, piscine et baises à trois, nos journées sont bien remplies.
Marc et moi apprenons de plus en plus de choses sur notre invité. Sur ce qu’il aime ou pas, qui ce soit question cuisine ou sexe. Quoi que coté sexe, pour l’instant, nous n’avons trouvé que des choses qu’il aime !
Nous faisons l’amour dans notre chambre, la salle de bain, sur la terrasse comme dans la piscine (mais sans y juter). Tour à tour nous passons sous la table, PH et moi afin de sucer Marc quand il nous le demande. La chaleur, l’excitation… nous baisons 3 à 4 fois par jours sans compter les moments ou nous nous faisons bander sans aller jusqu’au bout.

4 jours après notre arrivée, sur le coup de 13h, sonnerie du portail. Je vais, dans l’entrée, voir qui c’est (visiophone).
Surprise, notre agent de location. Je débloque le portail qu’il puisse entrer sa voiture. Je le reçois à la porte. il me dit que j’ai bien bronzé et que mon maillot me va à ravir (un Aussiebum avec support de couilles). Je lui dis de me suivre et nous arrivons sur la terrasse où Marc est à poil et PH en maillot.
Nous lui proposons un apéritif avant de l’inviter à déjeuner avec nous quand nous savons qu’il n’a rien dans le ventre depuis le matin.
En attendant, Marc lui dit de piquer une tête pour se rafraichir. Il tergiverse n’ayant pas apporté de maillot. Marc de lui rétorquer qu’il peut sans problème s’en dispenser.

Trois paires d’yeux le regarde se dévêtir. Sans assister à un strip-tease, il nous fait cela avec beaucoup de sensualité ou serait ce chez nous un coté vicieux qui ressort ?
Il a une dernière hésitation alors qu’il se retrouve en slip mais courte car il envoie ce dernier sur la pile de ses vêtements.
En riant il tourne sur lui même. Sous nos yeux, nous avons :
Un mec autour des 25 ans
Dans les 1,80 m par 80/85Kg, musclé
Noir de poils, mais ces derniers limités à sa chevelure et son pubis.
Et commençant un gonflement caractéristique d’un bien être, un sexe dans les dimensions du mien, peut être un peu plus large, avec un beau gland violet découvert en permanence par une circoncision.

Quand il nous regarde, il éclate de rire. Si la bandaison de Marc est évidente, les notre (à PH et moi) déforment nos maillots.
Il plonge dans la piscine et PH et moi le suivons le près. Nous le bloquons dans un des angles du bassin et alors que je lui roule une pelle, PH plonge la tête sous l’eau pour, de la bouche, vérifier la rigidité de notre nouvel ami.
Les mains de Javier ne restent pas sans rien faire et défont le lacet qui retient avec difficulté ma queue et commence à me branler.
PH à bout de souffle sort la tête de l’eau. Je l’attire vers nous et nous nous roulons une pelle à trois. Deux secondes plus tard, c’est son maillot qui vole sur la terrasse.

Marc nous appelle alors pour nous inviter à gagner la chambre et le confort de sa climatisation (faut dire qu’autour de midi au soleil, ça tape en catalogne !).

Nous nous retrouvons donc à 4 sur le grand lit. évidemment tout notre attention est dirigée vers notre invité. Il ne faut pas longtemps avant qu’il ne se retrouve avec la langue de Marc dans la bouche, son sexe glissé au fond de ma gorge et la rondelle humidifié par la langue de PH. J’ajoute un travail des tétons et nous l’entendons gémir de plaisir.
Il profite d’un moment où Marc nous regarde faire pour nous dire combien il aime ce qu’on lui fait. Il ne peut en dire plus la bouche à nouveau recouverte par celle de Marc.
Quand PH relève la tête et me dit « prêt », j’enfile sur la bite de Javier une kpote. le temps de mettre un peu de gel et PH s’assoit dessus. Cri de surprise, étouffé par la langue de Marc.
Je me kpote à mon tour et la recouvre aussi d’une bonne dose de gel puis, relevant ses jambes j’encule Javier. Là, nous avons droit à un vrai cri. Pourtant je suis rentré sans difficultés, en poussant très fort mais sans réel cassage de cul.
Marc décide de le bâillonner plus efficacement et enjambe sa tête lui donnant ses 22cm à sucer.

Tableau : Javier dos sur le lit, la tête ente les genoux de Marc à lui sucer la bite, avec PH planté sur sa grosse queue, couché sur son ventre à bouffer les couilles de Marc et moi derrière, lui tenant les jambes écartées et relevées, à le sodomiser grave.

Mes main posées sur les épaules de PH, je le tire vers moi comme je m’enfonce dans Javier. Du coup ce dernier défonce PH à chaque fois que je lui fend le cul. La bite de Marc au fond de sa gorge retient bien mieux ses cris de plaisir que précédemment ses lèvres.

PH est le premier à jouir. La bite compressée entre ses abdos et ceux de Javier, il me dira plus tard qu’il se sentait comme dans un cul tellement il était serré, il jute. Sous mes yeux je vois sa rondelle pulser sur la queue de Javier et ce dernier accentuer ses coups de rein. Il serre compulsivement son sphincter. J’ai encore le temps de le limer deux/trois fois avant d’exploser dan ma kpote.
C’est quand PH et moi nous nous écartons que nous remarquons que nos deux partenaires n’ont pas encore jouit. Marc me demande une kpote et une fois habillé, tourne Javier à 4 pattes et l’encule en levrette. 
Les 22cm x 6 de Marc montent d’un cran le plaisir de Javier à se faire défoncer. Il passe du français à un catalan où je ne comprends plus rien ! La seule chose que nous devinons c’est qu’il prend du plaisir. PH se couche sous lui pour le sucer et moi plus haut pour lui rouler un patin.
A nous trois nous l’emmenons au 7ème ciel. Il explose en beauté alors que Marc lui rempli le cul (enfin sa kpote). PH n’a que le temps de glisser et je sens contre mon cou s’écraser les giclées de sperme en direct de la bite de Javier. Nous nous désolidarisons et c’est un cri de bête en rut qui sort des poumons de notre invité.
Nous nous retrouvons couchés les uns à coté des autres en désordre à récupérer du pied géant que nous venons de prendre.

PH est le premier à revenir sur terre. Il nous quitte pour aller chercher 4 bières fraiches. Une fois éclusées et après un passage sous la douche, nous nous restaurons (trop tard pour déjeuner il est 16h).
Marc profite du moment pour demander à Javier s’il ne connaitrait pas un cuisinier. Nous n’avons plus l’habitude de cuisiner et ça nous embête de nous faire à manger !
Il nous demande si un cuisto homo ça nous dérangerait. Nous éclatons de rire et j’ajoute qu’alors il doit être aussi canon que lui et aussi bon au lit. Marc d’ajouter que si c’est le cas, il faudra qu’il sache qu’il ne ressortira plus de la villa avant que nous partions.
Il ajoute à sa demande de cuisinier, une autre de nous organiser une touze avec une bonne douzaine de mecs du coin actifs comme passifs.

Javier nous promet de nous amener notre cuisinier dès ce soir. C’est la condition pour laquelle nous le laissons repartir.

Je le raccompagne à sa caisse et profite de sa bouche et de sa langue une dernière fois.

 

Nous attenons avec impatience le soir même. 19h, personne, 19h30 toujours personnes, je commence à m’inquiété d’un lapin.
20h sonnerie au portail. Je courre, manque de m’étaler sur le carrelage et je reconnais la voiture de Javier. Impatients de voir la tête (et le reste) de notre cuisinier, nous sommes tous les trois devant la porte alors que les portières s’ouvrent.
Javier en sort et son ami le suit :
Un peu plus grand que lui, aussi brun de poil. La chemisette ouverte jusqu’au nombril découvre un torse imberbe musclé par de nombreuses séances en salle de muscu. Les cuisses gainées dans un pantacourt laissent apparaître deux mollets imberbes eux aussi. Mon regard est attiré par le haut des cuisses où la braguette à bouton semble avoir du mal à retenir le matériel qui est derrière. Quand j’émerge de mon inspection, je remarque qu’il a subit le même examen de la part de PH et Marc.

Le mec nous demande s’il nous convient. Marc lui répond que s’il sait faire cuire un œuf en plus, il est engagé. Pablo (c’est son nom) tique un peu avant de comprendre que c’est une plaisanterie. Pour dissiper tout malentendu, Marc lui propose un salaire hebdo qui, je pense, se rapproche surement plus d’un salaire mensuel dans cette Espagne en crise. Pablo est aussitôt d’accord. Je viens alors me coller à lui pour lui souhaiter la bienvenue. Roulage de pelle et ma main part à la rencontre de la bête qu’il cache dans son slip.
Il se laisse faire quelques instants puis alors que j’ai réussi à sortir sa queue déjà bien gonflée, me pousse à genoux devant pour que je la suce.
Sous les yeux j’ai un mastard plus épais que celui de Marc et un peu plus long. Il va faire du bien par où il va passer celui là ! Je mets tout mon cœur à lui prodiguer une pipe de compétition, pas question qu’il ait mauvaise opinion des petits français.

Je commence par un bouffage de gland qui n’épargne aucun endroit de la surface tendue. J’arrive même à entrer la pointe de ma langue dans son méat large. Je me fis à ses commentaires pour faire évoluer ma pipe. J’aime quand il dit à Marc qu’il a là une bonne salope.
En remerciement d’un tel commentaire et pour ne pas le décevoir, je m’engouffre toute la bite dès le premier pompage. Qu’il n’aille pas s’imaginer avoir à faire à des néophytes ! Quand il sent son gland entrer dans ma gorge et continuer sa progression jusqu'à ce que mon front butte sur ses abdos, il ne peut s’empêcher de dire combien il est impressionné.
Je l’entend demander à Marc si mon cul est aussi bon que ma bouche. A la réponse positive de ce dernier, il se penche et je sens sa main passer sous le cordon du maillot et deux doigts venir me titiller l’anus.
Pour lui confirmer mon « état », je me cambre pour lui faciliter l’accès à ma rondelle.
Il n’arrête pas de répéter « salope ».
Je jette un coup d’œil à coté et je m’aperçois que PH est dans la même position que moi avec pour seule différence que le mec qui s’occupe de son cul est différent de celui qui lui enfonce sa tige dans la gueule.

Je n’ai pas le temps d’en voir plus car Pablo a décidé de passer à la vitesse supérieure et me plie sur le dossier d’un des canapés tout en m’écartant les pieds. J’ai juste le temps de lui dire « Kpote » et de lui montrer le tas sur la table basse. Je le sens m’enculer. Ses mains écartent mes fesses. Il doit avoir une vue imprenable sur ma rondelle en train de se déplisser sous la poussée de son gland.
Je me détends un maximum et il m’envoi ses 23, plutôt 24cm au fond du cul. Un peu brutal mais j’aime bien ça aussi !
Pour lui montrer que je ne suis pas un « garage à bite », je serre mon anus et arrive sans difficultés à le bloquer alors qu’il veut entamer ses va et vient. Ça l’étonne et il le crie à Javier et Marc. Je le laisse sortir et alors que je sens que seul son gland est encore en moi, je serre de nouveau étranglant son sexe sous la couronne. Il donne un coup de rein pour se défaire de la pression mais seul le canapé avance. je voulais absolument lui faire comprendre que s’il avait réussit à m’enculer direct, c’était parce que je l’avais bien voulu.
Les choses étant posées, je me suis laissé baiser. Il sait y faire avec sa bite, c’est sûr que je ne suis pas son premier mec !
Marc et Javier sont venus nous rejoindre et PH passe à la casserole pour la troisième fois (oui nous avions baisé le matin au réveil !) de la journée. Marc et Javier s’échangent son cul et sa gorge régulièrement.
Moi, je suis redressé et pris aux épaules. Pablo s’assure ainsi d’être, à chaque pénétration, couvert jusqu’au pubis.
Chaud, je donne même des coups de rein en arrière pour le lui assurer. 
Alors que je le sens se crisper et que le frottement de son gland sur ma prostate m’excite un max, je reçois trois claques sur les fesses qui me font jouir. Pablo, à la pression de mon sphincter explose dans sa kpote.
Quand il se retire de moi, j’ai l’impression qu’il a éjaculé ½ litre de sperme ! Il veut que je lui nettoie la bite avec ma langue. Je refuse, il est gentil mais je ne connais pas son statut sérologique !
Nous nous installons dans le canapé qui nous a supporté pour mater le trio s’achever. Marc et Javier ne mettent pas de temps à couvrir PH de sperme et ce dernier ajoute le sien de trois coups de poignet efficaces.

Après un verre de rosé frais, Marc demande à Pablo si les conditions lui conviennent sachant qu’il sera logé à la villa mais qu’il aura à faire les courses.
Acceptation enthousiaste de notre cuisinier qui s’engouffre dans la cuisine voir ce qu’il y a dans le frigo pour nous sustenter après nos efforts physiques.

En l’attendant, nous détendons nos muscles en barbotant dans la piscine.
Quand il revient chargé d’un plateau rempli de chose que nous ignorions détenir, il nous annonce qu’il ira en ville, le lendemain, faire des courses pour pouvoir nous faire une cuisine espagnole digne de ce nom.

Quand nous nous couchons, personne ne demande de remettre le couvert ! je m’endors entre Marc et PH, comme un bébé.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Chauds les Minets

Dernière mise à jour publique

+ 13 Nouveaux épisodes

Pervers Frank
1ère expérience Scal
La racaille des Buttes Chaumont Stéphane
Mon ami l’escort Pititgayy
Le prof amoureux de son élève Jerem72
2 cuisinistes Louisallenk
Le mec à lunettes Vap
L’anniversaire Vap
Ne pas savoir qui je suce Axel56
Vive les Ultras AD
Ma 1ere fois a la piscine Lucas
Le dépuceleur de Venise Matt
Les photos Frank

+ 12 Suites

Hommes de Loi -06 JulienW
Hommes de Loi -07 JulienW
Hommes de Loi -08 JulienW
Le patient -03 d.kine.75
Jeune, riche et gâté -03 Matt
Tournante de Nuit -02 Mimi83
Un élève difficile -02 Dany92
Chambres à louer -07 Jeanmarc
Triangle à géométrie variable -04 Yan
Le bâtard de mon mec -02 Batardsoumis
Soumission & Domination -504 Jardinier
Le maçon de l’Est -02 Rafaël

PUBLIE TON HISTOIRE

Septembre 2018

Nouveau

La chose de mon maitre Nadegetv
le bâtard de mon mec Batardsoumis
Mon voisin, ce Daddy imposant G.Gamo
Un amour de soumis Elfe
Une mère cool et un beau-père rabatteur Nico76500
Quand mon amant me travestit Nico76500
Le fils de Saïd Nico76500
Colocation Emerick
Meilleurs potes d.kine.75
Mon voisin Nico76500
Le petit paysan Nico76500
Rencontre avec Henri Chopassif
Abda Fabien51
Chaudes vacances Petit cul 57
La virée à vélo Calinou
Posé sur le banc imbot4top
Aire d’autoroute Axel
Goûte la chéri... Sexaddict49
L’allumeur allumé Dylan33700
Exhib Lycrahot
Mounir Fabien51
Le maçon de l’Est Rafael
Première fois Papadontpreach
Homme de pouvoir J-Baptiste
Bite brune Seithan
Tombé dans la Seine julesdu78
Mon âme au diable Pititgayy
Au fond on ne change pas Pititgayy
VTT, baignade et sexe Tom
Job d'été Vap
Le craquant surveillant Étalon
Une bonne fessée Fabricepurges
Jeune, riche et gâté Matt
Sous le pont d’Avignon Rafael
Torremolinos rom.3004
Une rencontre Charly Chast
Voyage en Espagne  Mister Anoniman
Un bon plan avec une trans ! Badboy2424
Rugby en vacances Tom
Dans le noir Vincent
Initiation estivale Vincent
Mon pote, l'intello Étalon
Le frère de mon meilleur ami Jeunesoumis
First Glory Hole kiko
Balade nocturne Nico
Hommes de Loi JulienW

La suite...

Mon rêve américain -07 Maxou
Mon rêve américain -08 Maxou
Mon rêve américain -09 Maxou
Mon rêve américain -10 Maxou
Ma gorge défoncée -02 Mâlelope
Improbable rencontre - 02 Cyril-IR
Improbable rencontre - 03 Cyril-IR
Mon bûcheron à moi -03 Renaud444
Soumission & Domination -503 Jardinier
Mon mec se fait baiser -02 Lopedu-13
Mon coéquipier hétéro -03 Étalon
Mon univers rocambolesque -02 Grandhomme44
Humiliation et sadisme -02 Orly
Humiliation et sadisme -03 Orly
Jeune, riche et gâté -02 Matt
Mon rêve américain -07 Maxou
Lobotomisé par les rebeux -02 Flo_rent
Mounir -02 Fabien51
Hommes de Loi -04 JulienW
Hommes de Loi -05 JulienW
Voyage Initiatique -06 Ninemark
Le moniteur moto -05 Sketfan
Hommes de Loi -02 JulienW
Hommes de Loi -03 JulienW
Le collectionneur -05 Frank
La revanche -02 Jh30du11
Le collectionneur -04 Frank
J'étais bourré -03 LePoulpe
Mon ami Julien -02 Jerem72
Julien en famille -11 Marco
Le collectionneur -03 Frank
Le mec idéal -30 Pititgayy
Triangle à géométrie variable -03 Yan
Le mec idéal -29 Pititgayy
Le patient -02 d.kine.75
Julien en famille -10 Marco10e

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)