Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 206

Agrandissement activité Escort-boy

Les semaines se suivent et j’ai un peu de mal à me remettre dans le rythme des études. Heureusement que PH est avec moi. Même si nous baisons souvent, il arrive à me faire bosser un minimum.

Morgan, le collègue est revenu me voir. Il me demande si je n’ai pas de clientes plutôt que de clients.
Je lui dis que comme il ne s’est jamais fait de mecs, il ne peut pas savoir si ce n’est pas meilleur ! Il admet la chose (1er point en ma faveur !).
Mais il a du mal avec le concept.
Je lui demande comment il me trouve. Il est coincé, il me dit : beau mec. Je lui demande alors s’il pourrait faire l’amour avec moi ?
Il sent que c’est un moment important pour sa future carrière, il hésite puis tout bas me dit oui.

Je pousse mon avantage et l’invite aussitôt à me suivre, il est midi et je sais l’appart de PH vide.
Un peu stressé, il regarde autour de nous quand il monte dans ma voiture. Je lui dis de décompresser, il n’y a pas que des Pd qui montent dans ma voiture !
Il n’empêche qu’il ne desserre pas les dents jusqu’à l’appart. Silence dans l’ascenseur. Je le pousse un peu pour entrer et dès la porte fermée, je le plaque contre le mur et l’embrasse sur la bouche. Surpris, il ne me repousse pas.
Ma langue tape sur ses dents et il ouvre la mâchoire. Je m’applique à lui rouler un superbe patin. Magie de la biochimie, il me retourne la pelle rapidement.
Je profite de ses bonnes dispositions pour commencer à le dévêtir. Le blouson tombe au sol. Le pull suit avec plus de mal. La chemise et ses nombreux boutons me retardent. Comme il veut s’écarter de moi, je retiens sa tête d’une main, ce qui ne me facilite pas le déboutonnage qui fini par un arrachage ! Merde alors !

Je me décolle de lui pour le regarder. Il a un superbe torse en V avec de beaux pecs imberbes et des bras bien musclés. Timide son regard est fixé sur mes pieds.
D’un doigt sous son menton, je redresse sa tête jusqu’à croiser son regard. Il a l’air un peu perdu.
Je lui dis qu’il est très beau. Il hausse les épaules. Je profite de sa passivité momentanée pour finir de le déshabiller. Le pantalon mal coupé tombe sur ses chevilles dévoilant un slip bon marché mais bien rempli par une bite plus tout à fait  mole mais pas encore complètement bandée et par deux belles couilles vu la déformation du tissu.
Son menton est retombé sur sa poitrine ! J’admire ses vraies jambes de footeux et me baisse pour lui ôter ses chaussures. En descendant, je sens qu’il est « propre » et malgré la matinée de cours, une bonne odeur de savon subsiste sur son corps.
Quand je me relève, ma main droite s’égare sur son paquet. Sous la pression de mes doigts, il se met à bander franchement et à rougir en même temps.
Je lui dis que c’est normal, que je suis dans le même état et je lui prends la main pour la mettre sur mon paquet qu’il s’aperçoive de l’effet qu’il me fait.
Je me déshabille à mon tour. En boxer, je le pousse vers le séjour abandonnant nos vêtements dans l’entrée.
Quand il tombe sur le canapé, je m’installe à cheval sur ses genoux et reprend notre pelle. Il met moins de temps cette fois ci à réagir et je sens sa langue lutter avec la mienne et nos salives se mélanger à nouveau.
Sous mes fesses sa virilité s’est totalement déployée et je sens que ses 18,5cm sont bien épais.
Je caresse ses pecs, il a de gros tétons que mes doigts viennent pincer. Il ne bande que plus fort. Du coup je quitte ses lèvres pour aller les téter.
Je devine que c’est nouveau pour lui. Mais il a l’air d’aimer cela vu comme il m’écrase la tête contre son torse.
Quand je le sens bien chaud, je continue ma descente et après avoir glissé au sol m’attaque à son slip. Une léchouille par-dessus le tissu et direct ce dernier au chevilles. J’examine son sexe. Trop velu, surtout les couilles, mais un beau morceau bien épais, à première vu plus de 5cm de diamètre et de belles grosses couilles. Un peu de ménage la dedans et il n’en paraitra que mieux monté encore !

Je ne m’attarde pas et embouche ce sexe avant que son propriétaire ne se ravise. Le soupir d’aise que j’entends au dessus de moi me rassure. Il est pris le petit !
Je le suce à le faire changer de bord. Je compresse son périnée histoire qu’il ne m’explose pas en bouche trop tôt. Je n’ai qu’une fois pour lui faire sentir tous les plaisir d’une baise homo !

Au dessus de moi je l’entends me dire qu’on ne lui a jamais fait cela. Ce que j‘ai en bouche est d’une raideur exceptionnelle. Quand je lui fais une gorge profonde, il manque de juter. Il me confirme qu’aucune des deux meufs ne lui avait fait cela.
Je graisse mes doigts dans un pot toujours utile sous le canapé et commence à lui titiller l’anneau. Il réagit un peu mais ma pipe l’emporte. Sans préparation, j’arrive à lui mettre un doigt.  Dès que j’accède à sa prostate, je sais que j’ai gagné. Je continu à compresser la base de son sexe si je ne veux pas qu’il me jute à la gueule !

J’arrive à lui mettre un deuxième doigt. Au dessus de moi, ce n’est que gémissements de plaisir. Quand je cesse de le sucer, c’est lui qui vient m’embrasser sur les lèvres. Il me redit qu’il n’a jamais connu cela avec les deux meufs qu’il avait baisé.

Je lui dis que le test est bientôt fini, il ne manque plus que la sodomie. Là, je vois que je l’ai choqué. J’ajoute que s’il veut en finir avec son job chez Mac Do, faudra bien qu’il y passe un jour ou l’autre même si j’ai dans l’idée de le faire débuter en actif sur le père de Jean et les parents d’Ed et Théo.
Il me demande s’il ne peut y échapper. Pas question ! Dès que ma main se pose sur son sexe, il reprend la raideur que notre discussion lui avait fait perdre. J’en profite pour le tourner sur le canapé et pour poser une kpote sur ma bite. Bien graissée, je lui dis de pousser fort et commence la pénétration. C’est trop bon un cul tout neuf ! Je suis serré comme jamais. Sous moi, il serre les dents. Je prends ses tétons entre mes doigts et ça le fait s’ouvrir un peu plus. Quand je suis planté à fond, je reste sans bouger le temps que son anneau se fasse à la dilatation que mon sexe provoque.

Dès que je sens sa rondelle se détendre légèrement, je recule mais laisse mon gland dedans. Un peu de gel dessus et je donne un coup de rein pour me renfoncer dans son cul. Je tâte sa bite, il n’a pas débandé. C’est gagné ! Je coulisse lentement puis de plus en plus vite. Il commence à apprécier l’expérience. Alors qu’il tourne la tête pour me parler, je lui roule un patin. Quand je décolle mes lèvres des siennes, il me dit que c’est bon finalement.
Comme j’ai envie moi aussi de me faire enculer, je me recule et lui dis que c’est son tour. Il ne comprend pas de suite et je dois lui explique ce que je veux. Je lui pose moi même une kpote sur son sexe et graisse le tout avant de me mettre dos sur le canapé,  jambes relevées, l’anus au bord de l’assise.

Il vient coller son gland sur ma rondelle. Je le prends par les hanches et le tire d’un seul coup en moi. Trop bon la saillie ! Sa bite n’est peut être pas une des plus longues que j’ai eu dans le cul mais son diamètre en fait quelques chose d’intéressant. Il s’écroule sur moi et mes jambes en ciseaux le retiennent au fond de mon cul. Je prends sa tête entre mes mains et lui dis de se faire plaisir.
Je desserre mes cuisses et il commence à m’enculer.
C’est un peu brouillon, je lui dis de se calmer. Il lui faut bien 10mn pour me baiser convenablement. Je lui dis que, que ce soit une meuf ou un mec, il faut toujours faire passer le plaisir de l’autre avant le sien. De plus quand on est payé pour cela.

Finalement il s’en sort plutôt bien pour un puceau (de mec). Quand il explose, je me fini d’un bon coup de poignet qui nous couvre l’un et l’autre de sperme.

Il n’en revient pas d’avoir eu le courage de faire l’amour avec moi et d’y avoir pris du plaisir. 
Quand je lui dis que vu ses capacités j’aurais du taf pour lui, et suffisamment pour qu’il arrête de s’éreinter chez Mac Do, il ne sait comment me remercier.
 Comme le temps passe et que nous devons repartir en cours, je le presse sous la douche que nous prenons ensemble.
J’ai juste le temps de lui dire qu’il faudra qu’il taille sa « forêt vierge » pour dégager au minimum ses couilles.
Au moment de se rhabiller, sa chemise en lambeau le laisse déconfit. Je lui lance un de mes polos qui moule ses pecs avantageusement.  Il me dit gentiment qu’il me le rendra lavé. Je ris et lui dis « cadeau ». Il rougit, c’est trop mignon !

Avant que nous quittions l’appart, je lui glisse dans les mains 1 000 € en lui disant qu’il doit les utiliser pour s’habiller correctement. Jeans, ok mais de marque, de même pour les sous vêtements et les polos. Je lui précise que c’est juste une avance sur salaire.

Nous avons juste le temps de nous arrêter prendre un sandwich et nous rejoignons le cours.
Mes collègues habituels nous voient arriver ensemble et surtout remarque le nouvel air assuré de Morgan, comme son polo de marque qui jure avec ses jeans de chez Leclerc.

Il me quitte pour retrouver sa place habituelle dans l’amphi alors que mes « amis » viennent rechercher des potins.

Je ne parle pas de lui, les affaires sont les affaires !

Le soir même je fais part à PH de ma nouvelle recrue. Une minute de jalousie quand il apprend que j’ai baisé avec lui. Mais il doit bien avouer que je dois tester les services que je vends.
Ça le fait réfléchir et il me dit que si j’ai besoin, il connaît 3 ou 4 garçons dans la même situation dans sa première année de droit.

Je sens que cette année 2011-2012 va faire connaître à ma société une croissance importante.

Quand nous faisons l’amour le soir même, il y a comme une certaine bestialité en plus.

Deux jours plus tard, alors que j’entrais en cours, Morgan est venu me trouver pour savoir quand je comptais le faire commencer.
Depuis qu’il avait pris sa décision, c’était un autre homme. Sûr de lui alors qu’il était un peu effacé auparavant, il avait était devenu visible et ce n’était pas dû qu’au changement de ses fringues.

Je lui assurais qu’avant le soir, je lui aurai trouvé une prestation (c’est chez les putes qu’on parle de passe, en Escort, ce sont des « prestations » !).

Entre midi et deux, je passais un coup de fil à George et lui dit que je lui enverrais un « coursier » samedi matin pour vérifier que son anneau s’était bien refermé et qu’il faisait bien ses exercices de musculation du sphincter.
Il me demande s’il pourra se faire prendre avec un gode dans le cul. Je lui refuse ce plaisir et lui dit que ce ne sera qu’en gang bang que je lui autorise les doubles pénétrations.

Cela m’assure qu’il sera toujours en manque de dilatations extrèmes.

Je lui donne le tarif et lui dit qu’il devra remettre le chèque au coursier avec la fiche de service signée qu’il lui aura apporté.

Avant de quitter l’école, je prends Morgan à part et lui dis qu’il peut démissionner de son job chez Mac Do, il commence chez moi dans deux jours. D’ailleurs faudra qu’il vienne signer son contrat de travail. Pour ce faire je lui demande de passer dans la soirée. J’ai encore envie de le baiser et de le partager avec PH.

Pour ne pas l’effrayer, même s’il va falloir qu’il s’habitue aux situations « hards », je demande à PH de sortir et de ne revenir qu’une demi-heure plus tard.

Sonnette, j’ouvre et découvre le nouveau Morgan. Fini le jeune mec transparent et mal habillé, j’ai devant moi un beau jeune homme souriant qui tourne sur le palier pour que je vois les changements. Jeans Lévis, polo Ralph Loren, baskets en cuir, je le fais rentrer et lui dis qu’il ne reste que ses sous vêtements à vérifier. 

Je ferme la porte et déjà il ouvre son Jeans et le laisse tomber sur ses chevilles. Je vois un boxer Calvin Klein blanc bien gonflé. J’ai juste le temps de le féliciter de ce choix qu’il rejoint le pantalon.

Là, une belle surprise. Il ne reste de la touffe de poil sauvage qu’une mince ligne de poils qui va de son sexe à son nombril. Ok ça sent la copie (rappel, c’est ce que moi même je laisse pousser sur 1cm de large et 3mm de longueur).  Il lève les bras, les aisselles sont lisses et les quelques poils qui avaient velléité de pousser autour de ses tétons ont disparus. Il est vraiment craquant comme cela notre jeune joueur de foot !
Il se dégage les pieds et avance pour m’embrasser sur la bouche.
Quand je lui fais part de mon étonnement à le voir si changé, il me répond que :
1/ il a vraiment apprécié l’amour comme on l’a fait,
2/ quand il voit mon train de vie, il ne peut s’empêcher de penser que cela lui arrivera peut être,
3/ la perspective de baiser toutes les semaines l’excite positivement.

Je lui dis de remettre son boxer, nous devons parler boulot. Il le remet à contre cœur et me suit. Au bureau, je sors son contrat. Je le force à le lire, il l’aurait signé direct !
Il est quand même d’accord et le signe. Dedans je ne lui demande que l’exclusivité de représentation et qu’il doit entretenir sa forme physique. Je fixe aussi pour l’année, le tarif de ses prestations brutes et nettes. Quand je lui dis que s’il a le temps je pourrais le faire travailler 4 à 6 fois par mois, il calcule vite dans sa tête et ne revient pas de ce que cela va lui faire. Il envisage même déjà de changer de voiture (vaudrait mieux vu le tas de boues qu’il se trimbale !).

Il se lève, contourne le bureau, me fait pivoter face à lui avant de s’agenouiller entre mes jambes et de défaire ma ceinture. Dès que mon sexe est à l’air libre, il se met à me sucer. Maladroit au début, il s’améliore de secondes en secondes. Il arrive à mieux centrer et je ne sens plus ses dents. Sa langue tourne bien sur mon gland et vaillamment il s’essaye à me prendre entier. Cela lui vaut quelques quintes de toux. Mais il insiste. Je le prends sous le menton et lui relève la tête. Je lui demande où il a appris ça, réponse : sur internet.
Je lui explique les ruses pour réussir à faire des gorges profondes. Il veut les tester de suite.
Je le calme et pousse sur sa tête pour qu’il me suce encore. C’est le moment que choisit PH pour nous rejoindre. Morgan ne s’aperçoit que quand il l’entend me demander s’il suce bien.

De surprise il se redresse et me laisse tout bandant. il se retourne et se retrouve le nez devant la queue de PH. Il ouvre la bouche pour nous dire quelque chose mais il n’a pas le temps, PH lui prend la tête et en profite pour enfoncer sa queue dedans.
Je vois que sa bouche se referme et qu’il suce. Bon reflexe !

Avec PH je discute des dispositions de Morgan et lui dis que puisqu’il est là, j’allais pouvoir le tester en phase deux.

Je décolle Morgan et le relève pour lui présenter mon ami. Il tique deux secondes à savoir PH proche de moi mais ce dernier fait passer la chose en lui prenant la bite à pleine main.
PH le félicite pour son « équipement » et me demande s’il est efficace. Je le lui assure et lui propose de tester pendant que moi même je me ferais son cul.

Nous retournons au séjour et dégageons le tapis central après que j’ai eu sorti les kpotes, le gel et le poppers.
Pou nous remettre en forme olympique, alors que je roule un patin à PH, je demande à Morgan de nous sucer tous les deux.
A genoux entre nous, il commence par nous sucer alternativement, un coup PH, un coup moi. Puis il s’enhardit et tente de mettre nos deux glands dans sa bouche.
Quad il y arrive, je le regarde, ses joues sont distendues mais il a l’air content d’y être arrivé. Puis il nous reprend un par un. PH lui fait des remarques sur sa façon de sucer et il s’améliore de suite.
Quand nous sommes redevenus bien raides, je suggère que nous passions à l‘enculage. PH kpote Morgan et se tourne en levrette pour lui présenter son cul.
Je lui montre comment préparer la rondelle, avec le gel et en mettant de 1 à trois doigts. Puis, je le laisse enculer PH. Il y met un peu trop d’enthousiasme et PH encaisse un coup de rein un peu brutal pou un premier.

Je le laisse limer un peu et nous dire combien il trouve cela bon et je me place derrière lui.
Même traitement de sa rondelle et après lui voir dit de se planter à fond dans PH, je lui écarte les fesses et plonge ma bite dans son trou avec la même force qu’il a mis pour enculer PH.
Expiration à la hauteur de mon coup de rein !

Je m’écarte un peu et lui annonce qu’il doit faite de taf. A lui de limer PH tout en se limant sur ma bite.
Il acquière vite le bon rythme. Il rentre, je sors et inversement. Je demande à PH ce qu’il en pense. De façon un peu hachée, il me confirme que j’ai là une bonne recrue pour ma société.

Morgan nous prend un peu de vitesse. La situation l’a tellement excité qu’il ne dure pas très longtemps et se vide dans sa kpote. Je continu à la baiser jusqu’à ce qu’il sorte de PH. Comme ce dernier n’a pas jouit non plus, il se met en position pour se faire sucer. Morgan est moins réceptif. Je dois lui rappeler que dans son taf, il devra assurer jusqu'à ce que son client ait pris son pied lui aussi. Et qu’il aura donc intérêt à jouir le dernier.
Il s’exécute et je reprends le labourage de son anus comme il se met à sucer PH.
En fait il se remet à bander de suite et la période « désagréable » ne dure pas.

PH et moi nous nous roulons un patin au dessus de lui et quand je nous sens près à juter, je sors de son cul pour lui inonder le dos de mon sperme comme PH le maquille du sien (de sperme).
 
Repos des trois protagonistes, culs sur le sol et dos contre le canapé.

J’explique encore 2/3 truc à Morgan et nous passons à la douche. A trois c’est plus scabreux mais nous nous en sortons !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay