Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 207

Maison, Morgan, PH et Marc

Coté maison, ça avance bien. Olivier est très enthousiaste à propos du projet. Il m’a déjà proposé trois plans de chaque plateau. Dans tous les cas, nous utiliserons uniquement des matériaux industriels.
Pour les murs panneaux de résine blancs ou colorés dans la masse, sol en résine spéciale usage intense.
Isolation phonique spécialement soignée entre les niveaux et pour le 1er et 3ème entre les chambres ou pièces.
Par contre une salle de commande, à coté de notre chambre, avec vidéo et son de tous les m², jusqu’à la terrasse, pouvant être reportés sur l’écran géant de notre chambre. Paranoïa ? Non, plutôt mon coté voyeur !

Les travaux avancent vite. Il faut dire que la démolition c’est toujours impressionnant. Les deux dalles ont été percée (après autorisation d’un organisme de contrôle) et les ouvertures percées. En façade elles se résument à de fines meurtrières de 15cm de large sur la hauteur totale des plateaux. Par contre, sur cour, nous ouvrons grand pour les chambres et le séjour (pas de vis à vis). Les 3 premiers niveaux restent plus sobres. Rez de chaussée, seules sont ouvertes des ventilations pour évacuer les gaz d’échappement des véhicules, pour le premier juste des fenêtre type bureaux et le second, notre salle de sport, nous l’éclairons par des ouvertures sur cour horizontales sur plusieurs hauteurs.   
Pour le plateau nuit, une suite – chambre, salle de bain, centrale de surveillance de 60 m² pour nous (Marc, PH et moi), un baisodrome de 50 m² avec un immense couchage de 16 m² et des sanitaires ouverts en face (douches et lavabos) et le reste séparé en 3 chambres avec salle d’eau)

Maçon et Second se font plaisir avec un tel chantier. Ils se mettent à de nouvelles techniques de pose de matériaux et comme Olivier, ils m’ont demandé de leur servir au besoin de vitrine de leurs capacités. Sur rendez vous c’est OK pour moi à condition de ne paraitre dans aucunes publications. Juste pour décrocher de nouveaux marchés s’ils le veulent.

En attendant les études succèdent aux plans culs et réciproquement.

Morgan, après avoir fait ses dents sur George (il ne s’imaginait pas qu’une salope de cette envergure ça puisse exister), s’est frotté au couple en rut (à savoir les parents d’Ed et Théo).
Il en est revenu sur les rotules mais rassuré de savoir encore baiser une meuf. Il nous a fait part, à PH et moi, que même chez les meufs, c’est leurs anus qui avaient maintenant sa préférence. A un moment il a cru qu’il serait débordé puis il a repris les choses en mains (littéralement). Il a bien apprécié aussi le fait de se faire une meuf à deux, notamment d’enculer la femme alors que son mari lui tringlait la chatte.

Quand je l’ai « introduit » dans le circuit « grosses teubs », je l’ai fait débuter chez les plus raisonnables (montés 24cm environ) et après avoir passé quelques séances avec PH à lui préparer l’oignon.

Ces soirées ont été très récréatives. Le traitement quasi clinique de sa dilatation annale nous a fait passer par des fous rires qui nous ont fait débander plus d’une fois.

En attendant, avec PH nous avons réussi à lui roder l’anneau suffisamment pour qu’il ne souffre pas aux pénétrations de cette taille.

Morgan, bien que d’un milieu beaucoup plus simple que nous deux, a bien compensé par une culture générale supérieure à la moyenne. Et pourtant il joue au foot….. Private Joke !

Morgan apprécie les rentrées d’argent que ce nouveau taf lui assure surtout que je le paye à la prestation en non en fin de mois.
Maintenant que coté budget, il est plus à l’aise, il ne détonne plus question présentation et peux passer dans tous les groupes plus aisé qui se sont formés dans mon année.

En attendant, après quelques coups de fils et surtout la lecture de la fiche de service qui accompagne chacune de ses prestations et que mon client rempli, je vois qu’en temps que passif seulement il assure aussi.

Après 4 clients TTBM, je lui demande de passer un soir pour la visite des 1 500 Km (joke automobile).
Il arrive à l’appart vers les 19h avec une bouteille de bon champagne.
Quand je lui demande ce qu’il y a à fêter, il me dit que c’est pour son nouveau taf. Nous nous alcoolisons raisonnablement et avant la fin de la bouteille, Morgan nous fait un strip-tease chaud, très chaud. Pour preuve PH et moi bandons dans nos jeans à nous faire mal. Il finit à genoux devant nous à nous sucer alternativement.
Pour la gorge profonde, ça  y est il y arrive assez facilement même si, de temps en temps, il tousse.
A une interruption nécessaire pour calmer le jeu, je lui demande si ses potes du foot s’étaient aperçu d’un changement chez lui, il m’a répondu qu’effectivement deux de ses copains les plus proches lui avaient fait la remarque qu’il devait se vider les couilles plus souvent vu la pèche qu’il montrait sur le terrain.

A la description de ses potes et de leur comportement, PH et moi lui avons dit être quasi certains qu’ils devaient être homos.
Etonnement de Morgan qui n’avait pas pensé du tout à cela. Je soulignais les indices qu’il m’avait raconté peu avant et il a bien du le reconnaître.

En attendant nous avions repris nos attouchements et nos queues demandaient un peu d’attention. Fellations, branlage, bouffage de couilles nous ont entrainés naturellement sur la pente glissante de la sodomie.
Morgan à été le premier à y passer. Ok il est maintenant beaucoup plus facile à enculer. D’abord il n’est plus vierge et de plus comme il aime cela, il arrive bien à se détendre. Comme je lui laboure l’oignon, je lui demande s’il fait bien ses exercices de renforcement de l’anneau (séance de serrage d’anus sur plug amincit). Il me répond qu’il n’a pas toujours le temps, je l’engueule un peu et lui fais peur en lui disant  que « garage à bite » ce n’était pas le slogan de ma société. Que « l’entretien du physique » signé dans son contrat ne s’arrêtait pas à la maitrise de sa pilosité mais aussi à sa forme musculaire, anus compris.

Pour me faire comprendre qu’il a acté le fait, je le sens serrer son anneau sur ma queue. Ok, ce n’est pas encore catastrophique, mais il faut instaurer les bonnes habitudes dès le début.

 Après l’avoir bien limé, j’ai cédé ma place à PH qui bien que plutôt passif, ne crache pas sur un beau cul musclé de footeux. Le premier à juter est Morgan. Je lui demande s’il est plus endurant avec les clients. Il nous dit que vu leurs âges, il n’a pas de mal à tenir la distance. Mais qu’avec nous il est trop excité. C’est gentil de le dire. Il entraine PH qui n’a que le temps de sortir et de quitter sa kpote avant de lui couvrir le dos de sperme. Morgan m’achève par quelques coups de langue sur mon gland, ce qui lui vaut d’être maquillé façon vampire par le blanc de mon jus sur ses joues et son front.

Nous finissons la soirée avec deux pizzas géantes que nous livre un adolescent boutonneux en scooter.

Marc a pris le pli de nous rejoindre à l’appart quand il rentre de ses voyages. Et c’est ensemble que nous rentrons à la maison.
Les deux premiers soirs sont en général réservés exclusivement à nos retrouvailles intimes. Nous prenons plaisir à faire l’amour tous les trois. Beaucoup de tendresse se dégagent de ces moments même si Marc garde un coté dirigiste.

Par contre la semaine qui suit nous amène à retrouver nos amis proches. En général, Eric et Cédric passent une soirée avec nous.
Le p’tit Cédric n’a pas beaucoup grandi, il doit faire dans les 1m76/78 mais qu’elle belle masse de muscle ! Une taille en dessous, il ressemble maintenant à Ric. Surtout qu’à l’instar de son « prof de muscu » (Ric), il s’épile totalement le corps.

Quand ils sont là, nous faisons une bonne baise. PH profite de la bite TTBM d’Eric, après que Marc et moi lui ayons préparé l’anneau à grands coups de rein. Je ne suis pas le dernier à présenter mon trou aux 26 cm de chair noire. 
Quand les deux mâles s’éclipsent (Marc et Eric), nous continuons à trois. Cédric est devenu un véritable accro aux bites et il n’a de cesse de nous redresser les nôtres. Une fois cela fait, comme nous sommes chacun loin d’égaler le bâton noir qu’il se prend régulièrement, il nous demande de coller nos queues l’une contre l’autre pour s’assoir sur l’ensemble.
Trop bon cette double sodo. J’adore être dans un cul en compagnie de mon PH, cela nous rapproche comme jamais. Cédric nous chevauche avec une résistance peu commune. Ce n’est qu’une fois certain que nous avons juté dans nos kpotes qu’il se laisse aller sur moi. PH le termine en quelques coups de poignet.
Souvent nous baisons dans le donjon qui permet pas mal de combinaisons et où Marc peut exprimer son besoin de « maitrise ».

Alors que nous récupérons, je lui demande des nouvelles des copains. Il me dit que Daniel se faisait maintenant plus de fric avec le vieux que je lui avais présenté qu’à vendre des motos, et pourtant c’est un sacrément bon vendeur (j’en sais quelque chose).
Je lui demande quelle moto il nous conseillerait pour la ville. Je lui explique nos situations à PH et moi et lui dis que pour aller en cours ce serait plus rapide (surtout pour trouver à se garer).
Il réfléchit quelques instants et pour lui, ce serait le FZ8, bien qu’il ne puisse passer pour un 34CV pour PH. Maniable, avec beaucoup de reprise, ce serait l’idéal en vile. Je lui parle du nouveau CB1000R. Nous en discutons un peu, il est d’accord que pour moi, la Honda m’irait bien.

C’est décidé ce sont les deux motos que nous achèterons pour la ville. Pour moi c’est rapide puisque titulaire du permis, pour PH il ne lui manque que quelques jours avant d’obtenir le précieux sésame.

PH m’a converti aux pantalons slim. Par contre ma musculature plus imposante que celle des crevettes pour lesquels ces pantalons sont faits, étire le tissu de façon indécente quand il moule le haut de mes cuisses. Mon paquet est carrément propulsé en avant. Ça m’a rappelé mon coté exhibitionniste que je mettais en avant lors de mes jobs de « jardinier » et qui m’a amené aux relations homosexuelles avec Marc (après m’avoir fait connaitre les femmes avec la mère de Jean, lire les tout premiers épisodes en 2007)
 Pour que je puisse facilement plier les jambes, PH les porte quelques temps avant pour les distendre un peu !

En attendant depuis que je les porte, il ne se passe pas une journée sans que je me fasse aborder ! Pour le moment ça me fait rire.

Les collègues de cours commencent à me connaitre et prennent mes provocations sans se formaliser plus que ça. Par contre un des profs m’a proposé aussitôt de passer chez lui si j’avais des problèmes de compréhension avec ses explications.

Le Marketing ne me pose pas de problème mais j’accepterai surement pour voir ce qu’il a dans le slip. Il a dans la quarantaine, sportif si j’en crois son ventre plat avec une tête agréable. Après tout, il ne faudrait pas qu’un refus de ma part l’entraine à me saquer lors de ses notations !

Quand j’en parle à PH, il me dit que, de son coté aussi, il s’est vu proposer des explications supplémentaires par deux de ses profs de fac, sans compter quelques étudiants de master prêt à aider un pauvre première année.
Nous en rions et décidons d’aller creuser un peu plus dans ce sens pour voir ce qu’ils sont capable de lâcher pour baiser avec nous.

Quand Marc apprend cela, il nous dit que c’était évident, avec ses vêtements, nous étions de véritables appels au viol !

Je suis le premier à tenter le coup. Après un cours plus hard, je passe voir le prof en question pour lui demander s’il peut me le réexpliquer comme il me l’avait proposé si gentiment l’autre jour.
Il me donne rendez vous le soir même. J’ai eu comme l’impression qu’il était pressé de me voir en particulier !

Juste le temps de passer à l’appart pour une douche rapide, et passer quelques vêtements  sexys. Sous mon slim un jock et sous mon blouson en cuir un t-shirt tellement collant, qu’il ne cache rien du modelé de mes abdos.

Quand je sonne à sa porte, je bande déjà à moitié et le slim rendrait la chose problématique dans d’autres circonstances.
Mon prof n’en croit pas ses yeux et stupéfait il me laisse poireauter sur le seuil, les yeux fixés sur mon entrejambe.
Je suis obligé de le pousser pour entrer. Pour un peu je verrais un filet de salive couler du coin de sa bouche.
Lui est classique. Jeans sur mocassins, chemise blanche entre ouverte sur un torse qui m’a l’air poilu.

Il se secoue et me fait entrer jusqu’au salon. J’examine les lieux, mobilier type IKEA, grand écran plat séparé du canapé par une table basse d’aspect solide (je ne perds pas de vue que l’un de nous deux va finir avec la bite de l’autre dans le cul !).

Il me demande mon blouson et le met sur un dossier de chaise. Là il admire ma musculature et me demande quel sport je fais. Autant mettre le ton tout de suite, « je baise ». Il devient tout rouge. Je lui dis que j’avais très bien compris son cours, je voulais juste le rencontrer en particulier.

Je baisse les yeux sur son pantalon et j’ai comme l’impression qu’il y est à l’étroit.
Je m’approche de lui, il ne bouge pas, comme paralysé. J’approche ma bouche de la sienne, pas d’odeur repoussante, je pose mes lèvres sur les siennes.
Pas de réaction, il va finir par me vexer ce con !
Ma langue écarte ses mâchoires et je prends sa tête pour mieux appuyer ma pelle. Ma langue cherche le contact avec la sienne et quand elle se rencontre il commence à réagir.
Ses mains viennent se poser sur mon dos et elles bougent de bas en haut, caressant mes flancs.
De mon coté, j’ai vite fait de lui virer sa chemise, torse poilu mais pas « ours » pour autant j’attaque les boutons de son jeans qu’il est encore à me caresser les cotes.
Je presse un peu, ma bite est trop serrée ! Je déboutonne mon propre jeans et ma queue peut enfin donner sa pleine mesure. Le tissu élastique du jock la laisse se déployer comme elle veut. Alors que je prends sa bite en main, elle m’échappe alors qu’il s’agenouille pour mater ma queue. Il ne fait pas que la regarder, il écarte le jock et prend mon gland dans sa bouche.
OK ce n’est pas sa première pipe. il fait ça trop bien ! Après m’avoir bien agacé le bout, il se l’enfonce dans la bouche puis sa gorge. Bon, très bon ! Il se s’arrête que pour me féliciter d’en avoir une aussi belle (ça fait toujours plaisir même si j’en connais quelques unes de plus belles encore).
La deuxième interruption c’est pour me demander si un si bel engin pouvait servir à limer un cul. Réponse positive, évidement ! Il se tourne aussitôt et le torse sur son canapé, il écarte ses fesses de ses deux mains. Non mais, quelle salope !
Devant tant d’envie je ne peux me dérober et kpoté, je l’encule d’un bon coup de rein qui m’enfonce jusqu’à la moitié. Un cri aigu ponctue mon entré en en force. 
Il est bien serré, il n’a pas l’air de se faire défoncer trop souvent. Deux autres coups de rein et je lui ai mis mes 20cm. Il apprécie la chose de façon très virile. Une fois habitué à ma bite, il recule lui-même pour bien se faire emmancher. De plus ses râles n’ont rien de cris de souris.

Je le prends par les hanches pour maitriser moi-même la cadence et le calmer. Comme le reste du type, son cul est ferme et légèrement poilu.
Quand j’ai fixé le nouveau rythme je pousse une de mes mains jusqu’à un téton et je le pince un peu. Contraction annale en récompense, je recommence pour être sûr. Ça remarche. A chaque pincement d’un de ses tétons, plutôt gros d’ailleurs, j’ai droit à un bon serrement d’anneau.
Ce petit jeu nous emmène tous les deux vers l’explosion. Il jute sur son sol alors que je rempli ma kpote, bien enfoncé au fond de son cul.

Une fois nos deux corps désolidarisés, il m’offre une bière. Je demande la salle d’eau pour me laver le sexe puis revient boire avec lui.
Il  me dit que ce n’est pas parce qu’on a baisé ensemble que je dois m’attendre à ce qu’il soit plus généreux avec mes notes.
Je lui dis que je n’en attendais pas moins d’un professeur intègre. Mais quand il me demande quand nous pourrions nous revoir, je lui explique que je n’en vois pas l’intérêt. C’était amusant à expérimenter mais pas plus. Et je conclue en lui disant que cela non plus ne saurait influer sur mes notes.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay