17 Nov.
+ 68 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 313

Petit rappel, tous les protagonistes de l'histoire sont bien sûr majeurs !

Les nouveaux parmi les anciens, 1ère expérience de Ludovic

Le mardi qui vient, mes 4 nouveaux escorts viennent à la séance de sport.
Quand ils arrivent, il y a déjà une demi-douzaine de mes anciens qui sont déjà là. Tous en jock, ils s'échauffent et soulèvent des barres. Com1 et 2 qui m'ont suivi après les cours sont déjà dans le bain quand Ludovic et Côme nous rejoignent. Ils sont surpris de voir tout le monde en jock mais connaissent ces sous-vêtements. Je leur en tends une paire et ils les enfilent.
Tous les autres ont arrêté leurs exercices et les regardent.
Jona s'approche et me demande où j'ai décroché ces deux bombes.  
Les deux bombes en question piquent un fard. Et lui disent que venant d'un mec bâti comme lui cela les flattaient.
Après les avoir présentés à tous, Jona les prend en charge alors que les autres reprennent leurs exercices.
Lui, je le présente comme le responsable « physique » de mon équipe. Il les amène à Anthony avec qui je les vois discuter aussi.
Je me mets aussi à l'exercice et entame un combat avec François. Quelques échauffements et chutes puis nous entamons du sérieux. Du coin de l'œil, je vois Ludovic et son frère nous regarder comme Jona commente nos faits et gestes.
Il me reprend deux trois fois pour augmenter l'efficacité de certaines de mes prises.

Quand nous nous arrêtons, François me débriefe alors que Ludovic demande à Jona combien de temps ça prend pour atteindre mon niveau.
Réponse de ce dernier, pas mal d'heure quand même. Côme lui dit alors que tous les deux, ils font de la boxe française. Grand sourire de mon Jona que je n'avais pas encore eu le temps de prévenir de ça. Il leur assure que ce sera plus rapide avec eux. En riant, je le remercie pour moi !
  
 Avant la fin de la soirée, ils seront passés sur pas mal d'appareils et auront même effectué un test de natation dans la piscine du jardin. Celle-là aussi a fait son petit effet ! (la piscine tout comme leurs prestations)
Et comme je l'avais envisagé, ils ont fait l'objet de pas mal d'avances des autres Escorts. Ils ont beau être quasiment tous en couple (au moins pour les homos), ça ne les a jamais empêchés de s'organiser des baises entre eux !

Côme me fait part en riant qu'il avait reçu pas moins de 8 propositions pour finir la soirée. Je lui rappelle que je l'avais prévenu que son physique ne laisserait personne indifférent. Là, il me répond que s'il n'avait pas été un vrai hétéro, il y en a quelques-uns avec qui il aurait tenté la chose.
!! Finalement je pense que ce ne sera qu'une question de temps avant qu'il ne cède à mes escorts !

Ludovic reste passer la nuit avec nous. Comme c'est soit disant pour des raisons d'étude, PH le fait bosser une heure après le diner.

Cela ne nous empêche pas de passer les deux heures qui suivent à se faire l'amour. Plus nous le pratiquons et plus je le kiffe. Bien que peu expérimenté, il n'a pas de résistance ni d'appréhension quant aux pratiques que nous lui proposons. Son anneau est divin à défoncer. Bien nerveux mais souple, comme sa bite d'une efficacité redoutable quand elle me défonce la rondelle. PH me dit que c'est pareil pour lui.
Avec PH nous augmentons ses connaissances des positions possibles.  Sans être souple comme un gymnaste, il se défend quand même et quand je l'encule en chandelle, il arrive sans peine à s'auto-sucer le gland.
La première fois où il s'est juté direct dans sa bouche, il a trouvé cela génial. L'auto anthropophagie ç'a du bon !

Avant de s'endormir entre nous deux, il me demande quand je vais lui donner sa première prestation.
Ensommeillé, je lui réponds que je me garde son corps encore une semaine avant.

Le lendemain matin, réveil en douceur. Je sens une chaleur moite envelopper ma bite. C'est Ludovic que je vois ventouser ma queue. Comme PH bande avant son réveil, je pousse Ludovic vers lui et profite de sa position à genoux écrasé sur le matelas pour l'enculer. Depuis que j'ai reçu les résultats des analyses, je sais que nous pouvons baiser sans kpote.
Un peu de salive (plutôt beaucoup), je le pénètre lentement pour lui laisser le temps de se détendre et d'apprécier sa sodo. Il creuse ses reins, redresse sa tête et pousse un gémissement hyper excitant. PH que ça fini par réveiller complètement, attrape sa tête et le fait replonger sur son sexe. Il donne le petit coup de rein nécessaire pour lui défoncer la gorge.
Gargouillis, retrait rapide de Ludovic, mais volontaire, je le vois essayer à nouveau cette pratique.
Je l'aide en donnant les coups de bassins aux bons moments. Comme nous n'avons pas toute la matinée devant nous, je branle Ludo et cela nous achève plus rapidement. Il jute dans ma main, provoquant mon explosion au fond de son cul. Je vois alors un peu de sperme blanc couler le long de la commissure de la bouche de Ludo, signe que mon PH vient de le gaver.

Quand il a fini de nettoyer le gland de PH, je place ma main devant sa bouche et il vient laper son jus encore tiède. Il apprend vite le petit ! Je ne me retiens pas et avant qu'il n'ait tout avalé, je lui roule une pelle où ma langue bataille avec la sienne pour savoir qui mangera le dernier spermatozoïde présent dans sa bouche.

Après le petit déjeuner, alors que nous nous séparons pour aller chacun à notre Fac, Ludovic me redemande quand je le mets au travail.

Je lui roule une pelle et lui dis qu'on en reparlera.

Journée de cours de part et d'autre interrompue par l'échange de SMS.

Il passe le soir pour être avec moi au moment de sa mise aux enchères. Assis à côté de moi devant le PC, il ne tient pas en place, tout excité.
Les enchères démarrent est-ce les photos de mon nouvel escort ? Est-ce parce que beaucoup ont raté mes deux Com ? Mais la bataille est dure et les chiffres s'envolent. Ludovic, que j'avais pourtant prévenu, est surpris par l'engouement qu'il suscite. Il faut bien dire que sa gueule d'ange planté sur un corps d'athlète fait un mélange détonnant !
Contrairement aux autres enchères qui ses sont résolues en ½ heure, les siennes vont durer plus d'une heure. Le nombre de participant dépasse les 20 et le chiffre obtenu est en rapport. Je crois bien qu'il a décroché la timbale !
Ludovic est stupéfait. En une soirée et une nuit il va se faire le salaire annuel d'un cadre supérieur, les charges, URSSAF, retraite….étant en sus.

C'est tout excité qu'il donne le chiffre à PH comme nous remontons au 4ème. Ce dernier me demande ce qui s'est passé pour que nous en soyons arrivés là.
Raisons ? La belle gueule de notre nouveau petit copain et son physique de mannequin. Associé à son entrée dans le monde des escorts, cela a suffi à exciter mes clients.
Il devine aussitôt qui est l'heureux gagnant. Même si tous mes clients sont fortunés ou ont des revenus conséquents, peu sont à même de débourser une telle somme. PH dit à Ludovic qu'il a beaucoup de chance, ce client est très respectueux de ses « employés » et qu'il a un portefeuille plus gros que ses attributs sexuels. Enfin il navigue dans la moyenne de mes clients avec un sexe bandé de 25 x 6,5 !!

En attendant le jour fatidique, je lui procure un entrainement digne d'un cheval de course. Tous les soirs il passe au blockhaus et avec PH nous lui faisons l'amour comme des fous.
C'est agréable quand la préparation se fait dans le plaisir mutuel. Pour l'addapter au diamètre de son client, j'use de godes.
Il connaissait mais n'avait pas encore pratiqué avec des copies de sexes. Avant sa première sodo, (par un boxer de son club un peu plus âgé que lui), il ne s'était mis que ses propres doigts et avait testé un manche de masse et celui d'un gros  tournevis.

Là il apprécie la souplesse des matériaux synthétiques et aussi toute la préparation qui précède l'intromission de ces « objets » dans son cul.
Quand il doit aller à son rendez-vous, il est fin prêt.

Il passe au blockhaus se préparer. Dernière épilation, douche, lavement, déo et parfum, il peut s'habiller. Je lui passe un jock ES qui met son paquet en avant tout en laissant ses fesses bien découvertes. Il enfile par-dessus un jeans, un polo et un blazer. C'est pas parce qu'il n'y va que pour une prestation sexuelle qu'il ne doit pas être bien fringué. En plus il porte la veste avec beaucoup de naturel.  
Je lui rappelle les précautions à prendre : kpote, gel, pas de drogue sauf du poppers (dont je lui fournis un flacon) en cas de besoin, et pas d'alcool non plus. Je vérifie que mon n° de portable est bien enregistré dans le sien, lui dis d'être naturel et que tout ira bien. Il a son permis sur lui et je lui donne les clefs d'une des RCZ attachées au Blockhaus.

PH me dira le lendemain matin qu'il ne m'avait jamais vu comme ça. Je n'ai quasiment pas dormi de la nuit, tournant et virant dans le blockhaus, passant de notre lit, à la piscine pour me calmer, sans compter les cafés pris en attendant le retour de mon dernier protégé.
Je lui dis qu'avec Ludovic, c'est pas la même chose qu'avec tous les autres. Cela fait maintenant pas loin de 3 semaines qu'il est entré dans ma vie mais j'ai l'impression que c'est beaucoup plus dans mon cœur.

Quand il arrive, je me retiens de lui sauter dessus. Je lui propose un petit déjeuner mais mon client l'avait déjà nourri. Il accepte un café et je lui demande de tout me raconter en détail.

Récit de Ludovic :

Après mon départ du blockhaus, mon excitation est retombée et je me suis demandé dans quoi je m'engageais. Etait-ce bien raisonnable d'aller à un rendez-vous avec un type que je ne connaissais pas sur les conseils d'un mec que lui je connaissais que depuis 3 semaines ?
D'un autre coté Sasha et PH m'était vraiment rentré dans la peau et je les aimais vraiment tous les deux. Et le délire en était vraiment un.
Il y a un mois, je n'aurais jamais imaginé ce qu'il m'arrive aujourd'hui. On m'aurait dit que moi, simple étudiant en droit de première année, homosexuel non outé, n'ayant pratiqué que quelques fois depuis 2 ans en serait maintenant à faire l'amour presque tous les jours, pendant des heures, avec deux mecs en même temps, que je les kifferai à mort et que je serai sur le chemin d'aller baiser pour du fric, j'aurai ri au nez du mec !

Tout  à mes réflexions je suis arrivé à l'adresse convenue, hôtel particulier dans le quartier chic de la ville. Je sonne. Un majordome m'ouvre la porte et m'emmène dans un grand salon où je suis prié d'attendre. Le décor est classique, mobilier Louis XVI, tableau et grandes glaces à encadrements dorés sur les murs, on voit tout de suite l'aisance du client. Je reste debout jusqu'à entendre une voie dans mon dos.

Client : Bonjour Ludovic, vous permettez que je vous appelle Ludovic ?
Moi : oui bien sûr, bonjour  (je m'approche et lui serre la main.
Pour info le mec à dans les 50ans, dans les 1m75 mas de ventre, pas de lunettes et pas de cheveux (du tout). Il est costume cravate.

Il me demande de m'assoir et nous discutons de tout et de rien. il me dit ce qu'il fait et me fait parler de mes études.
Puis il me dit qu'il me trouve très beau et qu'il avait tout fait pour avoir la primeur de mes prestations (c'est toujours plus élégant que de dire d'avoir mon cul).
Il me demande de le suivre. Nous montons un escalier et il m'entraine jusqu'à ce que je pense être sa chambre. Enfin, c'est plutôt un baisodrome qu'une simple chambre !

Une fois la porte passée, l'ancien a laissé sa place au moderne et au fonctionnel.

Dans une chambre aux murs et plafond recouverts de glaces, trône eu centre un lit géant à 4 colonnes métalliques desquelles pendent des chaines et au bout des menottes. Une table de nuit transformée en support d'objets de plaisir et une salle de bain/douche occupant tout un coté termine la description du lieu.

Il se colle à moi et en quelques instants je me retrouve nu comme un ver.
Il me fait tourner devant lui. Je m'exécute et commence à bander devant la situation.
Il se met nu lui aussi. Je vois alors son « problème ». Au repos son sexe, totalement rasé, pend déjà à mi-cuisse. Ses couilles, elles s'arrêtent à mi-chemin. Quant  au diamètre de la bête, il est déjà conséquent.

En bon petit soldat, je m'agenouille devant l'idole et entreprend de la réveiller (l'idole).

C'est à se demander comment c'est possible mais la poutre se gonfle et se redresse. Elle ne va pas claque le ventre du client mais dépasse allégrement l'horizontale.
Son gland sort du prépuce et sa forme conique me dit que ce sera plus « facile » façon de dire !!
Je reste un peu stupéfait quand même. Par rapport aux godes de même taille que m'avait fait manipuler Sasha, ça n'a rien à voir ! En plus c'est chaud.

J'y mets les deux mains et approche son gland de ma bouche. Je le lèche d'abord me demandant comment tout ça allait rentrer par ma bouche. J'aurai peut-être pas dû, car il gonfle et rougit plus encore. Je me lance et embouche le monstre. Je prends le gland plus déjà quelques cm de tige. Il me laisse le sucer comme ça pendant quelques minutes avant de me demander d'aller me coucher sur le lit, dos sur le matelas et la tête en dehors.
Il pose alors sa main sur mon cou et tire ma tête en arrière avant de me demander d'ouvrir ma bouche et se m'enfiler son sexe  à nouveau. Là, du premier coup j'en prends quasiment les ¾, ses couilles approchant mon nez.
 Il me lime doucement la bouche, prenant bien soin que je ne m'étouffe pas mais essaye à chaque pénétration d'en mettre un peu plus.
Je suis le premier surpris quand ses couilles viennent me boucher les narines. Ok PH et Sasha m'avaient déjà fait des gorges profondes mais c'est pas le même attirail !

J'ai attrapé le rythme et j'arrive à respirer sans mal. Les mains du client, elles, s'occupaient gentiment de mes tétons, malaxant parfois à pleine main mes pecs. Puis il s'est penché sur moi et j'ai senti sa bouche m'avaler la bite. Lui c'est direct jusque dans la gorge qu'il s'en enfoncé mes 19cm.

Puis nous sommes passés aux choses sérieuses. Il a attaché aux chaines un sling en cuir. Je me suis, à sa demande, placé dessus et il m'a placé les chevilles dans des sangles en cuir (mais pas des menottes) pour garder mes jambes levées et ouverts. Cela fait, j'avais le cul sur le bord du cuir, la tête soutenu par un coussinet de la même matière.
Il s'est agenouillé devant  et j'ai senti sa languie venir me lécher la rondelle. J'avais appris cette pratique avec PH et Sasha et j'avais déjà apprécié. De simples coups de langue sur la surface, il est passé à des pénétrations linguales et digitales de mon oignon. Je ne sais combien de temps il m'a mangé le cul, mais il m'a emmené plusieurs fois à la limite de jouir. Quand il s'est redressé pour m'enculer, il m'avait dilaté jusqu'à 4 de ses doigts sans douleurs.
J'ai vérifié qu'il enfilait bien une kpote et me suis laisser baiser. Tout comme pour le reste, il a agi en douceur. Pénétration du gland, retrait, nouvelle couche de gel, nouvelle pénétration un peu plus profonde et ça jusqu'à ce que je sente les os de son bassin contre mes fesses.

Là, j'avais donc 25cm de bite d'un diamètre de 6,5 à la base dans le cul !!!

J'en revenais pas moi-même d'avoir réussi cet exploit (pour moi c'en était un !).
Lentement il s'est mis à aller et venir dans mon cul ajoutant sans cesse dans ses premiers mouvements une bonne dose de gel à chaque réintroduction de la bête dans mon trou.

J'ai été étonné qu'il se retire pour me sucer quelques instants avant de reprendre sa sodo. Il a fait ça plusieurs fois avant de ne plus tenir et d'exploser dans mon cul (enfin sa kpote, au fond de mon cul). En deux coups de poignet, je me jutais sur le ventre. Une nouvelle fois il m'a surpris en venant lécher mon sperme, laissant mes abdos quasiment secs. 
Il doit savoir que je suis clean !

Je passe sous la douche en premier à sa demande. L'eau chaude qui coule sur ma peau me détend et enlève toute trace de sueur ou de sperme. Je me sèche et ceint un drap de bain autour de mes hanches avant de m'étaler sur le lit comme il se lave à son tour.
Il me rejoint en peignoir et m'entraine dans la maison jusqu'à la salle à manger où la table est mise.
Le majordome apparait alors pour nous servir. C'est fou comme j'ai faim maintenant. Il faut dire qu'il est minuit à la pendule posée sur la cheminée, on aura baisé pas loin de 4 heures non-stop !!
Le repas est délicieux. C'est à la fin que mon hôte et client, me remercie pour le moment passé ensemble. Il me demande si cela me gênerait qu'on dorme dans le même lit.
Comme ma prestation courre jusqu'au matin, je n'en vois pas l'inconvénient. Je pensais même qu'il me baiserait encore.
Nous regagnons sa chambre et là, la fatigue me prend. Je m'endors. Dans la nuit j'aurai la sensation, plusieurs fois, d'être caressé.
Quand je me réveille et que j'en fais part à mon client, il me dit n'avoir pas pu dormir et qu'effectivement, il lui ait arrivé de ne pouvoir se retenir de passer sa main sur moi.

Comme je vais pour réveiller sa bite, il me repousse et me dit que j'ai déjà pleinement satisfait à mes obligations.
Il regrette juste de ne pouvoir me revoir rapidement. Comme je m'en étonne, il me dit que tel que je suis, Sasha n'allait surement pas me faire travailler souvent et que tous ses clients voudront avoir couché avec moi  au moins une fois. Donc, il ne pourra pas me recevoir de sitôt.
Comme je vais pour partir, il me donne une épaisse enveloppe en me disant que c'est uniquement pour moi.

Je l'ouvre avant de démarrer et de rejoindre le Blockhaus, 5 000 en cash !

Comme Ludovic me demande ce qu'il en est de cette somme, je lui dis que certains clients très satisfaits n'hésitent pas à ajouter une gratification au tarif négocié. Dans ces cas c'est tout pour eux.

Ludovic me demande aussi si ce que lui a dit le client est vrai concernant son travail.

Un peu gêné, je l'attrape par le cou, lui roule une pelle et avoue qu'il nous plait trop à PH et moi pour qu'il passe trop de temps loin de nous.
Il en rougit de plaisir et là, c'est lui qui m'embrasse !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)