Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Souvenir de jeunesse 1

Je lis les histoires sur Cyrillo depuis une bonne dizaine d'année, presque depuis sa création en fait. Et si je me suis bien excité et même branlé sur ces histoires, je n'avais jamais eu l'envie de participer et d'écrire moi-même quelque chose. Pourtant, me voilà en train d'écrire. J'ai sauté le pas et j'espère que mes récits vont vous plaire.

Je vais raconter mes souvenirs de tout ce qui m'est arrivé depuis que j'ai commencé le sexe. Tout c'est vraiment déroulé, m'est réellement arrivé. Il se peut que j'améliore un peu certaines scènes en rajoutant des détails auxquels je n'avais pas forcément fait attention sur le moment, ou simplement pour palier à un léger oubli, mais la base est tout ce qu'il y a de plus vrai.

Je m'appelle Mathieu, Mat pour les amis. J'ai maintenant 28 ans mais mon récit commence quand j'avais 18ans. Je vais commencer par me décrire que vous puissiez vous faire une image de moi.

Je ne suis pas un beau gosse. Je préfère le dire directement, vous pouvez oublier l'image d'un playboy musclé et séduisant. Je suis banal. Certains me trouveront du charme, d'autres tourneraient les yeux s'ils me croisaient. En général, je pense qu'on me donnerait entre 4 et 6 sur 10 selon les goûts des gens. Niveau physique, ce n'est pas forcément plus la joie, surtout quand j'étais jeune. Je mesure 1m93 et je pèse 75kg, je suis assez fin, mais quand j'avais 18 ans c'est 1m85 pour 58kg : une crevette tout en longueur. Juste ce qu'il faut de muscle pour bouger mais rien de plus, mes côtes étaient visibles, bref un grand tout maigre. Je suis châtain clair, cheveux court, pratiquement pas de poil à part le minimum pour un homme, un peu de barbe que je coupe régulièrement, idem au niveau du sexe, je coupe régulièrement pour faire plus propre.

Je n'ai qu'une seule chose dont je suis fier maintenant mais qui était plus une gêne quand j'étais jeune c'est mon sexe. La nature doit avoir de l'humour parce qu'elle ma doté d'un sexe totalement hors de la moyenne. J'ai un monstre de 25.4cm de longueur pour 5.6cm de diamètre entre les jambes. Ce sont les valeurs moyennes obtenues après une série de mesure ^^ on est scientifique ou on ne l'est pas ^^. J'ai aussi une belle paire de couille en harmonie avec la bête.

Avec un sexe de cette taille, sur mon physique de crevette, je peux vous assurer que ma période collège n'a pas été facile. Il n'était peut être pas aussi grand à l'époque mais il était tout de même imposant, et ce n'était pas toujours facile à vivre au quotidien.

Je ne me suis rendu compte que j'étais très bien doté que vers mes 14 ans quand un cousin (de trois ans mon ainé), qui était venu passer du temps à la maison, m'a motivé un soir alors que nous dormions ensemble à regarder une vieille cassette vidéo d'un film de cul qu'il avait. Il était plutôt fier de son propre engin, autour de 16cm si je me souviens bien, et s'est retrouvé un peu comme un con quand il a vu le mien qui devait déjà taper dans les 20/22 à l'époque.

Un peu vexé au départ, il a vite oublié tout ça et m'a proposé une branle mutuelle pour nous faire plaisir. Ce fut ce soir là que j'ai découvert que j'étais aussi bien attiré par les mecs que les filles. Sentir sa queue qui frémissait dans ma main et sentir la mienne dans la sienne m'a procurait beaucoup de plaisir, qui fut encore augmenté quand nous avons jouis l'un l'autre.

Ma première véritable expérience sexuelle pourtant n'arriva que lorsque j'avais 18 ans. J'étais déjà presque à ma taille finale aussi pour mon corps que mon sexe. Un léger dérapage en fin de seconde avec un camarade avait créé autour de moi une sorte de rumeur sur une possible homosexualité, que je ne cherchais pas à démentir, pour ne pas accentuer encore plus les rumeurs. Les personnes assez courageuses pour me demander en personne apprenaient sans que je ne m'en cache réellement que j'étais plus bisexuel qu'homo, mais elles ne furent pas nombreuses, ce qui fait que je restais assez flou pour les gens, avec seulement des blablas incertains.

Me voilà en terminale, tout frais de cette pseudo-indépendance qu'on acquière avec la dernière année de Lycée, et je me retrouve dans une classe où je ne connais pratiquement personne, ayant changé d'option en cours de route. Très vite mon regard est attiré par trois-quatre personnes, dont deux mecs vraiment canons : Quentin et Thomas, et une fille Sandrine qui pouvait faire monter la température de n'importe quelle pièce où elle entrait.

Les premières semaines passent, je me fais quelques potes. Je suis assez sociable mais plus du genre à naviguer de groupe en groupe. Les premières séances de sport arrivent et mon surnom de crevette refait surface. Dans les vestiaires, je me débrouille pour ne pas trop me mettre en avant, surtout avec mon physique et ce qui se cache dans mon boxer, mais bon il commence à y avoir des mecs qui parlent entre eux en me jetant des regards, bref je sens que je vais devoir bientôt subir certains commentaires. Je profite aussi des vestiaires pour mater mes deux canons surtout Quentin qui est exactement l'opposé de moi : le stéréoptype du beau gosse : Belle gueule, corps musclés avec des abdos et des pectoraux qui jouent bien à chacun de ses mouvements, des bras musclés, bref un demi-dieu dans mon esprit.

Je commence même à m'imaginer des trucs avec lui, le soir étendu sur mon lit. Ma queue s'étend molle et déjà imposante sur mon ventre. Je ferme les yeux et je laisse les souvenir des vestiaires de sport remonter, son torse musclé, son boxer qui moule ses fesses, la bosse visible sur le devant… ma queue se dresse lentement, je la sens qui frotte contre la peau de mon ventre alors qu'elle durcit pour atteindre sa taille maximale et se redresse bien à fond. Quand je suis vraiment chaud, j'arrive à bander bien dure et ma queue est bien droite et pointe fièrement, sinon elle reste à mi hauteur se dressant par petit coup. Je glisse ma main dessus, me caresse lentement, arrive au gland qui est bien chaud, bien rouge. Je la saisie doucement et commence à faire monter et descendre ma peau. Mon autre main glisse vers mes couilles que je caresse délicatement. Puis le rythme augmente, je commence à soupirer de plaisir, ça chauffe dans ma main et très vite je dois utiliser ma salive pour que ca glisse mieux sans me faire mal. Je saisi ma queue sur toute la longueur et là je prends le rythme pour me faire jouir, la main finissant de frotter à chaque fois sur le gland. J'ai chaud, je sens que ça monte. J'imagine Quentin complètement nu, bien équipé et dans une position très sexe. Ma main frotte le gland une fois de plus et je sens que j'ai atteint de point de non retour, j'accélère encore et une vague de plaisir me traverse, je sens le jus qui monte et je m'arrose copieusement le torse avec mon sperme. Une dizaine de jet, de moins en moins intense et pour terminer une grosse goutte que j'adore prendre avec mon doigt pour le lécher. Je reste comme ça, inerte sur mon lit à soupirer de plaisir, les yeux fermés, mes doigts caressants mes couilles, mon gland ou mes tétons, jouant avec mon sperme. Une seule pensée s'impose : qu'il serait trop bien que ça se passe en vrai.

Je finis par tenter de me lier un peu à Quentin, et passant de groupe en groupe, j'arrive au fil des jours à parler avec lui, cerner un peu le personnage. Il a l'air cool, il a de l'humour, il est pas trop con en plus, bref on parle un peu et moi de mon côté je m'imagine encore plus de choses maintenant mais bon ça restera de l'ordre de l'imaginaire.
Arrive le début de l'automne, et le mauvais temps qui s'impose. Le prof de sport, la trentaine, plutôt beau gosse, nous a lancé sur un cycle d'athlétisme pour profiter du beau temps. Pas besoin de le dire, depuis le début je fais la gueule : je déteste courir… Je m'arrange pour en faire le moins possible mais bon, je suis tellement anti-sport que pour mon pauvre corps le moindre effort est déjà beaucoup trop.

Le cours a commencé depuis une heure, et je suis déjà en sueur. Encore une heure à tirer avant la douche et le repas. Le truc c'est que le ciel devient noir, il commence à y avoir un peu de vent. Le prof nous réunit, hésite, nous demande de faire encore un tour ou deux. On commence à courir et l'orage éclate. Coup de tonnerre pas loin et trombe d'eau. En moins de 10s on est tous trempé jusqu'au os. Tout le monde court vers le gymnase, on arrive essoufflé, dégoulinant. Le prof nous regarde, soupire et nous dit de filer au vestiaire pour nous sécher et changer et que le cours de sport est terminé pour aujourd'hui.

Dans les vestiaires c'est la ruée, tout le monde veut faire au plus vite pour profiter du temps libre exceptionnel. Moi je me presse pas, déjà parce qu'il pleut encore dehors et que j'ai pas envie de me faire remarquer à poil sous les douches avec ma queue XXL. Je prends bien mon temps pour me changer et avec ma serviette je file vers les douches espérant qu'une cabine unique soit libre et que je n'ai pas à aller dans les douches communes. C'est là que Bastien, un gars qui traine toujours avec Quentin me rentre dedans pour rentrer dans les douches. Bastien est le fils d'un ancien culturiste, il joue au football americain. C'est juste une énorme masse de muscle et de graisse. Je ne fais pas le poids et je m'effondre au sol.

« Bas alors la crevette, fait gaffe ! tu vas finir écrabouiller sinon !
-Ouais ouais désolé… » Je réponds, la flemme de préciser que c'est lui qui aurait pu faire gaffe mais bon… je suis un peu occupé à chercher à masquer mon boxer qui est lourdement chargé, ainsi que mon torse squelettique.
- « Allez la crevette ! On se relève et on file à la douche pour savonner tes côtes et le petit oiseau que t'essaye de cacher à tout le monde ! »

Vous noterez la finesse du gars… bref je me relève et me retrouve nez à nez avec Quentin qui suivait derrière Bastien. Il est en boxer moulant la serviette sur l'épaule, et je reste en fixe, surtout quelques secondes sur son boxer qui laisse voir une bosse bien sympa. Bastien ne manque pas de le noter, comme quoi il peut être un peu fin de temps en temps.

-Arrête de rêver Crevette, tu auras jamais un corps comme ça… et encore moin le paquet qui va avec !! Dit-il en soupesant ses propres couilles avec sa main puis il rigole et entre dans les douches en ajoutant, Et ya la crevette qui voudrait ressembler à Quentin !! Avant qu'il ait une queue comme la sienne ya le temps !! »
Gros éclats de rire sous les douches, je passe au rouge sang et un peu de colère monte en moi. Quentin me regarde avec un sourire désolé et passe pour aller aux douches. Alors, qu'il se retourne pour me jeter un dernier regard, je ne sais pas pourquoi pas je déplace ma serviette ce qui laisse mon boxer bien visible. Avoir vu Quentin de près m'a un peu excité et je sens qu'elle se réveille un peu. J'ai une belle barre bien visible et je vois Quentin qui fait un léger fixe sur la queue puis lève les yeux et se tourne rapidement pour les douches. Je me dis que ça y'est, je vais avoir droit à des remarques pour toute l'année.

J'avance à mon tour en avalant ma respiration et coup de bol, je vois une douche solo libre. Je fonce dedans. Les cabines simples n'ont pas de porte mais je pourrai au moins me mettre de dos sans être trop grillé.
C'est évidement là que Bastien remet une couche. J'ai pu apercevoir tous les gars dans les douches communes, une dizaine de corps plutôt pas mal dans l'ensemble dont celui de Quentin de dos avec une paire de fesse…

-« Alors la Crevette !! on veut pas montrer sa petite saucisse ?? »

Je ne réponds pas et enlève mon boxer et j'allume le jet. Bastien derrière continue un peu sous les rire un peu forcé de certains. Je commence à voir rouge, je ne sais pas pourquoi pas. Je suis pas du genre à m'énerver et surtout pas par rapport à ça.

-Vous avez vu comment il a mater Quentin !? Genre il voudrait la même !! Quentin a clairement…
-C'est bon Bastien lâche l'affaire ! Qu'est ce que j'en ai à faire de la taille de sa queue, chacun sa bite… tant qu'il arrive à se branler avec et se faire plaisir… c'est ça qui compte.

Je souris en écoutant Quentin, ça pour me branler pas de soucis, s'il savait sur qui je le fais… Les autres approuvent de façon plus ou moins générale, certainement un peu rassurés que la conversation change de sujet.
Je profite de la douche et de l'eau chaude et j'entends les gens passer. Je ne fais pas trop attention le dos tourné. Je n'entends plus personne dans les douches et les derniers jets se taisent. Je vais pour me tourner quand j'entends Quentin parler derrière moi.

« Mathieu… Désolé pour tout à l'heure… Bastien peut être assez lourd quand il veut…
-Ah… euh merci… pas de soucis… ça arrive… »

Platitude totale… je me donnerai des baffes en y repensant… je suis à moitié tourné et je le vois avec sa serviette autour de la taille qui me regarde avec un sourire sympa. J'attrape ma serviette et je la mets devant moi. Bastien reprend :

-« Bon je te laisse finir ta douche et on se voit tout à l'heure en cours ! Bye !
-Oui… d'accord… euh Quentin ! » Je crie alors qu'il commence à se retourner pour partir
- « Oui ? » Il me regarde et attend que je continue, son visage est normal, on n'a pas l'impression que je le saoule ou que je le dégoute, juste il attend. Je ne sais pas ce qui me prend mais c'est plus fort que moi je lache une énormité :
-« Et alors au final… tu veux pas savoir si je cache une petite saucisse ? »

Il reste en stop trois bonnes secondes, je commence à rougir en me rendant compte de ce que je viens de dire et il éclate de rire et secoue la tête.

-« T'es con ! N'importe quoi !! … et puis j'ai plutôt eu l'impression que c'était plus un bon gros salami qu'une saucisse cocktail tout à l'heure ! »
Je ne sais pas quoi dire, et je me retrouve un peu comme un con. Avec un sourire tout de même de savoir qu'il a mater ma queue. Et lui qui rajoute en se marrant :
-« De toute façon, tu pourras jamais me battre petite Crevette ^^ »

Quelque chose en moi s'agite et je saute sur l'occasion sans même chercher à savoir si ce que je fais est dangereux ou pas… être catalogué Pd dès les premiers mois dans la nouvelle classe, ça craint un peu. Mais je réfléchis pas et je lui réponds.

-« AH ouais ? tu crois ? Je suis sûr du contraire ! Y'a qu'une seule façon de savoir de toute façon ! » dis-je en prenant mon paquet à pleine main à travers la serviette. J'ai un énorme sourire pour faire passer ça comme un défi bidon et de l'humour mais bon au fond de moi, je suis plutôt en train de flipper ma race.

Je vois Quentin qui me regarde, son sourire semble figer. Il hésite, il regarde la porte et l'horloge murale au dessus et se retourne vers moi.

-« … T'es trop con mec ! »
Et je le vois qui saisi sa serviette pour l'enlever et le voilà à poil devant moi. J'y crois pas, il est là nu comme un vers, la queue moitié dure par l'eau chaude je pense. Je ne peux pas retirer mes yeux de son corps musclé avec quelques gouttes d'eau et de sa queue.

Elle doit faire dans les 10-12cm, un peu épaisse, bien brune. Il doit monter dans les 18/19 en étant bien dur. Je me rends compte qu'il attend que je bouge et je vire ma serviette aussi. La mienne est clairement plus grosse alors que je suis dans le même état légèrement excité. Je dois tourner autour de 14-15cm et elle est plus épaisse que la sienne, et plus claire.

Il la regarde avec de gros yeux. Je vois qu'il ne s'attendait pas à ça quand même. Il lève les yeux vers moi et murmure :

-« Putain mais c'est quoi ce truc de fou !! Tu es à fond là ?
-Non je ne bande pas là et toi ?
-Non plus… ouah… j'aurai jamais cru… j'ai bien fait de dire à Bastien de se la fermer, j'aurai eu la honte !
-Bas ya pas de quoi tu te défends pas mal non plus…
-Lol ça fait ridicule face à toi… et quand tu bandes ça donne quoi ?
- euh… bas beaucoup plus long… »

Je ne sais pas ce qui se passe là. Je suis fou, je suis en train de parler de queues avec Quentin dans les douches à poil et je peux voir qu'il commence à bandouiller sa queue se gonfle peu à peu. Prenant les devant j'attrape mon sexe et je commence à me branler vite fait pour la faire durcir un peu. Quentin a un geste machinal pour faire pareil mais s'arrête un instant, me regarde, regarde la porte… et doit se décider parce qu'il saisit sa queue à pleine main et se branle vigoureusement pour se faire durcir bien comme il faut. De le voir se branler là en face de moi, ça me fouette le sang et je bande dur presque immédiatement, ma queue se dresse atteignant sa taille max, bien droite, pointée vers le haut. Quentin ouvre de grands yeux, en voyant mon sexe. Il tient le sien à la base et je peux voir qu'il est quand même plutôt pas mal.

On se regarde et on éclate de rire tous les deux simultanément.
-« Bon ok… tu as gagné le tien est clairement plus gros et plus long… j'avoue.
-Ouais mais t'inquiète ta bite est pas mal non plus !
-Vient on va dans les douches, on sera moins grillé. »

Je sors de la douche ma queue tendue devant moi qui bouge en suivant mes mouvements. On se retrouve dans les douches, cachées de l'entrée des vestiaires. Je suis juste à côté de Quentin et on se met de face. Je tiens ma queue pour la mettre contre la sienne et on peut voir clairement la différence. La sienne doit bien faire 18/19cm et pourtant elle a l'air tout maigre face à la mienne. Pour moi, je la trouve trop belle. J'ai qu'une envie c'est de la prendre en main et de sentir sa chaleur, de la caresser et même de le branler pour la faire cracher son sperme. Je pense que ça doit se voir un peu.

-« La tienne parait énorme… pourtant la mienne est pas petite… Je… »

Sans finir sa phrase, Quentin tend sa main libre et la pose sur mon sexe au niveau du gland, je frissonne de plaisir, et doucement il remonte jusqu'à la base, comme pour sentir l'épaisseur tout du long. Je me lance et fait pareil sur sa queue. Sa queue est juste trop douce, et bien chaude. J'ai l'impression qu'elle vibre dans ma main. Prenant un peu de courage je commence à la branler doucement pour bien découvrir le gland.

Il lève les yeux vers moi, sa main tenant toujours ma queue. Il me regarde, je le regarde. On laisse quelques secondes puis il me fait un clin d'œil et commence à me branler aussi avec un petit sourire sur le visage. Je suis comme un fou dans ma tête. Je touche plus terre. Je suis en train de me branler avec le beau gosse de ma classe sur lequel je fantasme presque tous les soirs. C'est fou !!

Le rythme s'accélère, on se branle bien, surtout moi, je n'hésite pas avec sa queue, j'en profite à fond. Quentin est plus doux, il profite de ma branle mais je sens qu'il fait de même pour me faire plaisir mais il savoure plus que moi. Il ferme même les yeux. Nos respirations deviennent plus fortes. Je m'arrête un instant en baissant le rythme et il soupire de plaisir. Il reprend sa branle sur ma queue plus rapidement, c'est juste trop bon. Je sens que ça monte lentement, mais il faudrait qu'il s'y mette plus sérieusement et avec les deux mains pour que je vienne.
Moi, pour ma part j'ai trop envie de sa queue, je regarde avec envie le gland bien rouge se couvrir et se découvrir, une petite goutte de liquide se former sur le méat et je craque, je cède à mon envie quitte à tout ruiner mais tant pis. Je m'approche de Quentin et je me baisse rapidement pour poser ma bouche sur le coté de sa queue presque au niveau du gland. Un baiser rapide, suivi d'un coup de langue sur le gland découvert, et je le prends en bouche pour commencer à le lécher à l'intérieur.

Je m'attends à prendre un bon de poing et de genoux mais je m'en fous, ça en vaudrait la peine. Son gros gland dans ma bouche sous ma langue, j'en suis fou. Je bande comme jamais, je sens ma queue tellement dure qu'elle me fait mal.

Rien ne vient. A part un gémissement de plaisir et la main libre de Quentin sur mon épaule. Il semble aimer. Il a les yeux fermés et il ne dit rien. Je me lance, je commence à faire coulisser sa queue dans ma bouche, bavant, léchant, aspirant. J'essaye de mettre en pratique tout ce que j'ai pu voir sur les films et livres que j'ai pu mater. Il a l'air d'aimer en tout cas, car il temps le bassin vers ma bouche à chaque mouvement de ma tête. Je le branle doucement en même temps.

Il a geste incroyable qui aurait pu me faire jouir directe si j'avais continué de me branler, il pose ses mains sur ma tête, dans mes cheveux et commence à me malaxer la tête et guider mes mouvements. J'adore ça, je suis en transe, j'essaye de lui donner un max de plaisir, j'avale le maximum de sa queue, j'aspire, je lèche. Je lâche son gland un instant pour lécher le corps et descendre pour malaxer et lécher les couilles mais rapidement il me re-guide vers son gland et je reprends ma pipe.

Quelques minutes supplémentaires passent mais je ne vois pas le temps, il pourrait s'être passé une heure que ça serait pareil pour moi. Il commence à respirer plus fort, je sens ses abdos sous mes mains se tendre, ma main gauche qui est passé sur ses fesses pour les caresser sent la contraction. Il va venir, il gémit un truc mais je m'en fous, je continue à fond, en le branlant juste plus rapidement, et maintenant ma bouche autour de gland dans des mouvements rapides. Il serre mes cheveux et mon crane entre ses mains et d'un coup se tend, la tête en arrière et sa bouche laisse passer un « Oh oui !!!! » et je sens les premiers jets chauds de sperme frapper mon palais. Je continue de le sucer un peu mais il y a tellement que je suis obligé de sortir son gland de ma bouche. Je le garde bien en face et il continue de jouir alors que je le branle et que je donne des coups de langue sur son gland. Quand la dernière goutte sort, je crache tout ce que j'ai dans la bouche par terre et lèche son méat pour avaler ensuite. J'adore le goût de son sperme et j'en viens à regretter d'avoir cracher. Je continue doucement le branler toujours à genoux. Il revient à lui et me regarde avec un grand sourire. Je fais de même. Il me redresse et voit que ma queue et dure comme une barre de fer. Il ne dit rien et passe derrière moi pour attraper mon sexe de ses deux mains. Il se colle à moi, je sens sa bite encore dure contre mon cul et je soupire de plaisir.

Voilà il me branle avec un bon rythme des deux mains. Une sur le gland et l'autre sur la verge. Ca commence à chauffer, et je l'arrête vite fait pour cracher sur ma queue et il reprend de plus belle. Je suis fou de plaisir. J'ai les jambes qui tremblent et ma tête part en arrière et se pose contre la sienne. Je l'entends murmurer un « tu aimes ça ? » je réponds « j'adore continue c'est trop bon !! » et il accélère encore un peu.

Une minute de ce traitement, avec en plus la sensation de sa respiration contre ma nuque et la présence de son sexe dur contre mon cul, et je sens que je vais jouir. Je sens que ça monte comme jamais, j'ai comme des vagues de chaleur dans tous les corps et d'un coup, je lâche un gémissement et mon sperme fuse droit devant moi et s'écrase contre le mur en face. Un jet, deux, trois, je ne m'arrête plus et Quentin lui continue de me branler à fond sans ralentir le salop. Je sens du sperme qui coule un peu sur doigts et je gémis de plus belle. Enfin j'arrête de jouir et je me relâche, mes jambes sont toutes molles, j'ai eu le plus bel orgasme de ma jeune vie. Quentin se décolle revient vert moi et active les douches pour virer les traces de sperme et se laver la main. Je le regarde faire et je regrette de n'avoir pas pu lécher mon sperme sur ses mains tellement je suis chaud bouillant pour lui. Puis l'excitation redescend lentement. Il me regarde en se relavant et je le trouve terriblement sexy. J'ai qu'une envie passer ma main sur ton torse. Je m'approche et il me regarde. Il se laisse faire et je pose ma main sur son torse musclé, ses pectoraux, ses abdos. Je suis hypnotisé, il rigole en me regardant mettre la deuxième main. Je le caresse partout mais sensuellement, doucement. Les bras, le cou, le torse, ses cuisses, son sexe qui durcit un peu, ses fesses, ses abdos, je n'arrive pas à m'arrêter. Il prend mes mains et les plaques sur ses pecs et je lève la tête.

-« Prend une bonne douche, ça va te calmer un peu ^^
-Oui désolé !! »
Je rougis comme une tomate et me place à côté de lui, l'eau chaude me délasse et je suis en train de réaliser ce qui s'est passé. Je le regarde partir vers sa serviette et se sécher, je le suis et fait pareil.

On se rhabille sans dire un mot et on est prêt presque en même temps. Il commence à parler.
« Mathieu, c'était bien sympa la dans les douche, franchement j'ai grave kiffé et…
-Oh t'inquiète je dirai rien à personne, ça se reproduira plus, c'est même jamais arrivé !! Je sais garder un secret et puis de toute façon personne ne me croira !! »

J'ai dit tout ça un peu vite, et un peu déçu tout de même mais je comprends qu'il ne veuille pas se taper l'affiche avec moi sur ça. Il s'approche de moi, m'attrape le visage et me fixe dans les yeux avant de déposer un léger baiser sur mes lèvres

-« T'es con toi hein ^^ Je te disais que j'ai grave kiffé et que je serai bien partant pour se refaire plaisir tous les deux à l'occasion. Mais dans un endroit moins risqué ! »
Je dois être devenu dingue. J'entends ce qu'il dit mais je ne percute pas directement.

« hein… euh oki… pas de soucis… euh… d'accord !! Moi aussi j'ai grave kiffé et quand tu veux, dès que tu veux !!
-Par contre, je veux bien que tu le gardes pour toi en effet, ça reste entre nous. Je suis juste resté pour m'excuser et on a parlé ensemble et s'est rendu compte qu'on avait pas mal de truc en commun. C'est la version officielle oki ?
-Compris !! je suis totalement d'accord !! Je ferai super attention c'est promis.
-Cool ! après manger on se met à côté en Histoire pour les deux heures, on pourra parler un peu de tout ça et voir à voir ^^
-Oki !... Quentin… Merci !
-Merci à toi mec ! C'était bien ouf, et je sens qu'on va se faire plaisir ! deux mecs bi ya de quoi faire ! allez à tout à l'heure ! »

Je suis resté bien 5mn dans le vestiaire après qu'il soit parti à réfléchir à tout ça et j'étais sur mon nuage. C'est le prof de sport qui m'a viré en râlant un peu que j'avais du vider toute l'eau chaude pour être resté si longtemps.

Voilà ma première vraie expérience sexuelle avec un mec. Elle est un peu longue et il se passe pas non plus grand-chose mais, vous vous en doutez, il s'est passé pleins d'autres choses après. Ca sera dans une autre partie quand j'aurai le temps de vous raconter tout ça. J'espère que ça vous a plus et à bientôt pour la suite.

Mon adresse mail pour ceux qui pourrait vouloir me contacter mecbi25cm78@gmail.com

MecBi25cm78

mecbi25cm78@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Souvenir de jeunesse

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay